Au dela des croyances

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Sun Apr 30, 2017 10:10 pm

Bonsoir Christian

Il y a une sensation de "mal a la téte", puis la pensée "j'ai mal à la téte" et ça recrée l'illusion d'étre le moi.Jusqu'a cette identification soit levée, j'ai vraiment cru que c'était moi qui avait mal à la téte.


Chez une personne normale, qui n'a jamais ne serait-ce qu'entrevu l'illusion de l'identification, cette croyance est permanente : elle a mal à la tête, point. La sensation «mal de tête» et la pensée «j'ai mal à la tête» ne sont pas dissociées. Lorsque cette pensée est vue en tant que pensée surimposée sur la sensation, l'identification tombe. Es-tu d'accord avec cela ?

Oui, c'est ce que j'ai écrit. ce n'est pas toujours vu sur le moment. C'est cette nuance qui est évoquée. Et dérriere cela l'automatisme qu'une identification se reconstitue par défaut; assez automatiquement;Ce point est a préciser.

Si mon pére m'exprime que j'ai fait de mauvais choix, il y a pendant quelques instants une réaction, "me sentant pas trés bien". Cela semble pointer qu'il y avait alors une identification au personnage, au moi, plutot que d'étre conscience.


Même constat : toute personne normale va croire que c'est elle qui a vraiment fait un mauvais choix et la réaction émotionnelle va suivre instantanément, ce que tu décris par "me sentant pas très bien". L'identification au personnage est dans ce cas complète et non vue. Tu sembles exprimer que toi, tu le vois assez rapidement à l'œuvre, ce mécanisme. Comment, dans ce cas précis, cela se passe-t-il lorsque l'identification au «personnage qui a fait un mauvais choix» tombe ? Que devient l'émotion qui s'était levée ?

Quand ça tombe, il n'y a plus de probléme, ce n'est pas cru. C'est avant que le bas blesse
L'émotion s'évacue et elle n'est plus entretenue

Et quand je me prends pour le moi (identification), il y a illusion d'une réalité extérieure (au moi) = séparation.
Parfaitement juste. Est-ce que tu as le sentiment que cela arrive souvent, de te prendre pour le moi ? Et dans ces moments d'identification, est-ce que ce moi — que pour ma part je pointe par les mots moi-je — apparait comme réel ?
Lorsque l'identification tombe, ce moi-je existe-t-il encore ? A la lumière de ces constatations, dirais-tu :
1 Qu'un moi-je existe par moment, n'existe pas à d'autres moments.
2 Qu'il n'existe absolument aucun «moi-je» et qu'il n'en a jamais existé.

OUI assez souvent
oui il apparait comme étant réel; alors qu'il ne l'est pas...
Et bien sur quand l'identification tombe ce "moi" "personnage" n'apparait pas comme réel
1 NON, un moi parrait exister par moment et pas a d'autres moments. C'est tout le probléme de l'illusion...
2 Exact, pour autant cette reconnaissance là, vue depuis quelques années, ne semble pas suffisante


Dernier point : «Au moment précis où l'identification est lachée, il y a un changement de perception.» Y a-t-il aussi un changement dans le ressenti corporel ? Une détente, un sentiment de calme, etc... ?

oui, la détente, le calme apparait aussi dans le ressenti corporel. Mais il semble que dans ce changement de perception, l'impression de corps disparait dans sa consistance. Tu en dis quoi?

salutations
Christian

Voilà pour ce soir
Bien à toi
Michel[/color]

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Au dela des croyances

Postby Chronophonix » Wed May 03, 2017 10:03 pm

Bonsoir Christian

Quand ça tombe, il n'y a plus de probléme, ce n'est pas cru. C'est avant que le bas blesse
L'émotion s'évacue et elle n'est plus entretenue

Il y a encore quelque chose qui n'est pas accepté : le fait de tomber encore et encore dans l'illusion. Puisque tu finis toujours par en sortir en la voyant clairement, peux-tu, au moins pour l'instant, accepter à 100% le fait que la lumière ne se fasse pas instantanément ?

oui il apparait comme étant réel; alors qu'il ne l'est pas..

Intéressante, cette réflexion : elle montre qu'au moment où y a le ressenti «moi» en tant que réalité, le mental dit «ce n'est pas réel.» Évidemment, ça ne marche pas ! Et quand l'identification tombe, là, l'irréalité du moi n'est plus seulement pensée, mais elle est sentie. Et là, ça marche ! Cela te parait-il juste ?

NON, un moi parrait exister par moment et pas a d'autres moments. C'est tout le probléme de l'illusion...

Oui, et pour un temps encore, cela va continuer. Par l'observation rigoureuse et systématique de ce mécanisme, il va progressivement s'éroder.

Exact, pour autant cette reconnaissance là, vue depuis quelques années, ne semble pas suffisante

Que te faut-il de plus ?

A bientôt
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Christian 11
Posts: 18
Joined: Mon Apr 03, 2017 11:01 pm

Re: Au dela des croyances

Postby Christian 11 » Sat May 06, 2017 10:42 pm

Bonsoir Christian

Quand ça tombe, il n'y a plus de probléme, ce n'est pas cru. C'est avant que le bas blesse
L'émotion s'évacue et elle n'est plus entretenue

Il y a encore quelque chose qui n'est pas accepté : le fait de tomber encore et encore dans l'illusion. Puisque tu finis toujours par en sortir en la voyant clairement, peux-tu, au moins pour l'instant, accepter à 100% le fait que la lumière ne se fasse pas instantanément ?

OUI

oui il apparait comme étant réel; alors qu'il ne l'est pas..

Intéressante, cette réflexion : elle montre qu'au moment où y a le ressenti «moi» en tant que réalité, le mental dit «ce n'est pas réel.» Évidemment, ça ne marche pas ! Et quand l'identification tombe, là, l'irréalité du moi n'est plus seulement pensée, mais elle est sentie. Et là, ça marche ! Cela te parait-il juste ?

OUI Toutefois la réponse ne traite pas de l'aspect de la réappartion de l'illusion

NON, un moi parrait exister par moment et pas a d'autres moments. C'est tout le probléme de l'illusion...

Oui, et pour un temps encore, cela va continuer. Par l'observation rigoureuse et systématique de ce mécanisme, il va progressivement s'éroder.

Exact, pour autant cette reconnaissance là, vue depuis quelques années, ne semble pas suffisante

Que te faut-il de plus ?

Que la vision de l'illusion, du faux moi, ne reprenne pas le dessus.
Pointer les sources de l'identification.(les neutraliser).
Il y a encore la sensation d'étre l'histoire que le personnage a vécu au cours de l'incarnation.
Il y a l'illusion d'une réalité extérieure. Et la sensation d'autres personnes


Salutations
Christian



A bientôt
Michel

User avatar
sébastien gratas
Posts: 403
Joined: Sat Jun 21, 2014 1:04 pm

Re: Au dela des croyances

Postby sébastien gratas » Sat May 13, 2017 12:08 pm

Bonjour Christian,
Michel passe la main pour le moment.
Je m'appelle Sébastien et te propose de poursuivre ensemble l'exploration.
Après avoir lu ton fil, il semble que la compréhension conceptuelle de ce qui nous intéresse est satisfaisante.
Nous allons donc pouvoir la laisser de côté pour un moment.
un moi parrait exister par moment et pas a d'autres moments. C'est tout le probléme de l'illusion...
Assied-toi au calme un moment. Reviens à ce qui est vivant, ce qui apparaît tout de suite.
Est-ce que tu vois (j'inclus les cinq sens dans ce terme) un "moi" permanent ou qui apparaît par intermittence ?
Que dire d'un "moi", le soi-disant témoin et pilote de l'expérience, qui apparaîtrait et disparaîtrait sans contrôle ?
Il disparaîtrait pour aller où ?

Dans l'expérience directe, qu'est-ce que "illusion" ?
Que la vision de l'illusion, du faux moi, ne reprenne pas le dessus.
Est-ce vraiment un problème ? Pour quoi ou pour qui ?
Il y a encore la sensation d'étre l'histoire que le personnage a vécu au cours de l'incarnation.
Si cette sensation peut-être recontactée, comment se manifeste-t-elle dans le corps ?
N'est-ce pas une simple pensée ?
Il y a l'illusion d'une réalité extérieure.
Dans l'expérience directe, est-ce que tu peux trouver un "intérieur" et un "extérieur" ?

Peut-être à bientôt !


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest