enfin prête?

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

enfin prête?

Postby Lyse » Wed Feb 04, 2015 12:39 pm

Ouf, je crois que je suis enfin au bon endroit!
Inscrite sur ce site depuis septembre 2014, j'y ai lu des choses très intéressantes- j'ai aujourd'hui le grand désir de "VOIR" l'au-delà du monde des objets! Je suis très au fait des données théoriques sur le sujet, ayant suivi de nombreuses conférences et approches de la non dualité. J'ai beaucoup lu, médité, suivi diverses thérapies, et il y a comme un sentiment que je suis prête à faire le grand saut, qui n'en est peut-être pas un.... En fait, le mental a compris que ce n'est pas à travers la pensée que l'ouverture à l'Un se fait. Alors si j'écoute un enseignement, cela me recentre immédiatement "hors" des préoccupations du monde et il y a un sentiment de paix qui est là. Sauf...que ça ne dure pas. Le matin, c'est reparti....
Alors merci à Qui veut bien se donner la peine de me guider vers.....????
Elisabeth

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Wed Feb 04, 2015 7:18 pm

Bonjour Elizabeth

Entrons tout de suite dans le vif du sujet !

Alors si j'écoute un enseignement, cela me recentre immédiatement "hors" des préoccupations du monde et il y a un sentiment de paix qui est là.

Pourrais-tu décrire ce que pointe le pronom «me» dans cela me recentre immédiatement ? Pas par une interprétation intellectuelle, mais par un ressenti intuitif : qu'est-ce que ce «moi» qui se recentre ?
Par ailleurs, ce sentiment de paix, y a-t-il quelqu'un - un «je» par exemple - qui se sente en paix, ou n'y a-t-il que la paix, sans personne, juste la paix ? Là aussi, il faut observer finement, sans interpréter, juste voir ce qui est à ce moment là.

Sauf...que ça ne dure pas. Le matin, c'est reparti.

Là aussi, par l'observation en profondeur, tu peux regarder si vraiment «quelque chose» est reparti, ou si ce ne serait pas plutôt le fait que «quelque chose» n'étant momentanément plus là, ce qui restait de toi était en paix; puis ce «quelque chose» revient, et hop, fini la paix ! Pour tout dire, l'expérience - la mienne et celle d'un grand nombre de personnes - montre que la paix, c'est ce qui reste quand le mental intellectuel est au repos. Mais cette pensée, seule, ne sert à rien; il faut le voir, le sentir : peux-tu faire cela ? Juste ressentir, sans interpréter...

J'insiste pour terminer sur le fait que c'est dans l'expérience directe - hors mental intellectuel - que tu trouveras la source des réponses à ces questions. Ici, c'est le ressenti qui est l'outil de recherche : ne te fie pas à ce que tu penses, mais à ce que tu ressens...

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Thu Feb 05, 2015 4:35 pm

Bonjour Michel,

Merci de m'avoir répondu si rapidement! Rien que de savoir que je puis être en contact avec toi" me" remplit de joie.

J'ai encore un peu de peine à naviguer dans ce site. Je trouve que ce serait bien d'avoir un mode d'emploi en français, que je n'ai pas trouvé!

En effet, intellectuellement, je SAIS que le moi n'existe pas. Ce qui fait que quand je suis dans ce savoir et que je me rappelle de cela il y a très vite une accalmie qui ne dure pas du style: "Ah oui, mais ce n'est pas moi."
J'ai effectué les exercices de Douglas Harding sur internet! Quand je les ai lus, ça m'a paru tout de suite très clair et ce fut une évidence!

Lorsque j'étais enfant, je me suis rappelée avoir réalisé un jour:"Mais au fond, je suis toujours la même!" Je devais avoir une dizaine d'années. Je n'y ai plus repensé jusqu'au jour où je me suis intéressée à la non dualité.

Un jour, j'ai lu tout un ouvrage de Ramana. Je devais avoir 35 ans. Je me suis amusée à faire son exercice de respiration avec "qui suis-je?" Je ne suis pas le corps, etc..." Alors un immense flash de Lumière m'a foncé dessus et je me souviens avoir eu très peur! Tout cela, ce sont des expériences et n'est pas ce que je suis!

Tu dis:
"Par ailleurs, ce sentiment de paix, y a-t-il quelqu'un - un «je» par exemple - qui se sente en paix, ou n'y a-t-il que la paix, sans personne, juste la paix ? Là aussi, il faut observer finement, sans interpréter, juste voir ce qui est à ce moment là."
Ce que tu me dis de regarder, je le fais souvent et j'ai l'impression de l'avoir "vu" et de le voir dès que "je" veux bien me donner la peine de revenir dans le présent et le centrage sur les ressentis du corps vibratoire. En ce moment, il y a les mains qui tapent sur le clavier et l'ordinateur apparaît ds le champ de vision.... Et lorsque je prends une photo dans la nature, je perçois de plus en plus ce temps suspendu au moment où je vois le sujet à photographier....(Je me régale de tes photos sur ton site)
[/tu peux regarder si vraiment «quelque chose» est reparti, ou si ce ne serait pas plutôt le fait que «quelque chose» n'étant momentanément plus là, ce qui restait de toi était en paix
En fait je me rends bien compte que le matin,mais aussi lors d'une conversation avec un proche, le mental a repris tout le pouvoir et m'entraîne dans sa ronde infernale où je crois m'être perdue! Ta réflexion va m'aider à regarder plus finement chaque fois que je croirai être perdue. Le fait d'écrire en ce moment sur ce sujet - qui est devenu la préoccupation principale de toutes ces dernières années- est très apaisant et vivifiant.... de la gratitude est ressentie!
MERCI!
A bientôt!
Elisabeth

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Fri Feb 06, 2015 11:41 pm

Bonsoir Elizabeth


En effet, intellectuellement, je SAIS que le moi n'existe pas (...)
J'ai effectué les exercices de Douglas Harding sur internet! Quand je les ai lus, ça m'a paru tout de suite très clair et ce fut une évidence!

Donc, tu sais faire la différence entre savoir intellectuellement une chose, et la vivre sensitivement, organiquement: la raison te dit que le moi n'existe pas, et l'intuition te le prouve en direct lors de ces expériences de Douglas Harding. Cette discrimination est à mettre en œuvre à chaque instant; à chaque instant, la question se pose ainsi : «est-ce que je pense, ou est-ce que je vois ? Et pour commencer, est-ce que je vois que je pense ? Et lorsque je vois que je pense, est-ce que je peux voir que pendant un moment - avant que je me rende compte que je suis en train de penser - j'ai été embarqué dans l'histoire que me racontent ces pensées, un peu comme dans un rêve; puis tout à coup, le voile se déchire, et je vois clairement l'histoire, qui s'arrête aussitôt.»

Voilà donc en gros la marche à suivre : observer les pensées, les traquer sans relâche, les voir pour ce qu'elles sont, juste des pensées, et cesser de les croire. En fait, croire en une pensée, c'est lui donner de l'énergie vitale, ce qui a pour effet de lui conférer une pseudo-réalité. Que cela soit vu au moment même où ça se passe, et la pensée s'arrête, la vie en direct est retrouvée, avec la paix qui lui est inhérente... Alors, donne-toi la peine de revenir dans le présent et de te centrer sur les ressentis du corps, instant après instant.

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Wed Feb 11, 2015 9:18 am

Bonjour MIchel,

Merci de cette magnifique réponse précise et concise. J'en étais arrivée à ces mêmes conclusions...
]Alors, donne-toi la peine de revenir dans le présent et de te centrer sur les ressentis du corps, instant après instant.[
.... à force d'interroger et de chercher, et le "travail" est bien sûr déjà commencé depuis longtemps, sur les ressentis du corps et le fait de "sortir du monde" pour accéder à la paix du "Royaume".

Une situation avec ma mère malade est un excellent exercice de reconnexion en ce moment. Je suis très vigilante à ne pas me laisser emmener dans l'histoire, tout en "jouant" le rôle demandé par la situation.. Je prends cette situation comme une opportunité à faire le travail. Mais une question depuis longtemps sans réponse se pose: Sommes-nous influencés vibratoirement par des êtres qui véhiculent certaines lourdeurs mentales? Car après de telles rencontres, je dors mal, fais parfois des cauchemars et il faut un certain temps pour que l'apaisement aille jusque dans le plan physique.
Je sais que tout est accepté par la Vision, et que si ça se vit à ce moment-là, c'est que la Vie-sion l'a déjà accepté. Donc je ne me révolte plus et la tâche s'accomplit. Ce qui est un énorme changement par rapport à il y a quelques mois encore.
Le fait de sentir que Quelqu'un m'accompagne maintenant sur ce Chemin est vraiment précieux!

MERCI!
Dans le Coeur!
Elisabeth

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Wed Feb 11, 2015 6:56 pm

Bonsoir Michel!

Le fait d'avoir posé cette question ce matin:
Sommes-nous influencés vibratoirement par des êtres qui véhiculent certaines lourdeurs mentales?
a permis à cette réponse d'émerger:
C'est au niveau du moi que la question s'est posée. Hors du moi, fin de l'histoire et de l'identification à cette possibilité de lourdeur...
...Comme je retombe facilement dans la soupe....Mais c'est vu...du moins pour l'instant....

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Thu Feb 12, 2015 1:19 am

Bonsoir Lyse

C'est au niveau du moi que la question s'est posée. Hors du moi, fin de l'histoire et de l'identification à cette possibilité de lourdeur...


Très bien vu, mais pourrais-tu développer ce point : c'est vu, du moins pour l'instant. C'est le «pour l'instant» qui me fait te poser cette question.
Y a-t-il alternance de moments où le «moi» est vu comme illusoire avec d'autres moments où la croyance en son existence s'impose à nouveau ? Et y a-t-il d'autres situations que celle évoquée dans ton message qui feront immanquablement revenir l'identification, qui te feront «retomber dans la soupe» ?
Peux-tu donner quelques exemples ? Le retour à la vision par la cessation de l'illusion se produit-il spontanément, comme ce fut le cas dans l'exemple de ton ressenti de «lourdeur» ? Et lorsque cette vision surgit, est-ce, selon les situations, instantanément, rapidement (quelques minutes), ou au bout de quelques heures, voire de quelques jours ? Y a-t-il des situations où tu n'arrives pas à «émerger de la soupe» ?

Tu auras compris que cette vision, c'est un premier pas indispensable que la plupart des gens n'ont pas encore fait; cependant, ce n'est qu'un tout premier pas, et tout le Travail consiste alors à stabiliser cette vision pour la rendre aussi simple et spontanée que la respiration, et ce Travail (avec un T majuscule, comme l'écrivait Gurdjeff) n'est rien d'autre que l'observation inlassable de comment tu fonctionnes, instant après instant : tout voir, ne rien juger, ne rien laisser passer.

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Fri Feb 13, 2015 8:59 am

Bonjour Michel,
Y a-t-il alternance de moments où le «moi» est vu comme illusoire avec d'autres moments où la croyance en son existence s'impose à nouveau ?
Comme c'est le matin, c'est le meilleur moment pour décrire les ressentis.J'ai l'impression que c'est toujours "vu", que je suis toujours consciente du "Je suis" ou de la Présence, mais se surimposent toutes les activités et préoccupations du moi, toutes les pensées parasites malgré cette Présente que je pourrais nommer d'arrière-plan. Mais je ne suis que de très courts instants absorbée par un désir ou une peur.
Y a-t-il des situations où tu n'arrives pas à «émerger de la soupe» ?
Je suis souvent dedans tout en n'y étant pas complètement identifiée. Le jour de la lourdeur, je suis restée avec la pensée "merci" pour ce qui est là et qui doit être vu, tout en faisant du ski de fonds dans un paysage grandiose. Puis en rentrant chez moi, j'ai distraitement écouté sur le net un interview de Karl Renz. C'est lorsqu'il a dit que nous sommes "avant" toute pensée que ça a lâché. Comme c'était une préoccupation de longue date, je suis absolument ravie que cela ait été enfin vu.

Je me rends compte que souvent le moi fait un effort- lorsque des éléments douloureux ou qu'une contrariété du quotidien arrivent-, comme un acte de volonté pour retrouver la Vision pure, comme si c'était le moi qui voulait chasser le moi, si tu vois ce que je veux dire. Et c'est assez fatiguant! Alors qu'il a fallu juste une piqûre de rappel de K.Renz pour que ça tombe, instantanément avec comme un mouvement de surprise du style: "Ah bon ! c'est aussi simple que ça?" Et de la joie et de la légèreté s'en est suivie...

Mais en ce moment, comme la plupart du temps le matin, la vie semble pesante...bien que je sois consciente de la Présence en arrière-plan...Alors je reste avec, à l'écoute de ce qui se manifeste dans l'instant....

Bien à Toi!

Elisabeth

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Sun Feb 15, 2015 12:54 am

Bonsoir Lyse

"Ah bon ! c'est aussi simple que ça?"

Oui, c'est aussi simple que ça !

Mais en ce moment, comme la plupart du temps le matin, la vie semble pesante

Si tu enlèves la pensée «la vie semble pesante», il va rester un ensemble de sensations qu'il n'est pas utile de nommer pour les ressentir. Alors, la question, c'est de voir où se situe ce que le mental désigne par le mot «poids». Peux-tu le localiser dans le corps ? Peux-tu décrire cette sensation (ou ces sensations) plus précisément ? De façon neutre ? Observe en direct - en amont de toute pensée - ce qui se passe : les ressentis organiques + le mental qui commente, nomme, résiste et peut-être même refuse...

bien que je sois consciente de la Présence en arrière-plan

Y a-t-il une entité séparée - pour tout dire, un «moi» - qui soit témoin de cette Présence ? Dit autrement, cette présence d'arrière plan est elle un «objet» pour un «sujet» qui en aurait conscience ? Lorsque tu es «à l'écoute de ce qui se manifeste dans l'instant», y a-t-il «quelqu'un» qui écoute, ou n'y a-t-il que l'écoute ? C'est cela que pointe Karl Renz, l'écoute sans personne qui écoute, sans la pensée qu'il y a un «je» qui écoute.

Je vais reformuler tes dernières phrases, tu me diras comment tu les ressens.
«Mais en ce moment, comme la plupart du temps, des sensations corporelles se déploient, accompagnées de la pensée que «la vie est pesante»...il y a néanmoins conscience de la Présence en arrière-plan avec une écoute de ce qui se manifeste dans l'instant...» Cette description ne fait que pointer ce qui se passe instant après instant, sans qu'il y ait nul besoin d'un «je», et une fois cela dit, le mental peut aller faire la sieste et laisser la vie se vivre en direct !

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Mon Feb 16, 2015 9:09 pm

Bonsoir Michel!

QUE DU BONHEUR DEPUIS QUE TA PHRASE A FAIT MOUCHE:
Je vais reformuler tes dernières phrases, tu me diras comment tu les ressens.
«Mais en ce moment, comme la plupart du temps, des sensations corporelles se déploient, accompagnées de la pensée que «la vie est pesante»...il y a néanmoins conscience de la Présence en arrière-plan avec une écoute de ce qui se manifeste dans l'instant...» Cette description ne fait que pointer ce qui se passe instant après instant, sans qu'il y ait nul besoin d'un «je», et une fois cela dit, le mental peut aller faire la sieste et laisser la vie se vivre en direct !
...car un grand éclat de rire a fusé. VU!

La journée ensuite s'est passée avec beaucoup de légèreté. C'était hier matin. Aujourd'hui pareil. Et je me suis même réveillée tranquille, car quoi qu'il arrive, c'est accepté. Le mental peut aller faire la sieste (rire).

Tout devient anecdotique, même les téléphones angoissés de ma mère. Ce n'est plus refusé ou commenté!

OUI à la vie ainsi!

Bien à Toi!
Elisabeth

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Wed Feb 18, 2015 12:11 am

Bonsoir Lyse

Ce «OUI à la vie ainsi» énoncé si joyeusement m'amène à te poser les dernières questions, au nombre de six, ce qui est l'usage sur ce forum. Après quoi, j'inviterai les autres guides à lire notre dialogue et donner leur avis. Bien entendu, les réponses sont à faire jaillir de la vision intuitive directe, donc prends tout le temps qu'il te faut...

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit?

2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.

4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

5) Est-ce toi qui décides, as des intentions, choisis, contrôles les évènements de la vie ? Es-tu à l'origine de ce qui arrive ?
Donne des exemples à partir de ton expérience.

6) Quelque chose à ajouter ?

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Lyse
Posts: 8
Joined: Fri Sep 19, 2014 10:10 am

Re: enfin prête?

Postby Lyse » Wed Apr 29, 2015 12:09 pm

Bonjour Michel,
Bien que nous soyons toujours en contact par le biais de ton site, il y a aujourd'hui décision de répondre à ces 6 questions car je vois que les matins alourdis se manifestent de moins en moins et que la joie sans cause malgré une vie de plus en plus simple s'impose comme une douce Présence de plus en plus souvent.
1) il est clair et permanent que ce fameux moi entité séparée est un concept mental que j'ai cru vrai pendant plus de 50 ans....
2)Cette illusion commence au moment où je me prends pour quelqu'un qui a une tâche à accomplir et une vie à défendre, un devenir et une transformation et des buts multiples à découvrir afin de "me" sentir complète et unique....L'autre jour en thérapie j'ai pu partager avec une "patiente" -que je ne peux plus considérer comme telle- que nous sommes dans la rencontre aimées et portées ensemble, qu'il n'y avait aucune différence entre elle et moi et que la raison d'être de ce moment , je ne la connaissais pas vraiment....que le mot de thérapeute, je le laissais tomber car il n'y a "personne" à guérir et "personne" qui soit malade....
3) Les ressentis dans ce corps aujourd'hui sont une perte de lourdeur, J'ai posé 15 kg physiquement, et beaucoup plus de légèreté et de joie, malgré la mise à l'épreuve de ces derniers mois...qui a fait que j'ai tardé à répondre. En effet, j'étais quelqu'un de très sensible au bruit. Et une famille espagnole avec un enfant de 3 ans a emménagé au-dessus de ma tête. Courses, bruits de pas et éclats de voix rythment mes journées. Au début, le moi s'est réveillé et s'est rebellé.Puis j'ai vu la belle opportunité que c'était pour dépasser la difficulté. Depuis, j'aime beaucoup cette petite famille et ces sons me traversent sans le dérangement habituel....Des remarques parfois injustes ou désobligeantes m'ont faire bien rigoler....Il m'arrive bien souvent de rire aux éclats....
4) Il n'y a pas eu un déclic mais plusieurs qui ont jalonné ce parcours vers cette liberté d'être. Mais ce qui a été le plus déterminant ce fut le moment où il a été vu que tout n'était qu'histoire lorsque tu as parlé de simplicité! C'est chaque fois l'élément ou le mot déclencheur qui permet à la croyance au moi de s'évaporer, et à la tranquillité de revenir à l'avant plan....Et depuis, je ne suis plus tentée par les histoires lourdes qui sont parfois racontées au cinéma ou à la télé, La colle ne prend plus....
5) Bien sûr que ce n'est pas "moi" qui décide et que "je" n'a jamais rien décidé et que c'est bien comme ça. Cela fait 30 ans que je suis "thérapeute" allant aider à défaire les éléments douloureux de la construction du "moi" dans l'enfance. Cela faisait partie de mon propre "défaire". Nous travaillions sur les croyances engrangées durant ces événements. Aujourd'hui et très soudainement, j'ai de moins en moins de monde en thérapie, ce qui a fait que j'ai pris la conciergerie de l'immeuble où j'habite. (couper du bois chercher de l'eau) et ça me convient très bien. Les ressources arrivent par d'autres biais!
Rien à rajouter sauf que j'aimerais beaucoup avoir ton adresse mail afin de t'envoyer une ou deux photos que j'ai faites car j'admire tellement celles que tu partages et surtout, une immense gratitude pour cette tâche magnifique accomplie jour après jour !
Dans le Coeur
Elisabeth

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: enfin prête?

Postby Chronophonix » Thu Apr 30, 2015 7:02 pm

Bonsoir Lyse

Trois guides ont confirmé notre conversation. La couleur de ton pseudo va passer au bleu, et la discussion va être archivée. Dès que les admins anglophones ont fait la manip, je te rajoute au groupe facebook F.UNleashed.
Bien à toi, et à bientôt !
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest