besoin d'aide pour provoquer le déclic!

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Tue Apr 18, 2017 2:28 pm

Ok Fred,

Il n'y a que le son entendu, l'objet vu et la sensation ressentie.

Céline.

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Tue Apr 18, 2017 3:23 pm

Alors, où est cette Céline ? Peux-tu en vérifier l'existence ?
Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Tue Apr 18, 2017 8:29 pm

Je ne sais pas où elle est, je ne la trouve pas. C'est étrange d'écrire cela, car pourtant l'impression qu'elle est là est très tenace!

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Wed Apr 19, 2017 12:10 pm

Bonjour Céline,
1. Questionne ceci:
C'est étrange d'écrire cela, car pourtant l'impression qu'elle est là est très tenace!
Toujours en restant dans la vision directe, donc sans te fier au blabla de la pensée, comment décrirais-tu cette « impression qu’elle est là », avec les mots les plus simples qui viennent?
Quelle est la manifestation physique de cette impression? Est-ce quelque chose ressenti au niveau du corps?
Même chose pour « tenace ». Respire un bon coup et regarde. C’est quoi, « tenace », dans l’expérience directe? Cela implique du temps, de la durée? Vois-tu cela ici et maintenant?

2. Comme tu l’as fait pour l’objet vu, le son, etc, observe la pensée suivante dans la vision claire, sans l’encombrement de l’interprétation: « Bon la Céline qui a peur de ne pas arriver à faire les exercices n'est pas sûre d'avoir su bien regarder là où il fallait! »
Comment cette pensée apparaît-elle? D’où vient-elle? En es-tu la source, ou la destinataire?
Vois-tu une pensée qui raconte l’histoire d’une Céline qui a peur de ne pas arriver ET une Céline qui pense cette pensée? Ou vois-tu juste la pensée, sans personne pour en prendre livraison?
Regarde bien et dis-moi ce que tu VOIS.

3. Pendant notre exploration, garde bien le doigt sur le pouls de toute résistance, toute crainte qui pourrait survenir.
Revenons à ceci:
Je ressens un peu de tristesse et un genre de sentiment de gâchis (pour avoir passé tant de temps à promouvoir ce personnage)
Plonge dans cette tristesse, ce sentiment de gâchis. C’est ce qui est, faisons-lui une place d’honneur.
Comment est-ce? Qu’est-ce qui se cache derrière? Est-ce plus de la tristesse ou de la crainte?

Prends bien le temps, laisser percoler les questions, et dis-moi ce que tu trouves dans l'actualité, la fraîcheur de l'expérience.

Merci!

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Wed Apr 19, 2017 9:03 pm

Ok, merci Fred, je vais prendre le temps. Il va en falloir d'ailleurs car je dois vraiment lutter pour rester dans l'observation directe sans me laisser entrainer par tout le bavardage des pensées, est ce que tu connais des trucs et astuces pour éviter cela? Je me concentre sur ce qui est là, ce que je perçois en essayant de faire abstraction du blabla mais ça dure très peu de temps avant que je sois aspirée à nouveau dans les pensées. Jusqu'à ce que je le réalise, reprenne l'observation directe et ainsi de suite. Est-ce normal d'avoir à fournir cet effort en permanence?
Merci et bonne soirée!
Céline.

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Thu Apr 20, 2017 10:32 am

Bonjour Céline,
Il va en falloir d'ailleurs car je dois vraiment lutter pour rester dans l'observation directe sans me laisser entrainer par tout le bavardage des pensées, est ce que tu connais des trucs et astuces pour éviter cela?
Il n'y a pas de truc, pas de méthode.
Si l'attention se perd dans les pensées, c'est ce qui est. Si l'attention est sur l'expérience de cet instant, c'est ce qui est.
Quand tu es en train de faire ces exercices de regard dans l'expérience directe, quand tu remarques que l'attention a quitté ce qui est donné par les sens, et s'est égarée dans le bavardage mental, reviens tout simplement à ce qui est, ici et maintenant. Respire un bon coup et reviens à ce qui est vu, entendu, senti, touché etc. et poursuis l'exercice de vision directe.

Ce que que je disais à propos du doigt placé sur le pouls de la crainte est important, car c'est cette énergie qui peut se cacher derrière cette attention qui se perd ...
Imagine un serpent qui a peur de laisser tomber sa peau. Il croit qu'en laissant cette enveloppe, il va se dissoudre dans tout le reste, il va disparaître. Il croit que ce qui est à l'intérieur de cette peau est séparé, différent du reste, or ce n'est pas le cas. Quand il lâche prise, il laisse la peau, il voit qu'il n'y a jamais rien eu de séparé à l'intérieur, donc rien qui puisse se dissoudre, disparaître (et ça l'amuse beaucoup) ... ;-)

J'attends tes réponses quand tu es prête.

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Thu Apr 20, 2017 3:33 pm

D'accord, je persévère comme cela alors (marrant que tu utilises l'image des serpents, j'en ai 2 à la maison).
Merci,
Céline.

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Fri Apr 21, 2017 9:35 pm

Bonsoir Fred,
Toujours en restant dans la vision directe, donc sans te fier au blabla de la pensée, comment décrirais-tu cette « impression qu’elle est là », avec les mots les plus simples qui viennent?
Quelle est la manifestation physique de cette impression? Est-ce quelque chose ressenti au niveau du corps?
Même chose pour « tenace ». Respire un bon coup et regarde. C’est quoi, « tenace », dans l’expérience directe? Cela implique du temps, de la durée? Vois-tu cela ici et maintenant?

Dans la vision directe, l'impression qu'il y a une Céline se manifeste par une sorte de tension. Elle semble provenir de l'effort mis pour garder l'attention dans cette vision (comme si "Céline doit rester concentrée, du coup Céline est là et attend de voir quelque chose"). Physiquement, il y a une sensation au niveau de la tête (comme une pression), de la gorge et du ventre (un peu noués).
En revanche j'ai remarqué que dans des moments où je suis plongée dans ce qui est là, de façon, disons, non volontaire (sans me dire "allez observe"), par exemple une tâche de travail dans laquelle je suis absorbée, cette impression de moi n'est plus là. Mais alors je n'en prends conscience qu'après.
Pour "tenace", ce terme n'a donc plus sa place puisque je réalise que cette impression n'est pas là constamment.
2. Comme tu l’as fait pour l’objet vu, le son, etc, observe la pensée suivante dans la vision claire, sans l’encombrement de l’interprétation: « Bon la Céline qui a peur de ne pas arriver à faire les exercices n'est pas sûre d'avoir su bien regarder là où il fallait! »
Comment cette pensée apparaît-elle? D’où vient-elle? En es-tu la source, ou la destinataire?
Vois-tu une pensée qui raconte l’histoire d’une Céline qui a peur de ne pas arriver ET une Céline qui pense cette pensée? Ou vois-tu juste la pensée, sans personne pour en prendre livraison?
Regarde bien et dis-moi ce que tu VOIS.
Elle apparaît automatiquement quand je commence un exercice, mais je ne sais pas d'où elle vient. J'en suis à la fois la source et la destinataire, ou plutôt ni la source ni la destinataire puisque je vois la pensée, mais pas de Céline qui la pense ou la reçoit.

3. Pendant notre exploration, garde bien le doigt sur le pouls de toute résistance, toute crainte qui pourrait survenir.
Revenons à ceci:

Je ressens un peu de tristesse et un genre de sentiment de gâchis (pour avoir passé tant de temps à promouvoir ce personnage)


Plonge dans cette tristesse, ce sentiment de gâchis. C’est ce qui est, faisons-lui une place d’honneur.
Comment est-ce? Qu’est-ce qui se cache derrière? Est-ce plus de la tristesse ou de la crainte?
Je relis ta phrase "il n’y a jamais eu de Céline, qu’il n’y en a pas maintenant, et qu’il n’y en aura jamais" pour reproduire ce ressenti. Je ressens comme un emballement au niveau de la poitrine et un serrement au niveau du ventre, et des images du passé qui remontent. Mais j'ai du mal à voir ce qui se cache derrière, il me faut plus de temps pour répondre à cette question!
Ce que que je disais à propos du doigt placé sur le pouls de la crainte est important, car c'est cette énergie qui peut se cacher derrière cette attention qui se perd ...
Oui il y a une résistance derrière cela, voire plusieurs au vu de l'emballement mental dès que j'essaye d'observer, mais je n'arrive pas bien à voir ce que c'est, si c'est de la crainte ou autre chose.

Merci de ta patience... Il y a beaucoup de couches à soulever, dis donc!
Bonne soirée,
Céline.

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Sat Apr 22, 2017 12:21 pm

Bonjour Céline,
Elle semble provenir de l'effort mis pour garder l'attention dans cette vision (comme si "Céline doit rester concentrée, du coup Céline est là et attend de voir quelque chose")
Marrant, non, une 'Céline qui doit rester concentrée pour voir si elle existe'? C’est comme un serpent qui se mord la queue (pour rester dans l’analogie reptilienne).
Si on ignore un moment cette pensée drôle, que reste-t-il?
Dans la vision directe, l'impression qu'il y a une Céline se manifeste par une sorte de tension.
Peux-tu faire un zoom sur cette tension?
Observe où elle se produit, tente de la localiser, comme si tu venais de naître et que tu n’avais aucune idée de sa signification. Reste ‘avec’ la tension un moment, accueille-la.
Est-ce que cette tension peut « être », sans plus, sans aucune interprétation du genre « Elle semble provenir de l'effort mis pour garder l'attention dans cette vision ». Sans ce commentaire mental, que devient cette tension? Est-elle positive ou négative?
En revanche j'ai remarqué que dans des moments où je suis plongée dans ce qui est là, de façon, disons, non volontaire (sans me dire "allez observe"), par exemple une tâche de travail dans laquelle je suis absorbée, cette impression de moi n'est plus là. Mais alors je n'en prends conscience qu'après.
Je souligne ‘après’. Et si c’était toujours le cas, c’est-à-dire que la présence, l’impression ou même l’absence de Céline ne viennent qu’après, comme un commentaire rétroactif, un commentaire de pensées-souvenirs?
Dans l’instant où une tâche retient toute l’attention, où est Céline?
Si tu regardes, maintenant, dans l'immédiat et sans aucun effort, où est Céline?
Quand le corps s'endort, où va Céline?
J'en suis à la fois la source et la destinataire, ou plutôt ni la source ni la destinataire puisque je vois la pensée, mais pas de Céline qui la pense ou la reçoit
Exactement!
Alors, selon ce qui est donné dans l’expérience de cet instant, qu’est-ce qui sonne plus vrai: je vois la pensée ou la pensée est vue?
Je ressens comme un emballement au niveau de la poitrine et un serrement au niveau du ventre, et des images du passé qui remontent. Mais j'ai du mal à voir ce qui se cache derrière, il me faut plus de temps pour répondre à cette question!
C’est bien de remarquer tout ça, encore une fois, reste ‘avec’ ces sensations, laisse-les prendre toute la place qu’elles demandent, continue de bien regarder pour voir s’il n’y a pas quelque chose, une crainte ou angoisse, qui se cache derrière. Prends tout le temps qu’il faut, il n’y a rien qui presse!
Comme tu dis, il y a bien des couches à soulever. Ces couches sont le conditionnement. C’est pour ça que c’est important de regarder les réactions et le ressenti tout au long de notre exploration, pour en quelque sorte éviter que cet exercice ne reste qu’au niveau d'une gâterie pour le mental :-)

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Sat Apr 22, 2017 10:44 pm

Bonjour Fred,
Marrant, non, une 'Céline qui doit rester concentrée pour voir si elle existe'? C’est comme un serpent qui se mord la queue (pour rester dans l’analogie reptilienne).
Si on ignore un moment cette pensée drôle, que reste-t-il?
Ah ah, oui c'est vrai, tout va bien, Céline se concentre pour arriver à voir qu'elle n'existe pas, good luck! Mais du coup on me dit dans l'oreillette qu'il y a tout de même bien quelque chose qui s'efforce d'orienter l'attention, et que ce quelque chose est Céline.
Bref, pour revenir à l'essentiel, si j'ignore cette pensée (ainsi que la suivante qu'on me chuchote "tu vois qu'il y a bien quelqu'un qui essaye d'ignorer" et la suivante... ad lib) il ne reste que les perceptions et ressentis (mais c'est très bref, du coup).
Peux-tu faire un zoom sur cette tension?
Observe où elle se produit, tente de la localiser, comme si tu venais de naître et que tu n’avais aucune idée de sa signification. Reste ‘avec’ la tension un moment, accueille-la.
Est-ce que cette tension peut « être », sans plus, sans aucune interprétation du genre « Elle semble provenir de l'effort mis pour garder l'attention dans cette vision ». Sans ce commentaire mental, que devient cette tension? Est-elle positive ou négative?
Elle se localise principalement au niveau du visage (comme de légers fourmillements) et du haut de la tête (une lourdeur) et il y a aussi une sensation qui monte de l'estomac à la tête. Sans interprétation, elle n'est ni positive ni négative, elle est neutre.
Je souligne ‘après’. Et si c’était toujours le cas, c’est-à-dire que la présence, l’impression ou même l’absence de Céline ne viennent qu’après, comme un commentaire rétroactif, un commentaire de pensées-souvenirs?
Dans l’instant où une tâche retient toute l’attention, où est Céline?
Si tu regardes, maintenant, dans l'immédiat et sans aucun effort, où est Céline?
Quand le corps s'endort, où va Céline?
Pour réaliser l'absence oui, puisque si c'était pendant il n'y aurait plus la vision de l'absence; pour l'impression de présence je ne sais pas, j'ai l'impression que le commentaire est simultané ou presque (ce qu'il se passe un peu pendant les exercices)?
Je ne sais pas où est Céline pendant une tâche prenante ou pendant le sommeil.
Et si je regarde maintenant, je ne sais pas non plus situer Céline (je n'ai jamais écrit mon prénom autant de fois en si peu de temps).
Pour qu'il y ait Céline ou plutôt l'impression d'une Céline il faut que l'attention soit sur des pensées et commentaires qui la construisent et l'entretiennent. Je vois maintenant qu'ils ne sont pas là en permanence (ou que l'attention n'est pas sur eux en permanence), notamment pendant le sommeil ou une tâche prenante, mais qu'ils sont vraiment puissants quand ils sont là et toujours sur les starting blocks, prêts à jaillir. D'ailleurs au moment où j'écris cela, ça jaillit de partout ("et s'il n'y a pas de Céline, qui a la volonté de savoir et de chercher, d'autant plus pour se faire démasquer" etc etc). Je crois que j'ai fait un petit blabla mental, là.
Exactement!
Alors, selon ce qui est donné dans l’expérience de cet instant, qu’est-ce qui sonne plus vrai: je vois la pensée ou la pensée est vue?
La pensée est vue.
C’est bien de remarquer tout ça, encore une fois, reste ‘avec’ ces sensations, laisse-les prendre toute la place qu’elles demandent, continue de bien regarder pour voir s’il n’y a pas quelque chose, une crainte ou angoisse, qui se cache derrière. Prends tout le temps qu’il faut, il n’y a rien qui presse!
Ok, je vais continuer à regarder cela. N'hésite pas à me rappeler d'y répondre, des fois que ces résistances me le fassent oublier!

Bon week end,
Céline.

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Mon Apr 24, 2017 11:54 am

Bonjour Céline,
Mais du coup on me dit dans l'oreillette qu'il y a tout de même bien quelque chose qui s'efforce d'orienter l'attention, et que ce quelque chose est Céline.
Regarde toujours en amont. C’est quoi ce « on me dit dans l’oreillette », dans la vision directe?
Pendant un instant, laisse toutes les élucubrations du mental et observe simplement ce qui est vu, entendu, senti, touché, fais bien le tour de ce qui est tangible et vérifiable. Remarque comme l’attention se pose sur un objet, sur un son, sur une pensée. Reste un moment à observer ce mouvement de l’attention.
Est-ce que ‘tu’ diriges l’attention ou est-ce qu’elle bouge toute seule?
Si l’attention se déplace, le commentaire ‘je porte mon attention sur’ vient-il avant, en même temps, ou après? Ne pense pas, regarde.
Une pensée dit « il y a bien quelque chose qui s’efforce d’orienter l’attention ». Questionne cette pensée: est-ce vrai, si je regarde dans l’instant?
Quand tu cherches ce qui dirige l’attention, trouves-tu une chose qui puisse la diriger -> une chose qui est séparée de l’attention?
D'ailleurs au moment où j'écris cela, ça jaillit de partout ("et s'il n'y a pas de Céline, qui a la volonté de savoir et de chercher, d'autant plus pour se faire démasquer" etc etc)
Même chose ici. Questionne cette pensée qui jaillit, en simplifiant le champ de vision à ce qui est, ce qui est vivant, ici et maintenant.
Y a-t-il une Céline qui cherche, en quête spirituelle, ou y a-t-il juste une recherche, une quête spirituelle, sans personne aux commandes? Que VOIS-tu?
Et s'il n'y avait personne aux commandes, ça ferait quoi?
Qu'y a-t-il quand les pensées qui reconstruisent une Céline ne sont pas là?

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Mon Apr 24, 2017 9:16 pm

Bonjour Fred,
Regarde toujours en amont. C’est quoi ce « on me dit dans l’oreillette », dans la vision directe?
Pendant un instant, laisse toutes les élucubrations du mental et observe simplement ce qui est vu, entendu, senti, touché, fais bien le tour de ce qui est tangible et vérifiable. Remarque comme l’attention se pose sur un objet, sur un son, sur une pensée. Reste un moment à observer ce mouvement de l’attention.
Est-ce que ‘tu’ diriges l’attention ou est-ce qu’elle bouge toute seule?
Si l’attention se déplace, le commentaire ‘je porte mon attention sur’ vient-il avant, en même temps, ou après? Ne pense pas, regarde.
Une pensée dit « il y a bien quelque chose qui s’efforce d’orienter l’attention ». Questionne cette pensée: est-ce vrai, si je regarde dans l’instant?
Quand tu cherches ce qui dirige l’attention, trouves-tu une chose qui puisse la diriger -> une chose qui est séparée de l’attention?
Oui effectivement l'attention se déplace seule et le commentaire arrive après, parfois tellement peu de temps après que ça semble simultané. J'ai aussi essayé de décider à l'avance d'un objet d'attention mais réalisé que la "décision" arrive forcément une fois que l'attention y est déjà, même si c'est vraiment très rapide. Bon c'était un peu comique, un genre de 1-2-3 soleil ingagnable. J'essaierai de voir cela dans les tâches de travail où l'impression de décider de se concentrer sur quelque chose paraît peut-être encore plus forte (le "allez hop je m'y mets" par exemple).

Donc non je ne vois pas ce qui s'efforce d'orienter l'attention, il n'y a que l'attention puis le commentaire en presque simultané mais pas tout à fait. C'est assez surprenant comme découverte! Ça veut donc dire que l'attention se porte d'elle-même sur ce qui est nécessaire au "bon" déroulement des choses dans l'instant? Je sens que mon mental va adorer triturer cette question.
Même chose ici. Questionne cette pensée qui jaillit, en simplifiant le champ de vision à ce qui est, ce qui est vivant, ici et maintenant.
Y a-t-il une Céline qui cherche, en quête spirituelle, ou y a-t-il juste une recherche, une quête spirituelle, sans personne aux commandes? Que VOIS-tu?
Et s'il n'y avait personne aux commandes, ça ferait quoi?
Qu'y a-t-il quand les pensées qui reconstruisent une Céline ne sont pas là?
Comme pour les exercices avec les perceptions, je ne vois personne qui cherche, seulement une recherche.

J'ai tout de même cette impression d'une Céline qui veut répondre à tes questions. Là je n'arrive pas à voir aussi clairement que pour la question précédente la succession attention/commentaire.

Quand il n'y a pas les pensées qui reconstruisent une Céline, il n'y a pas de recherche du tout.

Merci Fred, j'essaierai de regarder tout ça à nouveau demain dans un autre contexte.

Céline.

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Tue Apr 25, 2017 11:54 am

Bonjour Céline,
Quand il n'y a pas les pensées qui reconstruisent une Céline, il n'y a pas de recherche du tout.
Bien vu!
Oui effectivement l'attention se déplace seule et le commentaire arrive après, parfois tellement peu de temps après que ça semble simultané. J'ai aussi essayé de décider à l'avance d'un objet d'attention mais réalisé que la "décision" arrive forcément une fois que l'attention y est déjà, même si c'est vraiment très rapide. Bon c'était un peu comique, un genre de 1-2-3 soleil ingagnable.
Beau regard dans l’expérience directe! Merci!
il n'y a que l'attention puis le commentaire en presque simultané mais pas tout à fait. C'est assez surprenant comme découverte!
Qu’est-ce que cela implique pour un « moi qui décide »? Toujours armée de cette vision directe, peux-tu regarder et observer ce qui se passe ‘en temps réel’ quand il s’agit des petits choix de tous les jours? C’est important de ne pas ‘analyser’ des choix-souvenirs ici, mais de regarder comment ils se déroulent en ‘live’. Raconte-moi ce que tu observes.
J'ai tout de même cette impression d'une Céline qui veut répondre à tes questions. Là je n'arrive pas à voir aussi clairement que pour la question précédente la succession attention/commentaire.
Allons au fond de la question. Dans le vivant, la fraîcheur de ce qui est, c’est quoi, cette « impression d’une Céline qui… »? Comment se manifeste-t-elle? Est-ce juste une pensée, ou une pensée qui commente une sensation? Comment est cette sensation? Y a-t-il un lien évident entre la sensation pure (avant toute interprétation) et son étiquette (une Céline qui)?

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
linecece
Posts: 50
Joined: Tue Apr 11, 2017 8:51 pm

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby linecece » Tue Apr 25, 2017 3:53 pm

Ok Fred merci; un peu patraque et super fatiguée aujourd'hui, je pense que je vais m'écrouler tôt ce soir et répondrai donc demain!

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: besoin d'aide pour provoquer le déclic!

Postby Freddi » Tue Apr 25, 2017 4:01 pm

Bien sûr ! Repose-toi bien et à demain.
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 2 guests