Je cherche un guide

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Je cherche un guide

Postby Marc T. » Tue Apr 17, 2018 2:42 pm

Bonjour,

En résumé : Le mental dit comprendre mais l'illusion subsiste.

Je me présente : homme de presque 40 ans avec une formation scientifique et la logique qui va avec :). Mon mental semble ouvert à toutes les possibilités et n’a pas de difficulté à entendre et expérimenter de nouvelles directions.
La vie que j’expérimente est belle et outre cette quête de la Vérité pas vraiment de nuages à l’horizon.

Voici mes réponses aux différentes questions d’introduction.
LU est un guidage ciblé pour voir qu'il n'y a pas de "moi" réel, intrinsèque - Qu'est-ce que vous comprenez par-là ?
Je comprends que ce qui est proposé ici c’est d’être à même de voir clairement que le « moi » est uniquement une étiquette. Le mental semble taguer automatiquement toutes les expériences, actions, sensations, émotions, pensées liées à ce corps et à lui-même comme étant liées à un « Je » imaginaire.
Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?
Je cherche simplement la Vérité si celle-ci est accessible.
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ?
J’espère qu’une personne ayant déjà traversé cette illusion pourra m’aider à également en faire l’expérience. J’espère qu’elle pourra me guider et m’aider à dissiper les blocages et autres interrogations qui subsistent. J’espère qu’une fois l’illusion passée, le mental acceptera totalement cet état des choses.
Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation ?
Je me suis depuis toujours posé des questions sur la réelle nature de cette réalité.
Pendant de nombreuses années j’ai parcouru les connaissances actuelles en sciences, philosophies, religions, ésotérismes, … pour en arriver à un point de saturation concernant les différents concepts et théories. Beaucoup de ces belles théories sont plus ou moins efficaces quand il s’agit d’expliquer les phénomènes rencontrés dans cette réalité mais elles n’en restent pas moins des théories sans aucune certitude. Donc depuis un certain temps je me focalise d’avantage sur l’expérimentation.

Il y a quelques mois j’ai participé pour la première fois à une cérémonie utilisant le Bufo Alvarius, un psychédélique contenant de la 5-meo-dmt. Lors de cette expérience j’ai dans un premier temps ressenti comme une mort de ce que j’étais avant d’expérimenter un sentiment de totalité et d’infinité.
C’est cette première partie assez pénible la première fois qui m’a poussé à m’intéresser de plus près à cette expérience qu’est la « mort de l’égo ».

Actuellement après avoir parcouru votre site, lu les livres et visionné les vidéos proposés, mon mental ne semble pas encore avoir intégré la réalité de l’illusion du « moi ».
Pourtant le mental semble l’avoir accepté en parti.
Il ne trouve rien à la source des expériences comme contrôleur.
Il comprend que les pensées semblent venir de nulle part.
Il a vécu une dissolution totale du « Je ».
Il ne semble même plus réagir à l’idée que le « Je » soit imaginaire.

Néanmoins même si un chemin semble avoir été parcouru, quand j’essaie de « regarder » plus en profondeur, il y a comme une barrière et je n’arrive pas à la franchir.


Merci d'avance pour votre aide.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed Apr 18, 2018 10:20 am

Bonjour Marc,

Bienvenue sur le forum LU.

Je serais ravie de t'accompagner dans ce voyage au coeur de l'Expérience Directe.

En préambule, quelques infos :
Pendant toute l'exploration dans ce fil de discussion, tu es invité à laisser de côté tout ce que tu as pu lire ou entendre sur la non-dualité ou autre courant spirituel (il ne s'agit bien sûr pas d'oublier, simplement de mettre de côté).
Nous explorons CE QUI EST ICI ET MAINTENANT, donc c'est une expérience de "première main".... contrairement aux lectures (et même aux souvenirs) qui sont une expérience de "deuxième main".

L'objectif du forum est de voir/réaliser clairement qu'il n'y a pas d'entité séparée "je" ou "moi", qu'il n'y en a jamais eu.
Cette exploration consiste à rechercher si le "je", le "moi" existe vraiment.

Ce que nous proposons sur le forum, c'est de "regarder" ou "voir" ce qui se passe, ici et maintenant. Cela ne nécessite aucun effort, il n'y a donc pas besoin d'être attentif ou concentré. C'est simplement permettre un regard neuf par rapport à la vie, à "ce qui est". Un regard qui ne fait pas référence aux pensées, ni au savoir, ni à la mémoire.

Si ce n'est déjà fait, je t'invite à visionner la vidéo de présentation :
http://liberationunleashed.com/videos/
avec sous-titres en français: https://www.youtube.com/watch?v=d7hfltrfTpg

et à lire les articles suivants : "L'unique but du groupe" et "facilités du forum",
ainsi que les 2 petits textes sur "Le déni de responsabilité" et "ce que LU n'est pas",
puis de m'indiquer si tu es d'accord avec cela.
Tous ces articles sont ici : https://www.liberationunleashed.com/nat ... m.php?f=20

Pour préciser un peu les choses, je te propose que cette conversation se passe avec au moins un message par jour et lorsque l'on ne peut pas répondre, on peut l'indiquer simplement et préciser quand on pourra reprendre.

Pourrais-je te demander de mettre de côté, pendant notre dialogue, toute lecture, toute "recherche", pour te concentrer sur ce qui fera l'objet de notre attention : l'expérience de ce qui est vivant, maintenant, le contact conscient avec Cela qui est ?
De laisser, le temps de cette exploration, toutes références à ce que tu as pu lire, entendre, etc...

Quand tu réponds, pense à utiliser la fonction "citation" du forum (dans la fenêtre du haut, tu sélectionnes le texte et tu appuies sur le petit bouton "citation".

N'hésite pas à poser des questions si quelque chose n'est pas clair.

Si cela te convient, nous pouvons commencer de suite.

Dans la joie d'échanger avec toi :-)

Natacha
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Wed Apr 18, 2018 1:51 pm

Bonjour Natacha,

D’abord merci de bien vouloir m’accompagner dans ce voyage.

J’ai visionné les vidéos.
Je suis d’accord avec les 4 articles : "L'unique but du groupe", "facilités du forum","Le déni de responsabilité" et "ce que LU n'est pas".
Ok, pour 1 message par jour.

Je laisserai de côté tout ce que j’ai pu lire ou entendre sur le sujet ainsi que toutes nouvelles recherches le temps de notre dialogue.

Juste une question :
Est-ce qu’il est également préférable que laisse de côté les divertissements du style films ou autres ?

Je suis prêt et impatient de commencer :)

Bonne journée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Fri Apr 20, 2018 12:16 pm

Bonjour Marc,

Merci de m'avoir répondu aussi vite.
Je suis désolée de ne pas t'avoir répondu plus tôt, je n'avais pas reçu d'alerte mail ! C'est en me promenant sur le forum ce matin que j'ai vu que tu m'avais déjà répondu il y a 2 jours.

Comme tu as pu le lire sur le site LU, nous utilisons la méthode de «pointage direct», qui consiste en un dialogue entre un "guide" et un "chercheur".
C'est un processus consistant à regarder «ce qui est»; aucune connaissance antérieure ou années de recherche ne sont nécessaires. Je vais te poser des questions très spécifiques pour diriger l'attention sur l'expérience du moment présent.

Voici donc ma 1ère question dans notre exploration :

Quelles sont tes attentes par rapport à la "libération" ?
A quoi cette "libération" ressemblera-t-elle ?
Quel en serait le ressenti ?
Penses-tu qu’elle changera ta vie ? Si oui, en quoi ?

Pendant toute cette exploration, tu seras invité à "regarder" à partir de l'Expérience Directe (ou vision directe), c'est-à-dire sans faire appel aux pensées, à la mémoire, à la connaissance, aux concepts.

Pour comprendre ce qu'est l'expérience directe, voici un exercice très simple:
Prends un objet (n'importe lequel, un stylo ou une clé...) et une boîte opaque qui puisse le contenir.
"Regarde" cet objet avec tous tes sens, puis pose-le dans la boîte et referme-la.
Que vois-tu?
Sans faire appel aux pensées et à la mémoire : où est l'objet ? Peux-tu en faire directement l'expérience ?

Une question à contempler: dans l'Expérience Directe (ED), est-ce qu'il manque quelque chose à cet instant ?
Juste une question :
Est-ce qu’il est également préférable que laisse de côté les divertissements du style films ou autres ?
C'est un bon exercice si tu t'amuses à revenir de temps à en temps à l'ECRAN sur lequel apparaît toutes les images ;-)))

Merci & belle journée,
Dans la joie de te lire,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Fri Apr 20, 2018 9:08 pm

Bonsoir Natacha,

Il ne sera jamais nécessaire que tu t’excuses dans ce dialogue ;-), c’est déjà extrêmement gentil de ta part de bien vouloir m’accorder de ton temps et de ton énergie.

Je vais répondre à toutes tes questions sans faire appel aux connaissances, concepts, connaissances ou à la mémoire. C’est je pense un des éléments les plus difficile pour moi et qui a conduit mes investigations autonomes sur le sujet vers des impasses.

La libération
Quelles sont tes attentes par rapport à la "libération" ?
Depuis toujours je ressens une grande curiosité liée à la compréhension de la réelle nature de mon être et de celle du monde. Donc je dirai que ma plus grosse attente est celle liée à la découverte d’une vérité et la suppression d’une fausse croyance ou illusion.
A quoi cette "libération" ressemblera-t-elle ?
Même si j’ai déjà lu pas mal de chose à ce sujet, je sais que les mots traduisent toujours pauvrement une expérience réelle.
Les seules expériences auxquelles je peux me référer personnellement sont les cérémonies utilisant le Bufo Alvarius (psychédélique 5-meo-dmt). C’est d’ailleurs elles qui m’ont conduit à m’intéresser à l’expérience de « mort de l’égo » et au site LU.
Lors de ces cérémonies, le sentiment du « moi » disparait totalement.
Au début de ma première expérience j’ai littéralement senti mon « moi » disparaître. J’ai également ressenti la peur liée à ce sentiment de disparition. Puis j’ai ressenti un sentiment de totalité et d’infinité. Et pour finir lorsque le « moi » est revenu, ma perception du monde semblait plus claire et plus paisible que d’habitude.
Maintenant je me doute bien que la libération dont il est question ici n’est pas aussi extrême que dans ce type d’expérience. Mais peut-être que ce sentiment difficilement explicable d’un léger changement de perception est ce à quoi ressemble cette libération.
Quel en serait le ressenti ?
En me référant à ma réponse précédente, le ressenti serait peut-être le sentiment que quelque chose à changer dans la perception du monde et de mon être. Un léger quelque chose de différent, une impression de plus de clarté et de sérénité au niveau mental.
Penses-tu qu’elle changera ta vie ? Si oui, en quoi ?
Changer ma vie je ne pense pas, mais modifier la perspective du mental oui. Lui faire percevoir les choses sous un nouvel angle.

Exercice d’expérience directe
Prends un objet (n'importe lequel, un stylo ou une clé...) et une boîte opaque qui puisse le contenir. "Regarde" cet objet avec tous tes sens, puis pose-le dans la boîte et referme-la. Que vois-tu ?
Je vois la boîte.
Sans faire appel aux pensées et à la mémoire : où est l'objet ?
L’objet n’est nulle part. Il n’existe pas.
Peux-tu en faire directement l'expérience ?
Non.
Est-ce qu'il manque quelque chose à cet instant ?
Non, à cet instant, sans faire appel à la mémoire ou aux pensées, il ne manque aucun objet dans ce qui est vu.
Et donc par interpolation à chaque instant lorsque je regarde sans faire appel à la mémoire ou aux pensées, il ne manque jamais aucun élément dans ce qui est vu.

Au plaisir d’avoir de tes nouvelles.
Bonne fin de soirée et à bientôt.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sat Apr 21, 2018 7:10 pm

Bonsoir Marc,

Je te remercie pour tes réponses :-)

Code: Select all

Il ne sera jamais nécessaire que tu t’excuses dans ce dialogue ;-), c’est déjà extrêmement gentil de ta part de bien vouloir m’accorder de ton temps et de ton énergie.
Merci pour ta bienveillance :-)
Et c'est avec joie !
La vie que j’expérimente est belle et outre cette quête de la Vérité pas vraiment de nuages à l’horizon.
Waouh, c'est beau de lire cela.
(une petite question à contempler : qui est ce "je" qui expérimente la vie ?).

Je te remercie d'avoir pris le temps de répondre aux questions avec honnêteté, d'avoir accepté le jeu qui consiste à diriger l'attention sur l'expérience du moment présent.
C'est très simple en fait, un jeu, un jeu d'enfant, qui permet un "regard" neuf et frais du petit enfant.
Je te rassure, il n'y a pas de bonnes ou mauvaises réponses, ni aucun jugement.
Nous "redevenons" de petits enfants et cette exploration est un jeu et une ouverture du coeur.
Est-ce qu'il manque quelque chose à cet instant ?
Non, à cet instant, sans faire appel à la mémoire ou aux pensées, il ne manque aucun objet dans ce qui est vu.
Et donc par interpolation à chaque instant lorsque je regarde sans faire appel à la mémoire ou aux pensées, il ne manque jamais aucun élément dans ce qui est vu.
En effet, et Ce qui est ici et maintenant ne peut être autrement ;-)
En introduction, nous nous permettons juste un petit rappel sur le pièges des attentes et attachements d'un futur "je-moi" imaginaire est un frein dans le déroulement.
C'était important de regarder tout ceci pour ce processus, puisqu'à présent je vais te demander de mettre de côté tout ce que tu crois que la libération est, et tout ce que tu crois qu'elle va t'apporter.
Nous encourageons à "voir" par soi-même en posant des questions et en "pointant", sans ajouter de nouvelles croyance.
Je comprends que ce qui est proposé ici c’est d’être à même de voir clairement que le « moi » est uniquement une étiquette. Le mental semble taguer automatiquement toutes les expériences, actions, sensations, émotions, pensées liées à ce corps et à lui-même comme étant liées à un « Je » imaginaire
Le mental est une somme de pensées, ce n'est pas une entité mais juste une activité.

Code: Select all

Il y a quelques mois j’ai participé pour la première fois à une cérémonie utilisant le Bufo Alvarius, un psychédélique contenant de la 5-meo-dmt. Lors de cette expérience j’ai dans un premier temps ressenti comme une mort de ce que j’étais avant d’expérimenter un sentiment de totalité et d’infinité. C’est cette première partie assez pénible la première fois qui m’a poussé à m’intéresser de plus près à cette expérience qu’est la « mort de l’égo ». Actuellement après avoir parcouru votre site, lu les livres et visionné les vidéos proposés, mon mental ne semble pas encore avoir intégré la réalité de l’illusion du « moi ». Pourtant le mental semble l’avoir accepté en parti. Il ne trouve rien à la source des expériences comme contrôleur. Il comprend que les pensées semblent venir de nulle part. Il a vécu une dissolution totale du « Je ». Il ne semble même plus réagir à l’idée que le « Je » soit imaginaire.
Merci pour ce témoignage.
Alors, tu évoques la mort de l'égo, puis l'illusion du "moi", et ensuite le mental devient le sujet. ça en fait du monde ;-)
Quelle est la différence entre l'égo, le moi et le mental ?
Si je te suis bien, le mental a vécu la dissolution totale du "Je"
Et qui écrit en ce moment ? ;-)
Et qui est Marc ?
Y-aurait-il un phénix dissimulé ?
Je te cite : "le mental comprend que les pensées semblent venir de nulle part". Oui une pensée "dit" que les pensées semblent venir de nulle part.
Si je te suis bien, il n'y a pas de "penseur", les pensées apparaissent d'elles-mêmes. Pourrais-tu préciser ce "nulle part" ?

Ce que nous appelons la "Libération" :
Etre libéré, ou libre, du sentiment d'être quelqu'un.
Rien de va être ajouté, comme tu l'as senti, mais plutôt enlevé.
Comment enlève-t-on l'illusion autour de laquelle l'expérience de la vie SEMBLAIT tourner ?
en voyant qu'en effet il n'y a personne.

Questions :

Dis-moi ce qu'est selon toi le "je-moi"
De quoi est-il fait exactement?

Regarde, prends ton temps pour me répondre, et dis moi ce qui vient quand tu regardes, quand tu te penches
dessus.
C'est qui ce toi qui apparemment vit ta vie ?

Un regard honnête suffit.
Donc pour tes réponses, je voudrais que tu me donnes ce qui est ton expérience la plus intime et la plus immédiate, ce qui est vivant, maintenant.
Pendant un moment, de façon détendue, laisse la narration du mental, et reviens à ta respiration. Observe son mouvement. Observe ce qui est vu, ce qui est entendu, ce qui est senti, touché, ce qui est ressenti physiquement aussi (comment cela se manifeste dans le corps).
Tout cela, ce qui se passe ici et maintenant, c’est tout ce qui est. Tout le reste est imaginé. Tout le reste fait partie de ce qui n’est pas. Passé, futur, attentes, tout ce qui ne fait pas partie de l’expérience du moment est projection.
Tu comprends ? :-)

Que ressens-tu quand je te dis qu'il n'y a de "toi" ? Qu'est-ce qui monte ?
Qu'est-ce qui se manifeste quand tu lis qu'il n'y a absolument pas de "je-moi" d'aucune manière, ni forme ?
Qu'il n'y a jamais eu de "toi", il n'y en a pas et n'y en aura jamais ?

A quoi le "je-moi" fait-il référence ?
Vers quoi le mot "je" ou "moi" pointe, ici et maintenant ?
Quand tu dis "je", à quoi cela fait référence dans l'Expérience Directe ?
Pourrais-tu me décrire tout cela en détail : est-ce qu'il a une forme ? une taille ? une qualité ? une couleur ?

Dans l'Expérience Directe, peux-tu trouver un "je" qui expérimente l'expérience ?
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
Est-ce qu'il y a un quelqu'un qui écoute ?

Excuse-moi si les questions sont répétitives...

Prends ton temps pour regarder (en faisant appel aux sens et ressenti, mais sans pensées, mémoire, connaissance, concepts).
Prends ton temps pour me répondre :-)

Je te souhaite une belle soirée ou journée à explorer de façon détendue ;-)

Dans la joie de te lire,
Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Sun Apr 22, 2018 5:25 pm

Bonjour Natacha,

J’ai essayé d’être aussi concis et précis que possible mais cette réponse n’en reste pas moins longue et peut-être parfois confuse. J’ai le sentiment qu’il y a un ou plusieurs points où ma perspective est erronée. Et lorsque je vois que mon ressenti ou ma vision ont tendance à rendre le « Je » bien réel, la frustration apparaît :-)

Aux différentes questions concernant la nature du « Je », voici ce que je répondrai
Qui est ce "je" qui expérimente la vie ?
Dis-moi ce qu'est selon toi le "je-moi" ?
De quoi est-il fait exactement?
C'est qui ce toi qui apparemment vit ta vie ?
A quoi le "je-moi" fait-il référence ?
Vers quoi le mot "je" ou "moi" pointe, ici et maintenant ?
Quand tu dis "je", à quoi cela fait référence dans l'Expérience Directe ?
Dans l'Expérience Directe, peux-tu trouver un "je" qui expérimente l'expérience ?
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
Est-ce qu'il y a un quelqu'un qui écoute ?
Pourrais-tu me décrire tout cela en détail : est-ce qu'il a une forme ? une taille ? une qualité ? une couleur ?

« Marc », le « je », le « moi » sont les étiquettes mises sur un même ensemble d’éléments interconnectés (sensations, émotions, expériences, mémoires, …) qui semblent se dérouler dans un espace bien délimité de cette réalité. Cette agrégation d’éléments agit de manière coordonnée sur et dans le reste du monde. Cette agrégation semble également évoluer de manière plus ou moins cohérente dans temps et dans l’espace.
L’emploi de l’étiquette « Je » est similaire à celle de l’étiquette « ordinateur ». Le mot « ordinateur » identifie un ensemble de composants aux fonctionnalités spécifiques et fonctionnant comme un tout distinct.
Comme pour l’ordinateur, le « Je » peut-être défini par ces différents composants :
  • sa taille, celle du corps ;
  • sa couleur, celle de la peau ;
  • sa vision, depuis la perspective des yeux ;
  • ses qualités, celles que son histoire à démontrer en fonction des actions qu’il a fait dans ce monde ;
Voici quelques exemples d’autres caractéristiques du « Je » :
  • Ce qui est vu par « Marc » est spécifique à « Marc ». Cette perspective sur le monde est individuelle. A un instant « t » tu ne vois pas la même chose que moi. Il en va de même pour tous les autres sens (odorat, ouïe, toucher, goût, …)
  • Toutes les expériences qui arrivent à ce corps sont spécifiques à ce corps. Si ce corps est blessé, ce n’est pas ma voisine qui va s’en plaindre.
  • La mémoire aussi est spécifique.
  • Le raisonnement est caractéristique.
  • Les pensées, qui apparaissent ici et maintenant, apparaissent uniquement ici est maintenant. Et il y a peu de chance pour que tu ais exactement les même pensées au même moment.
  • Si quelqu’un appel « Natacha », normalement ce n’est pas « Marc » qui va répondre.
  • L’histoire (ensemble des expériences) de « Marc » est propre à « Marc ».
J’imagine que cette description du « Je » est erronée quelque part. Car décrit comme çà, il y a bien un « Je », comme il y a bien un « ordinateur » dans cette réalité :-/
Quelle est la différence entre l'égo, le moi et le mental ?
Pour moi : égo = moi = je.
Le mental est la partie qui effectue les analyses, les commentaires, qui calcule, évalue, fait les prédictions, etc.
Si je te suis bien, le mental a vécu la dissolution totale du "Je"
En tout cas l’expérience de ne plus être capable d’associé une expérience au « Je » habituel s’est produite et a été en partie stockée dans la mémoire.
Et qui écrit en ce moment ? ;-)
Pour l’instant je dirai que c’est le « Je » décrit plus haut. Les pensées viennent, l’analyse se produit, les décisions sont prises, le corps agit en fonction.
Et qui est Marc ?
Marc c’est le « Je ».
Y-aurait-il un phénix dissimulé ?
Apparemment le psychédélique n’est capable de bloquer l’identification au « Je » que pendant un instant. Donc j’imagine qu’une fois l’effet dissipé, la focalisation des perceptions redevient cloisonnée à un espace restreint de cette réalité.
Si je te suis bien, il n'y a pas de "penseur", les pensées apparaissent d'elles-mêmes. Pourrais-tu préciser ce "nulle part" ?
A un moment donné je deviens conscient de pensées. D’où elles viennent je ne pourrais pas le dire mais elles ne semblent pas aléatoires. Elles sont en rapport à une situation, un problème à résoudre ou une expérience vécue (son, parole, vision, ...) par le « Je ». Par exemple si tu me demandes de penser à un animal, il est plus probable que des pensées liées à un animal apparaissent que des pensées liées à l’espace.
Tout cela, ce qui se passe ici et maintenant, c’est tout ce qui est. Tout le reste est imaginé. Tout le reste fait partie de ce qui n’est pas. Passé, futur, attentes, tout ce qui ne fait pas partie de l’expérience du moment est projection.
Tu comprends ? :-)
Oui je pense comprendre.
Que ressens-tu quand je te dis qu'il n'y a de "toi" ? Qu'est-ce qui monte ?
Qu'est-ce qui se manifeste quand tu lis qu'il n'y a absolument pas de "je-moi" d'aucune manière, ni forme ?
Qu'il n'y a jamais eu de "toi", il n'y en a pas et n'y en aura jamais ?
Cette question je me la suis souvent posée depuis que je m’intéresse à cette illusion du « moi ».
Au début je ressentais une pointe au niveau du plexus solaire ou parfois une forme de l’allègement.
Puis j’ai eu du mal à accepter le fait que toute la souffrance du monde ne pouvait être attribuée aux êtres le composant. Néanmoins par la suite et après réflexion, j’ai été un peu réconforté par le fait que des pensées liées à une soif de Liberté et de Justice existent et que j’en sois conscient. En effet peut-être que quelque part il y a des forces qui poussent aussi vers çà même si le « moi » n’a pas son mot à dire dessus.
Aujourd’hui bizarrement dire que le « Je » n’existe pas, ne semble plus avoir vraiment d’impact émotionnel perceptible. Je ne comprends pas pourquoi. C’est comme si j’attends un sentiment, mais que rien ne remonte.

J’espère ne pas avoir été trop long :-)
Agréable fin de weekend et à bientôt.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sun Apr 22, 2018 8:38 pm

Bonsoir Marc,

Merci pour tes réponses.

Pense bien à sauvegarder ta réponse, car tout risque de s'effacer si tu restes trop longtemps sur cette page.

Si tu remarques que tu analyse de trop, reviens juste à l'Expérience Directe : voir, sentir, toucher, ressentir, goûter, respirer, sans penser.
Tu es invité à "regarder" à partir de l'Expérience Directe (ou vision directe), c'est-à-dire sans faire appel aux pensées, à la mémoire, à la connaissance, aux concepts.

Je vais reprendre ton message d'introduction du début.
Mon mental semble ouvert à toutes les possibilités et n’a pas de difficulté à entendre et expérimenter de nouvelles directions
.
Super :-)
Sur ce forum, ce serait plutôt la direction de l'ici et maintenant, et surtout la simplicité :-)
Beaucoup de ces belles théories sont plus ou moins efficaces quand il s’agit d’expliquer les phénomènes rencontrés dans cette réalité mais elles n’en restent pas moins des théories sans aucune certitude. Donc depuis un certain temps je me focalise d’avantage sur l’expérimentation.
oui rient de tel que l'expérimentation : ressentir la vie, et non plus penser la vie ;-)
Il y a quelques mois j’ai participé pour la première fois à une cérémonie utilisant le Bufo Alvarius, un psychédélique contenant de la 5-meo-dmt. Lors de cette expérience j’ai dans un premier temps ressenti comme une mort de ce que j’étais avant d’expérimenter un sentiment de totalité et d’infinité.
C’est cette première partie assez pénible la première fois qui m’a poussé à m’intéresser de plus près à cette expérience qu’est la « mort de l’égo ».
1- La mort ce que tu étais, ou bien la mort de ce que tu n'étais pas ? Voire même un ressenti et une pensée de mort sans mort ? (une peur, une forte contraction puis un relâchement et une expansion ?).
2- Aurais-tu "vu" à ce moment-là que le "je-moi-auteur", en tant qu'entité séparée n'a jamais existé ? (que ce n'était qu'une pensée).
3- "expérimenter un sentiment de totalité et d’infinité" : il n'y avait donc plus d'organisme corps-mental ?
4- As-tu "vu" à que tu n'étais ni le corps ni le mental ? (ni les sensations, ni les émotions).
(mental dans le sens : activité mentale qui juge, analyse, compare, qui est dans le passé, le futur et la surinterprétation du présent, et qui s'attribue les actions et pensées).
Je me permets de faire une différence avec l'intellect.
5- Y avait-il un temps et un espace ?
6- Y avait-il une séparation, des limites ?
Il a vécu une dissolution totale du « Je ».
Il ne semble même plus réagir à l’idée que le « Je » soit imaginaire.
Tu t'es sûrement rendu compte que le "mental" (la pensée) est un commentateur. Il apparaît après cette "expérience" (ou non-expérience) pour raconter une histoire.
Ce sont des pensées au sujet du passé.
L'important est surtout le
ressenti
au sujet de ces pensées.
7- Qu'est-ce qui observe ce que raconte le mental ?
Et lorsque je vois que mon ressenti ou ma vision ont tendance à rendre le « Je » bien réel, la frustration apparaît :-)
7bis- Je t'invite à voir que ce ne sont que des pensées. En es-tu l'auteur ?
8- Comment se manifeste ce ressenti de frustration dans ton corps ?

Je n'ai pas très bien compris tes réponses.
Pour simplifier le processus, je me permets de te reposer certaines questions en les numérotant, ce qui te permettra de répondre question par question, si tu le veux bien. Je t'invite à faire des réponses simples, comme un petit enfant. Merci :-)
1- Dans l'Expérience Directe : Qui est ce "je" qui expérimente la vie ?
2- Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
3- Est-ce qu'il y a un quelqu'un qui écoute ?
« Marc », le « je », le « moi » sont les étiquettes mises sur un même ensemble d’éléments interconnectés (sensations, émotions, expériences, mémoires, …) qui semblent se dérouler dans un espace bien délimité de cette réalité.
En résumé, Marc est l'organisme corps-mental, avec son histoire (il est né, etc...). C'est un objet et non pas un sujet.
Qu'est-ce qui est présent "avant" cette apparition ? (et pendant, et après).
Et qui écrit en ce moment ? ;-)
Pour l’instant je dirai que c’est le « Je » décrit plus haut. Les pensées viennent, l’analyse se produit, les décisions sont prises, le corps agit en fonction.
Oui, tu vois qu'il n'y a pas de "moi-auteur", pas d'entité séparée qui pense (ni penseur ni décideur ni agissant).
4- Est-ce bien vu dans l'Expérience Directe, dans ton observation de la journée ? (ce n'est pas une croyance ?).
5- Quand tu dis que c'est "je" qui écrit et qu'il est décrit plus haut : tu parles de l'organisme corps-mental, appelé Marc ?
J’imagine que cette description du « Je » est erronée quelque part. Car décrit comme çà, il y a bien un « Je », comme il y a bien un « ordinateur » dans cette réalité :-/
6- Y aurait-il simplement la Vie ?
7- La vie qui se vit au travers d'organismes corps-mentaux ?
(la simplicité même).
Si je te suis bien, le mental a vécu la dissolution totale du "Je"
En tout cas l’expérience de ne plus être capable d’associé une expérience au « Je » habituel s’est produite et a été en partie stockée dans la mémoire.
Oui et la mémoire ne fait pas partie de l'Expérience Directe.
Tu as réussi avec succès l'expérience de l'objet qu'on met dans une boîte pour bien comprendre le principe.
Y-aurait-il un phénix dissimulé ?
Apparemment le psychédélique n’est capable de bloquer l’identification au « Je » que pendant un instant. Donc j’imagine qu’une fois l’effet dissipé, la focalisation des perceptions redevient cloisonnée à un espace restreint de cette réalité.
J'aurais dû écrire un "phénix qui n'a jamais existé" ;-)
Tiens, tu parles de bloquer l'identification au "je-moi" alors que tu m'as dit plus haut que "je-moi" n'a jamais existé, que ce n'est qu'une pensée.
N.B. : le "je-moi" dans le sens de "moi-auteur", entité séparée qui décide, agit, pense.
8- Est-ce le "je-moi" qui s'identifie au "je-moi" ? Ou bien qui s'identifie à quoi ? ;-)))
Dans l'Expérience Directe, avec des réponses simples stp, merci d'avance :-)
la focalisation des perceptions redevient cloisonnée à un espace restreint de cette réalité.
9- oui, comme une expansion et une contraction (en apparence) ?

Prends ton temps pour répondre question par question stp, et surtout pour
RESSENTIR.
Il n'y a rien à comprendre, juste
"voir" ici et maintenant
, un regard impersonnel.
Il n'y a aucune urgence.

Belle soirée et à bientôt la joie de te lire,
Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Mon Apr 23, 2018 10:09 pm

Bonjour Natacha,
J’espère que tout va bien de ton côté.
Voici mes réponses aux deux séries de questions.

Première série de questions :
1- La mort ce que tu étais, ou bien la mort de ce que tu n'étais pas ? Voire même un ressenti et une pensée de mort sans mort ? (une peur, une forte contraction puis un relâchement et une expansion ?).
Oui exactement une peur, une forte contraction, une lutte, puis un relâchement et une expansion. La seconde fois bizarrement, le relâchement est arrivé quasi immédiatement et je n’ai aucun souvenir d’une contraction ou de la peur associée.
2- Aurais-tu "vu" à ce moment-là que le "je-moi-auteur", en tant qu'entité séparée n'a jamais existé ? (que ce n'était qu'une pensée).
« Vu » que c’était une pensée, je ne saurais le dire. Sur le moment c’est juste le fait que je ne m’identifie plus à « Marc », le "je-moi-auteur" n’est plus.
3- "expérimenter un sentiment de totalité et d’infinité" : il n'y avait donc plus d'organisme corps-mental ?
Une fois que l’expansion est à son apogée, c’est vraiment un ressenti « d’être » sans limite, « d’être » complet. L’organisme corps-mental n’est plus du tout ressenti.
4- As-tu "vu" que tu n'étais ni le corps ni le mental ? (ni les sensations, ni les émotions).
(mental dans le sens : activité mentale qui juge, analyse, compare, qui est dans le passé, le futur et la surinterprétation du présent, et qui s'attribue les actions et pensées).
Je me permets de faire une différence avec l'intellect.
J’ai « vu » que quelque chose « était » toujours là alors que le corps et le mental n’était plus là. Mais ce quelque chose n’était pas le « moi » même si le sentiment « d’être » cette chose était plus clair que la réalité elle-même.
5- Y avait-il un temps et un espace ?

Pendant l’expérience de ce que je me rappelle, il n’y avait pas temps. Après l’expérience j’ai eu l’impression que tout a été extrêmement court.
Le ressenti au niveau de l’espace, c’est un espace sans limites et j’ai le souvenir d’une couleur bleu dorée.
6- Y avait-il une séparation, des limites ?
Il ne pouvait pas y avoir de séparation, ni de limites vu qu’il n’y avait que cet espace sans limites et cette impression d’être cet espace.
7- Qu'est-ce qui observe ce que raconte le mental ?
Le commentateur parle et l’écoute se fait comme elle se fait pour n’importe quel autre son.
7bis- Je t'invite à voir que ce ne sont que des pensées. En es-tu l'auteur ?
Non je ne suis jamais l’auteur des pensées. Elles apparaissent et disparaissent en fonction des circonstances du moment.
8- Comment se manifeste ce ressenti de frustration dans ton corps ?
Actuellement par un léger resserrement au niveau de la gorge. Mais la sensation est vraiment légère et j’ai parfois un doute qu’elle est vraiment due à la frustration.
Il y aussi comme une légère fatigue mentale lorsque ma réflexion arrive face à un mur ou tourne en rond.

Deuxième série de questions :
1- Dans l'Expérience Directe : Qui est ce "je" qui expérimente la vie ?
C’est l’étiquette mise par une pensée sur l’organisme corps-mental.
2- Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
Non, il ne semble pas y avoir quelqu’un qui voit séparé de la vision.
3- Est-ce qu'il y a un quelqu'un qui écoute ?
Même chose que pour les autres sens, il ne semble avoir quelqu’un qui écoute, juste l’écoute.
En résumé, Marc est l'organisme corps-mental, avec son histoire (il est né, etc...). C'est un objet et non pas un sujet.
Qu'est-ce qui est présent "avant" cette apparition ? (et pendant, et après).
Avant : il y a l’organisme avec ces fonctions (vision, écoute, ressenti, …)
Pendant : au moment où je me focalise sur un sens, il y a la pensée « Je » qui apparait.
Après : il y a l’organisme avec ces fonctions (vision, écoute, ressenti, …)
4- Est-ce bien vu dans l'Expérience Directe, dans ton observation de la journée ? (ce n'est pas une croyance ?).
C’est une bonne question car j’ai aussi cette pensée qui arrive, mettant en doute mes réponses. Elle dit « Es-tu sûr d’utiliser correctement l’Expérience Directe ? Tu connais les réponses attendues, es-tu sûr de bien faire abstraction de tes connaissances ? »
Comment pourrais-je être sûr que malgré mon attention et mon désir de mettre de côté mes connaissances, qu’elles n’influencent pas quand-même mes réponses ?
5- Quand tu dis que c'est "je" qui écrit et qu'il est décrit plus haut : tu parles de l'organisme corps-mental, appelé Marc ?
Oui
6- Y aurait-il simplement la Vie ?
Mon esprit coince sur ce terme la « Vie », il ne sait pas identifier clairement ce que c’est que la Vie. Une pensée demande plus de clarification. Dans la vie de tous les jours, la Vie ne serait-elle visible qu’à travers les organismes ? Comment ressentir la Vie, se connecter à son essence sans passer des psychédéliques par exemple (si c’est ce qui a été expérimenté dans mon cas) ?
Note : aujourd’hui en rentrant du boulot, alors que j’effectuais une mini sieste et que je réfléchissais au « je-moi », j’ai ressenti ce glissement caractéristique qui mène à la désidentification à « Marc ». Maintenant même si ces sensations se sont produites à plusieurs reprises, je n’ai encore jamais atteint un stade comparable à celui atteint avec le Bufo. J’ai l’impression que quelque chose arrête l’expérience avant qu’elle n’aille jusqu’au bout.
7- La vie qui se vit au travers d'organismes corps-mentaux ?
(la simplicité même).
Je ne peux pas répondre à cette question car pour moi le lien entre ce terme la « Vie » et les organismes n’est pas clair. Une pensée demande à comprendre comment tout ça fonctionne même si tu dis qu’il n’y a rien à comprendre :-)
8- Est-ce le "je-moi" qui s'identifie au "je-moi" ? Ou bien qui s'identifie à quoi ? ;-)))
La pensée « je-moi » s’identifie comme l’auteur, le sujet qui fait les actions et à qui les expériences arrivent. Cette pensée est accompagnée du sentiment profond d’être l’auteur.
Or même si c’est bien l’organisme « Marc » qui fait les actions et à qui les expériences arrivent, il ne semble pas y avoir un contrôleur séparé gérant cet organisme.
9- oui, comme une expansion et une contraction (en apparence) ?
Oui mais l’expansion n’est ressenti dans mon cas que dans des états de conscience modifiée.
Mais j’imagine qu’il y a peut-être des degrés de contraction et d’expansion ?

Passe une agréable fin de soirée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Tue Apr 24, 2018 11:24 am

Bonjour Marc,

Merci pour toutes tes réponses et de jouer le jeu ;-)

un regard neuf par rapport à la vie, à "ce qui est". Un regard qui ne fait pas référence aux pensées, ni au savoir, ni au concept, ni à la mémoire.
une invitation à "voir" par toi-même l'expérience du moment présent.
je t'invite à revenir juste à l'Expérience Directe : voir, sentir, toucher, ressentir, goûter, respirer, sans penser.

Oui je vais très bien merci, je sens que toi aussi (les mini-siestes portent conseillent) :-)
Mon esprit coince sur ce terme la « Vie », il ne sait pas identifier clairement ce que c’est que la Vie. Une pensée demande plus de clarification. Dans la vie de tous les jours, la Vie ne serait-elle visible qu’à travers les organismes ? Comment ressentir la Vie, se connecter à son essence sans passer des psychédéliques par exemple (si c’est ce qui a été expérimenté dans mon cas) ?
Note : aujourd’hui en rentrant du boulot, alors que j’effectuais une mini sieste et que je réfléchissais au « je-moi », j’ai ressenti ce glissement caractéristique qui mène à la désidentification à « Marc ». Maintenant même si ces sensations se sont produites à plusieurs reprises, je n’ai encore jamais atteint un stade comparable à celui atteint avec le Bufo. J’ai l’impression que quelque chose arrête l’expérience avant qu’elle n’aille jusqu’au bout.
La Vie EST (la simplicité même).
Ah oui, bonne question, tu demandes, je te cite : "comment ressentir la vie". Tu demandes comment ressentir ce que Tu ES déjà ? => réponse à contempler : 1- en l'étant tout simplement peut-être ?
2- Y-aurait-il Marc d'un côté, et la vie de l'autre ? 2 choses.
3- Quelle est la différence entre un être vivant et un robot ? (même si nous sommes à l'ère de l'IA) ;-)
4- Tu évoques des "sensations" et un "stade" + tu évoques une expérience passée (mémoire) + un état à atteindre (futur) . Ici et maintenant, l'Expérience Directe sans mémoire, savoir, connaissance : il n'y a pas de stade.
5- Très intéressant, quelle est cette impression de quelque chose arrête l'expérience ? Comment cela se manifeste-t-il dans le corps ?

Pour tes réponses, je voudrais que tu me donnes ce qui est ton expérience la plus intime et la plus immédiate, ce qui est vivant, maintenant.
Pendant un moment, de façon détendue, laisse la narration du mental, et reviens à ta respiration. Observe son mouvement. Observe ce qui est vu, ce qui est entendu, ce qui est senti, touché, ce qui est ressenti physiquement aussi.
Tout cela, ce qui se passe ici et maintenant, c’est tout ce qui est.

6- Est-ce que le corps expérimente les sensations et les pensées ?
OU BIEN
6bis- Est-ce que le "corps" est juste une autre pensée-étiquette pour les sensations (à savoir ; tactiles et kinesthésiques) ?

Dans l'expérience directe, sans regarder dans les pensées-savoir (ni mémoire, ni visualisation):
7- qu'est-ce qu'une "oreille"?
8- Sans utiliser le toucher, quelle perception as-tu de cette zone communément nommée oreille? a-t-elle une forme? a-t-elle une dimension?
Au lieu d'apprendre quelque chose de neuf, nous allons désapprendre, tout questionner, tout remettre en question, sans ajouter de nouvelles croyances.

9- As-tu décidé de t'inscrire sur LU ?
Comment le choix s'est-il fait ?
« Vu » que c’était une pensée, je ne saurais le dire. Sur le moment c’est juste le fait que je ne m’identifie plus à « Marc », le "je-moi-auteur" n’est plus.
Il n'y a jamais eu de "je-moi", entité séparée auteur.
10- Qui ne s'identifie plus à Marc ?
11- Qui es-tu ?
c'est une question piège :-) (et mal posée ;-))).
si tu ne sais pas, il n'y a aucun souci.
(que ressens-tu quand tu lis cette question ?).
J’ai « vu » que quelque chose « était » toujours là alors que le corps et le mental n’était plus là. Mais ce quelque chose n’était pas le « moi » même si le sentiment « d’être » cette chose était plus clair que la réalité elle-même.
Très bien décrit : "sentiment d'Être". Je t'invite à rester plusieurs minutes, à respirer Cela, Être :-)
(il n'y a rien d'autre en fait).
11bis- Comment cela se manifeste-t-il dans ton corps ?
12- Faut-il quelqu'un ou quelque chose pour ÊTRE ?
(à contempler).
13- Vois-tu un temps à Être ?
Si oui, quand commence-t-il et quand commence-t-il ?
14- Vois-tu un espace à Être ?
Si oui, où sont les limites, les séparations ?
Les synonymes seraient-ils "totalité et infini" ?
6- Y avait-il une séparation, des limites ?
Il ne pouvait pas y avoir de séparation, ni de limites vu qu’il n’y avait que cet espace sans limites et cette impression d’être cet espace.
Oui désolée si mes questions se répètent, ou si elles semblent être bêtes par rapport à cet "espace". Cela te permet de "voir", de réaliser vraiment ce que tu écris, ou de préciser ce "ressenti", cette perception.
Oui un espace libre, infini, sans séparation ni limite.
Je te cite : "impression d'être cet espace". STOP ! ;-))))
=> si je retire le mot "impression", il reste : "Etre cet espace".
Tu m'as parlé d'une expérience dans le passé où il n'y avait pas de temps.
7- Et ici et maintenant, sans temps, que reste-t-il ici et maintenant dans l'Expérience Directe (sans mémoire, ni connaissance) ? => peut-être juste : Etre cet espace ?
(ce n'est pas un état modifié de conscience, ce n'est pas un état d'être, c'est juste Etre (on pourrait dire "avant" ou bien "en amont" ou bien "au-delà, qui ne sont que des concepts pour pointer vers Cela qui EST). C'est une non-expérience.
8- Comment cela se manifeste-t-il dans ton corps ?
Il y aussi comme une légère fatigue mentale lorsque ma réflexion arrive face à un mur ou tourne en rond.
C'est "tournez-manège" ;-))
Je t'invite à RESSENTIR cette fatigue mentale, ou toute autre manifestation physique.
Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
Non, il ne semble pas y avoir quelqu’un qui voit séparé de la vision.
Tu as utiliser le mot "sembler". Est-ce ton expérience directe ou bien une croyance ?
Je t'invite à regarder ce quelqu'un qui voit.
9- Pourrais-tu me le décrire en détail : est-ce qu'il a une forme ? une taille ? une qualité ?
(qui est ce regardant/regardeur/voyeur/voyant ?).
3- Est-ce qu'il y a un quelqu'un qui écoute ?
Même chose que pour les autres sens, il ne semble avoir quelqu’un qui écoute, juste l’écoute.
Idem ici, tu as écrit "semble" et tu as même oublié d'écrire le mot "pas" !! ;-)))
ça c'est un acte manqué ;-)
Si tu as un doute, je t'invite à répondre à ma question suivante stp :
10- Pourrais-tu me le décrire en détail : est-ce qu'il a une forme ? une taille ? une qualité ?
(qui est cet écouteur/écoutant ?).

Je t'invite à faire des pauses entre les questions.
Je t'invite aussi à revenir à ta respiration durant cette investigation, et à te poser.
En résumé, Marc est l'organisme corps-mental, avec son histoire (il est né, etc...). C'est un objet et non pas un sujet.
Qu'est-ce qui est présent "avant" cette apparition ? (et pendant, et après).

Avant : il y a l’organisme avec ces fonctions (vision, écoute, ressenti, …)
Pendant : au moment où je me focalise sur un sens, il y a la pensée « Je » qui apparait.
Après : il y a l’organisme avec ces fonctions (vision, écoute, ressenti, …)
Je me permets de te reposer cette question.
Qu'est-ce qui est toujours présent, avant même l'apparition de cet organisme corps-mental ?
11- Marc est né (et c'est une pensée + une pensée au sujet du passé), l'organisme corps-mental est né.
=> dans l'Expérience Directe, sans penser, savoir, ni mémoire.
Il y a naissance et mort. Et la vie dans tout ça ?
C’est une bonne question car j’ai aussi cette pensée qui arrive, mettant en doute mes réponses. Elle dit « Es-tu sûr d’utiliser correctement l’Expérience Directe ? Tu connais les réponses attendues, es-tu sûr de bien faire abstraction de tes connaissances ? »
Comment pourrais-je être sûr que malgré mon attention et mon désir de mettre de côté mes connaissances, qu’elles n’influencent pas quand-même mes réponses ?
Merci pour ton honnêteté.
L'Expérience Directe, c'est ici et maintenant (sans mémoire), c'est vivre la vie : voir, toucher, entendre, goûter, ressenti, respirer.
La réponse "je ne sais pas" peut aussi parfois émerger :-)
(c'est ressentir ce "je ne sais pas").

Amuse-toi bien car cela reste un jeu !
Jeu de découvertes, d'explorations ;-))))
Prends tout ton temps stp, merci.

Belle journée et dans la joie de te lire,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Wed Apr 25, 2018 4:08 pm

Salut Natacha,

En lisant plusieurs de ces questions il y a une pensée de frustration qui apparait. Lorsque je lis la question cela semble devoir être évident mais pourtant la réponse franche et claire ne sort pas.
Au niveau du corps c’est la gorge et le plexus solaire qui se contractent.
Des pensées de doute sont constamment présentes : « Les réponses données sont-elles vraiment ce qui est vu ? Pourquoi cela parait si compliqué alors que les personnes ayant vu trouve ça évident et simple ? »
Je n’ai pas répondu à toutes les questions cette fois, je reviendrai donc sur celles-ci dans les jours qui suivent, en espérant avoir plus d’inspiration :-P

Voici déjà les réponses auxquelles j’ai su répondre.

Première série de questions :
Ah oui, bonne question, tu demandes, je te cite : "comment ressentir la vie". Tu demandes comment ressentir ce que Tu ES déjà ? => réponse à contempler
1- en l'étant tout simplement peut-être ?
Apparemment « simplement Être » n’est pas aussi simple pour l’organisme « Marc » :-)
Il faut avouer que dans la vie de tous les jours la sensation de séparation entre « je-moi » et le monde a toujours été TRÈS forte.
D’autres pensées semblent constamment apparaitre :
  • « Essaie de ressentir ne serait-ce qu’une partie de ce qui est ressenti en état modifié de conscience ».
  • « Marc n’est qu’une étiquette mais tu es la vie et la vie c’est ce que tu as ressenti dans un état extrême de conscience modifiée ».
Ces pensées ne vont pas dans le sens de l’Expérience Directe ce qui n’aide pas.
2- Y-aurait-il Marc d'un côté, et la vie de l'autre ? 2 choses.
Marc c’est une des étiquettes du l’organisme « je ».
La vie ? Est-ce que c’est ce qui anime les organismes que l’on dit « vivant » ?
Quand tu dis la vie EST, la pensée « EST quoi ? » se présente.
3- Quelle est la différence entre un être vivant et un robot ? (même si nous sommes à l'ère de l'IA) ;-)
Une réponse sans utiliser les connaissances et si l’aspect physique du robot est assez proche de celle de l’être vivant : aucune.
4- Tu évoques des "sensations" et un "stade" + tu évoques une expérience passée (mémoire) + un état à atteindre (futur). Ici et maintenant, l'Expérience Directe sans mémoire, savoir, connaissance : il n'y a pas de stade.
S’il n’y a pas de stade, ni état particulier, comment savoir que l’exploration est faite correctement au sens de l’Expérience Directe ?
5- Très intéressant, quelle est cette impression de quelque chose arrête l'expérience ? Comment cela se manifeste-t-il dans le corps ?
Ce qui a arrêté l’expérience la dernière fois c’est la pensée suivante : « Si tu vas plus loin, tu vas perdre le contrôle, tu risques même de crier ou faire des bruits bizarres et les voisins risquent d’être dérangés ».
Le processus conduit vers un total relâchement du corps et la pensée ci-dessus crée une forte contraction. Puis juste après des vibrations sont ressenties dans tout le corps.
6- Est-ce que le corps expérimente les sensations et les pensées ?
OU BIEN
6bis- Est-ce que le "corps" est juste une autre pensée-étiquette pour les sensations (à savoir ; tactiles et kinesthésiques) ?
Ce n’est pas le corps qui expérimente les sensations. Les sensations sont ressenties et les pensées localisent ces sensations sur le corps.
7- qu'est-ce qu'une "oreille"?
Une étiquette sur une zone du corps.
8- Sans utiliser le toucher, quelle perception as-tu de cette zone communément nommée oreille? a-t-elle une forme? a-t-elle une dimension?
Lorsque cette zone n’est pas touchée, ni visualisée, c’est comme si elle n’existait pas.
Je ressens néanmoins bien des sensations globales au niveau de la tête, mais sans les pensées ou la mémoire il est difficile de dire quoi que ce soit sur cette zone.
9- As-tu décidé de t'inscrire sur LU ? Comment le choix s'est-il fait ?
Intéressé par les idées décrites sur le site et les médias s’y trouvant (vidéos, livres, ..).
Etant dans l’incapacité de « voir », la décision de demander de l’aide a été prise.
10- Qui ne s'identifie plus à Marc ?
Marc est une autre étiquette de l’organisme corps-mental.
Une meilleure manière de l’exprimer serait de dire que l’étiquetage ou l’identification à l’organisme ne se fait plus.

Bonne fin de journée et encore un grand merci pour ton support et ta patience.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed Apr 25, 2018 5:57 pm

Bonsoir Marc,

Merci d'avoir exprimé les ressentis et les pensées du moment.
En lisant plusieurs de ces questions il y a une pensée de frustration qui apparait. Lorsque je lis la question cela semble devoir être évident mais pourtant la réponse franche et claire ne sort pas.
Je t'invite à "VOIR", juste regarder.
En revenant à ta respiration.
La réponse est simple : oui / non / je ne sais pas (comme un petit enfant innocent).
Au niveau du corps c’est la gorge et le plexus solaire qui se contractent.
C'est super de revenir toujours aux sensations dans le corps.
Les contractions sont présentes ici et maintenant, c'est ce qui est. On peut les accueillir et leur dire bienvenue :-)
1- Comment fait-on pour desserrer un point serré ? En faisant des efforts pour qu'il se desserre ? ;-)
Des pensées de doute sont constamment présentes : « Les réponses données sont-elles vraiment ce qui est vu ? Pourquoi cela parait si compliqué alors que les personnes ayant vu trouve ça évident et simple ? »
Super d'observer les pensées qui apparaissent.
Des pensées apparaissent et disparaissent.
Est-ce toi qui penses les pensées ?
Si tu crois au contenu des pensées, elles deviennent des croyances.
Une pensée de doute peut émerger. C'est ce qui est ici et maintenant. On peut l'accueillir et lui souhaiter la bienvenue :-)
Une pensée apparaît et dit : cela paraît compliqué. Bienvenue à cette pensée :-)
Il faut avouer que dans la vie de tous les jours la sensation de séparation entre « je-moi » et le monde a toujours été TRÈS forte.
2- Qui est ce "je-moi" ? Pourrais-tu me le décrire stp ?
D’autres pensées semblent constamment apparaitre :
« Essaie de ressentir ne serait-ce qu’une partie de ce qui est ressenti en état modifié de conscience ».
« Marc n’est qu’une étiquette mais tu es la vie et la vie c’est ce que tu as ressenti dans un état extrême de conscience modifiée ».

Ces pensées ne vont pas dans le sens de l’Expérience Directe ce qui n’aide pas.
Je t'invite à ne pas lutter avec les pensées qui apparaissent. Ce ne sont que des pensées, le principal étant de ne pas croire au contenu. On les remercie, on les accueille tout simplement :-)
L'état modifié de conscience, c'est du passé.
L'Expérience Directe est ici et maintenant.
Tu ne veux ressentir la vie, mais c'est juste ce que tu es. Retire le mot "vie". 3- Est-ce que tu sais que tu es ?
4- Est-ce que tu sais que tu es vivant en ce moment ?
5- Es-tu conscient d'être en vie ici et maintenant ?
Je t'invite à inspirer profondément et à expirer profondément 3 fois avant de répondre aux questions.
Reviens dans ton corps : que se manifeste-t-il ?
Pour les réponses : c'est simple => OUI / NON / JE NE SAIS PAS.
Quelle est la différence entre un être vivant et un robot ? (même si nous sommes à l'ère de l'IA) ;-)
Une réponse sans utiliser les connaissances et si l’aspect physique du robot est assez proche de celle de l’être vivant : aucune.
Quand j'étais ado, j'étais passionnée par l'histoire du Dr. Frankenstein. Tu la connais ?
Il voulait se prendre pour Dieu. Il a réussi à faire battre à nouveau le coeur grâce à la foudre, mais ne manquait-il pas une idimension à sa créature ?
Tu m'as demandé ce qu'était la vie, et je t'ai demandé quelle était la différence entre un être vivant et un robot.
Un robot est-il un être vivant ?
6- Est-ce que le corps expérimente les sensations et les pensées ?
OU BIEN
6bis- Est-ce que le "corps" est juste une autre pensée-étiquette pour les sensations (à savoir ; tactiles et kinesthésiques) ?

Ce n’est pas le corps qui expérimente les sensations. Les sensations sont ressenties et les pensées localisent ces sensations sur le corps.
Le "corps" est une pensée-étiquette pour les sensations.
Ferme les yeux stp. Sans la pensée/connaissance/mémoire, ni visualisation : 6- as-tu un corps ? ou bien y-a-t-il juste des sensations (apparaissant au sein d'un espace) ?
Apparemment « simplement Être » n’est pas aussi simple pour l’organisme « Marc » :-)
Tu parles comme si c'était l'organisme corps-mental qui disait cela. C'est un objet.
Marc c’est une des étiquettes du l’organisme « je ».
7- De quel "je" parles-tu ?
"je-moi" est une pensée-étiquette.
8- Sans utiliser le toucher, quelle perception as-tu de cette zone communément nommée oreille? a-t-elle une forme? a-t-elle une dimension?
Lorsque cette zone n’est pas touchée, ni visualisée, c’est comme si elle n’existait pas.
Je ressens néanmoins bien des sensations globales au niveau de la tête, mais sans les pensées ou la mémoire il est difficile de dire quoi que ce soit sur cette zone.
ouiii, bravo ! :-)
Tu écris : "c'est comme si". ça ressemble un peu à une croyance.
Dans l'Expérience Directe : il n'y a pas d'oreille tout simplement (sans la mémoire/pensée/savoir, ni la visualisation, ni le toucher).
Oui il y a des sensations, mais c'est sans concept, sans étiquette dans l'Expérience Directe.
Pour tout le corps, c'est ainsi . Exemple : 8- as-tu une tête ?
9- As-tu un cerveau ?
9- As-tu décidé de t'inscrire sur LU ? Comment le choix s'est-il fait ?
Intéressé par les idées décrites sur le site et les médias s’y trouvant (vidéos, livres, ..).
Etant dans l’incapacité de « voir », la décision de demander de l’aide a été prise.
10- As-tu décidé de t'inscrire sur LU, ou bien le choix s'est-il fait tout seul ?
Y-a-t-il quelqu'un qui choisit, qui décide, qui contrôle ?

Voici quelques petits exercices simples :

11- le corps respire... que vois-tu ? l'abdomen qui bouge. quelque chose de plus ? oui ou non?
il y a respiration, pourtant on dit "je respire"
11 bis- est-ce vrai ? est-ce "je" qui respire?

12- lève une main... que vois-tu ? une main se lève. quelque chose de plus ? oui ou non?
la main se lève, pourtant on dit "je lève la main"
12bis- est-ce vrai ? est-ce "je" qui lève la main?

13- le coeur bat tout seul ? ou bien vois-tu un contrôleur ?
13bis- la digestion se fait-elle toute seule ? ou bien vois-tu un contrôleur ?
13ter- Dans l'Expérience Directe : vois-tu vraiment un contrôleur de l'organisme corps-mental ?

Merci et belle soirée,

Natacha :-)

"je" n'est-il pas simplement - et dans tous les cas - une étiquette collée sur une expérience qui survient spontanément, sans auteur?
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Thu Apr 26, 2018 7:27 am

Bonjour Natacha,

Merci de m’avoir répondu si rapidement.
J’aurai juste deux petites questions, histoire de m’assurer de bien suivre processus proposé ici.

1. Quand tu me demandes :
lève une main... que vois-tu ? une main se lève. quelque chose de plus ? oui ou non?
la main se lève, pourtant on dit "je lève la main"
Est-ce qu’utiliser l’Expérience Direct, c’est une fois que la main se lève, faire abstraction des pensées, mémoires, savoirs et juste regarder ce qui est à ce moment précis ?

2. Quand tu me demandes de « Voir », de « Regarder », est-ce que c’est uniquement en utilisant la vision à travers les yeux ou tu parles également de ressenti ?
Donc par exemple si tu me demandes : « est-ce qu’il y a un « je-auteur »? ». Dois-je uniquement chercher un élément visible dans cette réalité ou aller plus loin et essayer de ressentir un fantôme à l’intérieur du corps par exemple ?

Merci d’avance pour ces quelques éclaircissements.
Passe une agréable journée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Thu Apr 26, 2018 8:48 am

Coucou Marc,

J'espère que tu vas bien.
Oui tu fais bien de me demander des précisions :-)
1. Quand tu me demandes :
lève une main... que vois-tu ? une main se lève. quelque chose de plus ? oui ou non?
la main se lève, pourtant on dit "je lève la main"
Est-ce qu’utiliser l’Expérience Direct, c’est une fois que la main se lève, faire abstraction des pensées, mémoires, savoirs et juste regarder ce qui est à ce moment précis ?
Je t'invite à observer dans ton expérience toute la journée comment tout se déroule : comment le choix se fait, ou bien est-ce que tu vois une tasse ou bien y-a-t-il juste "voir la tasse", "je marche" ou bien "le fait de marcher", etc....

Alors pour répondre à ta question, l'Expérience Directe c'est être ce petit enfant innocent.
Regarde maintenant :
1ère étape : lève la main.
2è étape : que vois-tu avec tes yeux, qu'observes-tu : une main se lève (avec un contrôleur qui décide de lever la main ?).
3è étape : quand on dit "je lève la main", qui est-ce "je" ?
faut-il quelqu'un ou quelque chose qui pense ou qui décide ou qui agisse pour que la main se lève ?
2. Quand tu me demandes de « Voir », de « Regarder », est-ce que c’est uniquement en utilisant la vision à travers les yeux ou tu parles également de ressenti ?
Donc par exemple si tu me demandes : « est-ce qu’il y a un « je-auteur »? ». Dois-je uniquement chercher un élément visible dans cette réalité ou aller plus loin et essayer de ressentir un fantôme à l’intérieur du corps par exemple ?
Merci pour cette demande de précision.
Je voulais justement te le préciser :-)
Oui le "voir" peut-être élargi au ressenti (émotions, sensations physiques).
Mais Regarder t'invite surtout à me le décrire : taille, poids, couleur, forme, dimension.

Explore directement, intuitivement, ce qu'est «moi». Peux-tu le localiser ? Pas en y pensant, mais en le ressentant.
«je-moii» se trouve-t-il dans la tête ? Cherche à sentir cela, un «je-moi» dans la tête, sans la pensée, directement.
Tu peux chercher aussi ailleurs : «je-moi» se trouverait-il dans la poitrine ? Ou dans le ventre ? Ou le dos ?
Cherche attentivement, ici et maintenant à localiser «je-moi» par la sensation.
Si tu as mal à une dent, pas besoin d'y penser pour savoir immédiatement où cette sensation se situe, pas vrai ?
Tu peux décrire sans hésiter où se situent certains ressentis émotifs ainsi que ce qui les caractérise :
«Une sensation de gorge serrée», «une sueur froide dans le dos», «la poitrine qui s'ouvre», «le ventre qui se détend», etc...
Donc, de la même manière, trouve où se situe la sensation «je-moi» et tente d'en donner quelques caractéristiques.
Reviens à cet exercice régulièrement, choisis de le faire dans un moment tranquille, et vois ce qui se passe.
Je t'invite à revenir sans cesse à ta respiration, voire même à faire une petite balade dans la nature :-)

Merci, et n'hésite pas à me demander d'autres précisions si ce n'est pas clair.

Je te souhaite une belle journée,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Fri Apr 27, 2018 7:20 am

Bonjour Natacha,

Merci, ces éclaircissements vont beaucoup m’aider.
J’ai répondu à une série de questions, je répondrai plus tard aux questions plus spécifiques sur le « je-moi » :-)
Les contractions sont présentes ici et maintenant, c'est ce qui est. On peut les accueillir et leur dire bienvenue :-)
1- Comment fait-on pour desserrer un point serré ? En faisant des efforts pour qu'il se desserre ? ;-)
Non sans effort, juste en relaxant la zone.
Des pensées apparaissent et disparaissent.
Est-ce toi qui penses les pensées ?
Non, elles apparaissent d’elles même en fonction du contexte.
Tu ne veux ressentir la vie, mais c'est juste ce que tu es. Retire le mot "vie".
3- Est-ce que tu sais que tu es ?
Oui
4- Est-ce que tu sais que tu es vivant en ce moment ?
Oui, je suis maintenant.
5- Es-tu conscient d'être en vie ici et maintenant ?

Oui, je suis conscient d’être ici et maintenant.
Quand j'étais ado, j'étais passionnée par l'histoire du Dr. Frankenstein. Tu la connais ?
Oui
Il voulait se prendre pour Dieu. Il a réussi à faire battre à nouveau le coeur grâce à la foudre, mais ne manquait-il pas une dimension à sa créature ?
Pour moi rien ne différencie vraiment la créature d'autres formes de vie.
Tu m'as demandé ce qu'était la vie, et je t'ai demandé quelle était la différence entre un être vivant et un robot.
Un robot est-il un être vivant ?
Je ne sais pas. La vie peut prendre de nombreuses formes :-)
Le "corps" est une pensée-étiquette pour les sensations.
Ferme les yeux stp. Sans la pensée/connaissance/mémoire, ni visualisation :
6- as-tu un corps ? ou bien y-a-t-il juste des sensations (apparaissant au sein d'un espace) ?
Il y a des sensations plus une visualisation quasi immédiate et automatique des zones où l’attention se focalise.
Dans l'Expérience Directe.
8- as-tu une tête ?
Non
9- As-tu un cerveau ?
Non
10- As-tu décidé de t'inscrire sur LU, ou bien le choix s'est-il fait tout seul ?
Les pensées arrivent seules et les décisions en découlent.
Y-a-t-il quelqu'un qui choisit, qui décide, qui contrôle ?
Non, mais la pensée qu'il y a quelqu'un reste très forte.
11- le corps respire... que vois-tu ? l'abdomen qui bouge. quelque chose de plus ? oui ou non?
Non uniquement les sensations de la respiration.
il y a respiration, pourtant on dit "je respire"
11 bis- est-ce vrai ? est-ce "je" qui respire?
Non
12- lève une main... que vois-tu ? une main se lève. quelque chose de plus ? oui ou non?
Non uniquement les sensations d’une main qui se lève.
la main se lève, pourtant on dit "je lève la main"
12bis- est-ce vrai ? est-ce "je" qui lève la main?
Non
13- le coeur bat tout seul ? ou bien vois-tu un contrôleur ?
Tout seul
13bis- la digestion se fait-elle toute seule ? ou bien vois-tu un contrôleur ?
Toute seule

Je te souhaite une belle journée.
Marc.


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest