Au dela des croyances

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Sat Apr 08, 2017 3:53 pm

Bonjour Christian,

J'ai reçu ton dernier message à 3:45 du matin, et je t'assure que je dormais ... hihihi
Je suis allée sur Skype pour te faire une demande de contact, alors dès qu'il sera possible, nous pourrons se communiquer. J'aimerais bien éclaisir de vive voix tout cela.

Avant de poursuivre, dans le mouvement LU, il y a des questions à répondre, qui guide à VOIR que cela a été bien VU.

Voici les questions :

1 Y a-t-il un moi, quelque part, de quelque manière ou forme que ce soit ? Y en eu-t-il jamais un ?
2 Quand tu dis «Je», à quoi te réfères-tu ?
3 Dans l'expérience, y a-t-il un expérimentateur ? Est-ce l'expérience qui appartient au corps, ou est-ce le corps qui appartient à l'expérience ?
4 Explique en détail ce qu'est l'illusion d'un moi séparé, comment elle apparaît et comment elle fonctionne.
5 Qu'est-ce que ça te fait de voir et ressentir cela ? Décris-le en détail.
6 Comment décrirais-tu cela à quelqu'un qui n'en a jamais entendu parler ?
7 Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela? Y a-t-il eu un moment spécifique où la vision s'est produite ou est-ce que cela s'est fait progressivement ?
8 A présent que tu vois que ce «toi», qui joue son rôle de première personne au coeur même de la vie, n'existe pas, que vois-tu lorsque tu observes «les autres»? Explique cela avec tes propres mots en te fondant sur l'expérience directe.


Au plaisir,
Marie Gabrielle
brielle
Bonjour. Marie gabrielle
Skype ,en principe pas avant lundi
D'ici là nous pouvons approfondir via ce forum
Déjà je répond aux questions. Peut être répondra tu aussi à celle d'hier.
1) Non en vrai il n'y a pas de moi, juste une étiquette qui donne l'illusion d'un fantôme
2)si le "je "n'est pas identifié au moi fantomatique ,il s'agit de cette chose qui pourrait être appelée conscience.
3)il n'y a pas d'experimentateur.l'experience semble appartenir au corps,au travers des sens
4) l'illusion du moi séparé, c'est de se s'approprier les pensées,les émotions ,les croyances, les sensations qui émergent. C'est de croire que l'assemblage de tout cela forme un moi, un personnage séparé. C'est de se prendre pour ce qui apparaît dans l'expérience subjective.
Tout cela répose une identification à pensées émotions etc, sur la base d'une croyance non vérifiée que je suis quelque chose ,Plutot que rien,pure conscience.
5) En l'absence de contenu ,la conscience demeure; sinon conscient de ce qui est.en l'absence de l'émotion je suis.il est vu que je suis ce dans quoi ça apparaît . D'autre part le moi apparaît vide
6)Pas forcément exprimé avec les mots,(je peux donner l'image que c'est une coquille vide sans personne à l'intérieur; un fantôme animé par l'identification sur les fondations d'une fausse croyance),car limités pour décrire la réalité,mais par des pratiques de type la question d'investigation :"et s'il n'y avait pas ça ,qu'est ce que tu serais ?" Ou alors es tu cette pensée ou ce dans quoi elle apparaît ? Conscience .Ou alors tes pensées croyances émotions n'ont pas arrété de changer au cours de la Journee et de ta vie, et quelque chose demeure constant, permanent; c'est ce que tu es...
7) progressivement, mais plus directement et plus profondément dans l'investigation comme précités. La "prise de conscience "que sans le moi apparent,il reste quelque chose ,je.
8) je suis conscient de ne pas m'arrêter à ce qui apparaît comme un habillage ,appelé corps, émotions, pensées ,attitudes . Je demeure avec la conscience qui est là. Et parfois, c'est comme se fondre en l'autre; devenir ce qui apparaît comme étant l'autre. C'est comme si conscience que je suis "portait" les attributs de l'autre. Comme enfiler des vêtements de l'autre ,ici.comme étre Un,une empathie d'unité.Mais cela reste assez rare.

Au plaisirs de tes retours
Christian[/quote]

Bonjour Marie Gabrielle
Alors quelle est ma note,suite à l'interro surprise ;-) ?

User avatar
Marie Gabrielle
Posts: 94
Joined: Thu Aug 22, 2013 6:51 am
Location: Québec, Canada

Re: Au dela des croyances

Postby Marie Gabrielle » Sat Apr 08, 2017 4:03 pm

Bonjour Christian,

Trop drôle de lire ton message ce matin, ici, au Québec, il est 11:00 am en passant !
C'est sûr que ce n'est pas facile d'exprimer TOUT cela par des mots, et j'ai demandé à d'autres guides de regarder cela. Je n'ai pas eu de réponse pour l'instant !

Ici, quand tu parles du fantôme moi, c'est comme s'il existait, mais le moi qui est la croyance que je suis ce corps, les pensées et les émotions, n'existe pas. J'aimerais bien que tu éclaisisses cela. Est-ce possible ?

Au plaisir,
Marie Gabrielle
Il n'y a que la vie qui se manifeste !

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Sat Apr 08, 2017 4:56 pm

Bonjour Christian,

Trop drôle de lire ton message ce matin, ici, au Québec, il est 11:00 am en passant !
C'est sûr que ce n'est pas facile d'exprimer TOUT cela par des mots, et j'ai demandé à d'autres guides de regarder cela. Je n'ai pas eu de réponse pour l'instant !

Ici, quand tu parles du fantôme moi, c'est comme s'il existait, mais le moi qui est la croyance que je suis ce corps, les pensées et les émotions, n'existe pas. J'aimerais bien que tu éclaisisses cela. Est-ce possible ?

Au plaisir,
Marie Gabrielle
Pas de souci ,belle fin de mâtinée.
Attendons d'autres regards guides

La précision demandée: du point de vue de la vision directe ,le moi n'existe pas. Il n'y a que pensées ,croyances ,émotions,sensations qui émergent et disparaissent en cette conscience qui pourrait être appelé "je". Toutefois bien souvent, il y a ce "je" pur qui semble s'oublier, pour devenir "je suis cette émotion, je suis contenu dans ce corps ou encore "je suis le penseur de cette pensée "... C'est quand cela est cru(par habitude) comme nous l'avons cru depuis l'âge de 2,3 ans, qu'il y a apparition d'une sorte de moi, de se croire une personne séparée, qui se vit de façon illusoire; et souvent comme je viens de le dire ,par habitude de s'identifier à quelquchose; comme une sorte d'addiction à se croire etre quelquechose, plutot que conscience... Toutefois quand c'est investigué,cela apparaît comme n'ayant pas plus de consistance qu'un fantôme !

Au plaisir
Christian

User avatar
Marie Gabrielle
Posts: 94
Joined: Thu Aug 22, 2013 6:51 am
Location: Québec, Canada

Re: Au dela des croyances

Postby Marie Gabrielle » Sat Apr 08, 2017 5:53 pm

Bonjour Christian,

Voici ce qui a ressorti du groupe en ce moment :

Au point 5 : '' en l'absence de l'émotion je suis ''
L'émotion doit-elle être absente pour que l’Être soit?

Au point 7 : ''que sans le moi apparent, il reste quelque chose, je ''
Peux-tu décrire ce ''je''

Au point 8 : '' empathie unité'' , ''enfiler des vêtements de l'autre''
Est-ce que l'autre est vraiment un autre?

D'autres questions :

Quelle est la distance entre ''toi et l'autre'' et où es la séparation?

Y a-t-il un ''choisisseur'', un libre arbitre?

Au plaisir !
Marie Gabrielle
Il n'y a que la vie qui se manifeste !

User avatar
Marie Gabrielle
Posts: 94
Joined: Thu Aug 22, 2013 6:51 am
Location: Québec, Canada

Re: Au dela des croyances

Postby Marie Gabrielle » Sun Apr 09, 2017 3:50 am

Bonjour Christian,

Et bien, après quelques discussions, afin que la communication soit claire, voici ce que je propose :
Amène ton attention dans l'espace de ta vraie nature (je ne veux pas que tu parles à partir du moi, je suis le corps, les émotions et je crois les pensées);
À partir de CELA qui VOIT ce qui EST, répond aux questions suivantes, le plus brièvement possible, le plus clairement possible :

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?

2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.

4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

5) Est-ce toi qui décides, a des intentions, choisis, contrôles les évènements de la vie ? Es-tu à l'origine de ce qui arrive ?
Donne des exemples à partir de ton expérience.


Et bien, voilà ! Reste bref et simple dans tes réponses !

Au plaisir,
Marie Gabrielle
Il n'y a que la vie qui se manifeste !

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Sun Apr 09, 2017 7:37 pm

Bonjour Christian,

Voici ce qui a ressorti du groupe en ce moment :

Au point 5 : '' en l'absence de l'émotion je suis ''
L'émotion doit-elle être absente pour que l’Être soit?

Au point 7 : ''que sans le moi apparent, il reste quelque chose, je ''
Peux-tu décrire ce ''je''

Au point 8 : '' empathie unité'' , ''enfiler des vêtements de l'autre''
Est-ce que l'autre est vraiment un autre?

D'autres questions :

Quelle est la distance entre ''toi et l'autre'' et où es la séparation?

Y a-t-il un ''choisisseur'', un libre arbitre?

Au plaisir !
Marie Gabrielle
Bonjour Mari Gabrielle

Réponses
Au point 5 : Non , justement , je disais que méme SANS émotions ou méme sensations, JE SUIS
Autrement dit :"méme en l'absence d'émotions , je suis"

Au point 7: Pas descriptible
C'est Conscience de ce qui est, un espace qui inclut tout

Au point 8 : La réponse a cette question n'est pas trés claire, il y a lieu d'éclaircir la vision; Bien souvent il y a apparence d'un autre.

la séparation entre moi et l'autre n'apparait pas clairement puisque tout émerge en Conscience; poutant il y a bien une Marie Gabrielle au Quebec avec qui j'échange et un Christian en France; dans l'expérience directe ça semble demeurer.

Non il n'a pas de choisisseur, les "choix" se font d'eux méme. donc pas libre arbitre, un flux de contenus qui s'écoule.

AU plaisir !
Christian

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Mon Apr 10, 2017 10:05 pm

Bonjour Christian,

Et bien, après quelques discussions, afin que la communication soit claire, voici ce que je propose :
Amène ton attention dans l'espace de ta vraie nature (je ne veux pas que tu parles à partir du moi, je suis le corps, les émotions et je crois les pensées);
À partir de CELA qui VOIT ce qui EST, répond aux questions suivantes, le plus brièvement possible, le plus clairement possible :

1) Existe-t-il une entité séparée «moi», ou «je», ou encore «moi-je» où que ce soit, de quelque forme que ce soit ?

2) Explique en détail ce qu'est l'illusion de l'entité séparée, quand est-ce qu'elle commence, et comment elle fonctionne, à partir de ta propre expérience, telle qu'elle est ici et maintenant.

3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?
Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.

4) Quel a été le déclic qui t'a fait basculer, qui t'a fait voir cela?

5) Est-ce toi qui décides, a des intentions, choisis, contrôles les évènements de la vie ? Es-tu à l'origine de ce qui arrive ?
Donne des exemples à partir de ton expérience.


Et bien, voilà ! Reste bref et simple dans tes réponses !

Au plaisir,
Marie Gabrielle
Bonsoir Marie gabrielle
je reponds:
1) du point de vue de la vision directe ,le moi n'existe pas. Il n'y a que pensées ,croyances ,émotions,sensations qui émergent et disparaissent en cette conscience qui pourrait être appelé "je".

2) bien souvent, il y a ce "je" pur qui semble s'oublier, pour devenir "je suis cette émotion, je suis contenu dans ce corps ou encore "je suis le penseur de cette pensée "... C'est quand cela est cru(par habitude) comme nous l'avons cru depuis l'âge de 2,3 ans, qu'il y a apparition d'une sorte de moi, de se croire une personne séparée, qui se vit de façon illusoire; et souvent comme je viens de le dire ,par habitude de s'identifier à quelquchose; comme une sorte d'addiction à se croire etre quelquechose, plutot que conscience...
Chaque fois qu'il y a association a une émotion, au corps, une pensée , croyance, l'illusion d'étre un moi recommence!!!

3)Je ressens que j'ai a laisser passer toutes formes de pensées , émotions , sensations et méme croyances. Sans les rejoindre.Sans y croire, un accueil inclusif tout en y attachant pas d'importance.
Avant un certain niveau d'attachement était là et l'identification qui en découle.
mon expérience derniere, c'est cela; mais aussi l'habitude qui revient (de l'identification), voir derniére note

4)Que le moi est vide de contenu ,de sujet .
Et que j'existe en tant que conscience indépendemment de tout ça, (le point 3)

5)Non ,il n'y a pas de décideur, une direction est prise, ça se fait tout seul;
comme pour m'inscrire a ce forum, l'élan a surgit et une action a suivit d'elle méme.
Méme pour m'habiller, il y a un élan qui surgit et qui invalide les autres possibilités.
Pour des personnes importantes que j'ai connues , cela est arrivé, a surgit.
La vie apparait comme un film qui passe; mais qui écrit le film?

Au plaisir
Christian

User avatar
Marie Gabrielle
Posts: 94
Joined: Thu Aug 22, 2013 6:51 am
Location: Québec, Canada

Re: Au dela des croyances

Postby Marie Gabrielle » Mon Apr 10, 2017 11:36 pm

Bonjour Christian,

Un petit point à éclaisir :
3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.
Tu réponds :
3)Je ressens que j'ai a laisser passer toutes formes de pensées , émotions , sensations et méme croyances. Sans les rejoindre.Sans y croire, un accueil inclusif tout en y attachant pas d'importance.Avant un certain niveau d'attachement était là et l'identification qui en découle.mon expérience derniere, c'est cela; mais aussi l'habitude qui revient (de l'identification), voir derniére note
Peux-tu raconter un peu de ton vécu de ces derniers jours ?
Des faits vécus, s'il te plait.

Pour ce qui est de :
La vie apparait comme un film qui passe; mais qui écrit le film?
J'adorerais en discuter plus directement avec toi sur une autre plateforme, comme facebook ou autre ....
Qui écrit le film ? Il y a pourtant bien le mouvement de la vie qui s'exprime à chaque instant, sans personne qui choisit !
C'est vraiment étonnant, n'est-ce pas ! Qui peut parler de l'auteur ? Peut-on prétendre qu'il y a un auteur ? Et pourtant !!!
Tout cela est !

Au plaisir !
Marie Gabrielle
Il n'y a que la vie qui se manifeste !

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Tue Apr 11, 2017 11:30 am

Bonjour Christian,

Un petit point à éclaisir :
3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.
Tu réponds :
3)Je ressens que j'ai a laisser passer toutes formes de pensées , émotions , sensations et méme croyances. Sans les rejoindre.Sans y croire, un accueil inclusif tout en y attachant pas d'importance.Avant un certain niveau d'attachement était là et l'identification qui en découle.mon expérience derniere, c'est cela; mais aussi l'habitude qui revient (de l'identification), voir derniére note
Peux-tu raconter un peu de ton vécu de ces derniers jours ?
Des faits vécus, s'il te plait.

Pour ce qui est de :
La vie apparait comme un film qui passe; mais qui écrit le film?
J'adorerais en discuter plus directement avec toi sur une autre plateforme, comme facebook ou autre ....
Qui écrit le film ? Il y a pourtant bien le mouvement de la vie qui s'exprime à chaque instant, sans personne qui choisit !
C'est vraiment étonnant, n'est-ce pas ! Qui peut parler de l'auteur ? Peut-on prétendre qu'il y a un auteur ? Et pourtant !!!
Tout cela est !

Au plaisir !
Marie Gabrielle
Bonjour Marie Gabrielle
En fait je ne vois pas de différence ,il n'y en a peut être une. Mais celui qui comparerai ou jugerai différent,n'est pas ce que je suis là,présentement .
En dehors du moi,il n'y a personne qui se référerait à un passé,ou une histoire.

Au plaisir
Christian

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Tue Apr 11, 2017 5:51 pm

Bonjour Christian,

Un petit point à éclaisir :
3) Qu'est-ce que tu ressens en voyant cela ? Quelle est la différence par rapport à ce que tu vivais avant de commencer ce dialogue ?Raconte un peu de ton vécu de ces derniers jours.
Tu réponds :
3)Je ressens que j'ai a laisser passer toutes formes de pensées , émotions , sensations et méme croyances. Sans les rejoindre.Sans y croire, un accueil inclusif tout en y attachant pas d'importance.Avant un certain niveau d'attachement était là et l'identification qui en découle.mon expérience derniere, c'est cela; mais aussi l'habitude qui revient (de l'identification), voir derniére note
Peux-tu raconter un peu de ton vécu de ces derniers jours ?
Des faits vécus, s'il te plait.

Pour ce qui est de :
La vie apparait comme un film qui passe; mais qui écrit le film?
J'adorerais en discuter plus directement avec toi sur une autre plateforme, comme facebook ou autre ....
Qui écrit le film ? Il y a pourtant bien le mouvement de la vie qui s'exprime à chaque instant, sans personne qui choisit !
C'est vraiment étonnant, n'est-ce pas ! Qui peut parler de l'auteur ? Peut-on prétendre qu'il y a un auteur ? Et pourtant !!!
Tout cela est !

Au plaisir !
Marie Gabrielle
Bonjour Marie Gabrielle
En fait je ne vois pas de différence ,il n'y en a peut être une. Mais celui qui comparerai ou jugerai différent,n'est pas ce que je suis là,présentement .
En dehors du moi,il n'y a personne qui se référerait à un passé,ou une histoire.

Au plaisir
Christian
Rebonjour
Si tu préféres me repondre par Skype ,j'ai un peu de temps dans 30mn...
Christian

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Au dela des croyances

Postby Chronophonix » Tue Apr 11, 2017 10:46 pm

Bonsoir Christian

En accord avec Marie-Gabrielle, j'interviens directement ici pour préciser un peu les choses. Tu ne réponds pas vraiment aux questions qui te sont posées et nous avons le sentiment que la conversation tourne en rond. Alors, voici une liste de questions qui sont toutes inspirées de ton premier message. Tu peux répondre simplement par oui ou par non à chaque question, et donner quelques informations complémentaires si nécessaire.

Tu souhaitais :

1 Mettre à jour et lâcher les dernières et grosses identifications qui voilent la Conscience.
Ce souhait est-il réalisé ?

2 Te stabiliser dans l'état d'éveil et ne plus être dans la journée dans des oscillations (entre conscience et le faux moi).
Ce souhait est-il réalisé ?

3 Utiliser des pointeurs puissant pour évider, déconstruire la fausse identité (d'être comme un moi séparé et limité...)
As-tu trouvé ici les pointeurs adéquats ? As-tu déconstruis la fausse identité ?

4 Voir les conditionnements à partir desquels la sensation d'être une personne délimité par un corps se reconstitue (surtout quand je ne suis pas en méditation).
As-tu clairement vu ces conditionnement ?

5 Être dans le flux de la vie
Te sens-tu pleinement dans le flux de la vie ?

Ensuite, voici les deux affirmations qui terminaient ton message.

J'ai encore la croyance en une réalité extérieure (objets, personnes, situations,a l'extérieur de "je suis", même si je fais l'expérience qu'elles apparaissent dans Conscience ).

Cette croyance est-elle toujours présente ?

Dans le fil de la journée, je me sens à l'étroit de certains conditionnements limitant, pas forcément identifiés, mais adoptés comme une référence et qui filtrent ce qui est vraiment,ce que je suis vraiment.

Te sens-tu à toujours à l'étroit ? Vis-tu à présent «en direct» ou encore à travers un voile filtrant «ce que tu es vraiment» ? Et s'il existe toujours un voile, peux-tu voir de quoi il s'agit ?

Voilà, avec ça, nous allons pouvoir avancer !

Bien à toi
Michel

PS : utilise la fonction «quote» point par point, ce sera plus facile pour s'y retrouver...
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Wed Apr 12, 2017 10:21 am

Bonsoir Christian

En accord avec Marie-Gabrielle, j'interviens directement ici pour préciser un peu les choses. Tu ne réponds pas vraiment aux questions qui te sont posées et nous avons le sentiment que la conversation tourne en rond. Alors, voici une liste de questions qui sont toutes inspirées de ton premier message. Tu peux répondre simplement par oui ou par non à chaque question, et donner quelques informations complémentaires si nécessaire.

Tu souhaitais :

1 Mettre à jour et lâcher les dernières et grosses identifications qui voilent la Conscience.
Ce souhait est-il réalisé ?


2 Te stabiliser dans l'état d'éveil et ne plus être dans la journée dans des oscillations (entre conscience et le faux moi).
Ce souhait est-il réalisé ?

3 Utiliser des pointeurs puissant pour évider, déconstruire la fausse identité (d'être comme un moi séparé et limité...)
As-tu trouvé ici les pointeurs adéquats ? As-tu déconstruis la fausse identité ?

4 Voir les conditionnements à partir desquels la sensation d'être une personne délimité par un corps se reconstitue (surtout quand je ne suis pas en méditation).
As-tu clairement vu ces conditionnement ?

5 Être dans le flux de la vie
Te sens-tu pleinement dans le flux de la vie ?

Ensuite, voici les deux affirmations qui terminaient ton message.

J'ai encore la croyance en une réalité extérieure (objets, personnes, situations,a l'extérieur de "je suis", même si je fais l'expérience qu'elles apparaissent dans Conscience ).

Cette croyance est-elle toujours présente ?

Dans le fil de la journée, je me sens à l'étroit de certains conditionnements limitant, pas forcément identifiés, mais adoptés comme une référence et qui filtrent ce qui est vraiment,ce que je suis vraiment.

Te sens-tu à toujours à l'étroit ? Vis-tu à présent «en direct» ou encore à travers un voile filtrant «ce que tu es vraiment» ? Et s'il existe toujours un voile, peux-tu voir de quoi il s'agit ?

Voilà, avec ça, nous allons pouvoir avancer !

Bien à toi
Michel

PS : utilise la fonction «quote» point par point, ce sera plus facile pour s'y retrouver...
Bonjour Michel
Merci pour la reprise en main

1-Pas réalisé; si ça l'était , la porte n'aurait elle pas été franchi? Toutefois quand une identifiction apparait, qu'elle est vue, elle est vite lachée.

2-Non ; Quand il y a identification , l'expérience directe depuis conscience est zappée par une couche d'illusion( d'étre un personnage?)

3-Oui . des pointeurs (comme "je ne crois pas cela" face aux pensées , émotions; ou "qu'est ce qui voit...?).
La déconstruction se fait et souvent se reffait . Je précise, dans la discussion il y a déconstruction, ainsi que dans l'état de méditation; mais sans cela , ça se reconstruit!

4- Certains oui, probablement pas suffisament

5-De plus en plus
Peut étre, étre dans le flux de la vie est une illusion; étre le flux de la vie que je suis, serait plus réel?

a) oui la croyance en une réalité extérieure est toujours présente
b) pas a l'étroit quand il y a l'état conscience seul, mais a l'étroit quand une forme d'identification est a l'oeuvre.

La présence en direct parfois là...
Le voile serait une sorte de conditionnement de croire étre autre chose que Conscience: un objet défini ou bien un sujet, difficile à dire.

Salutations
Christian

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Au dela des croyances

Postby Chronophonix » Fri Apr 14, 2017 12:01 am

Bonsoir Christian

1-Pas réalisé; si ça l'était , la porte n'aurait elle pas été franchie ? Toutefois, quand une identification apparait, qu'elle est vue, elle est vite lâchée.

Pourrais-tu me décrire en détail le processus évoqué ci-dessus ? Utilise un exemple concret : quel genre d'identification, dans quelle situation apparait-elle, combien de temps cela dure-t-il, quel est l'effet ressenti, que se passe-t-il exactement au moment précis ou l'identification est vue et lâchée, y a-t-il alors un changement dans le ressenti ?

A toi...
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Wed Apr 19, 2017 2:40 pm

Bonsoir Christian

1-Pas réalisé; si ça l'était , la porte n'aurait elle pas été franchie ? Toutefois, quand une identification apparait, qu'elle est vue, elle est vite lâchée.

Pourrais-tu me décrire en détail le processus évoqué ci-dessus ? Utilise un exemple concret : quel genre d'identification, dans quelle situation apparait-elle, combien de temps cela dure-t-il, quel est l'effet ressenti, que se passe-t-il exactement au moment précis ou l'identification est vue et lâchée, y a-t-il alors un changement dans le ressenti ?

A toi...
Michel
Bonjour Michel

Voila des réponses a tes demandes de précisions:

Exemple d'identifications mises a jour:
Quand j'ai dis : "j'ai mal a la téte", j'ai vraiment cru étre le corps plutot que Conscience.
Mécanisme: Il y a une sensation de "mal a la téte", puis la pensée "j'ai mal à la téte" et ça recrée l'illusion d'étre le moi.Jusqu'a cette identification soit levée, j'ai vraiment cru que c'était moi qui avait mal à la téte.
Si mon pére m'exprime que j'ai fait de mauvais choix, il y a pendant quelques instants une réaction, "me sentant pas trés bien". Cela semble pointer qu'il y avait alors une identification au personnage, au moi, plutot que d'étre conscience.

Parfois une tendance à s'attribuer les qualités ou défauts du personnage, (d'avoir fait de bons soins en thérapie)...
Et quand je me prends pour le moi (identification), il y a illusion d'une réalité extérieure (au moi) = séparation.
C'est la tendance d'habitude de s'appuyer plutot sur les connaissances/reflexes acquis du personnage, plutot que la Connaissance illimitée au travers de l'expérience directe de conscience , qui semble t'il suscite une adhésion inconsciente au moi, assez automatique; c'est pour cela que j'ai évoqué "une forme d'addiction".

La durée est variable (quelques secondes a plusieurs dizaines de minutes)

Au moment précis où l'identification est lachée, il y a un changement de perception: Etre quelque chose ou Etre rien.
Perception d'unité, en dehors de l'identification

au plaisir
Christian

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Au dela des croyances

Postby Chronophonix » Fri Apr 21, 2017 10:35 pm

Bonsoir Christian

Il y a une sensation de "mal a la téte", puis la pensée "j'ai mal à la téte" et ça recrée l'illusion d'étre le moi.Jusqu'a cette identification soit levée, j'ai vraiment cru que c'était moi qui avait mal à la téte.


Chez une personne normale, qui n'a jamais ne serait-ce qu'entrevu l'illusion de l'identification, cette croyance est permanente : elle a mal à la tête, point. La sensation «mal de tête» et la pensée «j'ai mal à la tête» ne sont pas dissociées. Lorsque cette pensée est vue en tant que pensée surimposée sur la sensation, l'identification tombe. Es-tu d'accord avec cela ?

Si mon pére m'exprime que j'ai fait de mauvais choix, il y a pendant quelques instants une réaction, "me sentant pas trés bien". Cela semble pointer qu'il y avait alors une identification au personnage, au moi, plutot que d'étre conscience.


Même constat : toute personne normale va croire que c'est elle qui a vraiment fait un mauvais choix et la réaction émotionnelle va suivre instantanément, ce que tu décris par "me sentant pas très bien". L'identification au personnage est dans ce cas complète et non vue. Tu sembles exprimer que toi, tu le vois assez rapidement à l'œuvre, ce mécanisme. Comment, dans ce cas précis, cela se passe-t-il lorsque l'identification au «personnage qui a fait un mauvais choix» tombe ? Que devient l'émotion qui s'était levée ?

Et quand je me prends pour le moi (identification), il y a illusion d'une réalité extérieure (au moi) = séparation.

Parfaitement juste. Est-ce que tu as le sentiment que cela arrive souvent, de te prendre pour le moi ? Et dans ces moments d'identification, est-ce que ce moi — que pour ma part je pointe par les mots moi-je — apparait comme réel ?
Lorsque l'identification tombe, ce moi-je existe-t-il encore ? A la lumière de ces constatations, dirais-tu :
1 Qu'un moi-je existe par moment, n'existe pas à d'autres moments.
2 Qu'il n'existe absolument aucun «moi-je» et qu'il n'en a jamais existé.

Dernier point : «Au moment précis où l'identification est lachée, il y a un changement de perception.» Y a-t-il aussi un changement dans le ressenti corporel ? Une détente, un sentiment de calme, etc... ?

Voilà pour ce soir
Bien à toi
Michel


PS : il n'est pas utile de mettre en encadré par la fonction quote l'intégralité du message à chaque fois. Cela surcharge inutilement la conversation. Soit tu cites le point précis auquel tu réponds, soit, si ta réponse concerne l'ensemble du message, tu ne cites rien du tout...
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest