Page 1 of 1

Présentation

Posted: Fri Jul 19, 2013 3:26 pm
by annegaelle
Bonjour à tous,

En espérant faire cette présentation dans la bonne case :-)

L'idée d'un " monde" qui soit en-dehors de moi, de ce que je suis, s'est tout à coup faite avaler justement dans ce que je suis. Au-delà du concept du " non-moi" dans lequel finalement rien n'a été réalisé qui puisse être vécu réèllement, il y a l'état au sein duquel tout est moi.
Pas de " non-moi" qui flotte sur un support inconnu, mais tout à coup la vision que le monde, entendons, la manifestation dans sa totalité, est ce que je suis. cherchant le non-moi, je trouvais toujours quelque-chose. En cherchant, je créé et je fabrique un univers dans lequel chemins, idées, désirs et recherches persistent en étayant la certitude d'être séparée. séparée de: cela que je désire, cherche, convoite, espère etc.
En réalité, en ne suivan aucun fil abstrait, concepualisé, objectivé, il est vu que ce qui est vu, ne peut l'être que par la grâce d'être. Et, ici, maintenant, qui est là? Qui est? Seulement moi. Ce forum, vous tous que j'imagine pouvoir me lire, êtes EN moi, seulement l'IDEE, le CONCEPT que je peux me faire de " vous".
Alors être, ça ne se voit pas, c'est. Cela ne peut que être, il n'y a que moi qui puisse être.
Ce moi-là, sans doute peut-on l'apeller le Soi. Mais cela en moi ne résonne pas ainsi car, nommer le Soi, c'est en créer une distance, c'est enter d'objectiver ce qui par nature ne peut absolument pas l'être. dire mon Soi, est un non-sens.
Alors je n'ai pas vu l'absence de moi. Au contraire: Il n'y est que moi; qu'un seul moi, qui ne peut s'utiliser qu'à la première personne. de même que je peux dire JE SUIS, je ne vais pas dire ELLE EST. Car cela ramène à l'objectivation , à la désignation, au pointage vers quelque-chose.
Ce moi-là est tout à fait personnel donc, car il se vit en tant que JE. En même temps, c'est un paradoxe, ce moi-là, si il contient l'univers et le temps, comment peut-il être autre qu'impersonnel? Tout contenir, ne rien contenir...c'est une égalité; Contenir le tout, et contenir le rien, c'est de toute façon être un espace libre et infini.
Je mets l'accent dans mon expérience sur le fait que chercher le non-moi, à été une route inversée; c'est à dire tout faire pour nier, refuser, ce qui est, cette évidence d'exister, d'être, d'être ce que je suis. Il en résulte qu'à mes yeux, l'impersonnel apparaît lorsque le personnel est englouti dans son acceptation la plus grande, c'est à dire TOUT ce qui est ici et maintenant. Tout cela est personnel. Quand il n'y a plus de séparation entre le personnel et ce qui est, alors il n'y a que l'impersonnel. Cela qui est.

Soyons donc, et regardons s'exprimer ce que nous sommes au travers de toutes les manifestations apparentes: personnes, choses,, évènements, pensées. Tout cela nous parle. Et ne peut parler qu'à nous-mêmes. cela est de toute fa4on ce que nous sommes; De la même manière que nous rêvons la nuit de personnages que notre inconscient fabrique, nous vivons le jour des expériences que ce que nous sommes fabrique.

C'est une libération que d'être le conteneur; le conteneur même du moi qui cherche.

Dans son Amour,

Anne-Gaëlle

Re: Présentation

Posted: Sat Jul 20, 2013 1:21 am
by Chronophonix
Bonsoir Anne-Gaëlle

Souhaites-tu simplement partager ici ce que tu vis, ou as-tu une question plus précise à nous poser ? Voudrais-tu nous parler de ce qui t'a amené à cette réalisation que tu décris fort bien dans ton message ? Es-tu intéressée à participer à ce forum ? Juste un détail, cependant : nous ne cherchons pas ici quelque chose que l'on pourrait appeler le «non-moi», nous cherchons simplement à conduire les personnes à voir directement l'illusion du moi, le fait illusoire de la pensée «moi». Lorsque cette illusion est percée à jour, l'évidence d'exister, l'évidence d'être et l'acceptation inconditionnelle de «ce qui est», tel que c'est, se révèlent sans qu'il soit nécessaire d'y surajouter la pensée «moi». Lorsque cette évidence lumineuse est vécue directement, instant après instant, alors, effectivement, il ne reste que l'impersonnel, «Cela qui est». Ce qui ne nous empêche nullement de nous exprimer conventionnellement à la première personne, bien entendu, sinon, nous n'aurions plus rien à dire !

Namaste

Michel (chronophonix)

Re: Présentation

Posted: Sat Jul 20, 2013 8:08 am
by annegaelle
Bonjour,
Merci pour l'accueil. Je participerai volontiers à ce forum, à tout le moins si cela lui amène quelque-chose d'utile.
Je répondrai également à toutes questions sans mystère aucun.
Ce qui m'a amené à cette découverte, ne peut pas vraiment se situer dans le temps. Une recherche spirituelle s'est amorcée il y a 4 ou 5 mois, mais ce qui lui a donné un point final, vient du nulle part. Des êtres ayant redécouvert leur vraie nature m'ont accompagné. Cela dit, c'est quand il est vu que les autres, ne sont autres que moi-même, que la poursuite d'un rêve et du rêve, se calme, voire s'éteint. Plus besoin d'une lumière de compréhension quand on ne s'aventure nulle part: être permet de voir sans nuance de clarté.

Y a t'il une cause à la découverte de la cause? Il semble que l'approche spirituelle, mystique m'a parfois éloignée. L'approche très, très terre-à-terre a mieux convenue pour dépasser les résistances. Par exemple, comment nier que ce qui est devant mes yeux, est devant mes yeux, et qu'il s'agit donc de mon environnement? Et que donc je peux conclure: C'est à moi! Cette logique implaccable est tout à coup descendue, s'est faite avaler, emportant ainsi le monde entier. Je ne m'appuie que sur mon expérience, mais je tenais à ajouter encore une chose; Il semble que la souffrance engendrée par un " moi" illusoire mais vécue avec force, n'est pas négligeable, et le soigner, le choyer, voire même le sécuriser, permet aussi qu'il se dilate, s'étende et laisse un peu d'espace au regard, sans entâmer une forme de guerre contre soi-même.
Mon histoire personnelle, bien que se révélant comme étant une construction et non la Réalité ultime, je la porte avec amour, acceptation et tendresse. C'est aussi ce qui m'a permis de voir, dans cet amour-là, que Je Suis Cela qui contient ceci...
Tous les chemins sont possibles; Tous les chemins sont erronés; Tous les chemins vont partout, tous les chemins vont nulle part. Pas de chemin qui puisse nous perdre; Pas de chemin qui puisse nous retrouver. juste l'emmerveillement qu'il n'y a que Cela.

La poésie, fut une fenêtre ouverte depuis toujours, puis j'ai vu que j'étais la fenêtre! Voilà aussi une cause...

Amitiés,

A-G

Re: Présentation

Posted: Sun Jul 21, 2013 12:47 am
by Chronophonix
Bonsoir, Anne-Gaëlle

Il existe un groupe Facebook qui fédère les personnes qui ont une activité de guide sur ce forum. Ce groupe nous sert aussi à communiquer entre nous sur des sujets pratiques, ou simplement pour des partages divers. Si tu as un compte sur FB, je peux t'inscrire sur ce groupe.

Par ailleurs, en parcourant quelques fils de discussion sur le forum, tu pourras voir comment cela fonctionne et comment nous amenons petit à petit les personnes à découvrir leur vraie nature en passant à travers l'illusion du «moi». Tu pourras aussi constater que ça ne marche pas toujours, certaines discussions durent longtemps sans résultat apparent. Dans d'autres cas c'est très rapide. Donc, la proposition de guider à ton tour des personnes est ouverte, à toi de me dire comment tu ressens cela.

Juste pour savoir, avec qui as-tu travaillé ?(«Des êtres ayant redécouvert leur vraie nature m'ont accompagné.»)

Un commentaire en passant :
Il semble que la souffrance engendrée par un " moi" illusoire mais vécue avec force, n'est pas négligeable, et le soigner, le choyer, voire même le sécuriser, permet aussi qu'il se dilate, s'étende et laisse un peu d'espace au regard, sans entamer une forme de guerre contre soi-même.

Absolument ! Accepter et aimer ce que nous sommes inclut tout ce que nous sommes, y compris les manifestations personnelles résiduelles, les réactions encore possible, qui lorsqu'elles sont vues sans jugement, telles quelles, viennent trouver tranquillement leur place au sein de Cela, au sein de la Présence, et s'y résorbent spontanément, sans résistance.

Namaste
Michel

Re: Présentation

Posted: Sun Aug 04, 2013 4:15 pm
by annegaelle
Bonjour Michel, Bonjour à tous,

Ce délai de réponse assez long n'était pas volontaire; En effet pas d'accès Internet depuis les vacances :-)
Volontiers pour l'inscription sur le groupe FB.
Après la lecture de bon nombre de discussions, il est perceptible qu'elles amènent des prises de conscience pour leurs participants, et parfois peut-être plus. Toutefois, je garderai une réserve quant à parler d'éveil.
D'ailleurs, il semble que ce ne soit pas le propos ici...
Je reste ainsi disponible et ouverte pour accompagner celui-là qui le voudrait.
Michel, tu parles du " comment" nous accompagnons les personnes. Cela signifie-t'il qu'il y a une sorte de " ligne" conductrice à suivre, de chemin pré-frayé qu'il incomberait de respecter pour accompagner sur ce forum? Un langage à suivre...? En aucun cas je ne souhaiterais détourner l'ambition et la formule du forum, ça va de soi.

Pour la question sur les êtres que j'ai pu suivre, il y en a beaucoup, et c'est avec joie que mes pas les plus récents se sont posés près de ceux de Gérard.
Il y a eu, dans des conditions parfois inattendues, des rencontres, souvent brèves, telles des doigts levés vers le ciel.
De ces dernières, l'intuition s'est embrasée, et le goût du feu jamais plus n'a pu me quitter.
Pour reprendre le mot " travail" s'il faut que cela en soit un, j'ai " travaillé" durant 7 ans avec un psychotherapeute, ( qu'en sais-je?!) Ce fut, un don, une clarté, et résolvant certes, les histoires du personnage, il me laissait présager l'immensité du vide surlaquelle voulait s'appuyer l'idée d'être ceci, d'être cela.
Et puis j'ai lu. beaucoup beaucoup lu, sans plus me souvenir de tous es auteurs, si ce n'est Prajnanpad, que vraiment j'ai beaucoup aimé.
Finalement, c'est aussi sur le forum de Jean-Marc Mantel que des pas se sont faits, mais avant tout, les personnes avec qui j'ai le plus travaillé, de la manière la plus DIRECTE qui puisse être, en tant qu'Enseignants Absolus pour me désigner sans cesse dans ma nature, sont mes enfants; Présents, et révélants ainsi tout ce que je ne suis pas; par la force de l'Amour, tout brûler ce qui n'en est pas.
Je ne prétends aucun éveil, aucune illumination, aucune résolution de quoi que ce soit. Je prétends que la prétention à quoi que ce soit est drôle, et à partir de là, on peut rire...Rions :-)))

LOVE

Re: Présentation

Posted: Sun Aug 04, 2013 5:39 pm
by Chronophonix
Bonsoir Anne-Gaëlle

Pour t'inscrire sur le groupe, il faut que tu me donnes ton nom ou pseudo facebook (par message privé, si tu préfères) afin que je t'envoie une «demande d'amitié». Une fois que tu auras accepté l'invitation, je t'ajouterai sur le groupe F.UNleashed, sur lequel tu pourras d'ailleurs retrouver Gérard (Gérard Ji, GG1 sur le forum).
En ce qui concerne la «ligne conductrice» de nos accompagnements, tu as pu t'en faire une idée à travers la lecture de discussions, et tu pourras compléter cela en lisant des textes en français ou en anglais disponibles sur FB. Et surtout, il y a notre boussole intime : notre intuition, et c'est elle qui bien souvent va nous faire sentir quelle est la question vraiment éclairante à poser à la personne que nous accompagnons.

A très bientôt
Namaste
Michel

Re: Présentation

Posted: Mon Aug 05, 2013 3:32 pm
by Chronophonix
Un petit post-scriptum : à deux reprises dans ton dernier message, tu emploies le mot «éveil»
Toutefois, je garderai une réserve quant à parler d'éveil.

Je ne prétends aucun éveil

Qu'est-ce donc pour toi que l'éveil ? D'après ta propre expérience, bien sûr...

Et puis je voulais te dire que j'aime beaucoup ce que tu écris à propos de tes enfants, d'autant plus que j'en ai aussi, et que je peux témoigner qu'ils sont vraiment là quand il s'agit de «me désigner sans cesse dans ma nature»...

Namaste
Michel

Re: Présentation

Posted: Mon Aug 05, 2013 6:10 pm
by annegaelle
Coucou,

Qu'est-ce donc que l'éveil? un mot. comme un autre. Un mot qui désigne un objet aussi illusoire que les autres tant qu'il est vu pour quelque-chose. C'est un mot que j'ai aimé, et qui pourtant aujourd'hui m'apparait toute fois assez vide: tel une armoire fourre-tout, parfaite pour cacher les vieux squelettes qu'on n'aime pas voir. Pour aller encore plus loin, je trouve dans ce mot, une division, une séparation, une mise à distance, de l'Autre ( même soi-même) qui n'est pas éveillé. D'un autre côté, c'est vrai qu'il y a une sensation de se réveiller, dans l'instant, exactement comme lors du rêve nocturne avec une espèce de: " ha mais c'était pas vrai!"

il n'y a pas de croyance en une " évolution" différente entre l'une ou l'autre personne; A mon sens, comme le mental est un simple mouvement, il n'y a pas de personne-mentale qui s'éveille et l'autre qui ronfle...il y a la Vie; Elle qui est, elle qui joue à être ici ou là, et qui contemple son reflet en 1000 perspectives, de elle à elle, embrassant le mental comme le corps, le temps comme la matière, le feu et l'eau, dans une étreinte sans espace, perpetuellement renouvelée; a travers mes yeux, les tiens, et tous les autres, elle se regarde, et son regard et le PARTOUT, sa magie réside en ce croisement de vision; ce retournement qui ouvre à une vision égale entre la pluie, le soleil, le laid et le merveilleux; Une vision qui Est et qui ne Voit que Cela qui Est. l'éveil est partout tout le temps, la Vie est éveillée à elle-même, le monde est en éveil, le souffle est en éveil, et la croyance en quoi que ce soit est elle aussi l'expression de cet éveil;

C'est ainsi, s'il faut parler d'éveil, que je l'entends.

L'éveil c'est de souffrir avec Amour, et de voir la grâce dans la douleur, celle qui pétrit et fait hurler de 1000 voix une blessure de fond résonnante avec l'humanité souffrante entière.
La joie, c'est aussi à mes yeux, cette grâce qui arrive dans le coeur quand il souffre tant qu'il eclate en un abandon total, et qu'il bat au tempo universel; Pas de vrai, pas de faux, juste la perfection de l'instant avec son chercheur et son découvreur, son vieillard et son enfant, son éveillé et son endormi...
Que c'est bon...

Ag