Un chemin vers la vie

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Wed Feb 21, 2018 7:21 pm

Bonsoir Sebastien,

Oui, reprenons !
Qui ou qu'est-ce qui la ressent ?
Ma première réponse serait de dire "moi". Mais "moi" n'est pas de l'ordre de ce qui est.
Ce que je suis au plus profond de mon être.... Ma conscience ? La vie qui est en moi qui se ressent elle même ?

Je ne sais pas. C'est une présence que je peux ressentir, mais je ne sais pas ce qu'elle est.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Wed Feb 21, 2018 11:11 pm

Bonsoir Axel
Je ne sais pas. C'est une présence que je peux ressentir, mais je ne sais pas ce qu'elle est.
Tout à fait.
Est-ce que cette présence est personnelle ?

Merci

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Fri Feb 23, 2018 7:23 am

Bonjour Sebastien,
Est-ce que cette présence est personnelle ?
Elle n'a pas d'identité, elle n'est pas personnelle. Je ressens même qu'elle est la même en chacun de nous. Ainsi qu'en toute chose.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Fri Feb 23, 2018 9:23 am

Bonjour Axel

Dans ton texte d'introduction, tu as écris :
"Néanmoins, je me ressens encore identifié à ce personnage et à mon mental".

Au vu de tes réponses, je me demande si ce ressenti perdure ?

Merci

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Sat Feb 24, 2018 4:38 pm

Bonjour Sebastien,
Au vu de tes réponses, je me demande si ce ressenti perdure ?
Il s'est très largement atténué. J'en ai fait l'expérience ne serais-ce qu'hier soir lorsque j'ai été confronté à ma peur de la trahison. Face à l'objet de ma peur, j'ai observé les émotions et les ressentis qui me traversaient, et j'ai fait la part entre ce qui était et ce qui n'était pas. Dès lors, il a été bien plus facile pour moi de comprendre qu'il ne s'agissait que d'un rôle et non véritablement de "l'être", et j'ai pu le laisser passer ces ressentis "négatifs", comme ils étaient venus.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Sat Feb 24, 2018 10:56 pm

Bonsoir Axel
Il s'est très largement atténué.

Si tu peux le recontacter en temps réel, comment se manifeste t-il ?
Regarde si ce n'est pas qu'une pensée qui vient commenter après coup une simple sensation.
Face à l'objet de ma peur, j'ai observé les émotions et les ressentis qui me traversaient, et j'ai fait la part entre ce qui était et ce qui n'était pas. Dès lors, il a été bien plus facile pour moi de comprendre qu'il ne s'agissait que d'un rôle et non véritablement de "l'être", et j'ai pu le laisser passer ces ressentis "négatifs", comme ils étaient venus.
Bien vu ! Ce discernement est essentiel.

Oui, les émotions et les ressentis apparaissent au sein de "être" en tant que vécu perceptif, sans étiquette qui les
identifie ou qui porte un jugement de valeur.
Ces commentaires se présentent après coup, également en vécus perceptifs, mais pas leur contenu
qui n'est que projection mentale.
S'ils sont pris pour ce qu'ils sont, de simples pensées, rien de ce qui est perçu ne se maintient.



"Il n'y a pas d'entité séparée qui pense, qui choisit, qui agit par elle-même, il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais."
Est-ce que cet intitulé suscite encore des réactions, des doutes ou autre ?

Merci

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Sun Feb 25, 2018 10:39 am

Bonjour Sebastien,
Si tu peux le recontacter en temps réel, comment se manifeste t-il ?
Regarde si ce n'est pas qu'une pensée qui vient commenter après coup une simple sensation.
Si, en effet. Il ne s'agit que de pensées à qui je donne de l'importance et que j'interprète comme faisant partie de ce qui est alors qu'elle sont ce qui n'est pas. Face à un évènement précis, le personnage que je croie être se défend, et vient commenter la situation par le mental.
"Il n'y a pas d'entité séparée qui pense, qui choisit, qui agit par elle-même, il n'y en a jamais eu et il n'y en aura jamais."
Est-ce que cet intitulé suscite encore des réactions, des doutes ou autre ?
Si je l'écoute avec mon mental, il trouve des pirouettes pour essayer de me convaincre que ça n'est pas vrai. Et c'est logique, car cette phrase le met en danger directement.
Lorsque je l'écoute avec mon être, je ressens un soulagement, une paix. Car il y a ici une porte ouverte sur ce qui est, car je n'ai plus à lutter pour défendre mon petit personnage, car je peux simplement lâcher prise.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Sun Feb 25, 2018 1:57 pm

Bonjour Axel
Il ne s'agit que de pensées à qui je donne de l'importance et que j'interprète comme faisant partie de ce qui est alors qu'elle sont ce qui n'est pas. Face à un évènement précis, le personnage que je croie être se défend, et vient commenter la situation par le mental.
Bien vu.
Lorsque je l'écoute avec mon être, je ressens un soulagement, une paix. Car il y a ici une porte ouverte sur ce qui est, car je n'ai plus à lutter pour défendre mon petit personnage, car je peux simplement lâcher prise.
Magnifique !
Après on est bien d'accord, le "je" que tu emploies dans tes réponses a son utilité pour communiquer mais
ne correspond à rien d'existant...N'est-ce pas ? :-)

Ex : "je l'écoute avec mon être".
Qui peut écouter, il n'y a que "écoute", il n'y a que "être"...?
Et encore, dans l'expérience directe, peut-on trouver "être" ?
Regarde.

Sans l'interprétation mentale, il n'y a que "ça", exactement tel que c'est en ce moment.

Merci

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Sun Feb 25, 2018 2:00 pm

Dans l'expérience directe, peux-tu trouver "être" qui se différencie des objets de perception ?

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Sun Feb 25, 2018 3:46 pm

Après on est bien d'accord, le "je" que tu emploies dans tes réponses a son utilité pour communiquer mais
ne correspond à rien d'existant...N'est-ce pas ? :-)
Oui, "je", c'est une manière de m'exprimer car il faut garder des mots pour communiquer. D'ailleurs, je me demande si l'on peux trouver une autre manière de s'exprimer à ce niveau là ... Lorsque "je" "ressens" quelque chose. Car "je" ne fait pas partie de ce qui est, et ne peux pas "ressentir" non plus. Il peux juste "être".
Dans l'expérience directe, peux-tu trouver "être" qui se différencie des objets de perception ?
Non, "être" n'est pas existant dans l'expérience de l'instant comme une entité à part entière qui se différencie de l'ensemble des objets de perception.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Sun Feb 25, 2018 5:10 pm

Bonjour Axel
Car "je" ne fait pas partie de ce qui est, et ne peux pas "ressentir" non plus. Il peux juste "être".
" Il peut juste être "...Peux-tu préciser ?

Merci

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Tue Feb 27, 2018 2:25 pm

bonjour Sebastien,
Car "je" ne fait pas partie de ce qui est, et ne peux pas "ressentir" non plus. Il peux juste "être".
" Il peut juste être "...Peux-tu préciser ?
J'essaye de comprendre ce que j'ai voulu dire à cet instant là.. Ma formulation n'est pas très claire.
Pour reprendre la phrase, je dirai : "Je", ne fait pas partie de ce qui est, c'est une illusion. "Je", ne peux pas "ressentir", ne peux pas agir. Il n"y a que "ressentir". Il n"y a qu' "etre" qui apparait sans identité d'aucune sorte.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Tue Feb 27, 2018 4:35 pm

Bonjour Axel

J'ai le sentiment, depuis ton post du 17 février, que tu as vu à travers l'illusion d'être une entité séparée.
Voici les questions que nous avons l'habitude de poser afin de finaliser notre échange :

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?

2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.

4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

5) Est-ce toi qui décides, as des intentions, choisis, contrôles les évènements de la vie ? Es-tu à l'origine de ce qui arrive ?
Donne des exemples à partir de ton expérience.

6) Quelque chose à ajouter ?

Merci

User avatar
Nexus 9
Posts: 14
Joined: Mon Feb 12, 2018 12:21 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby Nexus 9 » Thu Mar 01, 2018 11:16 am

Bonjour Sebastien,
1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?
Il existe l'illusion d'une entité séparée. Plus profondément, derrière cette illusion, il n'existe pas d'entité personnelle ayant une identité propre, de "je" ou "moi-je".
2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.
L'illusion de l'entité séparé est ce qui fait que j'ai l'impression d'être Axel. D'être "quelqu'un", un personnage. Dans l'instant, cette illusion est ce qui me donne l'impression de prendre des choix au quotidien, d'avoir des avis, d'avoir des pensées qui m'appartiennent. L'illusion qu'il y a un "moi" et un monde dans lequel j'évolue à l'extérieur de ce "moi".
Cette illusion est la source de toute les souffrances car c'est à partir du moment ou l'on défend ce personnage, on lutte contre ce qui est. On cherche la vérité à partir d'un point de vue qui ne peux pas nous apporter de réponse.
3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.
Je ressens une paix, car je n'ai plus à lutter contre ce qui est. Je ressens que tout est parfait en chaque seconde, même ce que je n'arrivais pas à comprendre ou à accepter il y a quelque temps. L'univers fait les chose sans se tromper, il n'y a ni mal ni bien. Il y a juste ce qui est. Concrètement, je suis plus souvent dans l'instant, je ressens davantage d'énergies en moi et autour de moi. Enfin de "moi". Il y a très peu de pensées parasites qui discutent et commentent. Il y a moins de fatigue.

Et plus profondément, lorsque je me pose et que je recherche cette présence, je la ressens directement. Et c'est souvent une explosion de joie, de rires ou de larmes. Et une paix, une acceptation de tout, une intensité en chaque seconde. Le ressenti que les secondes n'existent plus à certains moments. J'en viens à ressentir que le temps est également une illusion.
4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?
Dans un premier temps des questionnements judicieusement posées pour mettre le mental en échec permettre d'aller ressentir cette présence. Et simplement de me poser et de ressentir cette présence, de comprendre qu'elle n'est pas "moi". De le faire à plusieurs moments de la journée et de me rendre compte qu'elle est là quoi qu'il arrive. Que même lorsque je me dépouille de mon personnage, elle demeure, indescriptible et impersonnelle.
5) Est-ce toi qui décides, as des intentions, choisis, contrôles les évènements de la vie ? Es-tu à l'origine de ce qui arrive ?
Donne des exemples à partir de ton expérience.
Une part de moi à encore l'impression de décider et d'avoir des intentions. Je pense qu'il s'agit de mon personnage qui lutte pour survivre. Comme un enfant qui demande de l'attention.
Lorsque j'entre dans l'instant, je ne ressens plus cette lutte. Je me contente d'être là et tout ce qui arrive dans mon expérience directe est ce dont j'ai besoin pour progresser. Je ne cherche plus alors à comprendre pourquoi, j'accepte tout simplement, de ne pas avoir le contrôle.
6) Quelque chose à ajouter ?
Merci.

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Un chemin vers la vie

Postby sébastien gratas » Fri Mar 02, 2018 11:50 am

Bonjour Axel

Merci pour tes réponses pleines de clarté.

Cependant, au risque de paraître pointilleux :
Et simplement de me poser et de ressentir cette présence, de comprendre qu'elle n'est pas "moi".
La compréhension est un premier pas mais elle n'est pas suffisante.
Ta phrase pointe t-elle vers un vécu, une vision indubitable ?
Que même lorsque je me dépouille de mon personnage, elle demeure, indescriptible et impersonnelle.

Je serais curieux de savoir comment tu te dépouilles de ton personnage. ;-)
Peux-tu passer tout ça au feu de la vision directe ?
Qui se dépouille de quoi ?
Je ressens une paix, car je n'ai plus à lutter contre ce qui est. Je ressens que tout est parfait en chaque seconde, même ce que je n'arrivais pas à comprendre ou à accepter il y a quelque temps. L'univers fait les chose sans se tromper, il n'y a ni mal ni bien. Il y a juste ce qui est. Concrètement, je suis plus souvent dans l'instant, je ressens davantage d'énergies en moi et autour de moi. Enfin de "moi". Il y a très peu de pensées parasites qui discutent et commentent. Il y a moins de fatigue.

Et plus profondément, lorsque je me pose et que je recherche cette présence, je la ressens directement. Et c'est souvent une explosion de joie, de rires ou de larmes. Et une paix, une acceptation de tout, une intensité en chaque seconde. Le ressenti que les secondes n'existent plus à certains moments. J'en viens à ressentir que le temps est également une illusion.

YES !!!
Et oui, il n'y a pas de temps. Rien qu'un concept utile.
Une part de moi à encore l'impression de décider et d'avoir des intentions.

Cette impression n'est-elle pas entretenue par de simples pensées ?
Elles vont avec le package de croyances "moi et ma vie"...et voir à travers cette illusion ne stoppe pas leurs apparitions.
Sont-elles dérangeantes dans la mesure où elles sont prises pour ce qu'elles sont ?

Tu peux vérifier l'impression de décider. La prochaine fois que tu dois t' habiller par exemple, observe en temps réel
le processus de choix, en "scrutant chaque millisecondes". Tu es devant ton placard, les yeux se portent sur les couleurs...
Regarde si tu trouves un quelconque pilote du choix ou si simplement il se fait.

Tu peux renouveler l'observation lorsque d'autres choix s'imposent en apparence dans la journée.


Merci


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 10 guests