Je cherche un guide

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Fri Apr 27, 2018 8:49 am

Bonjour Marci,

Merci d'avoir répondu à une série de questions.
5- Es-tu conscient d'être en vie ici et maintenant ?
Oui, je suis conscient d’être ici et maintenant.
Qui est ce "je" ? Une pensée-étiquette ?
Oui il y a ETRE Conscient, ETRE Conscient d'ETRE. Juste simplement ETRE.
Faut-il quelqu'un ou quelque chose pour ETRE ? (il n'y a qu'ici et maintenant).
Tu ne veux ressentir la vie, mais c'est juste ce que tu es. Retire le mot "vie".
3- Est-ce que tu sais que tu es ?
Oui
oui ETRE Vie. Etre Cela. C'est simple.
faut-il quelqu'un ou quelque chose pour ETRE ?
Y-a-t-il quelqu'un qui choisit, qui décide, qui contrôle ?
Non, mais la pensée qu'il y a quelqu'un reste très forte.
C'est une pensée.
Je t'invite à voir qu'une pensée apparaît et "dit" : "la pensée qu'il y a quelqu'un reste très forte".
C'est une pensée. Ne pas croire au contenu des pensées, pour ne pas en faire des "croyances".
Es-tu l'auteur des pensées ? Y-a-t-il un penseur ?
je répondrai plus tard aux questions plus spécifiques sur le « je-moi » :-)
ok je patiente :-)


Merci et Belle journée,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Sat Apr 28, 2018 12:54 pm

Bonjour Natacha,

Les pensées de doute « regardes-tu correctement ? », « n’as-tu pas fait un raccourci erroné ? » sont constamment présentes.
Les pensées d’attente « Et alors quoi ?», « Est-ce que la vérité sera réellement vu ? », « La perception va-t-elle changer ? » sont également présentes.
Mais bon comme tu dis, ce ne sont que des pensées :-)

Voici les réponses aux questions plus spécifiques à l’existence et la nature du « je-moi ».
Oui, je suis conscient d’être ici et maintenant.
Qui est ce "je" ? Une pensée-étiquette ?
« je suis conscient d’être ici » est une pensée.
Oui le « je » est une pensée étiquette.
Oui il y a ETRE Conscient, ETRE Conscient d'ETRE. Juste simplement ETRE.
Faut-il quelqu'un ou quelque chose pour ETRE ? (il n'y a qu'ici et maintenant).
oui ETRE Vie. Etre Cela. C'est simple.
Faut-il quelqu'un ou quelque chose pour ETRE ?
Non, pour ETRE pas besoin de quelqu'un ou quelque chose.
Je t'invite à voir qu'une pensée apparaît et "dit" : "la pensée qu'il y a quelqu'un reste très forte".
C'est une pensée. Ne pas croire au contenu des pensées, pour ne pas en faire des "croyances".
Es-tu l'auteur des pensées ? Y-a-t-il un penseur ?
Non la pensée « je-moi » n’est pas l’auteur des pensées. S’il y a un penseur, je ne le trouve pas et dans tous les cas ce n’est pas le « je-moi ».
11- Qui es-tu ?
c'est une question piège :-) (et mal posée ;-))).
si tu ne sais pas, il n'y a aucun souci.
(que ressens-tu quand tu lis cette question ?).
Je ne suis pas. Il y a le corps, un mental, des sensations, des émotions, des pensées et même une impression sous-jacente d’ETRE mais tout ça n’est pas un « Je ».
Quelle est la nature de ce qui « est » ?
Je ne sais pas.
L’organisme (corps-mental), les perceptions, les pensées, les sensations … cela EST.

7- Et ici et maintenant, sans temps, que reste-t-il ici et maintenant dans l'Expérience Directe (sans mémoire, ni connaissance) ? => peut-être juste : Etre cet espace ?
(ce n'est pas un état modifié de conscience, ce n'est pas un état d'être, c'est juste Etre (on pourrait dire "avant" ou bien "en amont" ou bien "au-delà, qui ne sont que des concepts pour pointer vers Cela qui EST). C'est une non-expérience.
Je ne comprends pas.. car si « Je » n’est pas comment peut-il ETRE ?
Le corps EST, les sensations SONT, les pensées SONT, … mais le « Moi » n'EST PAS.
8- Comment cela se manifeste-t-il dans ton corps ?
Aucune sensation, à se demander si j’en ai fait une croyance :-)
11- Marc est né (et c'est une pensée + une pensée au sujet du passé), l'organisme corps-mental est né. => dans l'Expérience Directe, sans penser, savoir, ni mémoire.
Il y a naissance et mort. Et la vie dans tout ça ?
La vie est une étiquette sur toutes ces choses qui sont : corps, mental, pensées, émotions, sensations, …


Je te souhaite un agréable samedi et encore merci de prendre de ton temps pour moi :-)
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sat Apr 28, 2018 1:12 pm

Coucou Marc,

J'espère que tu vas bien.

Merci d'avoir pris le temps d'explorer et de répondre aux questions.
Les pensées de doute « regardes-tu correctement ? », « n’as-tu pas fait un raccourci erroné ? » sont constamment présentes.
Les pensées d’attente « Et alors quoi ?», « Est-ce que la vérité sera réellement vu ? », « La perception va-t-elle changer ? » sont également présentes.
Mais bon comme tu dis, ce ne sont que des pensées :-)
Tu as raison d'écrire les pensées qui apparaissent, cela permet de les observer et de prendre du recul.

Tu m'as indiqué qu'il y avait un sentiment d'Être, et qu'il ne fait ni quelqu'un ni quelque chose pour Être.

1- Vois-tu un temps à Être ?
Si oui, quand commence-t-il et quand se termine-t-il ?

2- Vois-tu un espace à Être ?
Si oui, où sont les limites, les séparations ?

Je me permets de te reposer cette question :
3- Dans l'Expérience Directe, peux-tu trouver un "je" qui expérimente l'expérience ?
3bis- Est-ce qu'il y a quelqu'un qui voit séparé de ce qui est vu, de la vision ?
3ter- je précise la question : y-a-t-il une distance entre ce qui voit, de la chose vue, et du fait de voir ?
(exemple : Marc, dans un corps, à l'intérieur, voit un monde à l'extérieur).


Je t'invite à répondre aux questions suivantes stp, merci d'avance :-)

Explore directement, intuitivement, ce qu'est «moi». Peux-tu le localiser ? Pas en y pensant, mais en le ressentant.
«je-moi» se trouve-t-il dans la tête ? Cherche à sentir cela, un «je-moi» dans la tête, sans la pensée, directement.
Tu peux chercher aussi ailleurs : «je-moi» se trouverait-il dans la poitrine ? Ou dans le ventre ? Ou le dos ?
Cherche attentivement, ici et maintenant à localiser «je-moi» par la sensation.
Si tu as mal à une dent, pas besoin d'y penser pour savoir immédiatement où cette sensation se situe, pas vrai ?
Tu peux décrire sans hésiter où se situent certains ressentis émotifs ainsi que ce qui les caractérise :
«Une sensation de gorge serrée», «une sueur froide dans le dos», «la poitrine qui s'ouvre», «le ventre qui se détend», etc...
Donc, de la même manière, trouve où se situe la sensation «je-moi» et tente d'en donner quelques caractéristiques.
Reviens à cet exercice régulièrement, choisis de le faire dans un moment tranquille, et vois ce qui se passe.
Je t'invite à revenir sans cesse à ta respiration, voire même à faire une petite balade dans la nature :-)

Merci et belle journée,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Sun Apr 29, 2018 10:25 am

Salut Natacha,

Je vais bien merci et toi aussi j’espère.

Aujourd’hui mes pensées sont à nouveau troublées.
Je vois qu’il n’y a pas de contrôleur, d’auteur mais alors que je me penche sur ce « sentiment » d’ETRE, deux visions de ce qui « EST » arrivent.

1. Il n’existe pas de « Je » nulle part, et donc que le sentiment profond d’ETRE, d’exister, n’est qu’une autre pensée. Une simple pensée, liée à la pensée « Je », même si elle semble plus subtile, plus enracinée et pas forcément accompagnée d’un commentaire comme d’autres pensées.
La pensée « Je-moi » s’identifie au corps, pensées, sensations, etc.. qui SONT et donc une autre pensée émerge et s’installe disant que « Je » EST.
Dans ce cas de figure, l’organisme et le reste peuvent s’apparenter à un robot vide, enregistrant via ses capteurs, images, sons, etc... sans personne à l’intérieur de la machine comme témoin de ce qui se déroule.

2. Mais si ce sentiment profond d’ETRE était la seule chose perceptible de ce que « JE SUIS ». Dans ce cas, c’est qu’il existerait bien quelque chose au centre de toutes ces expériences. Cette chose ne peut être perçue qu’à travers ce sentiment d’ETRE donc essayer de la percevoir autrement est futile. Je ne peux lui trouver de forme, de couleur, d’odeur, de vision ou autre si ce n’est ce sentiment d’ETRE. Cette chose devient un autre grand « JE » témoin des expériences sans en être acteur même si ce n’est pas Marc. Dans ce cas il y a bien quelque chose à l’intérieur de la machine témoin de ce qui se déroule.

Je cherche la Vérité et ces deux visions ne peuvent être toutes les deux exactes. Comment sortir cette impasse ?

Merci d’avance pour tes lumières.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sun Apr 29, 2018 2:30 pm

Coucou Marc,

Merci pour ton message. Je n'ai pas tout compris.
L'Expérience Directe, c'est être un petit enfant.

Je suis désolée de te remettre les questions une par une pour mieux comprendre tes interrogations.

1- Peux-tu le localiser le "je-"moi ? Pas en y pensant, mais en le ressentant.
dans la tête par exemple ?
Cherche à sentir cela, un «je-moi» dans la tête, sans la pensée, directement.

2- ou bien le chercher ailleurs : «je-moi» se trouverait-il dans la poitrine ? Ou dans le ventre ? Ou le dos ?
Cherche attentivement, ici et maintenant à localiser «je-moi» par la sensation.
le sentiment profond d’ETRE, d’exister, n’est qu’une autre pensée.
Tu n'as pas besoin de penser pour Être.
Tu m'as écrit que tu sais que tu es.
Il y a juste Existence, Vie.
3- faut quelque chose ou quelqu'un pour Etre ?
3bis- Quel est ce ressenti d'Etre sans rien ni personne ?
2- Mais si ce sentiment profond d’ETRE était la seule chose perceptible de ce que « JE SUIS ». Dans ce cas, c’est qu’il existerait bien quelque chose au centre de toutes ces expériences. Cette chose ne peut être perçue qu’à travers ce sentiment d’ETRE donc essayer de la percevoir autrement est futile. Je ne peux lui trouver de forme, de couleur, d’odeur, de vision ou autre si ce n’est ce sentiment d’ETRE. Cette chose devient un autre grand « JE » témoin des expériences sans en être acteur même si ce n’est pas Marc. Dans ce cas il y a bien quelque chose à l’intérieur de la machine témoin de ce qui se déroule.
Le fait d'Etre est une aperception. C'est ce que nous sommes : Cela.
Oui "Cela" qui est "en amont" est une non-chose, donc comme tu le dis : Cela ne peut être perçu. Pas de forme, ni couleur, ni commencement, ni début, ni séparation, ni limites. C'est "Espace infini".
3ter- Ce que tu appelles le grand "JE" témoin des expériences sans en être l'acteur, ce qui est "en amont" de toute expérience et qui est permanent, pourrait-on dire que c'est Cela qui EST ?
4- tu as vu que Marc est l'organisme corps-mental (l'histoire avec un passé, il est né). Il y a des croyances et des conditionnements. Des pensées apparaissent : "Je suis Marc", et la pensée est crue ou pas.
Que se passerait-il si la pensée suivante apparaissait : "Je ne suis pas Marc".
Y-a-t-il une différence de ressenti ? (émotions, sensations physiques).
4bis- Est-ce "je" n'existe pas ? dans le sens de "le je" n'existe pas.
Il y a existence.
4 ter- Qu'est-ce qui manifeste dans ton corps quand tu dis "je suis Marc" ? Une contraction ?
Quels sont tes ressentis ?
5- Une pensée apparait et dit : "J'existe" puis il y a un silence. Ensuite une autre pensée apparaît et dit : "Je n'existe pas".
Qu'est-ce silence entre 2 pensées ?
J'existe ou je n'existe pas : l'un ET l'autre ? Ni l'un ni l'autre ?

Tu parles de "machine témoin" : je ne comprends pas. C'est quoi dans ton Expérience Directe ?
Où vois-tu un intérieur et un extérieur ? Par rapport à quoi ?

Cherchons ce « moi » qui observe …

Cet exercice est une excellente excuse pour aller te promener dans la nature, même un parc ou ton jardin. Ce qui est important est que tu le fasses vraiment. Si tu imagines que tu le fais, cela ne te donnera pas l’expérience directe, mais du mental, et le mental, c'est ce qui n'est pas.
Choisis un objet à regarder. Disons un arbre. Appelons-le l’« observé ». Disons que tu es l’« observateur ».
5bis- Prends le temps de bien regarder, avec honnêteté, sans les étiquettes du mental. Peux-tu tracer une ligne de séparation entre l’observateur et l’observé ?
6- L’espace entre l’observateur et l’observé est-il observateur ou observé ? Et les autres objets ?
7- Tes mains sont-elles « observateur » ou « observé » ?
8- Le bout de ton nez est-il observateur ou observé ?
9- Et tes paupières ?
10- Où est cet « observateur » ? Est-il possible d’en faire l’expérience ?
(tu évoquais le fait d'une sensation forte de toi et le monde).
11- Quand une pensée dit « MARC observe l’arbre », que nous donne l’actualité de l’expérience ?
12- Quelle réalité se cache derrière cette construction grammaticale 'sujet-verbe-objet' ?
13- L’expérience directe nous donne-t-elle un sujet et un objet ou un seul mouvement ?
14- Y-a-t-il un questionneur ?
15- Est-ce un mouvement personnel avec un entité séparée pensante et au contrôle (une individualité), ou bien est-ce impersonnel ?
16- Exemple : il y a la main qui touche la tasse. une pensée apparaît qui commente : "la main touche la tasse" : où vois-tu des limites, la séparation entre celui qui voit, la tasse, la main, et le fait de voir ?
17- Qu'est-ce que le corps ?
Le "corps" est une pensée-étiquette pour les sensations.
Ferme les yeux stp. Sans la pensée/connaissance/mémoire, ni visualisation :
17bis- as-tu un corps ? ou bien y-a-t-il juste des sensations (apparaissant au sein d'un espace) ?

Pourrais-tu commenter 10mn de ta journée en mettant si ce sont des pensées ou de l'Expérience Directe ?

Regarde dans ton Expérience Directe, ici et maintenant.

Quand on essaie de comprendre, le poing se resserre.
Que faire pour que le poing se desserre ?

Merci et bon dimanche,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Mon Apr 30, 2018 2:31 pm

Bonjour Natacha,

Merci pour cette nouvelle série de questions.
L'Expérience Directe, c'est être un petit enfant.
Faut croire qu’être un petit enfant n’est pas si facile que çà :) et je m’excuse d’avance si mes réponses ne sont pas toujours claires.
Je suis désolée de te remettre les questions une par une pour mieux comprendre tes interrogations.
Pas de problème, je sais que tu es ici pour m’aider et je t’en remercie.

Je réponds dès à présent à une série de question, je ferai l’exercice sur le « moi » qui observe demain matin.
1- Peux-tu le localiser le "je-"moi ? Pas en y pensant, mais en le ressentant.
dans la tête par exemple ?
Cherche à sentir cela, un «je-moi» dans la tête, sans la pensée, directement.

2- ou bien le chercher ailleurs : «je-moi» se trouverait-il dans la poitrine ? Ou dans le ventre ? Ou le dos ?
Cherche attentivement, ici et maintenant à localiser «je-moi» par la sensation.
Je ne sais pas comment chercher le « je-moi » sans la pensée ?

« Je-moi » est une étiquette sur un ensemble de chose, par exemple :
« Je mesure 1m79 », « je » fais référence au corps
« Je suis impatient », « je » fais référence à l’espace où est ressenti ce sentiment
« J’existe », « je » fais référence à la chose impalpable témoin des expériences

Tu n'as pas besoin de penser pour Être.
Tu m'as écrit que tu sais que tu es.
Il y a juste Existence, Vie.
3- faut quelque chose ou quelqu'un pour Etre ?
Non.
3bis- Quel est ce ressenti d'Etre sans rien ni personne ?
Je ne sais pas.
Le fait d'Etre est une aperception. C'est ce que nous sommes : Cela.
Oui "Cela" qui est "en amont" est une non-chose, donc comme tu le dis : Cela ne peut être perçu. Pas de forme, ni couleur, ni commencement, ni début, ni séparation, ni limites. C'est "Espace infini".
3ter- Ce que tu appelles le grand "JE" témoin des expériences sans en être l'acteur, ce qui est "en amont" de toute expérience et qui est permanent, pourrait-on dire que c'est Cela qui EST ?
Oui
4- tu as vu que Marc est l'organisme corps-mental (l'histoire avec un passé, il est né). Il y a des croyances et des conditionnements. Des pensées apparaissent : "Je suis Marc", et la pensée est crue ou pas.
Que se passerait-il si la pensée suivante apparaissait : "Je ne suis pas Marc".
Y-a-t-il une différence de ressenti ? (émotions, sensations physiques).
4bis- Est-ce "je" n'existe pas ? dans le sens de "le je" n'existe pas.
Il y a existence.
4 ter- Qu'est-ce qui manifeste dans ton corps quand tu dis "je suis Marc" ? Une contraction ?
Quels sont tes ressentis ?
J’ai beaucoup de mal avec ce genre de question car lorsque je dis ou pense ces phrases, je ne ressens rien du tout. Alors j’ai l’impression que je ne le pense pas assez fort.
Connais-tu un moyen d’amplifier ces pensées et les ressentis qui vont avec ?
5- Une pensée apparait et dit : "J'existe" puis il y a un silence. Ensuite une autre pensée apparaît et dit : "Je n'existe pas".
Qu'est-ce silence entre 2 pensées ?
Je ne sais pas.
J'existe ou je n'existe pas : l'un ET l'autre ? Ni l'un ni l'autre ?
Pour moi c’est soit l’un, soit l’autre. Si j’existe, j’existe. Si je n’existe pas, je n’existe pas.
Tu parles de "machine témoin" : je ne comprends pas. C'est quoi dans ton Expérience Directe ?
Où vois-tu un intérieur et un extérieur ? Par rapport à quoi ?
Désolé j’avais oublié la virgule :-) « machine, témoin ». Il n’y a pas d’intérieur ou d’extérieur.
Mais ce que je voulais dire, c’est que cet espace (chose, énergie,…) lié au sentiment d’ETRE, serait témoin des expériences.
Pourrais-tu commenter 10mn de ta journée en mettant si ce sont des pensées ou de l'Expérience Directe ?
Je suis assis devant mon pc au travail --> ED
Je vois mon écran et mon regard se porte sur l’heure --> ED
Je me dis que je vais prendre 10min pour commenter ce que je fais. --> Pensée
Mes doigts tapent sur le clavier en fonction des pensées qui arrivent. --> ED
Je regarde par la fenêtre, je vois les arbres dehors et même si la journée est pourrie le vert des feuilles est assez lumineux. --> ED
Le ciel est couvert de nuage. --> ED
Je n’ai pas de pensée qui me viennent. Quoi écrire ? --> Pensée
Le texte ne me parait pas terrible et je ne sais pas vraiment quoi écrire. --> Pensée
Je relis les consignes --> Pensée
Je me demande également si les pensées ne font pas partie de l’Expérience Direct. --> Pensée
Mais bon ce ne sera pas la première fois que je comprends mal une consigne ;-) --> Pensée
Une pensée me viens, je vais écrire sur mes ressentis. --> Pensée
Je ressens une pression dans le bas du dos, une douleur familière. Les paumes de mes mains sont posées sur la table. Je sens également mes pieds sur le sol. --> ED
Je visualise mon corps dans cette salle. --> ED
Aujourd’hui il n’y a pas grand monde, vu qu’ils travaillent chez eux ou font le pont avec le 1er mai. --> Pensée
Je ressens un peu de chaleur. --> ED
Je me dis que je ne vais pas la faire longue aujourd’hui surtout que j’ai encore plein de chose prévue pour ce soir. --> Pensée
Regarde dans ton Expérience Directe, ici et maintenant.
Quand on essaie de comprendre, le poing se resserre.
Que faire pour que le poing se desserre ?
Oui le poing se resserre souvent face à ces questions :-)
Pour qu’il se desserre, il faut respirer et se détendre.

Bonne fin de journée, prends soin de toi.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Mon Apr 30, 2018 6:28 pm

Bonsoir Marc,

Merci d'avoir répondu à la 1ère partie des questions.

Juste pour rappel de nos premiers échanges, voici en quoi l'investigation sur LU consiste :

Que ressens-tu quand je te dis qu'il n'y a de "toi" ? Qu'est-ce qui monte ?
Qu'est-ce qui se manifeste quand tu lis qu'il n'y a absolument pas de "je-moi" d'aucune manière, ni forme ?
Qu'il n'y a JAMAIS eu de "toi", il n'y en a pas et n'y en aura jamais ?
Comment enlève-t-on l'illusion autour de laquelle l'expérience de la vie SEMBLAIT tourner ?
en voyant qu'en effet il n'y a personne.

Nous investiguons donc sur le fait qu'il n'y a JAMAIS eu de "je-moi" : pas d'entité séparée, pas de penseur, ni décideur ni agissant.
Je ne sais pas comment chercher le « je-moi » sans la pensée ?
« Je-moi » est une étiquette sur un ensemble de chose, par exemple :
« Je mesure 1m79 », « je » fais référence au corps
« Je suis impatient », « je » fais référence à l’espace où est ressenti ce sentiment
« J’existe », « je » fais référence à la chose impalpable témoin des expériences
Comment chercher sans penser ? C'est comme l'exercice de la boîte. 1- Tu t'en souviens ou bien veux-tu le refaire ?
Tu REGARDES et tu me dis si tu vois un "je-moi".
Exemple : je dis : vois-tu le Père Noël dans ton salon ? tu me dis oui ou non (sans référence à la mémoire ni au savoir).
Je mesure 1m79 = on ne voit pas de "je", tu parles de l'organisme corps-mental qui a une histoire, qui est né. C'est une CHOSE, un objet.
Je suis impatient = on ne voit pas de "je" : il y a juste impatience qui apparaît pour personne.
J'existe = il y a Existence sans rien ni personne.
Oui le "je-moi" n'est qu'une pensée-étiquette.
« J’existe », « je » fais référence à la chose impalpable témoin des expériences
[/quote]
La chose dont tu parles est une NON-CHOSE : nous allons appeler cela : RIEN ou Cela pour ne pas en faire un concept. Qui est SILENCE.
2- Faut-il quelqu'un ou quelque chose qui soit témoin des expériences ?
L'Expérience Directe est donc sans pensée, ni mémoire, ni savoir.
Une NON-CHOSE, Rien / Cela :
3- a-t-il un début ? si oui, où commence-t-il ? Où est la limite, la séparation ?
4- a-t-il une fin ? si oui, on se termine-t-il ? Où est la limite, la séparation ?

Le fait d'Etre est une aperception. C'est ce que nous sommes : Cela.
Oui "Cela" qui est "en amont" est une non-chose, donc comme tu le dis : Cela ne peut être perçu. Pas de forme, ni couleur, ni commencement, ni début, ni séparation, ni limites. C'est "Espace infini".
Il n'y a pas 2 choses. Il n'y a pas un témoin, ce que tu appelles "JE" et l'expérience. Il n'y a qu'EXPERIENCE : Cela.
Exemple : je prends une tasse = prendre une tasse.
Je suis = ETRE.
Connais-tu un moyen d’amplifier ces pensées et les ressentis qui vont avec ?
Non.
Comment te sens-tu en ce moment en lisant les questions ?
5- Une pensée apparait et dit : "J'existe" puis il y a un silence. Ensuite une autre pensée apparaît et dit : "Je n'existe pas".
Qu'est-ce silence entre 2 pensées ?
Je ne sais pas.
La pensée apparaît au sein du Silence ? (façon de parler).
Il y a SILENCE, puis 1 pensée apparaît qui dit "je ne comprends pas"... puis SILENCE... puis une autre pensée qui apparaît qui dit : "je ne ressens rien"... SILENCE. Puis une pensée dit : "je me sens frustré"... Puis SILENCE.
Il y a un espace entre les pensées ?
Il y a un espace, une pause entre 2 respirations ? Je t'invite à faire l'exercice pendant 5mn et observe la respiration. Puis réponds moi stp.
Faut croire qu’être un petit enfant n’est pas si facile que çà :) et je m’excuse d’avance si mes réponses ne sont pas toujours claires.
Je suis d'accord. C'est une question d'entrainement ;-)
Il y a eu conditionnement, la pensée crue pendant 40 ans : "je suis Marc", "je décide", "c'est moi qui agit", "c'est moi qui contrôle". Les pensées tournent en boucle tant qu'elles sont crues (par personne).
Tes réponses sont claires, ce sont tes interrogations que je ne comprends pas toujours.
C'est un JEU, on explore comme un tout petit enfant : regarder, respirer, toucher, ressentir, goûter, écouter.
Désolé j’avais oublié la virgule :-) « machine, témoin ». Il n’y a pas d’intérieur ou d’extérieur.
Mais ce que je voulais dire, c’est que cet espace (chose, énergie,…) lié au sentiment d’ETRE, serait témoin des expériences.
Aaaahhhhhhh, à là oui je crois que tu chauffes ! ;-)
Il n'y a ni intérieur, ni extérieur.
Espace : oui mais ce n'est pas une chose. Ce n'est pas un objet. Peux-tu voir ou ressentir l'énergie ? C'est observable, donc c'est un objet, une chose.
Peut-on observer l'espace ? voir l'espace ? le Silence ? Rien ? Cela ?
ETRE EST le fait d'expérimenter = 1 seule chose.
ETRE = LE FAIT D'EXPERIMENTER.

Pourrais-tu commenter 10mn de ta journée en mettant si ce sont des pensées ou de l'Expérience Directe ?

Je suis assis devant mon pc au travail --> ED
Je vois mon écran et mon regard se porte sur l’heure --> ED
Je me dis que je vais prendre 10min pour commenter ce que je fais. --> Pensée
Mes doigts tapent sur le clavier en fonction des pensées qui arrivent. --> ED
Je regarde par la fenêtre, je vois les arbres dehors et même si la journée est pourrie le vert des feuilles est assez lumineux. --> ED
Le ciel est couvert de nuage. --> ED
Je n’ai pas de pensée qui me viennent. Quoi écrire ? --> Pensée
Le texte ne me parait pas terrible et je ne sais pas vraiment quoi écrire. --> Pensée
Je relis les consignes --> Pensée
Je me demande également si les pensées ne font pas partie de l’Expérience Direct. --> Pensée
Mais bon ce ne sera pas la première fois que je comprends mal une consigne ;-) --> Pensée
Une pensée me viens, je vais écrire sur mes ressentis. --> Pensée
Je ressens une pression dans le bas du dos, une douleur familière. Les paumes de mes mains sont posées sur la table. Je sens également mes pieds sur le sol. --> ED
Je visualise mon corps dans cette salle. --> ED
Aujourd’hui il n’y a pas grand monde, vu qu’ils travaillent chez eux ou font le pont avec le 1er mai. --> Pensée
Je ressens un peu de chaleur. --> ED
Je me dis que je ne vais pas la faire longue aujourd’hui surtout que j’ai encore plein de chose prévue pour ce soir. --> Pensée
Je te remercie d'avoir raconté un peu ta journée.
Je suis assis devant mon PC = PENSEE
Dans l'Expérience Directe, c'est : "être assis devant le PC".
Je vois mon écran = PENSEE
Dans l'ED, c'est "voir l'écran".
Je ressens une pression = PENSEE
Dans l'ED, c'est "sensation de pression"
Tu ne peux pas voir de "je-moi" dans l'ED puisqu'il n'a JAMAIS existé ;-)

Regarde dans ton Expérience Directe, ici et maintenant.
Quand on essaie de comprendre, le poing se resserre.
Que faire pour que le poing se desserre ?

Oui le poing se resserre souvent face à ces questions :-)
Pour qu’il se desserre, il faut respirer et se détendre.
alors là oui tu brûles !! ;-))))
quand on veut comprendre, il y a contraction.
sans pensées, il y a détente.

Bonne fin de journée, prends soin de toi.
oui merci, je prends soin de toi et de moi ;-))))))
oui je suis là pour t'aider avec joie !
Je réponds dès à présent à une série de question, je ferai l’exercice sur le « moi » qui observe demain matin.
Tu as bien raison. Chaque chose en son temps ;-)))

Belle soirée et belle exploration,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Tue May 01, 2018 11:13 am

Bonjour Natacha,

Merci pour ton dernier message qui m’a beaucoup aidé.

Voici les réponses aux questions sur le « moi » qui observe.
Cherchons ce « moi » qui observe …

Cet exercice est une excellente excuse pour aller te promener dans la nature, même un parc ou ton jardin. Ce qui est important est que tu le fasses vraiment. Si tu imagines que tu le fais, cela ne te donnera pas l’expérience directe, mais du mental, et le mental, c'est ce qui n'est pas.
Choisis un objet à regarder. Disons un arbre. Appelons-le l’« observé ». Disons que tu es l’« observateur ».
5bis- Prends le temps de bien regarder, avec honnêteté, sans les étiquettes du mental. Peux-tu tracer une ligne de séparation entre l’observateur et l’observé ?
Tracé une ligne entre l’observateur et l’observé (ici l’objet), oui.
6- L’espace entre l’observateur et l’observé est-il observateur ou observé ? Et les autres objets ?
L’espace entre est observé. Et les autres objets sont également observés.
7- Tes mains sont-elles « observateur » ou « observé » ?
Observé.
8- Le bout de ton nez est-il observateur ou observé ?
Observé.
9- Et tes paupières ?
Observé.
10- Où est cet « observateur » ? Est-il possible d’en faire l’expérience ?
Non.
(tu évoquais le fait d'une sensation forte de toi et le monde).
11- Quand une pensée dit « MARC observe l’arbre », que nous donne l’actualité de l’expérience ?
L’observation de l’arbre est.
12- Quelle réalité se cache derrière cette construction grammaticale 'sujet-verbe-objet' ?
Il y a un acteur (sujet) qui effectue l’action (verbe).
13- L’expérience directe nous donne-t-elle un sujet et un objet ou un seul mouvement ?
Elle ne nous donne pas de sujet (observateur), il n’y a que l’observation.
14- Y-a-t-il un questionneur ?
Non, il y a des questions qui émergent.
15- Est-ce un mouvement personnel avec une entité séparée pensante et au contrôle (une individualité), ou bien est-ce impersonnel ?
Impersonnel. A noter qu'ici encore l'envie de conceptualiser tout ça et de trouver une place au "JE" est très forte.
16- Exemple : il y a la main qui touche la tasse. une pensée apparaît qui commente : "la main touche la tasse" : où vois-tu des limites, la séparation entre celui qui voit, la tasse, la main, et le fait de voir ?
Il y a une séparation entre la main et la tasse. Mais il n’y a pas de limite entre l’observé et l’observateur vu que l’observateur ne peut pas être expérimenté. Il n’y a que l’observé, l’observation.
17- Qu'est-ce que le corps ?
Le "corps" est une pensée-étiquette pour les sensations.
Ferme les yeux stp. Sans la pensée/connaissance/mémoire, ni visualisation :
17bis- as-tu un corps ? ou bien y-a-t-il juste des sensations (apparaissant au sein d'un espace) ?
Juste de sensations apparaissant au sein d’un espace.

Voici mes réponses à ton dernier message.
Comment chercher sans penser ? C'est comme l'exercice de la boîte. 1- Tu t'en souviens ou bien veux-tu le refaire ?
Je m’en souviens :-)
2- Faut-il quelqu'un ou quelque chose qui soit témoin des expériences ?
Non
L'Expérience Directe est donc sans pensée, ni mémoire, ni savoir.
Une NON-CHOSE, Rien / Cela :
3- a-t-il un début ? si oui, où commence-t-il ? Où est la limite, la séparation ?
Cette NON-CHOSE ne peut être définie. Donc pas de début.
4- a-t-il une fin ? si oui, on se termine-t-il ? Où est la limite, la séparation ?
Pas de fin.
Comment te sens-tu en ce moment en lisant les questions ?
Moins de frustration face à certaines questions et grâce à ton aide les choses s’éclaircissent doucement.
J’ai l’impression d’être en déséquilibre au bord d’un précipice, attendant le petit coup de vent providentiel qui me fera basculer pour de bon :-)
La pensée apparaît au sein du Silence ? (façon de parler).
Il y a SILENCE, puis 1 pensée apparaît qui dit "je ne comprends pas"... puis SILENCE... puis une autre pensée qui apparaît qui dit : "je ne ressens rien"... SILENCE. Puis une pensée dit : "je me sens frustré"... Puis SILENCE.
Il y a un espace entre les pensées ?
Il y a un espace, une pause entre 2 respirations ? Je t'invite à faire l'exercice pendant 5mn et observe la respiration. Puis réponds moi stp.
Oui il y a un espace entre les pensées et 2 respirations.


Passe une agréable et reposante fête du travail ;-), à bientôt.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Tue May 01, 2018 1:50 pm

Bonjour Marc,

Merci pour tes jolies réponses :-)

Je t'invite à échanger dans un lieu calme (de préférence : pas sur le lieu de travail). Je t'invite à te poser avant de répondre.
Choisis un objet à regarder. Disons un arbre. Appelons-le l’« observé ». Disons que tu es l’« observateur ».
5bis- Prends le temps de bien regarder, avec honnêteté, sans les étiquettes du mental. Peux-tu tracer une ligne de séparation entre l’observateur et l’observé ?

Tracé une ligne entre l’observateur et l’observé (ici l’objet), oui.
Ah bon, vraiment ? Dans l'Expérience Directe, tu peux voir un observateur ? Ou bien il y a juste l'ARBRE, et le fait d'observer ?
10- Où est cet « observateur » ? Est-il possible d’en faire l’expérience ?

Non.
Bien vu ;-)
(tu évoquais le fait d'une sensation forte de toi et le monde).
11- Quand une pensée dit « MARC observe l’arbre », que nous donne l’actualité de l’expérience ?

L’observation de l’arbre est.
Oui il y a : observation de l'arbre => le fait d'observer.
1- Vois-tu un sujet + verbe + objet ?
12- Quelle réalité se cache derrière cette construction grammaticale 'sujet-verbe-objet' ?

Il y a un acteur (sujet) qui effectue l’action (verbe).
Tu n'as trouvé d'acteur, tu n'as pas trouvé de sujet précédemment.
2- Le "je" est une facilité langagière comme dans "il pleut" ?
13- L’expérience directe nous donne-t-elle un sujet et un objet ou un seul mouvement ?

Elle ne nous donne pas de sujet (observateur), il n’y a que l’observation.

Oui !! B R A V O !! ;-))))
15- Est-ce un mouvement personnel avec une entité séparée pensante et au contrôle (une individualité), ou bien est-ce impersonnel ?

Impersonnel. A noter qu'ici encore l'envie de conceptualiser tout ça et de trouver une place au "JE" est très forte.
Il y a la pensée qui apparaît au sein de "Cela" et qui "dit" : envie de conceptualiser tout ça et trouver une place au "JE" est très forte".
Il y a la PENSEE
Il y a le CONTENU de la pensée
3- Est-ce que cette pensée est crue ?
4- Qui est ce "croyant" qui croit dans les pensées qui apparaissent en "Cela" ?
5- C'est quoi ce "JE" : le sentiment d'ETRE ? le fait d'ETRE ? ou autre chose ? C'est la VIE, Cela qui EST ?

16- Exemple : il y a la main qui touche la tasse. une pensée apparaît qui commente : "la main touche la tasse" : où vois-tu des limites, la séparation entre celui qui voit, la tasse, la main, et le fait de voir ?

Il y a une séparation entre la main et la tasse. Mais il n’y a pas de limite entre l’observé et l’observateur vu que l’observateur ne peut pas être expérimenté. Il n’y a que l’observé, l’observation.
Ah bon, dans l'Expérience Directe, je t'invite à mettre une tasse devant toi, touche la tasse avec ta main et ferme les yeux.
Sans la pensée, ni mémoire, ni visualisation :
6- Que sens-tu : tu sens une main qui touche une tasse ? ou bien y-a-t-il juste "sensation" / "toucher" ? (il n'y a plus de main ni de tasse).

J’ai l’impression d’être en déséquilibre au bord d’un précipice, attendant le petit coup de vent providentiel qui me fera basculer pour de bon :-)

MAGNIFIQUE !! ;-)))
Super cette impression :-)
Je t'invite à observer dans l'Expérience Directe :
une pensée apparaît... puis SILENCE (ou Cela / Rien).... une pensée apparaît... puis SILENCE.
7- C'est quoi ce SILENCE ? Un espace ?
Rien : nothing => no-thing. En anglais, c'est plus évident : Rien = Non-Chose.
Des synonymes : Cela ou VIDE ou VASTITUDE.
Afin d'éviter tout concept. Ce sont des pointeurs VERS Cela qui EST.
Une pensée apparaît et "dit" : je ne comprends pas... puis SILENCE. Une autre pensée apparaît qui "dit" : c'est moi qui choisit les pensées. puis SILENCE.
Les pensées émergent en sein de cet espace infini, toujours présent (il est "en amont" des pensées), façon de parler.
Cet espace est transparent, sans forme, ni couleur, silencieux.
Il est intelligent => intelligence de vie
Il est clarté, équilibre, LIBRE, éveillé, conscient.
Espace = Liberté.
Une pensée apparaît et "dit" : impression d'être en déséquilibre.
8- Qui est en déséquilibre ? ;-))))
9- Dans l'Expérience Directe, pourrais-tu me décrire à quoi ressemble ce précipice stp ?
10- Qui va basculer ? ;-))))
Je sais que c'est juste une expression imagée :-)
ETRE est une NON-expérience.
C'est la SIMPLICITé même.

Moi aussi, je vais à ce JEU de jouer avec les pensées.
Mets toi à ma place :-)
Une pensée arrive et "me dit" : je suis nulle, je suis un mauvais guide, je n'y arriverai jamais. j'arrête d'accompagner Marc.
11- Y-a-t-il un croyeur/croyant ?
12- Est-ce personnel ou impersonnel ?

Et c'est reparti pour une nouvelle série d'exercices :

Jusqu’à présent nous avons essayer de faire la distinction entre ce qui perçoit et ce qui est perçu. Nous allons maintenant regarder les choses différemment. Nous allons essayer de voir si dans notre expérience, il y une séparation. Et comme toujours, te fier uniquement à ton expérience directe.

Pour le prochain exercice, nous allons explorer le sens de l’ouïe. Le but étant de découvrir ce que est vraiment entendu.

Si tu as besoin de plus d’une journée pour répondre à toutes les questions n’hésite pas. Prends ton temps et répond à chacune. Comme tu le verras, plusieurs questions se ressemblent et c'est voulu ainsi, le but étant de trouvé les mots qui résonnent le plus avec toi.

Assieds toi et respire calmement question de laisser retomber la poussière. Ensuite, ferme les yeux et écoute un son. N'importe quel son fera l'affaire. Le chant des oiseaux, le son d'une cloche, de la musique, le son des voitures etc.

Puis, dirige ton attention sur l’ouïe ou le fait d'entendre et fais simplement l'expérience d'un son.

Stp, si tu veux bien, réponds ensuite aux questions suivantes :

13- Fais-tu l'expérience d'une entité séparée qui entend?
14- Fais-tu l'expérience d'un entendant indépendant du son?
En te fiant uniquement aux sons, et non aux pensées, aux déductions, à l'imagination ou au comment tu crois que ça devrait être, 15- expérimentes-tu une séparation entre ce qui entend et le son?

16- Fais-tu l'expérience d'un objet produisant le son qui soit séparé du son?
16bis- Autrement dit, expérimentes-tu un objet qui produise le son?
16ter- Une autre façon de poser la question est: ou est l'objet dans le son ? Ou bien, expérimentes-tu un objet en plus du son ?
17- Répondre oui à cette question voudrait dire que tu fais l'expérience d'un objet à l'extérieur de ton expérience auditive, mais est-ce bien le cas?
17bis- Fais-tu vraiment l'expérience d'autre chose que d’un son ?

18- Fais-tu l'expérience d'un son indépendant du fait d'entendre ?
19- Expérimentes-tu un son distinct ou séparé de la perception ?
19bis- Est-ce que le son semble attendre que tu l'entende?
Je te pose cette question parce que dans notre conception habituelle, les choses existent là-bas, c’est-à-dire indépendamment de ce qui les perçoit ici.

20- Expérimentes-tu le son comme étant séparé de toi ?
21- Ou entend-tu le son ?
22- Ou fais-tu l'expérience du son ?
23- Y-a t-il une distance entre toi et le son ?

24- Fais-tu l'expérience de l’action d'entendre comme séparé de qui entend en toi?
25- Lorsque tu dis j'entends un son, est-ce que ça correspond à la même expérience que d'être conscient d'un son ?


Il vaut mieux répondre au question dans un environnement calme et paisible, de préférence dans la nature
(en tout cas, pas sur le lieu de travail, si je puis me permettre).

Je t'invite à refaire l'exercice de rester avec le Silence entre les pensées,
et de faire une pause entre l'expir et l'inspir, puis une autre pause entre l'inspir et l'expir.
pendant 5mn.
Respire ce que tu lis en ce moment :-)

Je te souhaite une belle journée du 1er mai,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Thu May 03, 2018 12:57 am

Bonsoir Natacha,

J’espère que tout se passe toujours bien pour toi.

Voici mes réponses à ton dernier message.
Je t'invite à échanger dans un lieu calme (de préférence : pas sur le lieu de travail). Je t'invite à te poser avant de répondre.
C’est vrai que je n’ai pas énormément de temps pour écrire, donc j’utilise tous les moments de disponibilité que j’ai durant la journée même si parfois c’est au travail.
De manière général, je fais les exercices un peu partout, dans les transports en commun, au boulot, à la maison au calme, au sport ou quand je vois des amis. Dès que j’arrive à me poser un minimum, j’en profite pour me poser les questions.
Avant de répondre je m’assure que ce soit la réponse la plus honnête dont je suis capable sur le moment parce que parfois ce n’est pas facile de savoir s’il n’y a pas une pensée parasite derrière :-)
Que ce soit pour les exercices ou les questions, je les effectue toujours au moins une fois dans un environnement plus calme comme la maison.

Néanmoins si tu préfères que j’écrive les réponses uniquement lorsque je suis au calme à la maison, pas de souci pour moi, mais le nombre de points traités sera moins élevé ;-)
Tracé une ligne entre l’observateur et l’observé (ici l’objet), oui.
Ah bon, vraiment ? Dans l'Expérience Directe, tu peux voir un observateur ? Ou bien il y a juste l'ARBRE, et le fait d'observer ?
Il y a juste l’ARBRE et le fait d’observer.
Oui il y a : observation de l'arbre => le fait d'observer.
1- Vois-tu un sujet + verbe + objet ?
Non, pas de sujet.
12- Quelle réalité se cache derrière cette construction grammaticale 'sujet-verbe-objet' ?
Il y a un acteur (sujet) qui effectue l’action (verbe).
Tu n'as trouvé d'acteur, tu n'as pas trouvé de sujet précédemment.
2- Le "je" est une facilité langagière comme dans "il pleut" ?
Oui, avec toutes une série de concepts, scientifiques ou autres, attachés et qui justifie de l’utiliser comme sujet.
15- Est-ce un mouvement personnel avec une entité séparée pensante et au contrôle (une individualité), ou bien est-ce impersonnel ?
Impersonnel. A noter qu'ici encore l'envie de conceptualiser tout ça et de trouver une place au "JE" est très forte.
Il y a la pensée qui apparaît au sein de "Cela" et qui "dit" : envie de conceptualiser tout ça et trouver une place au "JE" est très forte".
Il y a la PENSEE
Il y a le CONTENU de la pensée
3- Est-ce que cette pensée est crue ?
Oui
4- Qui est ce "croyant" qui croit dans les pensées qui apparaissent en "Cela" ?
Je ne sais pas s’il y a un croyant, le mental peut-être. En tout cas il y a une évaluation du potentiel de véracité de la pensée. Le contenu de la pensée est comparé à l’histoire, la mémoire, les perceptions, etc… puis il y a commentaire du verdict.
5- C'est quoi ce "JE" : le sentiment d'ETRE ? le fait d'ETRE ? ou autre chose ? C'est la VIE, Cela qui EST ?
Ce qui est vu est impersonnel mais le sentiment d’ETRE reste très personnel.
16- Exemple : il y a la main qui touche la tasse. une pensée apparaît qui commente : "la main touche la tasse" : où vois-tu des limites, la séparation entre celui qui voit, la tasse, la main, et le fait de voir ?
Il y a une séparation entre la main et la tasse. Mais il n’y a pas de limite entre l’observé et l’observateur vu que l’observateur ne peut pas être expérimenté. Il n’y a que l’observé, l’observation.
Ah bon, dans l'Expérience Directe, je t'invite à mettre une tasse devant toi, touche la tasse avec ta main et ferme les yeux.
Sans la pensée, ni mémoire, ni visualisation :
6- Que sens-tu : tu sens une main qui touche une tasse ? ou bien y-a-t-il juste "sensation" / "toucher" ? (il n'y a plus de main ni de tasse).
Il y a juste « sensation » / « toucher ».

J’ai l’impression d’être en déséquilibre au bord d’un précipice, attendant le petit coup de vent providentiel qui me fera basculer pour de bon :-)
MAGNIFIQUE !! ;-)))
Super cette impression :-)
Je t'invite à observer dans l'Expérience Directe :
une pensée apparaît... puis SILENCE (ou Cela / Rien).... une pensée apparaît... puis SILENCE.
7- C'est quoi ce SILENCE ? Un espace ?
Je n’arrive toujours pas à bien ressentir ce SILENCE, cet espace, ce temps entre les pensées. Ou bien n’y a-t-il rien à ressentir ?

Une pensée apparaît et "dit" : impression d'être en déséquilibre.
8- Qui est en déséquilibre ? ;-))))
9- Dans l'Expérience Directe, pourrais-tu me décrire à quoi ressemble ce précipice stp ?
10- Qui va basculer ? ;-))))
Je sais que c'est juste une expression imagée :-)
Ceci est dû à une attente. Par moment j’ai l’impression que ma perception change légèrement, et de là naît l’attente d’un changement plus net et plus important.
ETRE est une NON-expérience.
C'est la SIMPLICITé même.
Moi aussi, je vais à ce JEU de jouer avec les pensées.
Mets toi à ma place :-)
Une pensée arrive et "me dit" : je suis nulle, je suis un mauvais guide, je n'y arriverai jamais. j'arrête d'accompagner Marc.
Une pensée qui ne tient pas au test de la véracité car déjà maintenant tu m’as beaucoup apporté et tu as éclairci pas mal de chose. Donc même si au final je ne voyais jamais et que tout s’arrêtait maintenant, tu aurais quand même été un très bon guide ;-)
11- Y-a-t-il un croyeur/croyant ?
Le mental ou un processus analyse semble valider ou non les pensées qui arrivent.
12- Est-ce personnel ou impersonnel ?
C’est impersonnel dans le sens ou les pensées arrivent seules.

Et c'est reparti pour une nouvelle série d'exercices :
Assieds toi et respire calmement question de laisser retomber la poussière. Ensuite, ferme les yeux et écoute un son. N'importe quel son fera l'affaire. Le chant des oiseaux, le son d'une cloche, de la musique, le son des voitures etc.
Puis, dirige ton attention sur l’ouïe ou le fait d'entendre et fais simplement l'expérience d'un son.
Stp, si tu veux bien, réponds ensuite aux questions suivantes :

13- Fais-tu l'expérience d'une entité séparée qui entend?
Non
14- Fais-tu l'expérience d'un entendant indépendant du son?
Non
En te fiant uniquement aux sons, et non aux pensées, aux déductions, à l'imagination ou au comment tu crois que ça devrait être, 15- expérimentes-tu une séparation entre ce qui entend et le son?
Non
16- Fais-tu l'expérience d'un objet produisant le son qui soit séparé du son?
Non
16bis- Autrement dit, expérimentes-tu un objet qui produise le son?
Non (j’ai les yeux fermés :-) )
16ter- Une autre façon de poser la question est: ou est l'objet dans le son ? Ou bien, expérimentes-tu un objet en plus du son ?
Non uniquement le son
17- Répondre oui à cette question voudrait dire que tu fais l'expérience d'un objet à l'extérieur de ton expérience auditive, mais est-ce bien le cas?
Non uniquement le son
17bis- Fais-tu vraiment l'expérience d'autre chose que d’un son ?
Non
18- Fais-tu l'expérience d'un son indépendant du fait d'entendre ?
Non
19- Expérimentes-tu un son distinct ou séparé de la perception ?
Non
19bis- Est-ce que le son semble attendre que tu l'entendes?
Non
Je te pose cette question parce que dans notre conception habituelle, les choses existent là-bas, c’est-à-dire indépendamment de ce qui les perçoit ici.
20- Expérimentes-tu le son comme étant séparé de toi ?
Non
21- Ou entend-tu le son ?
Dans l’espace ici
22- Ou fais-tu l'expérience du son ?
Dans l’espace ici
23- Y-a t-il une distance entre toi et le son ?
Non
24- Fais-tu l'expérience de l’action d'entendre comme séparé de qui entend en toi?
Non
25- Lorsque tu dis j'entends un son, est-ce que ça correspond à la même expérience que d'être conscient d'un son ?
Oui

Il vaut mieux répondre au question dans un environnement calme et paisible, de préférence dans la nature
(en tout cas, pas sur le lieu de travail, si je puis me permettre).
J’essaierai le plus possible d’être dans des environnements calmes et paisibles pour répondre :-))
Je sais qu’être dans la nature à l’air libre est optimal et je le sens très clairement. Maintenant vu mon environnement citadin, la météo et mon emploi du temps, je ne passe pas énormément de temps en contact avec elle. Néanmoins les beaux jours arrivant, j’essaierai de changer ça.

Merci pour ton écoute, passe une agréable journée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Thu May 03, 2018 8:48 am

Bonjour Marc,

Merci pour toutes tes réponses pleines de clarté !
J'espère que tu vas bien.
De manière général, je fais les exercices un peu partout, dans les transports en commun, au boulot, à la maison au calme, au sport ou quand je vois des amis. Dès que j’arrive à me poser un minimum, j’en profite pour me poser les questions.
Avant de répondre je m’assure que ce soit la réponse la plus honnête dont je suis capable sur le moment parce que parfois ce n’est pas facile de savoir s’il n’y a pas une pensée parasite derrière :-)
Que ce soit pour les exercices ou les questions, je les effectue toujours au moins une fois dans un environnement plus calme comme la maison.
C'est génial :-)
J’ai l’impression d’être en déséquilibre au bord d’un précipice, attendant le petit coup de vent providentiel qui me fera basculer pour de bon :-)

Je n’arrive toujours pas à bien ressentir ce SILENCE, cet espace, ce temps entre les pensées. Ou bien n’y a-t-il rien à ressentir ?
1- Comment se manifeste ce ressenti dans le corps ? (émotions, sensations physiques).
Il y a Silence, puis apparaît une pensée qui dit : "je n'arrive pas à ressentir ce Silence/Espace, entre les pensées ou entre 2 respirations". 2- Vois que c'est une pensée ?
3- Es-tu le penseur ?
"je pense mes pensées" est une autre pensée ;-)))
4- Une pensée peut arriver à ressentir cet "espace indéfini" ?
5- Que ressens-tu quand cette pensée "je n'arrive pas à ressentir" émerge ? Ce n'est pas la 1ère qu'elle apparaît, n'est-ce pas ? Prends bien le temps de RESSENTIR et de me le décrire stp (exemple : contraction, frustration, etc.....).
Ce serait comme la goutte d'eau qui voudrait ressentir l'élément EAU ? ;-))
L'"espace indéfini" EST.
Le silence/vide/Rien/Cela EST.
Il y a 1 seule chose.
6- Alors, QUI veut ressentir cet "espace indéfini" ? Une pensée ?
Quand il y a recherche ou vouloir comprendre : le poing se serre, il y a ressenti de contraction.
Quand il y a STOP, et attention portée sur la respiration : le poing se desserre naturellement, il y a ressenti de Dé-contraction (je n'ai pas écrit "détente" mais DE-CONTRACTION). Et alors, c'est "VU" que tout est déjà là ici et maintenant. Ce n'est pas une expérience. Etreté est une NON-expérience.
6- Vois-tu ce mouvent ?
Je ne sais pas s’il y a un croyant, le mental peut-être. En tout cas il y a une évaluation du potentiel de véracité de la pensée. Le contenu de la pensée est comparé à l’histoire, la mémoire, les perceptions, etc… puis il y a commentaire du verdict.
7- "s'il y a un croyant". Est-ce une pensée ou bien une Expérience Directe ?
8- Où est celui qui croit ? Pourrais-tu me le décrire stp ? (taille, poids, qualité, forme, couleur).
L'évaluation du potentiel de véracité (ce n'est pas un langage de petit enfant de 3 ans, j'aurais bien envie de te dire : "moi pas comprendre" ;-)))
Une pensée apparaît. Puis une autre pensée apparaît et dit : "j'y crois" (il peut y avoir aussi une émotion, un ressenti).
C'est le manège des pensées ;-))
9- Dans l'Expérience Directe, sans référence à la pensée : c'est quoi "la mémoire" ? et c'est quoi "le mental" ? Merci de me répondre sans savoir, ni concept, ni connaissance.
(il y a activité mentale : la somme des pensées, mais ce n'est pas une entité).
Ceci est dû à une attente. Par moment j’ai l’impression que ma perception change légèrement, et de là naît l’attente d’un changement plus net et plus important.
Waou, tu vois toi-même tes attentes. Tu m'épates ! :-)
Il n'y a rien à changer puisque "voir" c'est voir ce qui EST ici et maintenant. Cela ne peut pas être autrement.
Il n'y a ni passé ni futur, juste un "Maintenant" atemporel.
Une pensée qui ne tient pas au test de la véracité car déjà maintenant tu m’as beaucoup apporté et tu as éclairci pas mal de chose. Donc même si au final je ne voyais jamais et que tout s’arrêtait maintenant, tu aurais quand même été un très bon guide ;-)
Merci.
En fait, cet exercice est pour montrer qu'on peut jouer avec les pensées :
que la pensée "je suis nulle" ou bien "je suis parfaite" émerge : PEU IMPORTE. QUI s'en soucie ?
Tu as vu qu'il n'y a pas de "je-moi".
10- Y-a-t-il un "tu-toi" ?
10bis- Y-a-t-il un "je/moi" ici et un "tu/toi là-bas ? ;-)))
Le mental ou un processus analyse semble valider ou non les pensées qui arrivent.
C'est de l'Expérience Directe ou bien de la déduction ?
11- Peut-voir un "croyant" qui croit aux pensées ?
C’est impersonnel dans le sens ou les pensées arrivent seules.
Oui et aussi impersonnel dans le sens où cela ne concerne PERSONNE.
Exemple : la pensée apparaît et dit : "je suis triste".
Qui est triste ?
Une émotion apparaît et la pensée commente.
Je t'invite à effectuer ce petit exercice ; arrives-tu à ressentir des émotions dans la journée ? car il me semblait avoir lu que tu ne ressentais rien ?

Je t'invite maintenant à faire un nouvel exercice "d'observation", toujours en expérience directe (sans faire REFERENCE aux pensées). Prends ton temps pour me répondre, si tu as besoin de plus d'une journée, pas de souci.
Assieds toi et respire calmement question de laisser retomber la poussière.
Il s'agit cette fois-ci de regarder un objet, n'importe lequel.

dis-moi où cet objet est perçu?
est-il perçu ici ou là-bas?
est-il séparé des autres objets?
si tu fermes un oeil, la perception est différente, n'est-ce pas?
quelle est la "vraie" perception? celle en 2D ou en 3D?
quelle perception as-tu de l'objet en fermant les yeux (mais sans le toucher)
retourne-le et observe à nouveau, cet objet est-il semblable au précédent? ou différent? est-ce le même objet?
si maintenant tu touches cet objet, en fermant les yeux, quelle sensation en as-tu?
cette sensation correspond-elle à la perception visuelle?
si tu vois la forme "ronde", la sensation est-elle aussi "ronde"?
alterne entre: observation yeux ouverts, puis sensation tactile yeux fermés
ou se passe la perception tactile? la perception visuelle?
ici ou là-bas?
y a-t-il un là-bas?
y a t-il un ici?

S'il y a des pensées, interrogations ou ressentis qui émergent, je t'invite à me les écrire.
Merci.
J’essaierai le plus possible d’être dans des environnements calmes et paisibles pour répondre :-))
Je sais qu’être dans la nature à l’air libre est optimal et je le sens très clairement. Maintenant vu mon environnement citadin, la météo et mon emploi du temps, je ne passe pas énormément de temps en contact avec elle. Néanmoins les beaux jours arrivant, j’essaierai de changer ça.
J'ai essayé l'investigation pendant le sport, je le déconseille....
Je te comprends, je vis à Paris intra muros. J'ai de la chance de vivre près d'un beau parc ouvert de 7h30 jusqu'à 20h :-)
Il y a tout simplement la salle de bain ; la baignoire est aussi un endroit paisible ! ;-)))
Ne me dis pas : "tu es bien une bonne femme pour dire cela".
Le week-end est proche, donc repos je l'espère pour toi.
Et il y a plein de jours fériés la semaine prochaine et du très beau temps annoncé dès maintenant !! (sauf si tu vis en Bretagne ou à Cherbourg, là désolée, je ne peux rien faire pour toi.... il ne restera plus qu'à accepter le temps de chien qui EST).

Je te souhaite une belle journée contemplative maintenant,

D'espace silencieux à espace silencieux,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Thu May 03, 2018 9:46 am

Excuse-moi, j'ai oublié les questions suivantes :

Dois-je uniquement chercher un élément visible dans cette réalité ou aller plus loin et essayer de ressentir un fantôme à l’intérieur du corps par exemple ?
Tu avais évoqué un "fantôme à ressentir dans le corps" au début de notre échange.
A- Est-ce toujours d'actualité ?

Ce qui est vu est impersonnel mais le sentiment d’ETRE reste très personnel.
B- Comment cela se manifeste-t-il dans le ressenti ? (pourrais-tu me décrire les émotions et sensations physiques ?)
B- Où cela se manifeste-t-il dans le corps ? (plutôt la tête, derrière les yeux, le plexus, le coeur, etc... ou autres ?)
D- Comment se manifeste cette pensée : "je suis Marc, cela arrive à moi, Marc" ? ou autres ?

Une pensée qui ne tient pas au test de la véracité car déjà maintenant tu m’as beaucoup apporté et tu as éclairci pas mal de chose. Donc même si au final je ne voyais jamais et que tout s’arrêtait maintenant, tu aurais quand même été un très bon guide ;-)
Tu as écrit : "si je ne voyais jamais".
E- Qu'est-ce que tu entends par cette attente stp ?
F- C'est quoi "VOIR" selon toi ?
G- Et est-ce que cela signifie que tu ne vois pas maintenant ? (petit rappel : il n'y a que Maintenant atemporel).
Sans vouloir briser tes espoirs et tes attentes (dans le futur), si tu ne vois pas maintenant, tu ne verras jamais puisqu'il n'y a pas de futur.
Désolée..... ;-)
H- Pourrais-tu me rappeler quand commence Maintenant et quand finit Maintenant ?
I- Quand commence le passé et quand se termine-t-il ?
J- Idem pour le futur : quand commence le futur et quand se termine-t-il ?
H- Vois-tu une séparation, une limite à Maintenant ?

Prends tout ton temps pour me répondre.



M E R C I !! avec plein d' E S P A C E ;-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Fri May 04, 2018 9:25 am

Salut Natacha,

Je vais bien merci, j’espère que de ton côté aussi et que contrairement à moi qui sera enfermé une bonne partie de la journée :-), tu auras la chance de pouvoir profiter de cette magnifique journée à l’air libre.

Voici mes dernières investigations, je réponds à ton dernier message ce soir.
Je n’arrive toujours pas à bien ressentir ce SILENCE, cet espace, ce temps entre les pensées. Ou bien n’y a-t-il rien à ressentir ?
1- Comment se manifeste ce ressenti dans le corps ? (émotions, sensations physiques).
Contraction au niveau de la gorge.
Il y a Silence, puis apparaît une pensée qui dit : "je n'arrive pas à ressentir ce Silence/Espace, entre les pensées ou entre 2 respirations". 2- Vois que c'est une pensée ?
Oui
3- Es-tu le penseur ?
Non
"je pense mes pensées" est une autre pensée ;-)))
4- Une pensée peut arriver à ressentir cet "espace indéfini" ?
Non, mais ne peut-elle commenter à postériori l’état ressenti ?
5- Que ressens-tu quand cette pensée "je n'arrive pas à ressentir" émerge ?
Beaucoup moins de frustration qu’au début car d’autres pensées arrivent à présent « ce n’est qu’une pensée, respire :-) », « Sois patient, c’est sûrement quelque chose que tu ne fais correctement », « c’est déjà là de toute façon ».
Ce n'est pas la 1ère qu'elle apparaît, n'est-ce pas ?
Non, c’est une pensée récurrente et ancienne.
Prends bien le temps de RESSENTIR et de me le décrire stp (exemple : contraction, frustration, etc.....).
Ce serait comme la goutte d'eau qui voudrait ressentir l'élément EAU ? ;-))
L'"espace indéfini" EST.
Le silence/vide/Rien/Cela EST.
Il y a 1 seule chose.
Les pensées « Je veux comprendre », « Je veux … », « Je veux … » résonnent.
Il y a une contraction dû à un trop grand effort de concentration afin de percevoir quelque chose.
Des pointes sont ressenties au niveau de la gorge et du plexus solaire.

Quand j’observe le SILENCE entre les pensées et la respiration, y-a-t-il vraiment quelque chose à observer ?
Une perception différente apparait-elle ?
Il y-a-t-il une différence perceptible au moment de ce SILENCE ?

6- Alors, QUI veut ressentir cet "espace indéfini" ? Une pensée ?
Oui.
Quand il y a recherche ou vouloir comprendre : le poing se serre, il y a ressenti de contraction.
Quand il y a STOP, et attention portée sur la respiration : le poing se desserre naturellement, il y a ressenti de Dé-contraction (je n'ai pas écrit "détente" mais DE-CONTRACTION). Et alors, c'est "VU" que tout est déjà là ici et maintenant. Ce n'est pas une expérience. Etreté est une NON-expérience.
6- Vois-tu ce mouvement ?
Non je ne vois pas clairement ce mouvement et si c'est "VU" je n'en ai pas conscience.
Je ne sais pas s’il y a un croyant, le mental peut-être. En tout cas il y a une évaluation du potentiel de véracité de la pensée. Le contenu de la pensée est comparé à l’histoire, la mémoire, les perceptions, etc… puis il y a commentaire du verdict.
7- "s'il y a un croyant". Est-ce une pensée ou bien une Expérience Directe ?
Une pensée.
8- Où est celui qui croit ? Pourrais-tu me le décrire stp ? (taille, poids, qualité, forme, couleur).
Je ne peux pas le décrire.
L'évaluation du potentiel de véracité (ce n'est pas un langage de petit enfant de 3 ans, j'aurais bien envie de te dire : "moi pas comprendre" ;-)))
Une pensée apparaît. Puis une autre pensée apparaît et dit : "j'y crois" (il peut y avoir aussi une émotion, un ressenti).
C'est le manège des pensées ;-))
9- Dans l'Expérience Directe, sans référence à la pensée : c'est quoi "la mémoire" ? et c'est quoi "le mental" ? Merci de me répondre sans savoir, ni concept, ni connaissance.
(il y a activité mentale : la somme des pensées, mais ce n'est pas une entité).
Oui dans l’Expérience Directe, la mémoire, le mental sont des sommes de pensées.
En fait, cet exercice est pour montrer qu'on peut jouer avec les pensées :
que la pensée "je suis nulle" ou bien "je suis parfaite" émerge : PEU IMPORTE. QUI s'en soucie ?
Tu as vu qu'il n'y a pas de "je-moi".
10- Y-a-t-il un "tu-toi" ?
Non
10bis- Y-a-t-il un "je/moi" ici et un "tu/toi là-bas ? ;-)))
Non
Le mental ou un processus analyse semble valider ou non les pensées qui arrivent.
C'est de l'Expérience Directe ou bien de la déduction ?

C’est une impression. Mais dans l’ED il n’y a qu’une cascade de pensées.
11- Peut-voir un "croyant" qui croit aux pensées ?
Non
C’est impersonnel dans le sens ou les pensées arrivent seules.
Oui et aussi impersonnel dans le sens où cela ne concerne PERSONNE.
Exemple : la pensée apparaît et dit : "je suis triste".
Qui est triste ?
Une émotion apparaît et la pensée commente.
Je t'invite à effectuer ce petit exercice ; arrives-tu à ressentir des émotions dans la journée ? car il me semblait avoir lu que tu ne ressentais rien ?
Rien c’est un peu exagérer :-) mais je peux ressentir de la lassitude, de l’ennui, de l’envi, de l’impatience, la frustration, le plaisir, … Même si ces émotions ne sont souvent pas très forte, je peux les ressentir.

Je peux me poser la question suivante par exemple.
Qui est impatient que la journée de travail se termine ?
Des pensées sur la situation future et sur la situation actuelle apparaissent.
Une émotion apparait à son tour.
Pour finir une pensée commente cette émotion.
Je t'invite maintenant à faire un nouvel exercice "d'observation", toujours en expérience directe (sans faire REFERENCE aux pensées). Prends ton temps pour me répondre, si tu as besoin de plus d'une journée, pas de souci.
Assieds toi et respire calmement question de laisser retomber la poussière.
Il s'agit cette fois-ci de regarder un objet, n'importe lequel.

dis-moi où cet objet est perçu?
Dans l’espace de la vision
est-il perçu ici ou là-bas?
Ici dans l’espace de la vision
est-il séparé des autres objets?
Sans connaissance, ni mémoire, ni pensée,… c’est un ensemble de couleurs au milieu d’un autre ensemble de couleurs. Mais il m’est impossible de le voir comme ça, l’étiquetage est quasi instantané.
si tu fermes un oeil, la perception est différente, n'est-ce pas?
Oui
quelle est la "vraie" perception? celle en 2D ou en 3D?

Il n’y a pas de « vraie » perception, juste des perceptions différentes.
quelle perception as-tu de l'objet en fermant les yeux (mais sans le toucher) ?
Aucune
retourne-le et observe à nouveau, cet objet est-il semblable au précédent? ou différent? est-ce le même objet?
C’est un objet différent.
si maintenant tu touches cet objet, en fermant les yeux, quelle sensation en as-tu?
Des sensations de chaud, de froid, de dureté, de rugosité.
cette sensation correspond-elle à la perception visuelle?
Non
si tu vois la forme "ronde", la sensation est-elle aussi "ronde"?

Sans les pensées aucun lien entre les perceptions visuelles et tactiles.
alterne entre: observation yeux ouverts, puis sensation tactile yeux fermés
ou se passe la perception tactile? la perception visuelle?
ici ou là-bas?
y a-t-il un là-bas?
y a t-il un ici?
Toutes les perceptions sont perçues ici, il n’y a pas de là-bas de ce point de vue.

S'il y a des pensées, interrogations ou ressentis qui émergent, je t'invite à me les écrire.
Merci.
Pensée : « c’est difficile de mettre de côté ne serait-ce qu’un minimum, l’étiquetage et les pensées visualisant et décrivant ce qui est perçu ».

J'ai essayé l'investigation pendant le sport, je le déconseille....
Je te comprends, je vis à Paris intra muros. J'ai de la chance de vivre près d'un beau parc ouvert de 7h30 jusqu'à 20h :-)
Il y a tout simplement la salle de bain ; la baignoire est aussi un endroit paisible ! ;-)))
Ne me dis pas : "tu es bien une bonne femme pour dire cela".

Cette pensée ne me serait même pas venue :-)
Le week-end est proche, donc repos je l'espère pour toi.
Et il y a plein de jours fériés la semaine prochaine et du très beau temps annoncé dès maintenant !! (sauf si tu vis en Bretagne ou à Cherbourg, là désolée, je ne peux rien faire pour toi.... il ne restera plus qu'à accepter le temps de chien qui EST).
J’habite à Bruxelles et normalement beau temps en perspective donc ce sera facile d’accepter ce qui EST :-)


Passe un agréable vendredi ensoleillé,

Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Fri May 04, 2018 11:11 am

Coucou Marc,

Merci pour tes réponses toujours pleines de clarté !
Pensée : « c’est difficile de mettre de côté ne serait-ce qu’un minimum, l’étiquetage et les pensées visualisant et décrivant ce qui est perçu ».
ok alors j'ai un excellent exercice pour toi. je m'en suis rendue compte en exploration pendant mon cours de yoga.
je t'invite à effectuer une posture inversée en yoga : tu connais la posture du chien ? (tu trouveras cela sur youtube).
et bien, j'ai remarqué que l'étiquetage mental s'arrête quand j'ai la tête à l'envers, que "je" regarde le "monde" à l'envers (façon de parler).
ou alors, vois-tu l'espace entre les mots que tu lis en ce moment ? vois-tu le blanc entre les bâtonnets ?
vois-tu que les lettres ne sont que des bâtonnets ? (ok c'est plus facile avec une langue étrangère).
S I L E N C E
V I D E
E S P A C E

Ou alors, vois-tu l'écran sur lequel apparaît ce texte ?

Tu me parlais de regarder la tv : vois-tu que ce ne sont que des pixels sur un écran ?
Je t'invite à te concentrer sur l'écran plutôt que sur le film ;-)

ça marche très bien aussi avec une photo que tu agrandirais : on ne voit plus que des couleurs.

tu ne peux pas mettre ton attention à la fois sur ta respiration et sur les pensées.
peux-tu observer la tasse puis mettre ton attention sur la respiration puis à nouveau sur la tasse ?
c'est cela pour moi la contemplation (sans la pensée).
dès que tu vois un objet, tu pourrais faire l'exercice de mettre "EST" à la place du "mot" ?
ou bien juste étiqueter avec une couleur ?

ou encore utiliser l'infinitif sur ce qui est ressenti et expérimenter via les sens :
"je bois un café" => boire => goûter => le fait de goûter
"je touche mon clavier" => toucher => le fait de toucher
"je vois mon chef" => voir => le fait de voir
"je respire une fleur" => respirer => le fait de respirer
"je ressens de la frustration avec les questions de Natacha" => ressentir => le fait de ressentir
"j'entends les pensées en cascade" => entendre => le fait d'entendre

Est-ce que le poisson veut ressentir l'eau ?
ou bien ressentir le fait d'être mouillé ?
Si oui, comment doit-il procéder stp ?

Est-ce que la goutte d'eau veut ressentir l'élément EAU ?

Tu veux ressentir quoi au juste ? car je n'ai pas très bien compris...
- le vide ?
- le silence ?
- le R I E N ?
- l'"espace indéfini" ?
Peux-tu voir qu'une pensée apparait et "dit" : "je veux ressentir le R I E N" ?
Tu as raison en disant qu'il n'y a rien à ressentir car c'est encore un FAIRE.
Il y a juste à ETRE, et nous le sommes déjà. Ce n'est pas un faire ;-)
La pensée va sûrement arriver : "mais comment être, je n'arrive pas à être".... ;-))
C'est une blagueuse, c'est une farceuse ! ;-)))

enfin, l'objectif du forum est de VOIR s'il 'y a un "je-moi", une entité séparée auteur, qui agit, pense, choisit.
Voici mes dernières investigations, je réponds à ton dernier message ce soir.
merci pour ces investigations. je commenterai plus tard.
je préfère attendre de recevoir tes autres réponses.

belle journée,

ESPACE SILENCIEUX

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Sat May 05, 2018 7:51 am

Bonjour Natacha,

Encore merci pour ton travail, je t’en suis vraiment énormément reconnaissant. Et ta façon de proposer plusieurs approches est top.

Voici mes réponses à ton avant dernier message.
Dois-je uniquement chercher un élément visible dans cette réalité ou aller plus loin et essayer de ressentir un fantôme à l’intérieur du corps par exemple ?
Tu avais évoqué un "fantôme à ressentir dans le corps" au début de notre échange.
A- Est-ce toujours d'actualité ?
Non, il est clair que dans l’ED on se limite aux perceptions directes, sans mémoire, pensée ou concepts.
Donc pas de fantôme ressenti à l’intérieur du corps.
Ce qui est vu est impersonnel mais le sentiment d’ETRE reste très personnel.
B- Comment cela se manifeste-t-il dans le ressenti ? (pourrais-tu me décrire les émotions et sensations physiques ?)
L’ED montre les choses comme étant complètement impersonnel et çà je le vois.
Mais les perceptions sont perçues ici et maintenant, l’expérience est vécu ici et maintenant, pas là-bas et à un autre moment.
Ces perceptions sont perçus/apparaissent à l’intérieur d’un espace.
Pas de « je » à l’intérieur de cette espace et pourtant cette espace semble être unique, toujours un goutte sans le ressenti de faire partie de l’océan.
B- Où cela se manifeste-t-il dans le corps ? (plutôt la tête, derrière les yeux, le plexus, le coeur, etc... ou autres ?)

L’espace est l’endroit où apparaissent les perceptions. Il n’est pas localisé même si dans un premier temps j’aurais répondu "localisé dans le haut du corps".
D- Comment se manifeste cette pensée : "je suis Marc, cela arrive à moi, Marc" ? ou autres ?
Ce n’est pas vraiment la pensée « Je suis Marc, … », c’est plus la pensée « Je suis, cela arrive ici dans CET espace particulier » qui se manifeste d’elle-même. Puis en background tu as la pensée "Je suis cet espace", qui se manifeste très très discrètement pour essayer de s'imposer sans que je ne la remarque :-))
Une pensée qui ne tient pas au test de la véracité car déjà maintenant tu m’as beaucoup apporté et tu as éclairci pas mal de chose. Donc même si au final je ne voyais jamais et que tout s’arrêtait maintenant, tu aurais quand même été un très bon guide ;-)
Tu as écrit : "si je ne voyais jamais".
E- Qu'est-ce que tu entends par cette attente stp ?
Les personnes, ayant suivi ce parcours, témoignent qu’une fois que c’est vu, il n’y a plus aucun doute sur l’illusion du « moi », qu’ils voient/ressentent l’ESPACE, ce SILENCE dont tu parles et que cet ESPACE est commun à tout ce qui vit. Je vois cet ESPACE où les perceptions se manifeste mais je ne pourrai pas dire que cet ESPACE « ici » est semblable à ESPACE perçu "là-bas", ni si c’est un et même espace.
F- C'est quoi "VOIR" selon toi ?
« VOIR » se différentie de comprendre ou imaginer ou croire. C’est l’expérience directe direct d’un élément. Par exemple « VOIR » une pomme (visuellement, toucher, odorat, goût, …) n’a rien de comparable avec imaginer une pomme, croire qu’elle existe ou encore comprendre le concept de la pomme.
G- Et est-ce que cela signifie que tu ne vois pas maintenant ? (petit rappel : il n'y a que Maintenant atemporel).
Sans vouloir briser tes espoirs et tes attentes (dans le futur), si tu ne vois pas maintenant, tu ne verras jamais puisqu'il n'y a pas de futur.
Désolée..... ;-)
Je « VOIS » peut-être la pomme, mais les pensées cherchent peut-être une poire :-))
H- Pourrais-tu me rappeler quand commence Maintenant et quand finit Maintenant ?
Sans mémoire, ni pensée il n’y a que « Maintenant ».
I- Quand commence le passé et quand se termine-t-il ?
Il n’y a pas de passé, si ce n’est au niveau des pensées.
J- Idem pour le futur : quand commence le futur et quand se termine-t-il ?
Idem pas de futur, si ce n’est au niveau des pensées.
H- Vois-tu une séparation, une limite à Maintenant ?
Maintenant est ponctuel. Un instant ne dure qu’un instant et il est unique. Mais c’est toujours « Maintenant ».


Voici les réponses à ton dernier message.
je t'invite à effectuer une posture inversée en yoga : tu connais la posture du chien ? (tu trouveras cela sur youtube).
Ok je vais tester et voir si cela limite l'étiquetage.
ou alors, vois-tu l'espace entre les mots que tu lis en ce moment ? vois-tu le blanc entre les bâtonnets ?
Oui
vois-tu que les lettres ne sont que des bâtonnets ? (ok c'est plus facile avec une langue étrangère).
S I L E N C E
V I D E
E S P A C E
Oui
Ou alors, vois-tu l'écran sur lequel apparaît ce texte ?
Oui
Tu me parlais de regarder la tv : vois-tu que ce ne sont que des pixels sur un écran ?
Je t'invite à te concentrer sur l'écran plutôt que sur le film ;-)
ça marche très bien aussi avec une photo que tu agrandirais : on ne voit plus que des couleurs.
Vu la résolution de mes écrans, difficile de voir les pixels, mais avec un film de mauvaise qualité ou en agrandissant une photo, oui je vois clairement les pixels :)
tu ne peux pas mettre ton attention à la fois sur ta respiration et sur les pensées.
peux-tu observer la tasse puis mettre ton attention sur la respiration puis à nouveau sur la tasse ?
c'est cela pour moi la contemplation (sans la pensée).
dès que tu vois un objet, tu pourrais faire l'exercice de mettre "EST" à la place du "mot" ?
ou bien juste étiqueter avec une couleur ?
ou encore utiliser l'infinitif sur ce qui est ressenti et expérimenter via les sens :
"je bois un café" => boire => goûter => le fait de goûter
"je touche mon clavier" => toucher => le fait de toucher
"je vois mon chef" => voir => le fait de voir
"je respire une fleur" => respirer => le fait de respirer
"je ressens de la frustration avec les questions de Natacha" => ressentir => le fait de ressentir
"j'entends les pensées en cascade" => entendre => le fait d'entendre
Ok l’exercice sera fait :)
Est-ce que le poisson veut ressentir l'eau ?
ou bien ressentir le fait d'être mouillé ?
Si oui, comment doit-il procéder stp ?
Le poisson devrait ressentir l’eau comme l'air est ressenti ici. Mais comme les expériences qui se passe ici ne sont pas celles d’un poisson, les pensées ne sont pas sûrs :-D
Est-ce que la goutte d'eau veut ressentir l'élément EAU ?
Je ne sais pas.
Tu veux ressentir quoi au juste ? car je n'ai pas très bien compris...
- le vide ?
- le silence ?
- le R I E N ?
- l'"espace indéfini" ?
Percevoir un ESPACE où apparaissent les perceptions, c’est déjà le cas. Mais des pensées souhaitent « VOIR » quelle est la place de cet ESPACE dans cette réalité.
Peux-tu voir qu'une pensée apparait et "dit" : "je veux ressentir le R I E N" ?
Oui
enfin, l'objectif du forum est de VOIR s'il 'y a un "je-moi", une entité séparée auteur, qui agit, pense, choisit.
Certaines choses sont vues, mais l’impression qu’il y a quelque chose de plus à « VOIR » est présente :-)


Bon début de weekend sous le soleil.
A plus tard.
Marc.


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: Google [Bot] and 25 guests