"je" vient ici rendre les armes!

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Sat Jun 16, 2012 12:07 am

...(soupir),

Mon dieu, cela ne s'arrête donc jamais...:-)
Ok. je vais voir mais il faut creuser de plus en plus et vu comme ca, je n'ai déja pas de réponses pour les 2/3, donc cela va me prendre quelques jours et ce sera par e-mail a cause de la fermeture du forum.

Ca nous mène vraiment quelque part...?
Bon week-end.
Jo.

User avatar
GG1
Posts: 269
Joined: Fri Jan 27, 2012 2:38 pm
Contact:

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby GG1 » Sat Jun 16, 2012 7:04 am

Coucou Joëlle,

"Mon DIeu cela ne s'arrête donc jamais" est une pensée. Laisse-là passer. Que reste-t-il ?
"Ca nous mène vraiment quelque part ?" est une pensée de doute. Laisse-là passer. Que reste-t-il ?
Oui bien sûr que cela s'arrête et mène quelque part ;-)

Bon week-end
Gérard
Everything is That

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:42 pm

Hello Gérard,

Je ne t'oublies pas.
Je viens de répondre à tout ton post et au moment de l'envoyer, je me suis trompée de touche et tout s'est effacé...
Ca m'avait pris 3h...!
Maintenant que je veux recommencer, je n'arrive plus à me souvenir de ce que j'avais écrit, ca ne revient plus.
Je n'ai pas le courage pour le moment de re-répondre aux 110 questions mais je te réécris le dernier paragraphe qui était plus sympa.

Anecdote

L'autre jour, en lisant le fil de discussion de paulrenoie, je suis tombée sur ceci:
Je soupire
.......
Qui soupire?
Je ne sais pas
Je rien


Alors, comme si un son inaudible désagrégeait l'interstice sclérosé entre chaque cellule de ce corps et s'y substituait quelque chose de frais et limpide.

C'était tellement clair: Il n'y a pas de "je": Plus rien ne tient ensemble mais tout fonctionne, je ne sais pas comment, mais je m'en fout. les choses se dansent toutes seules.

Me reviens l'analogie avec le vol d'étourneaux: il s'étire, se contracte, respire... Qui dirige? Personne, ni un oiseau, ni la colonie, ni l'espace. Ca se danse, c'est tout. Ca ne sert à rien. c'est joli.

Ca me donne envie de rire, c'est tellement... ébouriffant!

C'est comme un iceberg qui pensait être un "ICEBERG" vient de se rendre compte qu'il est fait de la même eau sur laquelle il flotte depuis des années! Sa tête...!

Bon, c'est un juste apercu, ca va ca vient, mais quelque part je ne sais où, c'est comprit, senti.

Et tu as raison, ce n'est pas une compréhension mentale, mais viscérale.En fait, Je n'ai rien fait!
J'ai souvent eu envie de me pendre avec tes énigmes insolubles, mais aujourd'hui: bisou!

Zinzin en mille morceaux!

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:45 pm

Oui Joëlle, c'est exactement cela.

Rien à ajouter, rien à dire, sinon :
Namasté

Reste avec ça et laisse-le vivre sa vie.

Gérard

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:46 pm

Kikou,

oui, mais ce n'est pas là tout le temps, tu sais... En fait, ce qui reste est l'idée intelectuelle.
Y a encore du boulot?
Je sais pas moi..., Des questions... ? je dis ça complètement par hasard!

Jo.

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:47 pm

Qu'est-ce qui n'est pas là tout le temps ?
Qu'est-ce qui devrait être là tout le temps ?
"Ce n'est pas là tout le temps" est une pensée. Dépose-la. Que reste-t-il ?
Ca devrait être là tout le temps est une autre pensée. Dépose-la. Que reste-t-il ?

"Y a encore du boulot ?" est une pensée (de doute par exemple). Dépose-la. Que reste-t-il ?

"Je ne sais pas".
Oui. Possible.
Et alors ?
"Je ne sais pas" a sa place, il est déjà accueilli au sein de Ce qui Est.
Laisse-le vivre en toi sans en faire une histoire, sans chercher à savoir.
Que reste-t-il ?

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:49 pm

Qu'est-ce qui n'est pas là tout le temps ?
Qu'est-ce qui devrait être là tout le temps ?
Oui... Rien en fait.

"Ce n'est pas là tout le temps" est une pensée. Dépose-la. Que reste-t-il ?
Ca devrait être là tout le temps est une autre pensée. Dépose-la. Que reste-t-il ?
"Y a encore du boulot ?" est une pensée (de doute par exemple). Dépose-la. Que reste-t-il ?
Du silence. du calme.

"Je ne sais pas".
Oui. Possible.
Et alors ?
"Je ne sais pas" a sa place, il est déjà accueilli au sein de Ce qui Est.
Laisse-le vivre en toi sans en faire une histoire, sans chercher à savoir.
Que reste-t-il ?
C'est juste pour ne pas se tromper, ne pas interpreter...
C'est si fugace et ténu...
Oui, ne pas chercher à savoir...

A un de ces jours alors...?
Jo.

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:50 pm

Kikou Joëlle,

Ce calme, ce silence, ont-ils besoin de quoi que ce soit ?
Lorsque tu fermes les yeux, quel sentiment est toujours là ?
Est-ce étiqueté par le mental avant d'apparaître ou après coup ?
Ce sentiment, ce calme, ce silence, appartiennent-ils à "quelqu'un", s'accompagnent-ils d'un sens de "moi", "à moi", "je", d'une contraction ?
Sans l'idée d'un "moi", "à moi" y a-t-il contraction ?
Repères-tu un "moi" ou l'idée d'un moi apparaît-elle après coup ?
Respires-tu ou est-ce que respirer arrive ?
Es-tu calme et silencieuse ou est-ce que le calme et le silence sont là ?
Y a-t-il besoin d'un "moi" pour que tout cela soit ? Le sentiment d'être, le calme, le silence, la respiration, l'apparition de pensées, les sensations...
Y en a-t-il un ? En vois-tu, en ressens-tu, en perçois-tu un ?

A tout de suite ;-)
GG

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:53 pm

Kikou Joëlle,
Bonjour!

Ce calme, ce silence, ont-ils besoin de quoi que ce soit ?
Non, ils se suffisent à eux mêmes. Aucun ajout.

Lorsque tu fermes les yeux, quel sentiment est toujours là ?
Cette présence. Quelque chose de paisible et simplement attentif.

Est-ce étiqueté par le mental avant d'apparaître ou après coup ?
C'est. Cela n'est pas étiquetté par le mental.

Ce sentiment, ce calme, ce silence, appartiennent-ils à "quelqu'un", s'accompagnent-ils d'un sens de "moi", "à moi", "je", d'une contraction ?
Non, non. Pas du tout.

Sans l'idée d'un "moi", "à moi" y a-t-il contraction ?
Non.

Repères-tu un "moi" ou l'idée d'un moi apparaît-elle après coup ?
Non, je ne crois pas mais... je ne peux pas être formelle sur ce point.

Respires-tu ou est-ce que respirer arrive ?
Respirer arrive.

Es-tu calme et silencieuse ou est-ce que le calme et le silence sont là ?
Le calme et le silence sont là à 90% et je suis calme et silencieuse à 10%. C'est juste pour dire que ce n'est pas hyper clair...

Y a-t-il besoin d'un "moi" pour que tout cela soit ? Le sentiment d'être, le calme, le silence, la respiration, l'apparition de pensées, les sensations...
Non. certainement pas.

Y en a-t-il un ? En vois-tu, en ressens-tu, en perçois-tu un ?
Peut-être, je ne suis pas sûre...
Je suis surtout dans l'étonnement.


> A tout de suite ;-)
Oui, je vais dormir un petit coup et je repasse ici vers 14h.

J'en reviens pas quand même...

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 3:57 pm

Bonjour Joëlle,

Reste avec ce calme, ce silence, ce sentiment d'être. Reviens-y encore et encore.
Profite de l'étonnement et de l'amusement lorsqu'ils surviennent.
Et continue de regarder.
Y a-t-il aussi émerveillement ?

Repères-tu un "moi" ou l'idée d'un moi apparaît-elle après coup ?
Non, je ne crois pas mais... je ne peux pas être formelle sur ce point.
Qu'est-ce qui t'empêche d'être formelle ?
Quelles pensées ? Dépose-les.

Souviens-toi de ce que tu as écrit :

Souviens-toi de ce que tu as écrit :
C'était tellement clair: Il n'y a pas de "je": Plus rien ne tient ensemble mais tout fonctionne, je ne sais pas comment, mais je m'en fout. les choses se dansent toutes seules

Et si tu partais de ce que tu sais aujourd'hui : il n'y a pas de "je"...
Qu'est-ce qui te fait douter de l'absence d'un "je" ? L'habitude ? Le consensus ? Quoi d'autre ?

++
GG

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 4:02 pm

Voila, dormi !

Pas vraiment d’émerveillement parce que j’en suis au stade de la stupéfaction.
Je n’ose pas trop y toucher : Ca pourrait disparaitre d’un coup.

En me réveillant, c’était : « est ce que ce sera encore là ?.. »donc des pensées de saisie, d’agrippement, de scepticisme.
Soit, je dépose tout ça.

Ce que j’ai écrit sur « plus rien ne tient…. » était la sensation de ce moment là, mais cela je ne le ressent plus. Je n’essaie pas non plus de la retrouver sinon je me mets à fabriquer ou essayer de reproduire.

Ce qui me fait penser qu’il y a toujours un « je » qui colle est la réaction que j’ai eue tout à l’heure en recevant un sms : agacement, répartie, embarquement dans le processus,…

Je me demande si ce reste de « je » pourrait « reconquérir » son « territoire »à la faveur d’événements extérieurs... à l’insu de mon plein gré !

J’ai relu un ou deux passages du bouquin de Yolande Duran-Serrano. Cette lecture et cette compréhension différente me donnaient des frissons et le vertige : Il a fallut que je m’arrête.
Je n'en reviens toujours pas et je n'ose pas me laisser aller complètement.

Tu sais..., je te suis incroyablement reconnaissante: T'as pas laissé tomber, t'as supporté tous mes pétages de cable et tu y revenais inlassablement. Vraiment, je ne sais pas quoi dire...

Je retourne au silence et au sentiment d'être...

Plus Zinzin et funambule que jamais!

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 4:10 pm

Réponses entre les lignes
Pas vraiment d’émerveillement parce que j’en suis au stade de la stupéfaction.
Pas de problème, c'était juste une question posée par curiosité.

Je n’ose pas trop y toucher : Ca pourrait disparaitre d’un coup.
:-) Laisse aller... Même si ça disparaissait, rien de grave n'arriverait. Promis.

En me réveillant, c’était : « est ce que ce sera encore là ?.. »donc des pensées de saisie, d’agrippement, de scepticisme.
Soit, je dépose tout ça.
Oui des pensées que tu laisses passer. Parfait

Ce que j’ai écrit sur « plus rien ne tient…. » était la sensation de ce moment là, mais cela je ne le ressent plus.
Les expériences vont et viennent. Ce qui compte est ce qui reste, ce qui demeure, quelles que soient les expériences.

Je n’essaie pas non plus de la retrouver sinon je me mets à fabriquer ou essayer de reproduire.
Parfait

Ce qui me fait penser qu’il y a toujours un « je » qui colle est la réaction que j’ai eue tout à l’heure en recevant un sms : agacement, répartie, embarquement dans le processus,…
He, he, he... Alors comme ça tu CROIS que l'absence de croyance en un moi signe l'absence d'agacement, de répartie, d'embarquement dans le processus ?
Ce sont des pensées, dépose-les. Que reste-t-il ?

Je me demande si ce reste de « je » pourrait « reconquérir » son « territoire »à la faveur d’événements extérieurs... à l’insu de mon plein gré !
Il s'en passe des choses à l'insu de ton plein gré ;-)
Reste-t-il un "je" ou seulement la croyance qu'il reste un "zeste de 'je' " ?

J’ai relu un ou deux passages du bouquin de Yolande Duran-Serrano. Cette lecture et cette compréhension différente me donnaient des frissons et le vertige : Il a fallut que je m’arrête.
Tu crains les vertiges et les frissons ?
De quoi as-tu peur ?

Je n'en reviens toujours pas et je n'ose pas me laisser aller complètement.
"Je n'en reviens pas" est une pensée. Dépose-là ;-)
"Je n'ose pas me laisser aller complètement" : de quoi est faite ta peur ?
Si tu n'arrives pas à voir clair, à voir les pensées qui tiennent la peur et à les laisser passer, je te propose de tchater par Skype.

Tu sais..., je te suis incroyablement reconnaissante: T'as pas laissé tomber, t'as supporté tous mes pétages de cable et tu y revenais inlassablement. Vraiment, je ne sais pas quoi dire...
Laisse la gratitude t'envahir. Elle peut faire monter les larmes aux yeux, n'en aie pas peur ;-)
Par contre, pas besoin d'être reconnaissante envers Gérard. Envers la Vie, Ce qui Est, si tu veux ;-) Je n'ai rien fait ! J'ai pris du "plaisir" et continue à en prendre à t'accompagner ! La joie, douce est présente...
Quoi dire ? Mais rien petite fleur ;-)

Je retourne au silence et au sentiment d'être...
Oui :-)
Plus Zinzin et funambule que jamais!
Ce qui est folie aux yeux des hommes est sagesse aux yeux de Dieu...

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 4:26 pm

Bonsoir,

Même si ça disparaissait, rien de grave n'arriverait. Promis.
Même pas un gros syndrome de sevrage? Si certain que ça...?

He, he, he... Alors comme ça tu CROIS que l'absence de croyance en un moi signe l'absence d'agacement, de répartie, d'embarquement dans le processus ?
Ben oui...
C'est pas le cas...?
On continue de raler parce qu'on a choisi la mauvaise file...?
Etre de mauvaise humeur parce ca fait 10 X qu'on demande la même chose?
On ne prend pas de la distance avec tout?
Et c'est normal alors?


Reste-t-il un "je" ou seulement la croyance qu'il reste un "zeste de 'je' " ?
non, il n'y a pas de je. C'est bien une névrose sclérosée sortie de je ne sais où et quand bien même a-t-il une existence, je ne danserai plus sur l'air qu'il joue.
Donc c'est une croyance.
Il y a donc toujours des croyances qui surgissent?
Il faut juste les voir et même traitement que pour les pensées:"Passe ton chemin, ribaude!". Que reste-il? Le silence, l'espace. Y demeurer.


Tu crains les vertiges et les frissons ?
De quoi as-tu peur ?
"Je n'ose pas me laisser aller complètement" : de quoi est faite ta peur ?
Engloutissement. Mais ca m'attire de plus en plus.

je te propose de tchater par Skype.
Ok. Le temps que je m'habitue à l'idée et que mon fils l'installe ici.
Bonne nuit...

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 4:30 pm

Bonsoir,

Même si ça disparaissait, rien de grave n'arriverait. Promis.
Même pas un gros syndrome de sevrage? Si certain que ça...?
Un syndrome de sevrage, c'est rien de grave ;-)

He, he, he... Alors comme ça tu CROIS que l'absence de croyance en un moi signe l'absence d'agacement, de répartie, d'embarquement dans le processus ?
Ben oui...
C'est pas le cas...?
On continue de raler parce qu'on a choisi la mauvaise file...?
Etre de mauvaise humeur parce ca fait 10 X qu'on demande la même chose?
On ne prend pas de la distance avec tout?
Et c'est normal alors?

Tu verras bien comment c'est "après". Ce qui est certain que les pensées : ça devrait être comme ceci et pas comme cela et ceci devrait disparaître, etc. ne sont que des pensées que tu peux laisser passer, déposer :-)

Reste-t-il un "je" ou seulement la croyance qu'il reste un "zeste de 'je' " ?
non, il n'y a pas de je. C'est bien une névrose sclérosée sortie de je ne sais où et quand bien même a-t-il une existence, je ne danserai plus sur l'air qu'il joue.
Donc c'est une croyance.

:-)))))
Il y a toujours des croyances qui surgissent?
Il y a toujours des pensées qui surgissent. Une croyance c'est une pensée non vue pour ce qu'elle est et qui "colle".


Il faut juste les voir et même traitement que pour les pensées:"Passe ton chemin, ribaude!". Que reste-il? Le silence, l'espace. Y demeurer.
Oui :-)

Tu crains les vertiges et les frissons ?
De quoi as-tu peur ?
"Je n'ose pas me laisser aller complètement" : de quoi est faite ta peur ?
Engloutissement. Mais ca m'attire de plus en plus.
Pensée d'engloutissement. Laisse-là passer :-)

je te propose de tchater par Skype.
Ok. Le temps que je m'habitue à l'idée et que mon fils l'installe ici.
Ok. Y'a pas obligation, hein ! Fais comme tu sens.

Bonne nuit et bisous (je mettrais bien un petit coeur, mais je n'ai pas le smiley :-))

User avatar
zinzin
Posts: 72
Joined: Fri Apr 20, 2012 11:54 pm

Re: "je" vient ici rendre les armes!

Postby zinzin » Mon Jun 25, 2012 4:34 pm

Rechute

Bonsoir (en fait bonne nuit!),

Je confirme mon post précédent, et ca colle vraiment bien.
Il y a vraiment un acharnement à saisir, vouloir reproduire, accrocher, récuperer.

Assez goûté pour vouloir y rester, pas suffisamment pour être rassasié...
Oui, je sais:" laisse passer, que reste-t-il?": l'obsession!
J'utilise mon 1er Joker pour une solution moins énigmatique, pratique, facile, gratuite...et le sourire de la crémière!

Je suis repartie dans ce foutu mécanisme de panique. Faut vraiment que je mette un terme à ça, ça n'a aucun sens! Et que j'ARRETE de m'accrocher.

Sans doute que ce n'était juste qu'un aperçu. J'ai de nouveau été piocher ailleurs et visiblement, quand on est dedans, on est bien dedans, pas un coup oui, un coup non.

Pas gagné, hein...
Un mojito pour toi aussi...?


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest