Je cherche un guide

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sun May 13, 2018 11:03 pm

Bonsoir Marc,

J'espère que toi aussi tu as passé un agréable week-end.

Merci pour tes réponses et ces explorations.
No-thing else matters ;-)
As-"tu" déjà été en contact avec un "objet" ?
As"tu" déjà faire l'expérience de la "matière" ?
(je ne parle pas de "toi" étiquette-pensée "corps" qui est observé).
Alors, je t'invite à poursuivre l'exploration sans "ici" ni "là-bas... Bienvenue dans la 4è dimension ! (down the rabbit hole... qu'on lui coupe la tête ;-)

C- Voici un exercice que j’aimerais que tu réalises aussi souvent que possible tout au long de la journée :
Etiquette tes activités quotidiennes simplement : couleur/image, son, odeur, goût, sensation, pensée.
Par exemple, pendant ton petit-déjeuner, sois conscient de :
Voir une tasse ; simplement = image/couleur
Sentir le café ; simplement = odeur
Ressentir la chaleur de la tasse de café ; simplement = sensation
Goûter le café ; simplement = goût
Entendre la cuillère remuer le café ; simplement = son
Pensée au sujet de boire le café ; simplement = pensée.
Je t’invite juste à décomposer tes activités quotidiennes parmi ces catégories (qui sont toutes de l’Expérience Directe),
et dis-moi comment tu t’en sors.

Ok je ferai ça aussi souvent que possible.
D'accord, je patiente. Si tu peux en quelques lignes, m'écrire cela stp. Merci :-)



Faisons maintenant une expérience sur la vision (expérience que nous avons déjà fait). Le but est de découvrir ce qu'on voit vraiment mais aussi d'explorer la notion de distance, la vision en 3 dimension etc. et surtout, de voir, s'il y a bel et bien séparation.

Exploration de la vue :
Pour faire cet exercice, tu auras d'un peu de temps (plus que les précédents). Tu auras aussi besoin d’une chaise, une table et un objet placé devant toi sur la table. Un objet simple comme une tasse, une orange ou quelque chose du genre. Idéalement, un objet qui ne soit pas transparent et de couleur uniforme.

Comme pour tous les exercices, je t'invite d'abord à prendre quelques instants pour te déposer et laisser la poussière retomber.

Ensuite:
1-Regarde l'objet et la section de la table située tout autour. Si tu vois d'autres objets en périphérie, tu peux les ignorer, ils ne sont pas importants pour cet exercice.
2-Concentre-toi sur l'objet (la tasse, l'orange...) jusqu'à ce que la table fasse partie de l'arrière-plan.
3-Concentre-toi ensuite sur la table jusqu'à ce que l'objet (la tasse, l'orange...) fasse partie de l'arrière-plan.
4-Observe que si tu te fie uniquement à ce qui est donné dans l'expérience visuelle, la seule chose qui te permette de distinguer l'objet et la table sont des couleurs:
L'objet est d'une couleur (plus ou moins uniforme).
La table est d'une couleur différente (plus ou moins uniforme elle aussi).
Et aussi, observe que du point de vue de l'expérience visuelle directe, la frontière entre l'objet et la table est uniquement un changement prononcé de couleur.
5-Voit aussi qu'il n'y a pas de couleur superposée à une autre. Il n'y a pas de couleur qui en masque une autre. Et ce même si une pensée surgit pour dire: la couleur de la table se cache derrière la couleur de l'objet. Du point de vue de l'expérience visuelle directe, ce n'est pas le cas. Tu ne vois pas de couleur cachée derrière une autre.
6-Observe maintenant les ombres. Par exemple, il pourrait y avoir une ombre sur la table. Si c'est le cas, dans la façon habituelle de concevoir les choses, une ombre implique de la profondeur. Mais du point de vue de l'expérience visuelle directe, observe que toute "ombre" est uniquement une nuance de couleur plus sombre (gris, brun foncé etc.). Il n'y a rien de visible sur l'ombre autre qu'une différence de couleur avec les régions environnantes. Et ce qui est vrai à propos de l'ombre est également vrai à propos d'un reflet sur l'objet. Ce n'est qu'une différence de couleur ou d'intensité de couleur.
7-Regarde maintenant les "textures", s'il en est. Celles de la table ou celles de l'objet. Observe que ces différentes "textures" sont, du point de vue de l'expérience visuelle directe, de petites différences de couleur. La vision ne peut toucher les "textures", elle voit des couleurs et des formes et c'est tout.
8-Pour finir, explorons la notion de distance, de profondeur, et essayons de répondre à la question: Vois-tu réellement une troisième dimension? La couleur est bidimensionnelle. Regardes. L'objet a une forme et une couleur, il y a une couleur au dessus, en dessous, à gauche et à droite. Il n'y a pas de «proche» ni de «loin» ni de troisième dimension qui soit réellement vue. C'est ainsi que fonctionnent la photographie, le cinéma et la peinture: en trompe l'œil. Bien sûr, une pensée peut surgir: "Attends une minute! L'objet est plus proche de moi que la table!" Mais le "plus proche" en question n'est jamais directement vu.
Si tu doutes, je t'invite à jeter un coup d'oeil à cette vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=ozzA-wkHaTY


Belle investigation et dans la joie de te lire !

A Maintenant : Nowhere NOW - HERE ;-)

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Tue May 15, 2018 9:51 am

Salut Natacha,

Voici les réponses à ton dernier message.
Même si ce message est court, mon investigation m’accompagne tout au long de la journée :-)

As-"tu" déjà été en contact avec un "objet" ?
Pas de « Je » donc aucun contact direct possible.
As"tu" déjà faire l'expérience de la "matière" ?
Dans l’Expérience Directe, juste des sensations, pas de « matière » et pas de « Je ».

****************************************************

Voici la description de ma principale activité quotidienne, être assis devant un ordinateur et trouver des solutions. C’est vrai comme tu me l’as déjà dit, ce n’est pas le meilleur endroit pour ce genre d’exploration mais en même temps c’est bien ici que je passe le plus clair de mon temps :-)
Peut-être que la semaine prochaine j’aurais l’occasion de passer un peu de temps au parc si le temps le permet car il est clair que l’exploration est plus efficace en contact avec la nature.

Image/Couleur : Voir la table, l’écran d’ordinateur, les lettres sur l’écran, le téléphone, le clavier, la fenêtre, le ciel, les arbres. Les ombres, les formes, la brillance dû aux rayons de soleil.
Odeur : aucune odeur particulière à l’instant.
Sensation : tension dans le bas du dos, les pieds sur le sol, les avant-bras sur la table, les doigts sur le clavier, picotement dans la tête, la langue dans la bouche.
Goût : un arrière-goût de dentifrice.
Son : le son de l’écriture au clavier, une tondeuse à l’extérieur, un bruit blanc du au fonctionnement des ordinateurs, les pas d’une personne se déplaçant dans le couleur, un faible son des oiseaux
Pensée : « La journée va être longue », « Qu’est-ce qu’il me reste à faire ? », « Est-ce que tout fonctionne ? », « Rester focaliser sur les perceptions ici et maintenant autant que possible », « Les pensées changent lentement mais sûrement », …
Exploration de la vue :
Pour faire cet exercice, tu auras d'un peu de temps (plus que les précédents). Tu auras aussi besoin d’une chaise, une table et un objet placé devant toi sur la table. Un objet simple comme une tasse, une orange ou quelque chose du genre. Idéalement, un objet qui ne soit pas transparent et de couleur uniforme.

Si tu doutes, je t'invite à jeter un coup d'oeil à cette vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=ozzA-wkHaTY
Très instructif comme exercice et vidéo, merci.
Merci également pour m’avoir fait découvrir les exercices sur la « Vision Sans Tête », cette perspective renforce véritable le travail qui est fait ici.

Je continue mes explorations et je te tiens au courant de tout blocage ou avancée significative.
Bon début de semaine.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Tue May 15, 2018 10:14 am

Coucou Marc,

Merci pour tes réponses.

Merci aussi pour l'exercice de décomposition.
Je voudrais te demander de faire l'inverse, afin de VOIR dès que la pensée étiquette.
En fait, il s'agit d'un exercice de "d'étiquettage", un défocus pour dézoomer. Tu comprends ?
C'est être en mode "vision panoramique", sans focus, l'attention relâchée.

Par exemple :

1- Voir l'écran de l'ordi = image/couleur
(on retire l'étiquette "écran d'ordi).
Ainsi, dans l'ED, il ne reste plus que : "image/couleur" sans étiquette.
Est-ce plus clair ?

2- Sentir le parfum de ma collègue = odeur
(on retirer l'étiquette "parfum de ma collègue".

3- Ressentir ou Tension dans le bas du dos = sensation
(ou souffle de la clim sur ma tête = sensation).

4- Le fait d'entendre ou Bruit du moteur de la voiture = son

5- Goûter des frites (au hasard) = goût
(sans rajouter non plus : "bon / pas bon / les meilleurs d'Europe").

6- Pensée au sujet de mon job = pensée
(sans porter l'attention au CONTENU : juste voir "pensée").

Tu te sens prêt à relever le défi ?
Alors, à ton tour. Merci !


D'accord, je patiente pour tes réponses relatives à l'exploration de la vue.

Belle journée et à maintenant !

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Wed May 16, 2018 5:40 pm

Bonjour Natacha,

Voici les résultats de l’exercice.
Merci aussi pour l'exercice de décomposition.
Je voudrais te demander de faire l'inverse, afin de VOIR dès que la pensée étiquette.
En fait, il s'agit d'un exercice de "d'étiquettage", un défocus pour dézoomer. Tu comprends ?
C'est être en mode "vision panoramique", sans focus, l'attention relâchée.
Oui je pense comprendre le principe de l’exercice.
Voici des exemples d’étiquettage et de pensées dans cette journée.
  • « Entendre » des collègues qui parlent, des bruits de pas dans le couloir, les doigts qui tapent sur le clavier, une chaise qui roule sur le sol, les oiseaux qui chantent, le bruit sourd de la ventilation, le son de la respiration, bruit d’un déglutissement, la machine à café démarre, le son d’un moteur de moto => SONS
  • « Voir » la pièce s’illuminer lors d’une éclairci, l’écran d’ordinateur, les lettres sur l’écran, le téléphone, des humains, des sacs, une bouteille d’eau, des arbres, de la pelouse, des voitures, du pollen dans l’air, un smartphone, le ciel, les bâtiments, les bras, un stylo, un portable, un table => IMAGE/COULEUR
  • « Sentir » la chaleur du soleil sur la peau, la pression du dos sur le dossier de la chaise, le contact entre les doigts et le clavier, des fourmillements sur le visage, les cheveux qui se hérissent, le vent sur la peau, une gratouille sur le front, une douleur dans le coude => SENSATION
  • « Goûter » une banane, un jus de fruit, des noix => GOÛT
  • « Sentir » l’odeur d’un humain dans le métro, le parfum des plantes, l’odeur des gaz d’échappement => ODEUR
  • « Penser » à ce que je vais faire dans les prochaines minutes ou prochains jours, au fait que je n’aime pas ou que j’aime telle ou telle odeur, à la paresse de faire certaines choses, à l’état dans lequel je me trouve, à comment résoudre tel ou tel problème, aux exercices de prise de conscience, à tout ce que je ne comprends toujours pas :-) => PENSEES
Je te souhaite une agréable soirée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed May 16, 2018 5:57 pm

Coucou Marc,

merci pour tes réponses.

il y avait une coquille dans mon message.
ce n'est pas tout catégoriser, mais retirer les étiquettes de CHAQUE perception, une par une, dans l'instant.
je voulais dire un : détiquettage.

exemple :
« Entendre » des collègues qui parlent => son (l'ED ne dit pas qui parle)
des bruits de pas dans le couloir => son (on retire l'étiquette "bruit de pas"
, une chaise qui roule sur le sol => son (on retire l'étiquette "chaise qui roule sur le sol)
les oiseaux qui chantent => son (l'ED ne nous dit pas que c'est un oiseau)
voir le smartphone = image/couleur

J'ai l'impression que tu classes, que tu fais des catégories.
C'est juste d'instant en instant. Phrase par phrase. Expérience par expérience : 1 seule à la fois. Tu comprends ?
C'est faire cela tout au long de la journée. L'Expérience Directe : sans faire référence à la pensée => pour voir la vie, et non plus penser la vie.
On retire les étiquettes. Les mots sont des coquilles vides.
ça permet de ne plus porter attention au contenu de la pensée.
une pensée dit "blablabla" = pensée. A faire pensée par pensée.
Est-ce plus clair ?

******************************************

Pourrais-tu faire l'exercice suivant tout au long de la journée :

a) quand une pensée apparaît, ne pas croire à son contenu, qui est évanescent comme un nuage. Tu peux écrire le contenu de la pensée, mais corrige de toi-même stp
b) quand une pensée apparaît, reviens aussitôt au ressenti : émotions, sensations physiques associées (exemple : contraction), pensée qui étiquette (exemple : étiquette "ressenti de peur", "ressenti de frustration", "ressenti de manque", etc....). tout se passe dans le ressenti.
1- Tu comprends ?
Croyance en la pensée puis croyance en la sensation (exemple : ressenti de contraction, ressenti de séparation illusoire "je suis dans un corps, je suis séparé").
C'est vraiment la base.


**********************************************


Exploration de la vue : je te remets l'exercice précédent car je ne trouve pas tes réponses.
Merci d'avance.

Faisons maintenant une expérience sur la vision (expérience que nous avons déjà fait). Le but est de découvrir ce qu'on voit vraiment mais aussi d'explorer la notion de distance, la vision en 3 dimension etc. et surtout, de voir, s'il y a bel et bien séparation.

Exploration de la vue :
Pour faire cet exercice, tu auras d'un peu de temps (plus que les précédents). Tu auras aussi besoin d’une chaise, une table et un objet placé devant toi sur la table. Un objet simple comme une tasse, une orange ou quelque chose du genre. Idéalement, un objet qui ne soit pas transparent et de couleur uniforme.

Comme pour tous les exercices, je t'invite d'abord à prendre quelques instants pour te déposer et laisser la poussière retomber.

Ensuite:
1-Regarde l'objet et la section de la table située tout autour. Si tu vois d'autres objets en périphérie, tu peux les ignorer, ils ne sont pas importants pour cet exercice.
2-Concentre-toi sur l'objet (la tasse, l'orange...) jusqu'à ce que la table fasse partie de l'arrière-plan.
3-Concentre-toi ensuite sur la table jusqu'à ce que l'objet (la tasse, l'orange...) fasse partie de l'arrière-plan.
4-Observe que si tu te fie uniquement à ce qui est donné dans l'expérience visuelle, la seule chose qui te permette de distinguer l'objet et la table sont des couleurs:
L'objet est d'une couleur (plus ou moins uniforme).
La table est d'une couleur différente (plus ou moins uniforme elle aussi).
Et aussi, observe que du point de vue de l'expérience visuelle directe, la frontière entre l'objet et la table est uniquement un changement prononcé de couleur.
5-Voit aussi qu'il n'y a pas de couleur superposée à une autre. Il n'y a pas de couleur qui en masque une autre. Et ce même si une pensée surgit pour dire: la couleur de la table se cache derrière la couleur de l'objet. Du point de vue de l'expérience visuelle directe, ce n'est pas le cas. Tu ne vois pas de couleur cachée derrière une autre.
6-Observe maintenant les ombres. Par exemple, il pourrait y avoir une ombre sur la table. Si c'est le cas, dans la façon habituelle de concevoir les choses, une ombre implique de la profondeur. Mais du point de vue de l'expérience visuelle directe, observe que toute "ombre" est uniquement une nuance de couleur plus sombre (gris, brun foncé etc.). Il n'y a rien de visible sur l'ombre autre qu'une différence de couleur avec les régions environnantes. Et ce qui est vrai à propos de l'ombre est également vrai à propos d'un reflet sur l'objet. Ce n'est qu'une différence de couleur ou d'intensité de couleur.
7-Regarde maintenant les "textures", s'il en est. Celles de la table ou celles de l'objet. Observe que ces différentes "textures" sont, du point de vue de l'expérience visuelle directe, de petites différences de couleur. La vision ne peut toucher les "textures", elle voit des couleurs et des formes et c'est tout.
8-Pour finir, explorons la notion de distance, de profondeur, et essayons de répondre à la question: Vois-tu réellement une troisième dimension? La couleur est bidimensionnelle. Regardes. L'objet a une forme et une couleur, il y a une couleur au dessus, en dessous, à gauche et à droite. Il n'y a pas de «proche» ni de «loin» ni de troisième dimension qui soit réellement vue. C'est ainsi que fonctionnent la photographie, le cinéma et la peinture: en trompe l'œil. Bien sûr, une pensée peut surgir: "Attends une minute! L'objet est plus proche de moi que la table!" Mais le "plus proche" en question n'est jamais directement vu.
Si tu doutes, je t'invite à jeter un coup d'oeil à cette vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=ozzA-wkHaTY


Merci et belle soirée,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed May 16, 2018 6:35 pm

Bonus ;-)

=> ne pas croire au contenu de la pensée.
détourner son attention de la pensée.
revenir aux sensations physiques.

« Penser » à ce que je vais faire dans les prochaines minutes ou prochains jours
c'est une pensée qui concerne toujours Maintenant, Cela qui est.
quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?

, au fait que je n’aime pas ou que j’aime telle ou telle odeur,
c'est une pensée :
a) je t'invite à systématiquement t'interroger sur ce "je" qui aime ou n'aime.
c'est une étiquette-pensée, une coquille vide, qui ne renvoie vers rien ni personne.
il n'y a JAMAIS eu de "je".
b) "j'aime" est une pensée. "je n'aime pas" est une pensée.
ça sent bon / ça sent mauvais = pensée avec une étiquette "bon / mauvais".
c) quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?


à la paresse de faire certaines choses, à l’état dans lequel je me trouve,
Qui est ce "je" qui à la paresse ?
Qui est ce "je" qui se trouve dans un état ?
Ce "je" renvoie et fais référence à qui/quoi ?
Quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?

à comment résoudre tel ou tel problème
Qui peut résoudre un problème ? "toi" ?
C'est quoi "problème" dans l'ED ? une étiquette-pensée, une coquille vide ?
Quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?

, aux exercices de prise de conscience, à tout ce que je ne comprends toujours pas
Qui est ce "je" qui ne comprends pas ?
Qui veut comprendre ? "toi" ?
L'Expérience Directe, c'est ne pas faire référence à la pensée-mémoire. C'est vivre l'expérience ici et maintenant.
Il n'y a rien à comprendre.
Si des questions émergent, je t'invite à me les soumettre.

Unique but du forum LU :
Voir que la personne est une illusion ouvre la porte au mystère de ce que nous sommes. Chacun trouvera sa voie pour explorer plus allant ce mystère qu'est notre vraie nature.


Voilà comment tu peux décomposer la pensée, dès qu'elle apparaît. Tu peux l'écrire ou pas, et la corriger ou pas.
Est-ce plus clair ?


Merci et à demain !
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Sat May 19, 2018 10:43 pm

Bonjour Natacha,

Je continue les exercices consistant à prendre du recul avec les pensées. Il me faudra encore quelques jours avant de réellement pouvoir te faire un rapport sur mes ressentis. Pour l’instant j’ai l’impression que je dois intégrer d’avantage ce nouveau mode de fonctionnement avant que les pensées s’y adaptent.
Néanmoins voici mes réponses concernant tes derniers messages.
Ce n'est pas tout catégoriser, mais retirer les étiquettes de CHAQUE perception, une par une, dans l'instant.
Je voulais dire un : détiquettage.

J'ai l'impression que tu classes, que tu fais des catégories.
C'est juste d'instant en instant. Phrase par phrase. Expérience par expérience : 1 seule à la fois. Tu comprends ?
C'est faire cela tout au long de la journée. L'Expérience Directe : sans faire référence à la pensée => pour voir la vie, et non plus penser la vie.
On retire les étiquettes. Les mots sont des coquilles vides.
ça permet de ne plus porter attention au contenu de la pensée.
une pensée dit "blablabla" = pensée. A faire pensée par pensée.
Est-ce plus clair ?
C’est plus clair néanmoins c’est bien ce que j’avais compris :-)

******************************************
Pourrais-tu faire l'exercice suivant tout au long de la journée :

a) quand une pensée apparaît, ne pas croire à son contenu, qui est évanescent comme un nuage. Tu peux écrire le contenu de la pensée, mais corrige de toi-même stp
b) quand une pensée apparaît, reviens aussitôt au ressenti : émotions, sensations physiques associées (exemple : contraction), pensée qui étiquette (exemple : étiquette "ressenti de peur", "ressenti de frustration", "ressenti de manque", etc....). tout se passe dans le ressenti.
1- Tu comprends ?
Croyance en la pensée puis croyance en la sensation (exemple : ressenti de contraction, ressenti de séparation illusoire "je suis dans un corps, je suis séparé").
C'est vraiment la base.
Ok je fais ça.

**********************************************
Exploration de la vue :
Pour faire cet exercice, tu auras d'un peu de temps (plus que les précédents). Tu auras aussi besoin d’une chaise, une table et un objet placé devant toi sur la table. Un objet simple comme une tasse, une orange ou quelque chose du genre. Idéalement, un objet qui ne soit pas transparent et de couleur uniforme.
Voilà j’ai à nouveau fait cet exercice.
Donc oui je comprends qu’au niveau de la vue brute, il n’y aurait uniquement que des couleurs/des formes, sans profondeur.
Maintenant être capable de vraiment limiter l’étiquetage et le rendu en 3D c’est une autre chose :-)
Est-ce que l’Expérience Directe consiste à imaginer ce que serait la vision si les processus automatique d’étiquetage et perspective d’étaient pas actif ? Car tu m’as dit que l’Expérience Direct c’est ce qui est perçu de manière brut sans visualisation, ni imagination. Or pour la vision est-t-il possible de désactiver ces processus/pensées automatiques (étiquetage des objets et distances) et accéder à la vision brute ?
« Penser » à ce que je vais faire dans les prochaines minutes ou prochains jours
c'est une pensée qui concerne toujours Maintenant, Cela qui est.
quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?
Glissement dans le monde des pensées. Absence ou forte diminution des ressentis.
, au fait que je n’aime pas ou que j’aime telle ou telle odeur,
c'est une pensée :
a) je t'invite à systématiquement t'interroger sur ce "je" qui aime ou n'aime.
c'est une étiquette-pensée, une coquille vide, qui ne renvoie vers rien ni personne.
il n'y a JAMAIS eu de "je".
b) "j'aime" est une pensée. "je n'aime pas" est une pensée.
ça sent bon / ça sent mauvais = pensée avec une étiquette "bon / mauvais".
c) quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?
Les ressentis sont divers : pincement, pointe, frisson ou autres.
Puis après le ressenti, vient la pensée jugent ou expliquant les causes de la sensation.

C’est comme avec la pensée « J’ai froid, je n’aime pas ça ». D’abord les frissons ou autres sensations sont ressentis, puis vient la pensée « J’ai froid », « Je devrais mettre quelque chose », « Il y a 2 min il faisait plus chaud », « dans 2 min tu auras plus chaud », « c’est désagréable », etc. Sans tenir compte des pensées, il n’y a que les sensations neutres.
à la paresse de faire certaines choses, à l’état dans lequel je me trouve,
Qui est ce "je" qui à la paresse ?
Qui est ce "je" qui se trouve dans un état ?
Ce "je" renvoie et fais référence à qui/quoi ?
Quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?
Aucun « Je », qui s'ennuie, ne peut être trouvé. C'est un label utilisé par les pensées lorsqu'elles décrivent des ressentis/émotiions/perceptions.
à comment résoudre tel ou tel problème
Qui peut résoudre un problème ? "toi" ?
C'est quoi "problème" dans l'ED ? une étiquette-pensée, une coquille vide ?
Quel est le ressenti quand cette pensée apparait ?
« Je » ne peux résoudre un problème mais les pensées menant ou pas à la solution apparaissent.
« Problème » c’est une étiquette sur un ensemble d’éléments représentant une situation considérée comme non optimale (non souhaitable).
C’est mon métier de trouver des solutions à des problèmes, donc au niveau du ressenti pas grand-chose, une absence ou une forte diminution des ressentis en général. Juste une plongé dans le royaume des pensées :-).
, aux exercices de prise de conscience, à tout ce que je ne comprends toujours pas
Qui est ce "je" qui ne comprends pas ?
Qui veut comprendre ? "toi" ?
L'Expérience Directe, c'est ne pas faire référence à la pensée-mémoire. C'est vivre l'expérience ici et maintenant.
Il n'y a rien à comprendre.
Si des questions émergent, je t'invite à me les soumettre.
Aucun « Je », qui ne comprend pas, ne peut être trouvé. C’est un jugement sur l’état des choses ici et maintenant, comparée à ce que cela pourrait être.
Quand une question est posée et qu’aucune pensée n’apparait possédant la réponse, elle-même validée par une autre pensée, alors la pensée « Je ne comprends pas » apparait :-)


Passe un très agréable week-end, porte toi bien.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Sun May 20, 2018 7:51 am

Bonjour Marc,

J'espère que tu vas bien.
Merci pour ton message.

Je continue les exercices consistant à prendre du recul avec les pensées.
Pour l’instant j’ai l’impression que je dois intégrer d’avantage ce nouveau mode de fonctionnement avant que les pensées s’y adaptent.
Qui est ce "je" qui prend du recul avec la pensée ?
C'est "toi", Marc ?


Toujours revenir au ressenti :
Perceptions : émotions, sensations physiques.
Respiration.
Sensations : odeur, goût, toucher, son, vue (couleur/image).



8-Pour finir, explorons la notion de distance, de profondeur, et essayons de répondre à la question: Vois-tu réellement une troisième dimension? La couleur est bidimensionnelle. Regardes. L'objet a une forme et une couleur, il y a une couleur au dessus, en dessous, à gauche et à droite. Il n'y a pas de «proche» ni de «loin» ni de troisième dimension qui soit réellement vue. C'est ainsi que fonctionnent la photographie, le cinéma et la peinture: en trompe l'œil. Bien sûr, une pensée peut surgir: "Attends une minute! L'objet est plus proche de moi que la table!" Mais le "plus proche" en question n'est jamais directement vu.
Voilà j’ai à nouveau fait cet exercice.
Donc oui je comprends qu’au niveau de la vue brute, il n’y aurait uniquement que des couleurs/des formes, sans profondeur.
Maintenant être capable de vraiment limiter l’étiquetage et le rendu en 3D c’est une autre chose :-)
Est-ce que l’Expérience Directe consiste à imaginer ce que serait la vision si les processus automatique d’étiquetage et perspective d’étaient pas actif ? Car tu m’as dit que l’Expérience Direct c’est ce qui est perçu de manière brut sans visualisation, ni imagination. Or pour la vision est-t-il possible de désactiver ces processus/pensées automatiques (étiquetage des objets et distances) et accéder à la vision brute ?
L'Expérience Directe est le vécu direct et immédiat sans la pensée-mémoire-concept ni la visualisation.
1- Es-tu dans un corps à l'intérieur et vois-tu à l'extérieur des objets ?
Unité de perception.
2- Où est ce "je-moi" qui doit désactiver le processus des pensées automatiques ?
3- Qui est ce "je" qui vois, qui regarde les objets, étiquette et crée une distance ?
4- Qui est ce "je" qui écoute la pensée ?
5- Qui est ce "je" qui se sent séparé et qui souhaite accéder à la vision brute ? (c'est rigolo ;-)
6- Qui est ce "je" qui pose des questions et qui cherche ? Où est-ce chercheur ?
7- Vois-tu le manège de la pensée ?

Juste une plongé dans le royaume des pensées :-).
Oui bien vu ! Super ;-))
8- Qui pourrait plonger dans ce royaume ? "toi", Marc ?
(les mots sont des coquilles vides, la pensée est un nuage, elle est évanescente).
9- Ou bien est-ce juste une autre pensée ?

Aucun « Je », qui ne comprend pas, ne peut être trouvé. C’est un jugement sur l’état des choses ici et maintenant, comparée à ce que cela pourrait être.
Quand une question est posée et qu’aucune pensée n’apparait possédant la réponse, elle-même validée par une autre pensée, alors la pensée « Je ne comprends pas » apparait :-)
En effet, bien vu ! Super et bravo ;-)))
Effectivement, il n'y a pas de CHERCHEUR. Il n'y a JAMAIS eu de chercheur.
Tu as cherché le chercheur, tu ne le trouves pas ;-)))
Il n'existe pas non quelqu'un qui pose des questions (un "questionneur"). C'est juste une pensée qui émerge : "je cherche" / "je ne comprends" =>> juste revenir au ressenti.
Il y a juste une énergie / activité de recherche créée par la pensée. C'est tout. C'est simple et ordinaire. Reviens juste au ressenti à chaque fois. Regarde, vois-tu cela par toi-même ?
Le "je-moi" ne peut pas disparaître car il n'a jamais existé.

C’est un jugement sur l’état des choses ici et maintenant, comparée à ce que cela pourrait être.
=> tu as mis le doigt dessus : "comparaison" = pensée (il n'y a personne qui compare).
"jugement" = pensée (il n'y a jamais eu quelqu'un pour juger ni comparer : rien ni personne).
10- "pourrait être : il n'y a qu'ici et Maintenant. Il n'y a rien d'autre. Vois-tu cela ? Regarde et dis-moi.
tu as déjà vu que le passé et le futur n'existent pas.

Quand une question est posée et qu’aucune pensée n’apparait possédant la réponse,
11- Je t'invite à regarder qui pose la question. Regarde et dis-moi stp.
11bis- Je t'invite à regarder qui répond à la question. Vois et dis-moi stp.
12- Tu vois ce manège de la pensée ? Regarde stp.

alors la pensée « Je ne comprends pas » apparait :-)
Oui c'est une pensée. Bien vu ! ;-)
13- Est-ce toi qui pense cette pensée ?
14- Où est le penseur, l'as-tu trouvé ? Regarde et dis-moi stp.
15- Qui dit "je ne comprends pas" ?
16- Qui est ce "je" qui ne comprend pas ?
Est-ce "toi", Marc, qui ne comprend pas ?
17- Si un "je ne sais pas" émerge : il est bienvenu. Reviens au ressenti de ce "je ne sais pas".
17bis- Vois-tu ce manège de la pensée ?


Maintenant, je t'invite à regarder le SILENCE entre 2 pensées.
18- Quel est ce ressenti de SILENCE entre 2 pensées ?

19- Vois-tu l'ESPACE entre 2 pensées ?
20- Quel est ce ressenti d'ESPACE entre 2 pensées ?


Belle promenade dans la nature aujourd'hui : à contempler l'ESPACE VIDE COMPLET, et à écouter le SILENCE.

16- C'est quoi la respiration ? RESSENS cette énergie de VIE : juste Conscience d'Être. Simple, ordinaire :-)

Bon dimanche dans la contemplation,

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Mon May 21, 2018 10:46 am

Bonjour Natacha,


Je vais bien merci.
Le statut actuel :
Les pensées apparaissent sans arrêt (bruyantes ou silencieuse). Certaines répètent qu’il n’y a pas de « Je/Moi » que jusqu’à présent il n’a pas été trouvé. D’autres utilisent toujours le « Je/Moi » par habitude ou pour désigner le corps, les ressentis, les émotions ou tout autres éléments qui est vécu ici.
Néanmoins un pensée continue d’être fortement présente « Le jour où l’illusion du « Je/Moi » disparaîtra, le schéma pensées changera ». Cette pensée est-elle correcte ?

Je continue les exercices consistant à prendre du recul avec les pensées.
Pour l’instant j’ai l’impression que je dois intégrer d’avantage ce nouveau mode de fonctionnement avant que les pensées s’y adaptent.
Qui est ce "je" qui prend du recul avec la pensée ?
C'est "toi", Marc ?
Non ce n’est pas « moi », Marc. Les pensées sont comme des processus qui s’auto régulent. L’une apparait, d’autres la suivent. Les pensées qui apparaissent sont influencées par ce qui est vécu et y compris les autres pensées.
Toujours revenir au ressenti :
Perceptions : émotions, sensations physiques.
Respiration.
Sensations : odeur, goût, toucher, son, vue (couleur/image).
Je reviens à chaque fois au ressenti, mais les pensées ne cessent jamais. Même quand elles ne sont pas entendues, leur présente est ressentie en arrière-plan.
L'Expérience Directe est le vécu direct et immédiat sans la pensée-mémoire-concept ni la visualisation.
1- Es-tu dans un corps à l'intérieur et vois-tu à l'extérieur des objets ?
Non
Unité de perception.
2- Où est ce "je-moi" qui doit désactiver le processus des pensées automatiques ?
Il n’y a pas de « Je/Moi » capable de faire cela.
3- Qui est ce "je" qui vois, qui regarde les objets, étiquette et crée une distance ?
Non les pensées commentent et étiquette.
4- Qui est ce "je" qui écoute la pensée ?
L’écoute des pensées se fait comme toutes les autres perceptions (sons, la vue, …). Elles apparaissent à « la conscience ». J’utilise ce mot car aucune pensée ne donne un meilleur terme pour dire que c’est vu/vécu, que çà peut être mémorisé.
5- Qui est ce "je" qui se sent séparé et qui souhaite accéder à la vision brute ? (c'est rigolo ;-)
Les pensées commentent les perceptions (vue, sons, … et autres pensées). Elles comparent la mémoire et les attentes à ce qui est. Certaines pensées disent, il y a une vision plus réelle que celle-ci. L’expérience a déjà été mémorisée. Ce qui est vu là est voilé.
6- Qui est ce "je" qui pose des questions et qui cherche ? Où est-ce chercheur ?
Il n’y a pas de chercheur, juste le bal des pensées, l’une en appelant une autre, le système fonctionnant de manière autonome (en tout cas la source n’est pas connue des pensées).
7- Vois-tu le manège de la pensée ?
Oui comme l’image qui se forme, quelque chose est « conscient » du fonctionnement des pensées.
N’y a-t-il donc rien à faire ? Juste attendre que ce manège aille de lui-même vers des pensées plus proche de la « Vérité », s’il y en a une ?
8- Qui pourrait plonger dans ce royaume ? "toi", Marc ?
(les mots sont des coquilles vides, la pensée est un nuage, elle est évanescente).
C’est la sensation qui apparait lorsqu’il y a focalisation sur les pensées.
Tu vas me demander qui est-ce qui focalise ? Est-ce que la focalisation ne suivrait pas les pensées ?
Par exemple une pensée, dit focalise ton regard et la vision se focalise. Il en est de même avec les pensées, une dit « focalise ton attention » et la « conscience » focalise sur les pensées.
9- Ou bien est-ce juste une autre pensée ?
Toujours les pensées.
C’est un jugement sur l’état des choses ici et maintenant, comparée à ce que cela pourrait être.
=> tu as mis le doigt dessus : "comparaison" = pensée (il n'y a personne qui compare).
"jugement" = pensée (il n'y a jamais eu quelqu'un pour juger ni comparer : rien ni personne).
10- "pourrait être : il n'y a qu'ici et Maintenant. Il n'y a rien d'autre. Vois-tu cela ? Regarde et dis-moi.
tu as déjà vu que le passé et le futur n'existent pas.
Oui le passé et le futur n’existe pas. Les pensées (mémoires/expectations) y font référence.

Quand une question est posée et qu’aucune pensée n’apparait possédant la réponse,
11- Je t'invite à regarder qui pose la question. Regarde et dis-moi stp.
Les pensées fonctionnent de manière autonome, en tout cas leur source n’est pas connue des pensées :-)
11bis- Je t'invite à regarder qui répond à la question. Vois et dis-moi stp.
Les pensées fonctionnent de manière autonome, les pensées « réponse » apparaissent plus en moins en rapport avec les pensées « question ».

12- Tu vois ce manège de la pensée ? Regarde stp.
Oui, des pensées commentent « Le manège des pensées est observé ».

alors la pensée « Je ne comprends pas » apparait :-)
Oui c'est une pensée. Bien vu ! ;-)
13- Est-ce toi qui pense cette pensée ?
Non
14- Où est le penseur, l'as-tu trouvé ? Regarde et dis-moi stp.
Non, aucune pensée ne révèle la source des pensées.
15- Qui dit "je ne comprends pas" ?
Une pensée.
16- Qui est ce "je" qui ne comprend pas ?
C’est une référence faite par les pensées à la situation actuelle des autres pensées :-)
Est-ce "toi", Marc, qui ne comprend pas ?
Non, aucune pensée ne dit avoir trouvé un « Marc » autre qu’une étiquette.
17- Si un "je ne sais pas" émerge : il est bienvenu. Reviens au ressenti de ce "je ne sais pas".
17bis- Vois-tu ce manège de la pensée ?
Une pensée dit « le manège des pensées est observé ».
Maintenant, je t'invite à regarder le SILENCE entre 2 pensées.
18- Quel est ce ressenti de SILENCE entre 2 pensées ?
Je ne sais pas. La pensée « Qu’est ce qui doit être ressenti entre 2 pensées ? Comprend pas » apparait.
Il y a-t-il vraiment un SILENCE perceptible entre 2 pensées. L’impression ici est que les pensées sont toujours présentent sous une forme ou une autres, peut-être qu’ici l’intervalle entre 2 pensées est trop court pour être remarqué.
19- Vois-tu l'ESPACE entre 2 pensées ?
Non
20- Quel est ce ressenti d'ESPACE entre 2 pensées ?
Je ne sais pas.
Belle promenade dans la nature aujourd'hui : à contempler l'ESPACE VIDE COMPLET, et à écouter le SILENCE.
Dimanche j’ai pu profiter d’un petit break au parc, malheureusement aujourd’hui pas possible. Si seulement l’ESPACE VIDE COMPLET était facile à contempler. Pourquoi il ne suffit pas de prendre la pilule rouge comme dans Matrix :-P. Ça c’est ce que j’appelle SIMPLE :-)

16- C'est quoi la respiration ? RESSENS cette énergie de VIE : juste Conscience d'Être. Simple, ordinaire :-)
Je ne sais pas. Aucune pensée n'apparait suivie de la pensée « Oui c’est ressenti ».


Encore merci pour le travail que tu fais ici car certaines de tes pensées doivent dire « C’est pourtant simple, pourquoi ce n’est pas vu ? ». Un peu comme quand on essaie d’expliquer certains exercices de mathématique à un esprit récalcitrant ;-)

Un agréable lundi de congé à toi, à bientôt.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Mon May 21, 2018 1:12 pm

Coucou Marc,

Merci pour tes réponses.

Le statut actuel :
Les pensées apparaissent sans arrêt (bruyantes ou silencieuse). Certaines répètent qu’il n’y a pas de « Je/Moi » que jusqu’à présent il n’a pas été trouvé. D’autres utilisent toujours le « Je/Moi » par habitude ou pour désigner le corps, les ressentis, les émotions ou tout autres éléments qui est vécu ici.
Néanmoins un pensée continue d’être fortement présente « Le jour où l’illusion du « Je/Moi » disparaîtra, le schéma pensées changera ». Cette pensée est-elle correcte ?
Dans l'ED, regarde et décris-moi à quoi ressemble le concept "illusion".
Le vécu immédiat et direct = L'Expérience Directe est sans référence à la pensée ni à la mémoire.
Tu essaies de "comprendre" : regarde qui veut comprendre.
Et ressens quand je te dis qu'il n'y a rien à comprendre, puisque cela ne fait pas appel à la pensée. Tu vois cela ?
Je t'invite à ne pas porter l'attention sur le contenu de la pensée => est-ce plus clair ?
C'est la raison pour laquelle je t'invite à revenir systématiquement au ressenti, à la respiration, aux perceptions et sensations physiques (sensation de contraction, étiquette "frustration", etc....).
Ne fais attention à ce que tu racontes la pensée. C'est un programme qui tourne tout seul et qui va s'épuiser si l'attention n'est plus portée dessus.



Toujours revenir au ressenti :
Perceptions : émotions, sensations physiques.
Respiration.
Sensations : odeur, goût, toucher, son, vue (couleur/image).

Je reviens à chaque fois au ressenti, mais les pensées ne cessent jamais. Même quand elles ne sont pas entendues, leur présente est ressentie en arrière-plan.
Ah bon, vraiment ?
Quand tu danses, y-a-t-il une pensée ou bien y-a-t-il juste : le fait de danser, le ressenti de danser ?
Unité de perception.
2- Où est ce "je-moi" qui doit désactiver le processus des pensées automatiques ?

Il n’y a pas de « Je/Moi » capable de faire cela.
Regarde ta réponse : "il n'y a pas de "je-moi" => mais tu as vu qu'il n'y a JAMAIS eu de "je-moi".
Que vois-tu derrière l'étiquette "je" ?
Trouves-tu une entité séparée ?
Ou bien est-ce juste une façon langagière ?

Qui est ce "je" qui vois, qui regarde les objets, étiquette et crée une distance ?

Non les pensées commentent et étiquette.
Lors des exercices, ou lors de ta journée, je t'invite à revenir au vécu immédiat et directe sans référence ni à la pensée ni à la mémoire.
Où est la distance dans l'ED ?
Y-a-t-il un ici et un là-bas dans l'ED ?


5- Qui est ce "je" qui se sent séparé et qui souhaite accéder à la vision brute ? (c'est rigolo ;-)

Les pensées commentent les perceptions (vue, sons, … et autres pensées). Elles comparent la mémoire et les attentes à ce qui est. Certaines pensées disent, il y a une vision plus réelle que celle-ci. L’expérience a déjà été mémorisée. Ce qui est vu là est voilé.
Dans l'ED, y a juste le fait de voir, le fait de toucher, le fait de goûter, le fait de sentir
=> image/couleur, sensation, odorat, goût, son.
Ce sont des verbes => des verbes à l'infinitif.
=> stp ne fais pas référence à la pensée ni à la mémoire.
Ici, je t'invite pendant nos échanges à ne pas porter ton attention à la pensée qui commente = c'est le rêve.
Idem pour la mémoire = c'est le rêve.
Dans l'ED, c'est quoi "mémoire" : juste une étiquette-pensée.
Il n'y a qu'ici et maintenant : MAINTENANT.
Est-ce plus clair ?
Dans l'ED, vois-tu un "voile" ? ou bien est-ce juste une autre pensée ?


Il n’y a pas de chercheur, juste le bal des pensées, l’une en appelant une autre, le système fonctionnant de manière autonome (en tout cas la source n’est pas connue des pensées).
Voilà, ici sur ce forum, nous t'invitons à ne pas porter l'attention à la "ronde des pensées".
Tu n'as pas trouvé d'entité séparée.
Tu n'as pas trouvé de chercheur.
Il y a juste une pensée qui dit : "je cherche".
Une autre pensée qui dit : "je ne comprends pas".
Pourrais-tu revenir au vécu immédiat stp sans référence à la pensée ? Est-ce possible ?


7- Vois-tu le manège de la pensée ?

Oui comme l’image qui se forme, quelque chose est « conscient » du fonctionnement des pensées.
N’y a-t-il donc rien à faire ? Juste attendre que ce manège aille de lui-même vers des pensées plus proche de la « Vérité », s’il y en a une ?
Oui super ! Ce quelque chose "conscient" est observateur silencieux. Tu vois cela ?
Il y a d'abord SILENCE puis 1 pensée.... SILENCE puis 1 pensée.... SILENCE puis 1 pensée.... SILENCE.
Regarde par toi-même.
Très bonne question (croyance vue) : C'est "toi" Marc qui veut faire quelque chose ?
Qui est celui qui pose la question et qui veut faire quelque chose ? Une entité séparée ?
Tu vas vu qu'il n'y a pas d'entité séparée qui agit, pense, contrôle, agit.
Alors qui dont pourrait faire quelque chose ?
Excellente question (croyance vue) : "des pensées plus proche de la vérité"....
a) comme tu le dis, il n'y a pas de vérité : c'est juste une étiquette-pensée.
b) comment une pensée peut-être plus proche de la vérité ? Dans l'ED, nous t'invitons à ne pas porter l'attention sur le contenu de la pensée. Le vécu immédiat et direct est sans pensée. Tu vois cela ? Est-ce plus clair ?
c) silence et espace : regarde par toi-même ces pointeurs vers Ce qui Est.
d) la recherche apparait : c'est ce qui est ici et maintenant.
(elle n'apparait pour rien ni personne).

Oui le passé et le futur n’existe pas. Les pensées (mémoires/expectations) y font référence.
Lors de cet échange, je t'invite à ne pas porter ton attention sur le contenu de la pensée : ne fais ni référence à la pensée ni à la mémoire. Est-ce plus clair ?
Il y a une pensée au sujet du passée qui émerge Maintenant.
Il y a une pensée au sujet du futur qui émerge Maintenant.
Il n'y a qu'Ici et Maintenant.
Regarde :-)

Les pensées fonctionnent de manière autonome, en tout cas leur source n’est pas connue des pensées :-)
Bravo ! Tu vois donc pourquoi on te demande de ne pas faire référence au contenu de la pensée lors de cette exploration.
Reviens juste au ressenti de "je ne sais". Comment est-ce ressenti quand tu ne sais pas ?

Oui, des pensées commentent « Le manège des pensées est observé ».
Reviens au ressenti : émotions et sensations physiques stp (étiquette-pensée de frustration et/ou de peur, par exemple. Sensation de contraction).


Je ne sais pas. La pensée « Qu’est ce qui doit être ressenti entre 2 pensées ? Comprend pas » apparait.
Il y a-t-il vraiment un SILENCE perceptible entre 2 pensées. L’impression ici est que les pensées sont toujours présentent sous une forme ou une autres, peut-être qu’ici l’intervalle entre 2 pensées est trop court pour être remarqué.
Je t'invite à te balader dans la nature, et ressens ce silence et cet espace.
Il y a SILENCE... puis 1 son.... SILENCE puis 1 son.... SILENCE puis 1 son... SILENCE.
Y-a-t-il un ressenti de détente ? SILENCE et reviens aux sensations (sans penser).
Reviens à ta respiration : y-a-t-il un ressenti de détente ? SILENCE et reviens aux sensations (sans penser).
Est-ce tranquille (sans penser) ?
SILENCE... une pensée apparait : STOP ! Respire. SILENCE....
SILENCE... une pensée apparait : PAUSE ! Respire.
Observe l'intervalle entre chaque pensée.
Il n'y a qu'1 seule pensée
L'attention ne peut pas se porter sur 2 choses en même temps.
L'attention se porte soit sur un son, une sensation, soit sur une pensée. C'est ou l'un ou l'autre, mais jamais les 2 en même temps. Vois-tu cela ? Regarde et fais l'exercice : l'attention ne se porte que sur une seule chose ici et maintenant.

Je ne sais pas. Aucune pensée n'apparait suivie de la pensée « Oui c’est ressenti ».
Il n'y a pas besoin de penser pour ressentir. Tu vois cela ?
Les ressentis sont toujours présents. Regarde par toi-même.
Respire et ressens (sans penser).


certaines de tes pensées doivent dire « C’est pourtant simple, pourquoi ce n’est pas vu ? ». Un peu comme quand on essaie d’expliquer certains exercices de mathématique à un esprit récalcitrant ;-)
Tu me traites d'esprit récalcitrant ? Pourtant j'avais la bonne volonté de comprendre les maths (j'ai fait un bac A1 avec option maths car j'aimais beaucoup mais n'était pas douée, car illogique). Tu émets là un jugement injuste en parlant de "récalcitrant".
Vois-tu la différence entre "simple" et "facile" ? (c'est subtil). J'espère que oui. Ai-je dit que c'était facile ?
Oui c'est simple : tu ne trouves pas d'entité séparée derrière l'étiquette-pensée 'je-moi".
Si ça peut te consoler, Lewis Carroll était prof de maths (je suis fan d'Alice aux Pays des Merveilles, tu connais ce conte ?).

******************
Alors, continuons cette exploration dans le terrier du lapin :

EXPLORATION DU CORPS

Merci de répondre à chaque question séparément stp.

Regardons maintenant l’expérience que tu nommes : « mon corps »

Commence d'abord par lire ce qui suit. Il s'agit d'une description simple de l'expérience du corps. Ensuite ferme les yeux et regarde par toi-même si ça correspond à ton expérience.

Assieds-toi et ferme les yeux pendant 15 minutes environ.
Ne porte ton attention uniquement que sur les sensations pures, sans faire référence ni à la pensée, ni à la mémoire, ni aux images mentales/visualisation.

Prend quelques instants et observe ton ressenti, les différentes sensations que tu ressens dans ton corps en ce moment.
Commence par être attentive à toutes sensations liées au contact entre ton corps et la surface qui le supporte.
Ensuite, observe les sensations de picotement, de fourmillement, de vibration, d'engourdissement ou de quoi que ce soit d'autre que tu ressens en ce moment.
Observe également que certaines sensations sont plus prédominantes que d'autres. Par exemple, chez la plupart des gens, la région de la tête est une région où les sensations sont habituellement très fortes. Mais tu pourrais aussi ressentir un peu la même chose dans une autre partie du corps.
Maintenant, j'attire ton attention sur le fait qu'il y a aussi certaines parties du corps que tu ressens très peu pour ne pas dire pas du tout. Ce sont en quelque sorte les trous noirs de ton corps :)
Finalement, observe que toutes ces différentes sensations ou absence de sensations dans le cas des trous noirs, se passent toutes ICI. Elles sont toutes présentes dans une seule, dans cette seule expérience. Le picotement, le contact, les sensations prédominantes, les moins dominantes, les trous noirs etc.

Ensuite, dirige ton attention sur une seule de ces sensations, n'importe laquelle, et réponds aux questions suivantes séparément stp:

- Quelle est la largeur de cette sensation?
- Quelle est sa hauteur?
- Où commence-t-elle et où finit-elle?
- Peux-tu lui trouver une limite ou une frontière?

Maintenant cesse de diriger ton attention sur une seule sensation et revient à la sensation générale de ton corps et réponds à ces questions séparément stp :

- Fais-tu une seule expérience de ressenti, ou bien fais-tu une expérience d’un paquet de différentes sensations séparées les unes des autres?
- Si tu fais l'expérience d’un paquet de différentes sensations séparées les unes des autres, qu'est-ce qui les sépare? Où est la ligne de démarcation entre deux sensations si ce n'est une étiquette?
- Cette expérience n'est-elle pas l'expérience de ton corps?
- Quelle est la taille et forme de cette expérience, la taille et forme de ton corps?
- Est-ce que le corps a un poids ou un volume ?
- Y-a-t-il un intérieur et un extérieur ?
- s'il y a un intérieur : à l'intérieur de quoi exactement ?
- S'il y a un extérieur : un extérieur à quoi exactement ?
- Où est la frontière entre l'intérieur et l'extérieur?
- Bien sûr, si on se fie à ce qu’on nous a dit, la frontière entre le corps et le monde est la peau, mais qu’elle est ton expérience directe ici maintenant ?
- Y-a-t-il une frontière entre le corps et les habits ?
- Y-a-t-il une frontière entre le corps et la chaise ?
- Vois-tu, ressens-tu une quelconque frontière entre ‘toi’ et le monde?
- A quoi se réfère le mot-étiquette « corps » dans l’immédiat ?
- Quelle est l’expérience immédiate du corps ? Vois-tu maintenant la différence entre l'expérience directe du corps et l’expérience indirecte, c’est à dire ce qu'on pense être l’expérience du corps?


Regarde bien attentivement, surtout pour la dernière question.
Prends tout ton temps avant de répondre. Pas de précipitation.
Tu peux regarder à plusieurs reprises pendant la journée, pendant que tu fais autre chose comme se laver les main, prendre sa douche, pendant la courte pause au travail, marcher, etc...), avant de répondre.


Merci, belle journée et à demain !

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Mon May 21, 2018 2:34 pm

Salut Natacha,

Je réponds rapidement à ce commentaire, car je pense qu’il a été mal compris.
Notons que quand j’emploie le « Je » dans ce texte, ce sera par facilité de communication :-P

certaines de tes pensées doivent dire « C’est pourtant simple, pourquoi ce n’est pas vu ? ». Un peu comme quand on essaie d’expliquer certains exercices de mathématique à un esprit récalcitrant ;-)
Tu me traites d'esprit récalcitrant ? Pourtant j'avais la bonne volonté de comprendre les maths (j'ai fait un bac A1 avec option maths car j'aimais beaucoup mais n'était pas douée, car illogique). Tu émets là un jugement injuste en parlant de "récalcitrant".
Vois-tu la différence entre "simple" et "facile" ? (c'est subtil). J'espère que oui. Ai-je dit que c'était facile ?
Oui c'est simple : tu ne trouves pas d'entité séparée derrière l'étiquette-pensée 'je-moi".
Si ça peut te consoler, Lewis Carroll était prof de maths (je suis fan d'Alice aux Pays des Merveilles, tu connais ce conte ?).
Je ne te traite de rien du tout. Je faisais juste référence à la situation commune entre enseignant et élève dans laquelle l’enseignant désigne une chose comme « FACILE » ou « SIMPLE » mais où l’élève ne peut la comprendre ni voir sa simplicité.
Cela est dû à la structure même des pensées qui est différente chez les deux individus. Donc quelque chose qui parait simple à l’un est complètement hors de portée de l’autre dans l’immédiat.
Et donc dans la situation actuelle, le seul esprit récalcitrant s’il y en a un c’est le mien :-)
De plus si j’utilisais l’adjectif « récalcitrant » en parlant de mon esprit, vu la difficulté qui est ressenti à voir ces choses « SIMPLES », ce ne serait pas injuste, mais juste une simple constatation de l’état des choses jusque-là. Certaines pensées ne font que décrire ce qui est.


Je vais donc essayer à nouveau de revenir vers les ressentis car apparemment tu penses que je n’y suis pas assez. Et tu as peut-être raison même si j'ai l'impression d'y passer un temps considérable sans grand résultat :-).

Je vais essayer de me recentrer encore davantage sur les ressentis et essayer de mieux comprendre ce qui est attendu, car visiblement ce n'est pas encore ça.


Passe une agréable fin de journée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Mon May 21, 2018 5:34 pm

Coucou Marc,

Merci pour ces précisions. Je suis vraiment désolée.....
Mais c'était de l'humour ! ;-) C'était à prendre au 2nd degré ! ;-))))))
Désolée, j'aurais dû le préciser avec smiley !! ;-)

Comme dit l'adage très juste :
IL N'Y A PAS DE MAUVAIS ELEVE, SEULEMENT DE MAUVAIS PROFESSEURS.
C'est au prof de s'adapter à l'élève (tu connais la méthode Montessori pour que l'enfant prenne confiance en lui car tout est en lui, et l'"enseignement" passe par le JEU).
En réalité, il n'y a ni "élève" ni "professeur" => c'est très amusant de voir cela ;-))
C'est à "moi" de m'adapter à "toi", de voir où son dénichées "tes" croyances.
Tu me dis : "je crois au Père Noël".
Et moi je te réponds : "le Père Noël n'a jamais existé. Puisque tu y crois, prouve-le moi".
Et tu ne peux pas me le prouver dans l'Expérience Directe ;-)))

Ici, on redevient des petits enfants, des tout petits enfants.
Cet échange est un jeu, sans "toi" ni "moi".
Il y a écriture sans rien ni personne pour écrire.
Il n'y a pas un "Marc" qui ne sait pas, qui ne comprend pas ici, et une "Natacha" qui sait, qui comprend là-bas.
Cela se fait tout seul.

Je t'ai demandé de voir la différence entre "SIMPLE" et "FACILE".
Je t'ai dit que : Être, Être la Vie, Être Conscient, Respirer est SIMPLE et ordinaire.
Cela qui EST : est simple et ordinaire.
Ai-je dit que c'était FACILE ? (même si ce n'est qu'un concept, une étiquette-pensée, une croyance).
Les conditionnements sont là. La référence à la pensée-mémoire est là. C'est Ce qui Est ici et maintenant.
Je te félicite pour ta bonne volonté d'explorer, d'investiguer.
Bravo pour ta soif !

Je m'exprime sûrement mal.
J'essaie juste de te détourner du contenu de la pensée.
Je te demande juste de ne pas porter l'attention sur le contenu de la pensée.
(je te comprends, je suis passée par là moi aussi => pour rien ni personne, c'est juste une facilité langagière de parler du personnage illusoire, l'organisme corps-mental = le rêve).
Regarde/vois le ressenti de détente : ressens cette détente, cette tranquillité (sans penser).
Regarde/vois le ressenti de contraction, de vouloir comprendre (sans penser).
Reviens à la respiration => arrives-tu à revenir à la respiration (sans penser) ? C'est tout simple et ordinaire.
IGNORE le contenu de la pensée. Est-ce plus clair ?
Quand tu danses, je suis sûre que tu ne penses pas (ou que tu ne portes pas l'attention à la pensée) : il n'y a pas "toi" qui danse : il y a juste la danse, juste le fait de danser => juste un mouvement à l'infinitif. Il n'y a pas besoin de penser pour vivre. Il n'y a pas besoin de penser pour Être. Goûter le fait de danser :-)
Être la respiration (un robot ne respire pas).
Juste Goûter la respiration (= la Vie, le Souffle de la Vie).
Être les battements du coeur (= La Vie) : reviens aux battements du coeur : écoute les, ressens les (un robot n'a pas de coeur qui bat).
Sois ouverture du coeur :-)


Petit rectificatif :
Oui comme l’image qui se forme, quelque chose est « conscient » du fonctionnement des pensées.

Oui super ! Ce quelque chose "conscient" est observateur silencieux. Tu vois cela ?
Je voudrais revenir sur ce "quelque chose est "conscient" pour ne pas en faire un concept à quoi se raccrocher. Tout doit être lâché.
Faut-il quelqu'un ou quelque chose pour être conscient ?
Il n'y a pas quelque chose qui est conscient. Il n'y a pas 2 choses.
Ce n'est pas une chose mais une NON-CHOSE.
Il y a juste Être Conscient de la pensée : juste Être Conscient.
Il y a Regard sans rien ni personne.



Revenons au JEU ! Allez, on s'amuse sans se prendre la tête que nous n'avons pas !
Respire ce qui est écrit :-)
Vivre et danser sans penser :-)

Merci et à demain,

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
Marc T.
Posts: 38
Joined: Tue Apr 17, 2018 12:29 am

Re: Je cherche un guide

Postby Marc T. » Wed May 23, 2018 8:09 pm

Salut Natacha,

Voici mes réponses du jour, avec un minimum de pensées ;-)
Dans l'ED, regarde et décris-moi à quoi ressemble le concept "illusion".
Il n’y a pas d’illusion, juste ce qui est vu maintenant. L’illusion n’est qu’une autre perception de ce qui EST.
Le vécu immédiat et direct = L'Expérience Directe est sans référence à la pensée ni à la mémoire.
Tu essaies de "comprendre" : regarde qui veut comprendre.
Et ressens quand je te dis qu'il n'y a rien à comprendre, puisque cela ne fait pas appel à la pensée. Tu vois cela ?
Oui
Je t'invite à ne pas porter l'attention sur le contenu de la pensée => est-ce plus clair ?
Oui

Je reviens à chaque fois au ressenti, mais les pensées ne cessent jamais. Même quand elles ne sont pas entendues, leur présente est ressentie en arrière-plan.
Ah bon, vraiment ?
Quand tu danses, y-a-t-il une pensée ou bien y-a-t-il juste : le fait de danser, le ressenti de danser ?
Cela dépend des danses car en tango par exemple où je débute, je pense encore beaucoup :-)
Mais oui en combat, il y a beaucoup moins de pensées et plus le ressenti.
Unité de perception.
2- Où est ce "je-moi" qui doit désactiver le processus des pensées automatiques ?
Il n’y a pas de « Je/Moi » capable de faire cela.
Regarde ta réponse : "il n'y a pas de "je-moi" => mais tu as vu qu'il n'y a JAMAIS eu de "je-moi".
Que vois-tu derrière l'étiquette "je" ?
Trouves-tu une entité séparée ?
Ou bien est-ce juste une façon langagière ?
C’est une façon langagière.

Lors des exercices, ou lors de ta journée, je t'invite à revenir au vécu immédiat et directe sans référence ni à la pensée ni à la mémoire.
Où est la distance dans l'ED ?
Pas de distance dans l’ED.
Y-a-t-il un ici et un là-bas dans l'ED ?
Pas d’ici et là-bas dans l’ED.

Ici, je t'invite pendant nos échanges à ne pas porter ton attention à la pensée qui commente = c'est le rêve.
Idem pour la mémoire = c'est le rêve.
Dans l'ED, c'est quoi "mémoire" : juste une étiquette-pensée.
Il n'y a qu'ici et maintenant : MAINTENANT.
Est-ce plus clair ?
Oui
Dans l'ED, vois-tu un "voile" ? ou bien est-ce juste une autre pensée ?
Juste une autre pensée.
Pourrais-tu revenir au vécu immédiat stp sans référence à la pensée ? Est-ce possible ?
Oui, je vais faire de mon mieux :-)

Très bonne question (croyance vue) : C'est "toi" Marc qui veut faire quelque chose ?
Qui est celui qui pose la question et qui veut faire quelque chose ? Une entité séparée ?
Tu vas vu qu'il n'y a pas d'entité séparée qui agit, pense, contrôle, agit.
Alors qui dont pourrait faire quelque chose ?
Personne
Lors de cet échange, je t'invite à ne pas porter ton attention sur le contenu de la pensée : ne fais ni référence à la pensée ni à la mémoire. Est-ce plus clair ?
Oui
Reviens juste au ressenti de "je ne sais". Comment est-ce ressenti quand tu ne sais pas ?
Sentiment de frustration, tensions, pointes, pressions.

****************************************************************************
EXPLORATION DU CORPS


Ensuite, dirige ton attention sur une seule de ces sensations, n'importe laquelle, et réponds aux questions suivantes séparément stp:

- Quelle est la largeur de cette sensation?
Indéfinie, diffuse
- Quelle est sa hauteur?
Indéfinie, diffuse
- Où commence-t-elle et où finit-elle?
Indéfinie, diffus
- Peux-tu lui trouver une limite ou une frontière?
Non
Maintenant cesse de diriger ton attention sur une seule sensation et revient à la sensation générale de ton corps et réponds à ces questions séparément stp :

- Fais-tu une seule expérience de ressenti, ou bien fais-tu une expérience d’un paquet de différentes sensations séparées les unes des autres?
C’est difficile à dire par moment j’ai l’impression que c’est une seule expérience de plusieurs ressentis mixés (par exemple ce matin en me levant), mais la plupart du temps c’est un ressenti après l’autre. J’ai l’impression que la conscience se balade d’un ressenti à l’autre (une partie de corps à l’autre)
- Si tu fais l'expérience d’un paquet de différentes sensations séparées les unes des autres, qu'est-ce qui les sépare? Où est la ligne de démarcation entre deux sensations si ce n'est une étiquette?
Je fais l’expérience à chaque fois d’une sensation après l’autre. Et si le ressenti est celui d’un paquet de sensations, il n’y a pas séparation entre elles.
- Cette expérience n'est-elle pas l'expérience de ton corps?
Si
- Quelle est la taille et forme de cette expérience, la taille et forme de ton corps?
Il n’y a pas de taille et forme à cette expérience et il en est de même pour le corps.
- Est-ce que le corps a un poids ou un volume ?
Non
- Y-a-t-il un intérieur et un extérieur ?
Non
- s'il y a un intérieur : à l'intérieur de quoi exactement ?
Pas d’intérieur
- S'il y a un extérieur : un extérieur à quoi exactement ?
Pas d’extérieur

- Où est la frontière entre l'intérieur et l'extérieur?
Il n’y en a pas.
- Bien sûr, si on se fie à ce qu’on nous a dit, la frontière entre le corps et le monde est la peau, mais qu’elle est ton expérience directe ici maintenant ?
Uniquement de sensations.
- Y-a-t-il une frontière entre le corps et les habits ?
Non
- Y-a-t-il une frontière entre le corps et la chaise ?
Non
- Vois-tu, ressens-tu une quelconque frontière entre ‘toi’ et le monde?
Non
- A quoi se réfère le mot-étiquette « corps » dans l’immédiat ?
Un ensemble de sensations
- Quelle est l’expérience immédiate du corps ? Vois-tu maintenant la différence entre l'expérience directe du corps et l’expérience indirecte, c’est à dire ce qu'on pense être l’expérience du corps?
Oui

********************************************************************************
Je te félicite pour ta bonne volonté d'explorer, d'investiguer.
Bravo pour ta soif !
Je te félicite pour ta bonne volonté d’aider, d’accompagner, de guider.
Bravo pour ta patience ! ;-)
Reviens à la respiration => arrives-tu à revenir à la respiration (sans penser) ? C'est tout simple et ordinaire.
Oui j’y arrive.
IGNORE le contenu de la pensée. Est-ce plus clair ?
Oui


J’active mon antivirus aussi souvent que possible et cette fois je pense avoir compris qu’il faut que je laisse complètement de côté TOUTES les pensées :-)


Passe une agréable soirée.
Marc.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed May 23, 2018 8:28 pm

Bonsoir Marc,

J'espère que tu vas bien.

Merci pour toutes tes réponses qui n'ont fait référence ni au contenu de la pensée, ni à la mémoire/concept/savoir/connaissance, ni à la visualisation :-)

Dans l'ED, regarde et décris-moi à quoi ressemble le concept "illusion".

Il n’y a pas d’illusion, juste ce qui est vu maintenant. L’illusion n’est qu’une autre perception de ce qui EST.
Dans l'ED, tu ne trouves pas d'illusion ni de voile. Le concept "illusion" n'est qu'une étiquette-pensée.

Cela dépend des danses car en tango par exemple où je débute, je pense encore beaucoup :-)
Il y a la JOIE de danser !
Des ressentis, sensations agréables.
Il y a l'AMOUR de la danse, l'amour de danser :-)


Voici un autre exercice d'exploration :

Être conscient :
- Des perceptions : émotions, sensations physiques
- Des sensations : sons, goût, odeur et couleurs (images)
Pour voir ce qui est présent (Expérience Directe).
Si tu as une vraie pomme, tu peux l’utiliser pour cet exercice.

Merci de répondre à chaque question séparément stp
.

https://img-3.journaldesfemmes.com/Ze05 ... omme-2.png


Regarde une pomme. Quand il y a “regarder la pomme”, il y a des couleurs, a pensée dit “pomme”, et peut-être une pensée qui dit : « je regarde la pomme ».

Qu’est-ce qui est connu de toute évidence : la Couleur est connue, et les pensées sont connues.
- Qu’en est-il du contenu des pensées, que décrit-il ?
L’Expérience Directe ne fait pas appel aux pensées AU SUJET de quelque chose, car sinon c’est encore plus de pensées. L’ED est le son, la couleur, l’odeur, le goût, la sensation.
- Y-a-t-il réellement une « pomme » ici, ou bien seulement de la couleur et une pensée AU SUJET de « pomme » ?
- Peut-on trouver « pomme » dans l’Expérience Directe ?

Tandis que les pensées sont connues, ce qu’elles disent AU SUJET DE ne peut pas être trouvé dans l’Expérience Directe.


C’est ce qu’on entend par « regarder dans l’Expérience Directe ». Ce dont tu peux être sûr, et, est toujours ici.
Le gout étiqueté “pomme” est connu
La couleur étiquetée « pomme est connue
La sensation étiquetée « pomme » est connue (quand la pomme est touchée)

L’odeur étiqueté “pomme” est connue
La pensée au sujet / d’une « pomme est connue

- Cependant, connait-on actuellement une pomme ?




Merci et belle soirée,

à demain !

Du Coeur,

Natacha :-)
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.

User avatar
MayaAngeli
Posts: 271
Joined: Sun Nov 29, 2015 11:10 pm
Location: Paris, France

Re: Je cherche un guide

Postby MayaAngeli » Wed May 23, 2018 8:41 pm

L’ÉPREUVE

"Le Maître met un jour ses disciples à l’épreuve.
Il leur donne d’abord une feuille de papier
et leur demande de noter la longueur de la salle
dans laquelle ils se trouvent.

Presque tous donnent le chiffre de 15 mètres.
Deux d’entre eux ajoutent « approximativement ».
Personne n’a donné la bonne réponse, dit le Maître.
-Et quelle est la bonne réponse ?
-La bonne réponse est : « Je l’ignore »."

Anthony de Mello
Dans les expressions "il pleut" et "il cherche", le "il" est du même ordre. Didier Weiss.
Le "je" dans "je pense" a autant de substance que le "il" dans "il pleut". Leo Hartong.


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 7 guests