pour ce qui est.....

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Wed Apr 25, 2018 3:57 am

LU est un guidage ciblé pour voir qu'il n'y a pas de "moi" réel, intrinsèque - Qu'est-ce que vous comprenez par là ?

Les interrogations personnelles depuis des années (issu de mon coeur ou de mon raisonnement intellectuel), mes quelques maigres lectures et pratiques, je crois comprendre que cet espace de proximité dans lequel nous vivons n'a de vérité que celle que nous lui donnons. Du moins la tendance qui m'habite aurait tendance à être celle ci.


Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?

Eprouver mes propres et plus intimes convictions aussi bienveillantes et réelles que je puisse penser qu'elles soient, en allant au delà de ce qui est donné à paraître. Et in fine accueillir et accepter ce qui est.
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ? je ne sais pas trop à quoi m'attendre. plus j'avance et moins je suis en attente de....
Et je suis bien avec ça. Ici je vois un échange possible autour de l'authenticité, l'honnêteté....notamment envers soi-même. La plus dure à éprouver bien qu'elle paraît dans le même temps facilement accessible.

Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation?

J'ai toujours été interpelé par ce qui se dégage des gens autour de moi lorsqu'ils vivent telle ou telle expérience de vie qualifiée de bonne ou mauvaise. Je n'ai aucune prétention d'être je ne sais quoi ou de savoir faire je ne sais quoi. J'aurai l'impression d'être un charlot en disant cela. Je vis juste avec l'idée que je crois ressentir ce qui se passe chez l'autre parfois. Je crois parfois savoir, à la posture, les habits choisis, au mots utilisés, à la qualité du grain de peau, les cheveux, le regard, les intonations....etc etc, si la personne va bien ou pas, et de savoir parfois trouver les mots qu'elle a besoin d'entendre pour décanter quelque chose.

J'ai été un enfant pereux sur beaucoup de "broutilles".
Par exemple, me retrouver dans l'obscurité, dehors ou dans certains endroits était pour moi une situation apeurante. J'avais des ressentis apeurants. Pendant longtemps également, j'ai fait des cauchemars où je me suis battu contre absolument tout et n'importe quoi de physique ou métaphysique de quelque nature que ce soit. Vraiment de toute nature. Les histoires à dormir debout inexplicables, dites tirées de faits réels, me faisaient terriblement peur, et probablement parfois encore un peu aujourd'hui.

Et puis un jour, un moment de vie, une rencontre anodine, une suggestion, un seul livre que je n'ai même pas fini (j'ai décidé de le lire à mon rythme et quand j'en ressentirai l'envie), UN REVE incroyable et pourtant tellement banal (sur cette supercherie qu'est LA DUALITE. je redis comme cela parce que je l'ai vécu ainsi dans mon rêve), et ma vie déjà plutôt chouette, change....ou plutôt mon angle de vue sur quasiment TOUT change, et elle (ma vie) se transforme avec. Depuis et parallèlement à mon emploi actuel que je qualifie d'alimentaire (ce qui me va bien aujourd'hui), j'ai suivi des formations en sophrologie, reiki et access bars. Non pas par conviction particulière mais parce que ces formations se présentaient à moi. Aujourd'hui j'en suis juste à penser que quelque ce soit la pratique, le protocole, le courant de pensée philosophique ou religieux, tout véhicule la même idée de bienveillance et l'amour qui est notre essence....selon moi aujourd'hui. et au delà des pratiques, c'est l'intensité de l'amour que nous mettons dans ce que nous faisons, qui fait que cela a un effet sur ce qui se vit présentement. Alors, je vis juste avec la simple idée que quoique je fasse dans ma vie, je le fais non pas en raisonnant mais en résonance avec ce que je pense être moi...en tout cas je tends vers cela; et même cela je suis prêt à l'éprouver pour aller jusqu'au bout de ma rencontre avec ce, qui/que, je qualifie de moi.
Peut être suis je confus dans mes termes.
j'aime l'idée que tout est déjà là, quelque part ici enfoui là en nous, autour de nous, si proche. Quelque chose qui dépasse ce qui est donné à voir là ici et maintenant. Et parfois ça ressort, parfois ça se terre. Parfois la sensation d'être là, en lien direct avec ce que je pense être et parfois un peu moins en lien, piqué par le pratico-pratique de cette vie terrestre. Alors j'arrive avec aucune certitude réelle, quelques bonnes convictions quant même que je suis pourtant prêt à éprouver.
Je ne sais pas vers quoi je tends avec cette démarche. ce site je l'ai découvert il y a 3 ans via une rencontre. A l'époque j'ai hésité et me suis dit que ce n'était pas le moment. Aujourd'hui je ne sais toujours pas si c'est le moment. Je crois dans les bienfaits du hasard, alors.....who knows who cares....

belle journée,

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Thu Apr 26, 2018 1:20 pm

Je crois que j'aurai pu résumer tout ça en disant que je ne demande qu'à voir ce qui est à voir si cela m'est permis. Je suis régulièrement intrigué par le "et c'est quoi tout ça finalement ? Qu'est ce qui est vrai dans tout ça ? Qu'est ce que nous sommes finalement?"

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Sun Apr 29, 2018 2:25 am

Bonjour,

Mon nom est Daniel de la région de Montréal au Canada. Heureux de faire ta connaissance. Je me propose de t’accompagner dans ce processus :)

Voici quelques règles de fonctionnement :
Écrire quotidiennement, autant que possible, même si ce n'est que pour dire que tu me répondras plus tard. Je ferai de même.
Mettre de côté, la durée de notre échange, toute pratique/lecture spirituelle.
Aussi, je te demanderais d'accepter le déni de responsabilité:
https://www.liberationunleashed.com/fr/ ... tissement/

Si tu es d'accord avec ce qui précède, nous allons pouvoir commencer.

À plus

PS. Quel prénom dois-je utiliser dans nos échanges?

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Mon Apr 30, 2018 5:59 am

Bonjour Daniel,
Je te remercie beaucoup. J'accepte ton accompagnement avec plaisir.
Tu peux m'appeler Nill.

Belle journée,

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Mon Apr 30, 2018 1:57 pm

Bonjour Nill,
Je crois que j'aurai pu résumer tout ça en disant que je ne demande qu'à voir ce qui est à voir si cela m'est permis. Je suis régulièrement intrigué par le "et c'est quoi tout ça finalement ? Qu'est ce qui est vrai dans tout ça ? Qu'est ce que nous sommes finalement?"
Excellent, c’est bien la réponse à cette question « c'est quoi tout ça finalement ? », que nous venons trouvé chez LU.

D’abord une mise au point.

Ici, tu ne trouveras pas d’expérience extraordinaire (non pas qu’elles ne peuvent se produire, mais elles vont et elles comme toutes les autres).
Tu ne trouveras pas d’expérience permanente (elles vont et elles comme toutes les autres).
Ce qui peut potentiellement changer, n’est pas l’expérience elle même, l’expérience du quotidien, mais ton interprétation ou ta relation à celle-ci.
La vie reste la vie avec ses hauts et ses bas...

Cela dit, lançons nous!
je ne demande qu'à voir ce qui est à voir si cela m'est permis
Ne vois tu pas déjà ce que tu vois? Il y a dans cette phrase, un sous-entendu : « voir ce qui est à voir » semblent être quelque chose de spécial puisque ça demande une permission. Tu cherches quelque chose de spécial? Que cherches-tu?

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Mon Apr 30, 2018 3:53 pm

Bonjour Daniel,

Je partage cette idée que le caractère (important, moins important, neutre, positif, négatif) d'une expérience est relatif à l'angle de vue que l'on adopte face à l'évènement. Du coup j'en suis arrivé à penser qu'il n'y a pas de vérité dans l'absolue. Tout du moins dans cet espace matérialisé pratico-pratique de notre vie terrestre.
Je tends vers ça.

Du coup, je me questionne souvent sur ma posture (est ce que je comprends l'expérience que je vis, ce qui se joue et est ce que je fais au mieux à défaut d'être bon ou mauvais. Est ce que je suis dans la justesse de ce que je suis).

Oui c'est vrai, je vois effectivement ce que je vois. Mais de quelle vision s'agit il ?
Je vois ce que je vis par mes yeux, je vois ce que je vis quand je ressens, quand je regarde ce qu'il se passe en moi. Certaines vues étant parfois plus floues que d'autres...

Et en fait, au final, je finis par me dire qu'il doit y avoir une manière de regarder une expérience pour ne pas se tromper alors même que je crois en l'idée que l'erreur nous apprend aussi. Mais pour rester tout à fait juste, je crois moins apprécier d'apprendre dans l'erreur. Je finis souvent par accepter ce qui est, ou du moins ce que je crois être, mais parfois, je dois avouer me sentir davantage dans la résignation que dans l'acceptation, ce qui ne me rend pas à l'aise.

Alors est ce que je regarde avec le bon outil et est ce que je me vois tel que je suis ?

Lorsque je regarde une expérience se produire (un évènement ou alors lorsque je me regarde faire), il m'arrive régulièrement de m'interroger. Et c'est probablement ici que je crois espérer, tu as raison, une chose spéciale : le regard juste ou le juste regard (je ne sais pas comment le dire) sur ce qui est.

Et quand tu parles de permission, tu as raison également. Lorsque je prie à ma façon et/ou fais un souhait, je demande toujours à ce que les choses arrivent maintenant, si elle sont en accord avec l'univers/Dieu/Gaia/la source universelle, la Terre mère...etc peut importe le nom qu'on donne.

Alors ma demande de permission latente vient probablement de là. Je demande à voir ce qu'il y a à voir (dans sa vision la plus juste, conforme à ce qui est) en accord avec la volonté de ce qui est....

merci Daniel,

Nill

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Tue May 01, 2018 2:18 pm

Bonjour Nill,

Merci pour ton message. Je sens beaucoup d’ouverture et d’honnêteté dans ton propos et c’est bon signe.
Je partage cette idée que le caractère...d'une expérience est relatif à l'angle de vue que l'on adopte face à l'évènement.
Je partage tout à fait cette idée que l’expérience est relative à l’angle (le point de vue, la vision des choses) que l'on adopte face à l'évènement.
Du coup, je me questionne souvent sur ma posture[...]
Un guide sur ce site disait : « toute posture est une imposture », et pour moi cette affirmation est juste.
Oui c'est vrai, je vois effectivement ce que je vois. Mais de quelle vision s'agit il ?[...]
Là tu touches un très bon point. Nous allons y revenir.
Alors est ce que je regarde avec le bon outil et est ce que je me vois tel que je suis ?
Il n’y a pas deux outil pour voir, en fait, il n’y a que « voir ». Aussi, il est tout à fait possible de « se » voir tel que nous sommes sans avoir recours a notre conditionnement, nos croyances, nos interprétations etc.

Maintenant, revenons au point important, la question de quelle vision s’agit-il?

Je te donne un exemple. Par contre, comme tous les exemples ayant trait au sujet que nous touchons ici, il est limité, il a ses forces et ses faiblesses. Mais il est suffisamment aidant pour l’utiliser. Alors voilà:

Nous allons explorer "ce qui est" versus "ce qui n'est pas".

Ce qui est, c'est l'expérience directe, l'expérience brute, sans intermédiaire, sans interprétation. Elle se trouve dans le ressenti, le vécu, plutôt que dans ce que disent les pensées (interprétations, concepts, croyances...)

Je te donne l'exemple d'un voyage à Bali.

Dans le premier cas, tu es réellement à Bali. Tu fais l'expérience des sons, des odeurs, de la vue magnifique, le contact des pieds sur le sable, l'odeur de l'océan, la chaleur du soleil etc. Ici tu ressens, tu vis, tu fais vraiment l'expérience de Bali. Pas d'intermédiaire, pas d'imagination, pas d'interprétation...qu’un vécu.

Dans le second cas, tu penses aller ou tu t'imagines être à Bali. Tu expérimentes donc Bali par l'entremise des pensées, de l'imagination, de ce que tu en sais, de ce que tu en as lu et peut être même des souvenirs que tu en as si tu y es déjà allé. Mais ce n'est pas l'expérience directe de Bali. Ce qui est directement expérimenté, ce sont des pensées, des souvenirs, une situation fruit de l'imagination etc.

Donc il y a l'expérience directe et immédiate du moment, celle du ressenti, et celle qu'on pourrait appeler l'expérience indirecte, conceptuelle, faite de pensées, de souvenirs, d'imagination, de savoir etc.

Tu vois la différence ?
Vivre Bali, ressentir Bali où s'imaginer, être à Bali.

Faisant référence à Bali, qu'est-ce qui est et qu'est-ce qui n'est pas? Bali no 1 ou Bali no 2 ?

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Wed May 02, 2018 6:39 am

Bonjour Daniel,
Je pense te répondre ce soir.
Belle journée

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Wed May 02, 2018 1:24 pm

Bonjour Nill,

On se reparle...

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Wed May 02, 2018 8:49 pm

Bonjour Daniel,

Je dois reconnaître que je mets de l'importance dans cet accompagnement à essayer de coller au mieux à ce que je ressens. J'ai parfois l'impression que la bascule, dans ce que l'on croit être nous, pourrait vite se faire aussi.

et comme tu le dis,
il est tout à fait possible de « se » voir tel que nous sommes sans avoir recours a notre conditionnement, nos croyances, nos interprétations etc.
je ne suis pas certain de toujours réussir mais j'aime l'idée.
« toute posture est une imposture »
La phrase de ce guide m'a interrogé :) . Puis pour ne pas te faire un chapitre avec des actes 3 scène 2, Alinéa 6, verset 13, j'ai tenté de rester au plus près de mon ressenti. Je me dis que ce n'est pas toujours simple de faire fit de tout, pour juste laisser être ce qui est.
Le terme qui me vient est "acceptation". De ce qui est... particulièrement lors des expériences (de faits ou de soi) en apparence assimilable à du négatif. Il m'est déjà arrivé dans le passé, de ne pas me sentir en accord avec ce que je pensais être moi mais avec cette phrase de ce guide, peut être s'agissait il d'une.....posture que j'avais adopté.
Du coup j'en déduis qu'une posture serait une imposture dans la mesure où elle serait limitative et non représentative de mon être dans son entièreté.
je souris parce que je me dis que je suis la posture et l'imposture :)


Pour ce qui est de Bali, la présentation a induit chez moi, la réponse. Si ce qui est, est
l'expérience directe, l'expérience brute, sans intermédiaire, sans interprétation. Elle se trouve dans le ressenti, le vécu, plutôt que dans ce que disent les pensées (interprétations, concepts, croyances...)
, alors le fait d'être à Bali serait plus réel.

En reprenant l'énoncé, ma réponse est BALI1.

Ceci-dit, une réflexion m'est venue. Il se trouve que je n'y ai jamais mis les pieds à Bali donc je fais appel à mon imagination. Et quant bien même j'y aurais déjà été, je n'y suis pas actuellement et j'aurais fait appel à mes souvenirs.

Pour autant, dans tous ces cas je n'ai fait que visualiser l'expérience.

Alors y a t'il un Bali plus vrai que l'autre à cet instant T dans mon cas ? je crois que les deux ont leur part d'authenticité. ça n'est pas forcément la réalité mais la projection est authentique. je finis par penser que la réalité peut être bien différente selon si l'on regarde juste de soi ou si l'on regarde avec un soi tapissé de croyances et autres conditionnements.

Quoiqu'il en soit, merci pour le voyage, :)

Nill

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Fri May 04, 2018 5:53 am

Désolé Nill,

J’ai eu un imprévu aujourd’hui. Je répond demain

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Tue May 08, 2018 12:28 pm

Bonjour Nill,

Désolé pour le silence des derniers jours. Ma conjointe a eu des problèmes de santé. Tout va bien maintenant.
Du coup j'en déduis qu'une posture serait une imposture dans la mesure où elle serait limitative et non représentative de mon être dans son entièreté.
Oui c’est bien ça, toute posture est lié à un point de vue et donc nécessairement limité. L’idée ici est de trouver le point de vue qui les recoupe tous, celui qui n’est en opposition avec aucun.
Alors y a t'il un Bali plus vrai que l'autre à cet instant T dans mon cas ? je crois que les deux ont leur part d'authenticité.
Tu soulève un bon point. Par contre, peu importe l’exemple utilisé, il sera limité. Il est tout à fait impossible de capturer avec les mots, de ce dont il est question ici.

Le but de l’exercice de Bali est de faire ressortir le fait que très souvent, nous cherchons une réponse dans les pensées, dans le conceptuel, plutôt que dans le vécu. Le problème est que la réponse ne s’y trouve pas. Elle ne se trouve pas dans les pensées et plus vite cela est réalisé, plus grande sont les chances de voir qu’il n’y a personne à la maison (pas de je). La réponse a beaucoup plus de chance d’émerger si on se colle au ressenti plutôt qu’aux pensées.

Continuons. TOUT ce qui existe (ou la seule chose qui existe), est l’expérience présente?
Comment reçois tu cela?
Questions?
Commentaires?

Il y a évidemment un lien à faire avec Bali no 1, le vécu, l’expérience présente, celle où tu as les deux pieds en cet instant.

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Fri May 11, 2018 6:33 pm

Continuons. TOUT ce qui existe (ou la seule chose qui existe), est l’expérience présente?
Comment reçois tu cela?
Questions?
Commentaires?
Bonjour Daniel,

C'est une idée que je partage. Le présent est constant tant dans sa régularité que dans sa longévité et extrêmement éphémère à la fois. Chaque instant présent n'est aussitôt plus. Je vois "Hier" ou "il y a un instant" comme un présent qui n'existe plus et limite même qui n'existerait pas. Je dis qui n'existerait pas parce que le présent c'est maintenant. le passé c'est quoi ? un temps présent qui n'est plus ? Et puis je me dis que ce qui lui donne naissance et forme c'est que nous ne faisons que mettre des interprétations et des images sur un présent qui n'est plus pour en faire ce qui est communément appelé, des souvenirs. Des souvenirs que nous stockons dans ce qui est appelé, "passé". Juste pour se rappeler de ce présent permanent qui défile à chaque battement de cils. Et pour aller plus loin dans la réflexion de l'instant, je me dis à quoi bon vouloir se rappeler de quelque chose qui est là en permanence finalement ? y a qu'à regarder ce qui est :)
ça reviendrait à se dire que tout est là en chaque instant ?!

Quant au futur, ce fut un temps, j'y pensais assez. Et demain je ferai ci, et je réussirai ça. J'ai parfois atteint mes objectifs, parfois non. Il s'est parfois passé ce que j'espérais ou craignais et parfois non. Alors je joue de moins en moins à l'apprenti médium. Je laisse venir les choses. Et lorsque je me vois partir dans des spéculations, je reviens à l'instant présent en me disant qu'il arrivera ce qu'il doit arriver, le seul impératif désormais étant de suivre au plus juste et quotidiennement ce que mon ressenti me dit de faire pour être comme j'ai envie d'être......même si dans certain domaine (notamment professionnel) je ne fais pas toujours comme je le souhaiterais.

Donc à ce jour, j'ai plutôt tendance à croire que seul le présent existe. Et de fait, j'essaie de m'y fixer quotidiennement pour le vivre. Et pourtant parfois, je fais une sorte de projection je ne sais où, ni quand, en me demandant la raison de ma présence ici.

Tes questions me ramène à la posture et ça m'interpelle sur le "JE" ?
Au même titre que la posture, le JE serait aussi une vision limitée de ce qui serait ?
Je visualise l'idée mais mais ça reste quelque chose qui ne m'est pas encore véritablement familier. Je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire. L'idée est vue, mais ça s'arrête là. Je prends l'exemple de cette journée. si le JE est une idée, elle l'est pour tous. Alors s'il n'y a pas de JE pour moi, il n'y en a pour personne. Et du coup, ça devient même compliqué de s'expliquer. ça voudrait dire que ce qui est (et pour me faire comprendre je suis obligé de te dire que je parle de moi), est autre chose que ce qui paraît. ça vaut aussi pour tout ce qui est en face aussi (les autres personnes). Alors qu'est ce conglomérat de JE. Une pensée tu sembles dire, mais du coup, ce qui est réellement, est ce que ça reste une individualité respective ou est ce un tout ? Ce qui voudrait dire qu'il n'y a qu'un tout. Un tout dans une partie et une partie dans tout ?
je visualise l'idée, ne l'exprime peut être pas assez bien pour être compris, mais à cet instant JE ne sais pas me décoller de cette posture identitaire pour me voir dans l'autre, dans TOUT.

voilà ce que ça m'inspire.
et mes excuses pour le retard dans la réponse.

belle journée Daniel,
Nill

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: pour ce qui est.....

Postby DanielP » Tue May 15, 2018 1:49 pm

Bonjour Nill,
Donc à ce jour, j'ai plutôt tendance à croire que seul le présent existe. Et de fait, j'essaie de m'y fixer quotidiennement pour le vivre.
D’accord, mais comment fais-tu pour t’y fixer quotidiennement? N’es-tu pas toujours “dans” le présent? Peux-tu être ailleurs?

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Nill974
Posts: 11
Joined: Tue Apr 24, 2018 2:38 pm

Re: pour ce qui est.....

Postby Nill974 » Tue May 15, 2018 2:53 pm

D’accord, mais comment fais-tu pour t’y fixer quotidiennement? N’es-tu pas toujours “dans” le présent? Peux-tu être ailleurs?
En fait, dès que je me sens m'éloigner de ce qui est là maintenant, tout de suite, j'ai la sensation de me perdre dans les méandres des pensées qui m'entourent et m'emmènent parfois loin. Dans le passé ou le futur mais loin de l'instant présent.

Effectivement, je ne peux pas être ailleurs qu'ici et maintenant.
le futur ou le passé auquel je peux penser parfois, se fait dans l'instant qui est. Tu as raison.


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest