ma véritable nature

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

ma véritable nature

Postby Nedjma » Sat Feb 03, 2018 2:55 am

Pourquoi je souhaite commencer une discussion? : Traverser la porte, de retourner à ma nature véritable.
je ne m'attends à rien dans le sens d'ajout, juste rencontrer ce qui est déjà là mais voilé.
voici mes réponses aux questions lors de l'inscription
LU est un guidage ciblé pour voir qu'il n'y a pas de "moi" réel, intrinsèque - Qu'est-ce que vous comprenez par là ?

Je comprends que le guidage va me ramener à la source, à sortir de l'emprise de la personne qui n'est pas ma vraie nature. Je suis Conscience et parfois, je reviens au petit je, je me crois dans ce qui se vit. Les émotions me happent. je remets tout en doute comme si j'avais mal fait, j'entends le silence profond et en même temps je vis l'inconfort.

Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?

Je cherche l'évidence de la non-existence du petit moi. ETRE pur présence bien incarné. Toucher à la paix profonde, la joie sans condition. Revenir à ce qui est déjà là puisque je le touche et le vis plus ou moins longtemps et souvent. Sortir du temps psychologique, des attentes, des histoires que le moi se raconte. Je cherche une guidance, un miroir pour me dire les vrais choses. Seule, je fais des grands pas mais le mental est rusé alors parfois j'y perds mon latin comme on dit. le besoin de me faire ramener encore et encore à ce qui EST. J'ai aimé ce que j'ai lu par rapport à ce guidage ciblé. C'est comme débâtir petit à petit la prison du mental.

Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ?

Le guidage, je crois, m'apporterait le soutien pour revenir et rester dans cette présence. Là, je navigue souvent entre les 2. Parfois, c'est très clair, et la présence est là, je suis cela et pour je ne sais trop quelle raison (désir, manque, doute??) je reviens au petit je. C'est le pourquoi de ce retour dans le je que je ne saisis pas. le 'boggue' est probablement dans ce que j'écris: revenir à cette présence... je suis cette présence et rien d'autre? n'est-ce pas cela: ne pas avoir de moi 'réel' 'intrinsèque?

Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation?

depuis toujours j'ai cherché l'amour et la paix de l'esprit. Jeune j'étais très 'religieuse' et j'aurais voulu d'ailleurs faire une vocation. en 2004, je commencerai la méditation Raja Yoga et cela me libèrera de la religiosité, je garderai l'amour christique au coeur de ma vie et mon objectif se précise: me libérer de la condition humaine, c'est à dire sortir de l'enfer du mental et des émotions. En 2005, je quittai mon travail comme informaticienne à cause de problème de santé. L'emprise du mental est très forte et le stress trop grand. Besoin de prendre une distance.
La méditation m'amène doucement dans un calme mental, une paix de l'esprit, des temps de silence et de présence. je dis, non pas, être dans le moment présent mais dans la Présence. Je sens bien qu'il y a un état de paix et de silence profond hors du temps et de l'espace et de la personnalité. Il y a plus grand que moi. J'entreprends en parallèle beaucoup de thérapie pour délier mon corps physique très soufrant. Je ressens que je suis dans un corps de béton. La vie ne peut y circuler. Je lis beaucoup différents auteurs donc Anthony De Mello 'quand la conscience s'éveille'.
je resterai près de 10 ans avec mon prof de méditation Paul Beaudry, j'assisterai 4 fois par années a ses séminaires jusqu'au jour en 2012 où il me dira que je peux être mon propre maitre que j'ai tout à l'intérieur de moi pour savoir. Je quitterai l'école simplement.
Par la suite, je fais beaucoup de thérapie pour vider ma masse émotionnelle et me libérer.
en 2014 je découvre l'enseignement de DARPAN et son livre l'aventure intérieure. Je réalise que ma démarche depuis beaucoup d'années correspond aux différents chapitres de son livre. J'aurai en janvier 2015 un entretien skype avec lui puis irai à Paris le voir pour 3 jours en mai 2015. Mon impression quand je l'ai vu dans la salle: vaste et vide, rien à prouver, rien à dire, il n'y avait personne mais qu'une présence qui dépassait les murs. Cela m'a profondément touché et fait sourire intérieurement. Pendant près de 1 an, je suivrai ces vidéos et son livre sera ma référence.
En 2016, j'assiste à une conférence de Claudette Vidal à Montréal, elle m'inspire beaucoup. Je sens que c'est l'amour véritable. Étrangement nous resterons pendant 15 minutes dans un grand silence tellement dense. Je décide d'aller à son séminaire soit février 2016. Elle nous fait méditer comme si nous observions le personnage que nous sommes. Je ne sais pas trop comment faire cela mais je m'imagine être derrière moi et voir l'autre moi méditer. Durant la nuit, je me réveille avec une sensation très étrange. Je m'assoies et j'écoute mon ressenti. À gauche, je perçois au loin (sensation) un bateau qui vogue à la dérive car il n'y a plus d'équipage. Je me souviens vaguement que certain appelle cela le mental. Puis devant moi, je vois une patinoire extérieure (et oui, je suis du Québec), et la je vois le personnage (petit moi) qui veut patiner mais elle n'a pas de patin (cela me dit que l'on appelle cela une histoire). Puis les minutes passent et je me sens toujours étrange.... à ma droite ... très très loin j'entends comme quelqu'un qui pleure mais je peine à comprendre cela (cela me dit que l'on appelle cela des émotions). Au début du retour au séminaire, le matin après déjeuner, Claudette m'explique que c'est cela la désidentification du personnage. J'en ai ris car c'est tellement pareil comme avant sauf un détachement, une distance avec l'histoire, le personnage. Après s'en est suivi une déconnection du mental régulièrement. Souvent, je suis juste dans la présence déconnectée de mon référentiel. C'est spécial à vivre au début mais là c'est plus mon naturel en général.
en septembre 2016 je vivrais durant 8hres une désidentification totale du corps, j'étais la Présence et le corps était à l'intérieur dans un petit espace, la Présence étant vaste. Au coeur de la présence il y avait ce corps. pas agréable à vivre mais après cela a pris une douce place, le corps est revenu centré avec la Présence et non être en déphasage.
Je continu à vider la masse émotionnelle, à voir ce qui est, ressentir dans le corps physique ce qui se vit.
Je suis très inspirée par Mooji, Isabelle Padovani, Darpan, Claudette Vidal et en même temps je sais que tout cela cela se passe entre moi et Moi et SOI. Intérieurement cela me dit de me tourner davantage vers mon intérieur, vers la Source. Ne pas bouger, rester dans la PRÉSENCE à ce qui est.

je me sens prête à tout confronter 10/10. Je ressens le besoin de mise à nu, de débâtir, d'enlever l'illusion d'être 'moi'.
Nedjma
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Mon Feb 05, 2018 7:11 pm

Bonsoir Nedjma,

je m'appelle Sébastien et me propose pour t'accompagner lors de ton enquête.

Si tu es d'accord pour commencer tout de suite, j'aimerais que tu prennes un temps au calme et que tu goûtes
à ce qui se présente dans l'expérience, exactement telle qu'elle est tout de suite.
Peux-tu en faire un descriptif en quelques lignes de mots simples ?

Bonne soirée !

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Mon Feb 05, 2018 7:41 pm

Bonjour Sébastien, merci de vouloir m'accompagner.

suite à ton invitation ''de goûter dans le calme ce qui se présente dans l'expérience, exactement telle qu'elle est tout de suite. Peux-tu en faire un descriptif en quelques lignes de mots simples ?''

- C'est assez vide au niveau mental, calme, silencieux. En relisant ta demande, j'ai réalisé que j'expérimentais (entrer dans la demande), j'étais l'expérience au lieu de voir ce qui se présentait ou les deux en même temps. Le corps a été stressé: tension dans les mâchoires, un peu de chaleur de stress. Le coeur, le corps, la tête ne disent pas la même chose. Il y a eu une mini vague de tristesse mais très furtive. je me sens très en arrêt ou du moins une partie de moi, comme s'il y a une partie imperturbable peu importe la demande ou l'expérience. Le temps est arrêté, une sensation de suspension, de vigilance, j'observe. C'est assez calme et neutre, rien qui s'énerve, ça sourit en t'écrivant cela. et en même temps ... ce pointe du côté gauche une petite vague de panique, très petite. J'en souris. C'est juste curieux. Il y a toujours un espace silencieux et calme peu importe si je m'active à écrire, à préciser par des mots ce qui se vit. C'est paisible, neutre et en même temps un peu d'émotions ou de sensations physiques. J'aime ton mot 'goûter'. Je l'utilise rarement.
Nedjma

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Mon Feb 05, 2018 7:42 pm

à l'envoi du message lorsque vu à l'écran, une vague de peine
Nedjma
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Mon Feb 05, 2018 11:48 pm

Merci pour ta description.

Mettons-nous d'accord sr la distinction entre "ce qui est" et "ce qui n'est pas" :
Les perceptions sensorielles, les émotions, les pensées du moment sont ce qui est. C'est le mode "goûter"...(Ex: "calme","tension dans la mâchoire", "chaleur" )
Mais le contenu des pensées, ce qu'elles racontent, n'est que projection mentale, non vérifiable dans l'instant,
ce qui n'est pas.( Ex: la plus grande partie de ta description qui est sur le mode mental.)

La description que je t'ai demandée porte exclusivement sur ce qui est, en laissant le mode intellectuel de côté pour un instant.

Pourrais-tu répéter l'expérience et en faire la description en précisant, lorsqu'une pensée se présente :
"une pensée dit que "..." ?

A bientôt !

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Tue Feb 06, 2018 12:07 am

goûter à ce qui se présente:
coeur qui a accéléré à la lecture, mini tristesse, silence, une pensée dit que: 'et si je faisais pas correct?'.
sensation d'attendre quelque chose? une pensée dit: 'je mets cela dans ce qui est ou ce qui n'est pas?'. une pensée qui revient: 'faire correct'. perception du rythme cardiaque, chaleur agréable dans le ventre, sensation de vie, de joie. entendre les sons environnants: le ronronnement du réfrigérateur, voir l'éclairage de la pièce, sentir la chaleur de mes doigts un peu froids. sourire intérieur perceptible sur le visage. Vraiment la plus grande différence est de sentir les battements du coeur et de plus 'écouter' avec mes 5 sens. vibrations à fleur de peau près des genoux, douceur du tissus de mon pantalon sur la peau. une pensée dit: 'je devrais peut-être écrire je vois au lieu de voir? j'entends au lieu d'entendre'. sentiment de doute qui a passé. une pensée dit: 'eh oublie pas de respirer, tu es stressée'. gorgée de tisane, je sens le liquide coulée dans le palais. je sens le coeur. émotions + pensée: 'je suis contente'.
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Tue Feb 06, 2018 1:33 am

Voilà ce que j'appelle une bonne tranche d'expérience directe ! ;-)
Vraiment la plus grande différence est de sentir les battements du coeur et de plus 'écouter' avec mes 5 sens.
Oui !
une pensée dit: 'je devrais peut-être écrire je vois au lieu de voir? j'entends au lieu d'entendre'.
C'est exactement le propos qui nous intéresse...Cette pensée, à l'instant où elle apparaît, fait partie de
l'expérience directe, de ce qui est.
Mais son contenu évoque un certain "je" qui fait partie de ce qui n'est pas. Mais voyons ça plus précisément...
je sens le liquide coulée dans le palais.
Dans cette expérience, le liquide fait partie de l'expérience directe. La sensation de couler également.
Ils sont tangibles dans l'instant.
Mais dans l'expérience directe peux trouver ce "je" qui semble s'approprier l'action de sentir ?
Et si oui, sous quelle forme ?

Merci !

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Tue Feb 06, 2018 2:01 am

Ta question:
peux-tu trouver ce "je" qui semble s'approprier l'action de sentir? Et si oui, sous quelle forme ?
à la lecture il y a eu un choc dans l'esprit. Ce que j'ai trouvé, vu: une pensée, c'est une pensée ce Je. La pensée est venue se coller une micro-seconde après la sensation du liquide qui coule, il n'y a pas de gens qui se dit 'à tien je ressens le liquide'. La sensation du liquide, le mouvement du liquide existait avant. Le je-pense vient se coller à la sensation après qu'il y est eu écoulement. Ca c'est certain. Un choc d'avoir ressenti cela. Un voleur ce Je-pense. un voleur d'identité ou plutôt de sensations. Bizarre comme sensation avec la pensée qui dit: comme si j'avais changé de place.
Nedjma

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Tue Feb 06, 2018 2:03 am

pensée qui dit: 'trop simple'. sourire.
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Tue Feb 06, 2018 9:03 am

Une pensée qui dit: " Et pourtant...". :-)

Je te réponds ce soir

Bonne journée !

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Tue Feb 06, 2018 2:40 pm

Bonjour Sébastien,
Hier soir, le coucher fut très différent, les perceptions sensorielles étaient nombreuses donc sentir une petite brise fraiche. La pensée a dit: 'ah je comprends pourquoi un livre d'éveillé s'appelle 'la fraicheur de l'instant'. émotions agréables, chaleur, bonheur.
Ce matin en te lisant: " Et pourtant...". :-)
la pensée dit: 'je n'arrive pas a y rester dedans'.
tension dans les cuisses, raideurs, fatigue, silence intérieur, tristesse et aussi sourire, douceur, contentement.
à ce soir
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Tue Feb 06, 2018 7:33 pm

Bonsoir Nedjma
Ce que j'ai trouvé, vu: une pensée, c'est une pensée ce Je.
Bien vu !
Le je-pense vient se coller à la sensation après qu'il y est eu écoulement.
Oui
Un voleur ce Je-pense.
Tout à fait, s' il existait vraiment...;-)
Bizarre comme sensation avec la pensée qui dit: comme si j'avais changé de place.
De place ou de point de vue.
la pensée dit: 'je n'arrive pas a y rester dedans'.
Mais qui pourrait" y rester" , une simple pensée ?
Rester dans quoi ?

pensée qui dit: 'trop simple'. sourire.
"Trop simple" pour le mental...et pourtant le mécanisme d'auto-appropriation de la pensée "je" a bien été vu
et c'est bien lui qui est à l'oeuvre dans ce qui nous intéresse ici.
Et c'était si simple que le mental ne peut le saisir ?

Merci

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Wed Feb 07, 2018 2:41 am

Merci Sébastien, merci de ta générosité et ta guidance incroyable, simple, courte et bull's eye.
Merci
Nedjma

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: ma véritable nature

Postby sébastien gratas » Wed Feb 07, 2018 10:32 am

Bonjour Nedjma

Où en est la recherche ? :-)

User avatar
Nedjma
Posts: 31
Joined: Fri Feb 02, 2018 9:57 pm
Location: québec

Re: ma véritable nature

Postby Nedjma » Wed Feb 07, 2018 12:00 pm

Bonjour Sébastien,
Belle surprise ce matin de voir ta question.
Je croyais que notre travail ensemble était fini puisque à la fin de ton courriel tu me disais merci.
Je voyais tes questions comme des constats... que c'était évident.
Hier soir, j'ai relu nos échanges et restait dans ce qui a été clairement vu.

Je poursuis la recherche avec toi avec réconfort.

- L'appellation je-voleur, tu écris Tout à fait, s' il existait vraiment...;-)
oui effectivement c'est de la poésie que ce mot je-voleur.

- l'idée: Bizarre comme sensation avec la pensée qui dit: comme si j'avais changé de place, tu écris: De place ou de point de vue?
j'ai changé de point de vue, pas de place. je suis passée de l'impression d'être à l'intérieur de la tête, de 'moi', d'être localisé dans le je, happé par cet impression pour sentir ce que 'je suis' (être) dans l'espace non-localisé, sans tête par moment. Hier soir, couchée, après avoir relu nos échanges et te répondre. J'observe les pensées venir, je ressentais les sensations physiques très nombreuses par ci par là, les émotions. Tous étaient mouvements dans cet état sans tête, immobile. pensée qui dit: 'je suis pas sure de bien m'exprimer, pas évident à décrire un corps sans tête'. Ca respirais et tout l'air bougeait loin.

- ma pensée dit: 'je n'arrive pas a y rester dedans'. Tu écris: Mais qui pourrait" y rester" , une simple pensée ?
Rester dans quoi ?

pensée qui dit: 'je dois faire quelque chose pour que se soit bon?'. C'est une pensée, une réappropriation du je, une habitude, une torsion mentale. Hier soir, j'observais les pensées venir, les sensations et là je perdais progressivement l'impression d'avoir une tête, cela se vidait. Il y avait un corps, des sensations, des mouvements et le 'pas de tête'. expérience: pas de dedans et de dehors! ni droite, ni gauche, juste un espace vaste avec du mouvement toujours.

- Tu finis en écrivant: Et c'était si simple que le mental ne peut le saisir ?
oui, sortir du je-pense pour être présence, être la vie.

Cette nuit, j'ai peu dormi. J'ai fait un rêve ou le je-pense-je-souffre à exploser, à été démasqué, mis à nu. Le je-Nedjma a dit: Là à l'instant, je voudrais vous haïr pour ne pas mourir, je voudrais disparaître pour ne plus souffrir.
sensation très intense au réveil et en même temps grand détachement. peu de tête, des larmes mais sans drame, relâchement physique, joie, sourire.

Il y a un rapport différent avec le corps: plus de ressenti physique, plus de tensions surtout dans la cuisse gauche (douleur connue). L'idée que 'je dois faire quelque chose pour être mieux physiquement' est disparue.

là en terminant, pensée qui dit: 'suis-je ok avec ma recherche, ce que j'écris?

merci de ton aide Sébastien.
Nedjma


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest