Soif

User avatar
Lucie
Posts: 180
Joined: Sat Mar 28, 2015 6:47 pm

Re: Soif

Postby Lucie » Sat Apr 04, 2015 7:53 am

Bonjour Fred,

Oui, simplement une pensée liée à la peur anticipée de "perdre quelque chose"!
Je la vois qui virevolte comme un papillon, au lointain...

Oui, tu peux m'envoyer les questions qui résument notre exploration.

Tout est absolument pareil et tout est absolument différent...!

A vrai dire, beaucoup de questions surgissent sur tous les domaines de la vie...
Ravie de poursuivre avec toi et d'autres!

Merci

Nadine
La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu'elle fleurit (Angelus Silesius)

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: Soif

Postby Freddi » Sat Apr 04, 2015 10:16 am

Re-bonjour Nadine,

Voici les questions. Comme d’habitude, réponds avec ce que te donne la vision directe, ce qui est vivant, ici et maintenant.

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?

2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.

4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

5) Pourrais-tu décrire ce que sont la décision, l’intention, le libre arbitre, le choix, le contrôle ? Comment les évènements de la vie se déroulent-ils ? Es-tu responsable de quoi que ce soit ?
Donne des exemples à partir de ton expérience de tous les jours.

6) As-tu quelque chose à ajouter ?

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
Lucie
Posts: 180
Joined: Sat Mar 28, 2015 6:47 pm

Re: Soif

Postby Lucie » Sat Apr 04, 2015 8:18 pm

Bonsoir Fred,

Voici les réponses aux questions:

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?

Non, lors de l'investigation de ces derniers jours, j'ai pu vérifier que la personne, l'entité "je" n'existe tout simplement pas.
Utiliser "je", "moi", "Nadine" dans le langage (tel que je le fais actuellement) est purement fonctionnel, cela permet de partager et communiquer, mais il n'existe pas d'entité "je".
"Je" est une croyance, une structure faite de pensées diverses, basées sur un consensus, l'habitude et la mémoire.


2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

En ce qui concerne "Nadine", il y a eu plusieurs stades:
- d'abord la croyance que en tant que personne, je subissais la vie, mon passé, mon histoire, il fallait à tout prix améliorer, réparer les dégâts, ce qui m'a conduit à faire de nombreuses thérapies, de toute sorte, poursuivant un idéal de bonheur tout à fait fantasmatique
- puis la croyance que en tant que personne, j'étais maître de ma vie, continuant à vouloir améliorer, à purifier toutes les prétendues erreurs et imperfections, etc... arrivant un jour à une butée, à cette question: jusqu'à quand? jusqu'à quand purifier? n'est-ce pas sans fin? (Réponse, oui bien sûr, c'est sans fin!)
- puis la croyance que la personne est fort peu maître de sa vie, car de grands événements sont venus frapper assez fort pour remettre en question l'idée de "pouvoir personnel"
- enfin, depuis hier soir, voir que la vie se vit elle-même, simplement, que personne n'est aux commandes. Voir que "Nadine" est une pensée fonctionnelle, "je" n'est pas aux commandes et aucune pensée ni commentaire ne peut en rien changer le cours des choses. Pensées et commentaires surgissent mais ne sont pas attribuables à une entité séparée.


3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.


Je ressens une grande paix et tranquillité. Une profonde détente, une profondeur silencieuse. Même le corps est différent, ressenti de puissance tranquille.
Je vois les gens différemment. Ils sont comme ils sont. Une critique peut surgir, mais elle passe, et au-delà de ça il y a le silence.
Les autres, c'est moi. Dans le sens où ce qui est vrai ici, pour "moi", est vrai pour tout. Pour la chaise, pour l'oiseau, pour mon voisin, la serveuse du café.
La vie se vit. Sans personne.

Pas d'attentes, pas de projections, pas de désir que ce soit autrement. Même si des pensées critiques traversent, elles traversent. Aucune critique sur la critique.

La croyance qu'il manque quelque chose a disparu. La frustration qui va de pair également.
Tout est tellement plus simple! Et il y a aussi une réelle bienveillance pour tout ce qui est, sans sélection.


4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

"Pourquoi supposer qu’une action nécessite de facto quelque chose ou quelqu’un qui fait l’action ? N’est-ce pas le mental qui tente d’expliquer avec les moyens du bord, sujet - verbe - objet. La pensée est duelle, elle divise, sépare, catégorise. L’expérience est une. Quand l’attention revient vers l’expérience, le mental peut s’agiter autant qu’il veut, même en se trouvant une nouvelle identité (« Mais alors, qui voit ? Dans ce cas, je dois être la conscience, la Vie, Dieu » etc), cela ne changera absolument rien à ce qui est.
Personne n’a jamais fait l’expérience de la dualité. Non seulement n’y a-t-il pas de dualité, mais il n’y a personne pour en faire l’expérience …
Contemple un moment cette question : et s'il n'y avait que cette mouvance continue, l'expérience, la vision directe, sans personne aux commandes ?"


Il y a eu trois déclics:
1) tu as écris "Personne n’a jamais fait l’expérience de la dualité. Non seulement n’y a-t-il pas de dualité, mais il n’y a personne pour en faire l’expérience …"
Premier court-circuit du mental, une sorte de stupeur, le silence
2) dans le même message, tu as fait référence au mental qui se prend pour Dieu...
A la lecture de ces mots, l'impression que quelque chose a été démasqué, suivi d'un grand éclat de rire.. oui! vu!
J'ai effectivement toujours cru qu'il y avait un "super-je", qui a d'ailleurs revêtu plusieurs noms: Dieu, Soi supérieur, Conscience, Absolu
3) sujet-verbe-objet, une seule chose... il n'y a que l'expérience directe.
Mental court-circuité, mis hors service. Et une autre compréhension non-mentale se produit.


5) Pourrais-tu décrire ce que sont la décision, l’intention, le libre arbitre, le choix, le contrôle ? Comment les évènements de la vie se déroulent-ils ? Es-tu responsable de quoi que ce soit ? Donne des exemples à partir de ton expérience de tous les jours.

Décision, intention, libre-arbitre, choix, contrôle ne peuvent avoir de sens que si on croit à l'entité "je".

Il n'y a pas de responsabilité, même dans les tous petits actes, puisqu'il n'y a personne pour être responsable... mais ce n'est pas non plus synonyme de licence ou de permissivité. Car licence et permissivité (tout comme responsabilité) font référence au "je".
Ni responsable, ni soumis, ni victime, etc... Tout ce vocabulaire présuppose le "je".

Des exemples?
A vrai dire je ne vois pas comment expliquer que les actes se déroulent tout seuls, tout comme les pensées et les perceptions.
Comment expliquer cela?
Il n'y a tout simplement pas de sujet au verbe, il y a action.
C'est une autre grammaire!
"Je prépare le repas" > le repas se prépare
"Je décide d'appeler une amie" > la main se tend et prend le téléphone, et les doigts composent le numéro

6) As-tu quelque chose à ajouter ?

Dans le premier message, j'ai écrit: impression de mourir de soif alors que je suis immergée dans la rivière!
Aujourd'hui, je vois qu'il n'y a que la rivière, elle coule et se déroule, sans pourquoi, sans comment. Il n'y a personne qui puisse avoir soif...!


S'il y a un point à compléter, à éclaircir, à approfondir, à explorer, je suis disponible.

Merci Fred!


Nadine
La rose est sans pourquoi, elle fleurit parce qu'elle fleurit (Angelus Silesius)

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: Soif

Postby Freddi » Sat Apr 04, 2015 9:20 pm

Merci pour ces réponses détaillées, Nadine, je vais maintenant inviter les autres accompagnateurs à jeter un regard sur notre échange. Je reviens vers toi dès que j'ai des nouvelles.
A très vite,

Merci encore pour le plaisir et le privilège de t'accompagner.

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: Soif

Postby Freddi » Sun Apr 05, 2015 11:00 am

Bonjour Nadine
Quatre autres guides ont maintenant lu notre échange, et il n'y a pas de question supplémentaire ...
Je vais de ce pas t'envoyer un message privé pour la suite.
A très vite,
Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts


Return to “Français (archives)”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 4 guests