Eveil à ma vraie nature

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Mon Jan 15, 2018 8:29 pm

Coucou,
En effet, c'est dans la détente que tout commence à se dévoiler réellement.. Et aussi dans ne pas focaliser la recherche sur " qui suis-je" car cela semble créer plus de dualite qu'autre chose et pousse cette attention forcée, cette vigilance a émerger.
Oui !

Mais je te repose la question :
Quelle est ton expérience directe du "moi" ?
As-tu la sensation qu'il y a une entité séparée, quelque part à l'intérieur, qui observe, contrôle, décide, etc. ?
Si oui: comment cette sensation se manifeste-t-elle ? Où se manifeste-t-elle ? Quand se manifeste-t-elle ?
Je ne te demande pas ce qui est cru, mais ce qui est perçu (dans l'expérience directe)
Par exemple : y a-t-il la sensation physique d'un "quelque chose" derrière les yeux en train d'observer ce qui se passe ?

Bises - Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Jan 15, 2018 11:41 pm

Coucou Paul,
: y a-t-il la sensation physique d'un "quelque chose" derrière les yeux en train d'observer ce qui se passe ?
Non. Pas de sensation de quelque chose ou quelqu'un observant ce qu'il se passe.
Pas de sensation physique.
L'observation des phénomènes physique est observé. Elle apparaît ( ce n'est pas une sensation physique ni une pensée), ou plutôt elle est constaté.
Constat qu'il y a conscience des ressentis, des pensées et conscience de la conscience.
Conscience de la conscience c'est comme un retournement. Des fois la conscience est porté vers les ressentis, pensées, phénomènes extérieurs et des fois c'est conscient de la conscience.
Ça prend conscience que ça observe en gros.
Conscience aussi qu'au par avant tout ça était mixé définissant Moi.
C'est encore mixé aujourd'hui oui mais je vois bien que ça se dé-mixe (c'est du français ça ? Lol) doucement. Mais il semble que la tendance à mixer le tout dérive aussi de l'habitude.


Bisous

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Jan 16, 2018 7:57 pm

Coucou Lucille
Non. Pas de sensation de quelque chose ou quelqu'un observant ce qu'il se passe.
Pas de sensation physique.
Est-ce que tu as déjà eu cette sensation auparavant ?
Est-ce qu'il y a eu un changement à ce niveau, ou pas ?
Ça prend conscience que ça observe en gros.
Quand tu dis que "ça observe", est-ce que ça veut dire qu'il y a un "ça", un observateur, qui observe ?
Idem pour "ça prend conscience". Est-ce qu'il y a quelque chose ou quelqu'un qui prend conscience ?
Est-ce qu'il y a une conscience, une entité séparée, ou de la conscience, un phénomène de prise de conscience ?
Des fois la conscience est porté vers les ressentis, pensées, phénomènes extérieurs et des fois c'est conscient de la conscience.
Quelle est la différence entre les phénomènes extérieurs et le phénomènes intérieurs ?
Lorsqu'il y a conscience d'un ressenti ou d'une pensée, est-ce intérieur ou extérieur ?
Lorsqu'il y a conscience d'un son ou d'une image, est-ce intérieur ou extérieur ?
Lorsqu'il y a conscience de la conscience, est-ce intérieur ou extérieur ?
Dans l'expérience directe: Est-ce que les sensations sont de nature différente ? Où est la limite ?

Bisous
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Tue Jan 16, 2018 8:56 pm

Coucou Paul,
Est-ce que tu as déjà eu cette sensation auparavant ?
Est-ce qu'il y a eu un changement à ce niveau, ou pas
Le changement c'est que " ça se dépose en cela". Enfaite c'est pas nouveau. C'est juste que ça semble prendre appui la dessus. Dans cette relaxation, cette détente sans effort.
Mais c'est pas nouveau.
Quand tu dis que "ça observe", est-ce que ça veut dire qu'il y a un "ça", un observateur, qui observe ?
Idem pour "ça prend conscience". Est-ce qu'il y a quelque chose ou quelqu'un qui prend conscience ?
Est-ce qu'il y a une conscience, une entité séparée, ou de la conscience, un phénomène de prise de conscience ?
Ben ça dépend. Quand je regarde en expérience direct non il n'y a pas d'observateur. Mais il y a toujours un reste de pensée que l'observation se fait a travers les yeux de quelqu'un de séparé ( la vision ne peux pas voir derrière le dos par exemple).
Non en ED il n'y a pas qqn ou qque chose qui prend conscience. Mais des prises de conscience qui apparaissent suivie de la pensée " ça y est, j'ai pris conscience".
Donc, oui, dans l' experience de tout les jours il y a encore la pensée où du moins l'observation, les prises de conscience.. Semblent arriver à quelqu'un de séparé. Mais dés que je regarde ce processus de prés ( comme maintenant en te le décrivant), je vois que ce n'est qu'une pensée et aussi comme une habitude de pensée jamais regardé au par avant. Comme quelque chose d'acquis et accepté qui n'avait jamais été remis en question.
Quelle est la différence entre les phénomènes extérieurs et le phénomènes intérieurs ?
Lorsqu'il y a conscience d'un ressenti ou d'une pensée, est-ce intérieur ou extérieur ?
Lorsqu'il y a conscience d'un son ou d'une image, est-ce intérieur ou extérieur ?
Lorsqu'il y a conscience de la conscience, est-ce intérieur ou extérieur ?
Dans l'expérience directe: Est-ce que les sensations sont de nature différente ? Où est la limite ?
Les phénomènes extérieurs Enfaite c'est les phénomènes extérieurs au corps ( bruit des voitures, sons de l'horloge, odeurs,...).
Les phénomènes intérieurs sont ceux qui sont accessible par le corps et que seul "moi" (et la je ne sais pas ce que signifie moi a vrai dire..) peut percevoir (le battement de mon cœur, le froid dans mes pieds, le gargouillis estomacs, les pensées, les idées, les peurs, la joie...
Tu vois, en ce moment je perçois mon gargouillis au ventre et le son des voiture dehors.
Toi en tant que Paul, tu ne perçois pas ça, du moins pas le même gargouillis ni la même voiture. Je vois en effet que ça ne prouve pas qu'il y ait deux entités distincte.

Quand il y a conscience d'un ressentis ou d'une pensée, j'aurai tendance à dire intérieur pour la même raison cité plus haut ( seulement moi peut voir ce processus, cette prise de conscience. Toi Paul, là tout de suite, tu ne peux pas savoir à quoi je pense.) mais je t'avoue que les notions de intérieurs et extérieurs sont de plus en plus compliqué à définir.. Elles semblent perdre leurs sens au fur et à mesure que je te les décrivent.

Quand Il y a conscience d'être conscient, c'est la ème chose que cite plus haut. Ça semble être intérieur puisque seulement moi aperçoit ce retournement. Mais la encore je ne sais pas trop ce que je veux dire quand je dis moi.
Enfaite moi serait ce qui perçoit tout cela, mais different de Toi puisque Toi ne perçois pas mes pensées ou prise de conscience..
Dans l'expérience directe: Est-ce que les sensations sont de nature différente ? Où est la limite ?


J'arrive pas à aller jusque là..

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Wed Jan 17, 2018 11:56 am

Coucou Paul,

Je voulais juste partager avec toi ce que je percevais ce matin:

Que chaque évènement ai une durée, ça dépend du point de vue aussi.. Car qu'est ce qu'un événement vraiment ? Est ce qu'un évènement ( un mouvement) est différent de l'instant ? Il semble émerger en lui mais est ce vrai ? Ou est ce encore une illusion d'optique ? Est ce que les mouvements sont différent de l'instant ? Ont ils réellement une durée ? Je m'aperçois que les réponses différent en fonction d'où se place l'observation. Sur un certain plan oui, les manifestations ( pensées, émotions, ressentis, visions...) semblent avoir un début et une fin, jaillir puis retourner dans le néant (l'intemporalité, absence de notion espace temps). Mais d'un autre point de vue, ces manifestations sont tout aussi intemporelles et pas différente de l'instant. Elles sont l'instant. Elles ne portent pas de temps ni d'espace.
Donc ce n'est que la perception qu'on a des évènements qui changent. D'un point de vue, un événement à une durée et retourne dans le néant. D'un autre point de vue, il n'a pas de durée, n'est que l'instant sous une autre forme et ni n'emerge ni ne retourne quelque part.
Et le temps aussi est très subjectif. Car il existe sous un certain point de vue mais sous un autre point de vue il n'existe plus. Le temps semble être aussi de pair avec la sensation d'être quelqu'un ou quelque chose. Il donne vie à une structure ayant un début et une fin. Mais tout cela apparaît et est vu en tant qu'illusoire.
Le temps a la fois existe et n'existe pas. Le sentiment d'être quelqu'un existe et n'existe pas, simultanément. Ça dépend du plan sous lequel je regarde.

Comme d'habitude, écrire me permet de déposer, d'y voir plus clair. C'est une exploration sans chercher à définir une vérité ou fixer un savoir mais juste explorer, découvrir. Genial.

Bisous

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Wed Jan 17, 2018 6:05 pm

Hello Lucille,
Comme d'habitude, écrire me permet de déposer, d'y voir plus clair. C'est une exploration sans chercher à définir une vérité ou fixer un savoir mais juste explorer, découvrir. Genial.
Que dire ? Hmmm... ben oui, génial !! Continue...
Que chaque évènement ai une durée, ça dépend du point de vue aussi.. Car qu'est ce qu'un événement vraiment ?...
Juste pour aiguillonner ton exploration (ou pas !):
- Quand on parle d’événement (avec une localisation dans l'espace et le temps, etc.), on est dans le discours, dans la description ou l'explication de ce qui se passe... et donc "ça dépend du point de vue" comme tu le dis.
- En un sens, "les perceptions" (séquence d'événements perceptifs) sont déjà une forme de discours (séquence de mots)... sauf que là, il s'agit d'un language primaire, non-verbal, "universel" (compris par tous les êtres humains !)
- Mais dans le "vide plein", est-ce que ces séquences et ces "découpages" ont toujours un sens ?

Du point de vue de l'Océan, où commencent et où s’arrêtent les vagues ?
L'Océan est-il différent de la Vague ? La Vague est-elle différente de l'Océan ?

Bonne exploration...
- Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Jan 18, 2018 10:45 am

Coucou Paul,
Quand on parle d’événement (avec une localisation dans l'espace et le temps, etc.), on est dans le discours, dans la description ou l'explication de ce qui se passe... et donc "ça dépend du point de vue" comme tu le dis
Oui.
- En un sens, "les perceptions" (séquence d'événements perceptifs) sont déjà une forme de discours (séquence de mots)... sauf que là, il s'agit d'un language primaire, non-verbal, "universel" (compris par tous les êtres humains !)
Oui.
Mais dans le "vide plein", est-ce que ces séquences et ces "découpages" ont toujours un sens
Non plus de sens.. Ni même de sens interdit lol.
Du point de vue de l'Océan, où commencent et où s’arrêtent les vagues ?
L'Océan est-il différent de la Vague ? La Vague est-elle différente de l'Océan ?
Du point de vue de l'Ocean, il n'y a pas de mouvement.
"apparaître ou disparaître" ne veulent plus rien dire. Tout est de la même substance.
Mais dés que je retourne du point de vue des vagues, il y a de nouveau apparition et disparition. Enfaite ce n'est qu'une illusion d'optique.

Mais du coup, ce va et vient entre la perception de different plan ( le plan de l océan VS le plan des vagues pour revenir à cet exemple) ne serait qu'illusion aussi ?

Bises

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Jan 19, 2018 5:43 pm

Coucou
Du point de vue de l'Ocean, il n'y a pas de mouvement.
"apparaître ou disparaître" ne veulent plus rien dire. Tout est de la même substance.
C'est ton expérience ?
Si oui, est-ce que tu peux décrire plus précisément cette expérience (et cette substance)...
Mais dés que je retourne du point de vue des vagues, il y a de nouveau apparition et disparition. Enfaite ce n'est qu'une illusion d'optique.
Est-ce que les sons, les images, les sensations physiques, etc. ne sont pas réels ?
Si tu te cognes quelque part, dirais-tu que la douleur qui apparaît/disparaît "n'est qu'une illusion d'optique" ?
Mais du coup, ce va et vient entre la perception de different plan ( le plan de l océan VS le plan des vagues pour revenir à cet exemple) ne serait qu'illusion aussi ?
Ce va et vient n'est-il pas lui aussi un mouvement... une vague ?

Y a-t-il une différence entre la vague et la perception de la vague ?
Par exemple: y a-t-il une différence entre l'écoute d'un son et le son lui-même ?
D'où vient le son ? des oreilles ? de l'extérieur ? de l'intérieur ?
Si tu rêves la nuit d'une voiture qui klaxonne... est-ce que le son vient vraiment d'une voiture qui klaxonne ?
Si maintenant tu entends une voiture qui klaxonne... est-ce que le son vient vraiment d'une voiture qui klaxonne ?
Est-ce que "la voiture qui klaxonne" existe vraiment ? Est-ce que le son existe vraiment ?
Qu'est-ce qui est réel et qu'est-ce qui est illusion ?

Bises
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sat Jan 20, 2018 11:53 pm

Coucou Paul, j'avais commencé à te répondre mais la dernière partie de ton mail , les questions , me demandent plus de temps pour y répondre honnêtement . Je t'écris lundi ou mardi .

Bisous

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Tue Jan 23, 2018 12:39 am

Coucou Paul ,
-ce que les sons, les images, les sensations physiques, etc. ne sont pas réels ?
Si tu te cognes quelque part, dirais-tu que la douleur qui apparaît/disparaît "n'est qu'une illusion d'optique" ?
Non les sons , images , sensations physiques sont bien réels dans le.sens où ils sont vus , ressentis , goûtés pleinement.
Ce va et vient n'est-il pas lui aussi un mouvement... une vague ?

Y a-t-il une différence entre la vague et la perception de la vague ?
Par exemple: y a-t-il une différence entre l'écoute d'un son et le son lui-même ?
D'où vient le son ? des oreilles ? de l'extérieur ? de l'intérieur ?
Si tu rêves la nuit d'une voiture qui klaxonne... est-ce que le son vient vraiment d'une voiture qui klaxonne ?
Si maintenant tu entends une voiture qui klaxonne... est-ce que le son vient vraiment d'une voiture qui klaxonne ?
Est-ce que "la voiture qui klaxonne" existe vraiment ? Est-ce que le son existe vraiment ?
Qu'est-ce qui est réel et qu'est-ce qui est illusion ?
Ce va et vient est aussi un mouvement .

Lors d'un concert je me suis aperçue que j'écoutais pas le son mais j'écoutais l'écoute du son .
Comme par rapport aux ressentis .
La plupart du temps je ne suis pas dans le ressentis . Je suis dans l'image du ressentis. Je ne ressens pas le corps mais une image mentale du corps ou de la zone tendue .
Alors de ce point de vue oui il y a une différence entre l'écoute du son et le son , entre le ressentis et ressentir le ressenti.

Honnêtement , j'ai la sensation que deux plans se jouent en même temps , d'un côté le son de trouve à l'extérieur ( là on revient au discours par rapport à l'extérieur du corps ou intérieur comme le sont les pensées ou ressentis corporel ). Et d'un autre plan , les sons ne sont ni extérieur ni intérieur mais tout apparaît dans cet espace . Les deux plans se jouent simultanément , ça dépend comment c'est observé dans l'instant.
La voiture qui klaxonne existe vraiment dans le sens où elle est perçu . Le son du klaxonne existe vraiment puisqu'il est perçu . Le son klaxonne provient de la voiture tout comme le battement cardiaque provient du battement du cœur .

Réel ou illusion ... Tout se joue simultanément. Mais illusion pas dans le sens que ça n'existe pas . Mais que ce n'est pas définitif . Comme un mirage , comme le rêve la nuit , comme chaque chose qui se crée et disparaît .c'est réel puisque je peux en parler . Je pourrais te d'écrire mon rêve de la nuit dernière avec une précision parfaite .j'en ai garder les sensation toute la journée . C'est vrai que finalement de ce point de vue là, je n'en sais plus rien de ce qui est illusoire ou réel .

Je suis à nouveau perdue :(

Bises

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Jan 23, 2018 9:08 pm

Coucou Lucille,
les sons , images , sensations physiques sont bien réels dans le.sens où ils sont vus , ressentis , goûtés pleinement.
Oui. Et est-ce qu'on a besoin de faire un effort particulier pour voir, entendre, ressentir, etc. ?
c'est réel puisque je peux en parler
Et le fait d'en parler le rend réel ? T'es sûre ? ... Est-ce que le problème ne serait pas là justement ?
Si je te parle d'un mouton à cinq pattes appelé Hector qui danse la salsa comme un dieu... est-ce que ça prouve que Hector est réel ? Non. Ce n'est pas parce que je peux parler de quelque chose que forcément ce quelque chose existe !
Je pourrais te d'écrire mon rêve de la nuit dernière avec une précision parfaite
L'expérience du rêve est bien réelle. Mais cela ne veut pas dire que son contenu le soit.
Lors d'un concert je me suis aperçue que j'écoutais pas le son mais j'écoutais l'écoute du son .
Ah bon. Et l'écoute de l'écoute du son... tu l'écoutais aussi ? Ou tu pensais l'écouter ?
La plupart du temps je ne suis pas dans le ressentis . Je suis dans l'image du ressentis
C'est vrai que finalement de ce point de vue là, je n'en sais plus rien de ce qui est illusoire ou réel .
La différence entre la pluie et l'image de la pluie... c'est que l'un mouille et l'autre pas :)
La voiture qui klaxonne existe vraiment dans le sens où elle est perçu .
Un son est perçu, oui. Ensuite, savoir d'où vient ce son (une voiture ?) est histoire d'interprétation...
C'est flagrant dans les rêves: des sons et des images sont bien perçus... mais toute l'histoire derrière n'est pas réelle.
Je suis à nouveau perdue :(
Perdue dans tes pensées, surtout.
Reviens au concret, au physique... et tu sauras ce qui est réel et ce qui ne l'est pas.

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Jan 25, 2018 5:35 pm

Hello Paul ,
Oui. Et est-ce qu'on a besoin de faire un effort particulier pour voir, entendre, ressentir, etc. ?
Non . Mais c'est valable seulement pendant la journée en état de veille . Pendant la nuit , on peut allumer la lumière , parler , musique...je vais rien entendre . Ça a été expérimenter cette semaine justement . Je dormais chez moi sœur dans le salon . Ils venaient déjeuner , allumaient la lumière , prenaient leur douche...rien vu , ni entendu .
Par contre je peux te parler du rêve .

fait d'en parler le rend réel ? T'es sûre ? ... Est-ce que le problème ne serait pas là justement ?
Si je te parle d'un mouton à cinq pattes appelé Hector qui danse la salsa comme un dieu... est-ce que ça prouve que Hector est réel ? Non. Ce n'est pas parce que je peux parler de quelque chose que forcément ce quelque chose existe !
Ça n'existe pas dans mon champ de conscience en effet . Mais dire que ça n'existe pas du tout , je crois qu'on ne pourra jamais en être sûr . Là tu as pris un exemple extrême. Mais prends par exemple les personnes qui ont des perceptions plus fines. Ils vont nous décrites des choses que nous ne sommes pas capable de voir.
Alors oui, ce n'est pas parce que l'on parle de quelque chose qu'elle existe mais ce n'est pas non plus par ce qu'on ne voit pas ou ne ressens pas quelque chose qu'elle n'existe pas...
L'expérience du rêve est bien réelle. Mais cela ne veut pas dire que son contenu le soit.
Oui. Il est réelle dans l'expérience c'est tout. En tant qu'experimenté.
bon. Et l'écoute de l'écoute du son... tu l'écoutais aussi ? Ou tu pensais l'écouter
Je pensais l'écoute . Comme je pensais le Corps .
son est perçu, oui. Ensuite, savoir d'où vient ce son (une voiture ?) est histoire d'interprétation...
C'est flagrant dans les rêves: des sons et des images sont bien perçus... mais toute l'histoire derrière n'est pas réelle.
On ne peut pas nier que le son du klaxonne provient du kloxonne et le son de la voix des cordes vocales qui se touchent ...

Bises

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Sat Jan 27, 2018 9:17 am

Bonjour Lucille
Oui. Et est-ce qu'on a besoin de faire un effort particulier pour voir, entendre, ressentir, etc. ?
Non . Mais c'est valable seulement pendant la journée en état de veille . Pendant la nuit , on peut allumer la lumière , parler , musique...je vais rien entendre . Ça a été expérimenter cette semaine justement . Je dormais chez moi sœur dans le salon . Ils venaient déjeuner , allumaient la lumière , prenaient leur douche...rien vu , ni entendu .
Par contre je peux te parler du rêve .
Je vais te poser la question autrement.
Pendant ce rêve, as-tu choisi d'entendre ou de ne pas entendre les bruits alentours ? As-tu choisi de rêver de ceci ou de cela ? As-tu choisi de rêver tout court ? As-tu choisi le moment de t'endormir ?
Et pendant la journée : est-ce que tu choisis d'entendre tel ou tel son dans la rue ? est-ce que tu choisis de voir ce qui se passe autour ? Est-ce que tu choisis de ressentir telle sensation ou telle émotion ? Est-ce que tu choisis de penser à telle ou telle chose ? Est-ce que tu choisis les événements qui se déroulent dans la journée ?
De manière générale : est-ce que tu choisis de vivre ceci ou cela ? Est-ce que ça demande une décision, un contrôle ou un effort particulier pour vivre tout ça ?
Ça n'existe pas dans mon champ de conscience en effet . Mais dire que ça n'existe pas du tout , je crois qu'on ne pourra jamais en être sûr .
ok. Pour tout ce qui est hors du champs de conscience, on ne peux pas être sûr. Peut-être que ça existe, peut-être pas. Ou peut-être que ça a existé, mais que ça n'existe plus. Et puis ce que racontent les gens, ça peut être vrai, ou pas.
En fait, la seule chose dont est vraiment sûr, c'est ce qui se passe maintenant, dans l'instant...
Je pensais l'écoute . Comme je pensais le Corps .
D'accord. Mais si tu ne "penses" pas l'écoute (ou le corps), alors ça veut dire quoi écouter ?
Prends-toi 5 minutes et écoute ce qui se passe. Ensuite, pendant 1 minute, note par écrit tout "ce qui est écouté".
Maintenant, dis-moi. Est-ce que dans l'écoute, il y a autre chose que "ce qui est écouté" ? Si oui, quoi ?
On ne peut pas nier que le son du klaxonne provient du kloxonne
On ne peut nier que le son du klaxon vient du klaxon... parce que c'est exactement ce que ça veut dire, "son du klaxon" :)
Mais la question est: dans l'écoute d'un son (et juste dans l'écoute du son, sans penser à rien d'autre), est-ce qu'il y a vraiment "un klaxon" (ou autre chose) ? Si oui, alors il ressemble à quoi ce klaxon ? Est-ce qu'il est dans ton champs de conscience ? Il y a quoi dans ton champs de conscience ? Juste un son ? Juste un klaxon ? Les deux ? quoi ?

Bises - Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sat Jan 27, 2018 10:26 pm

Coucou Paul ,
vais te poser la question autrement.
Pendant ce rêve, as-tu choisi d'entendre ou de ne pas entendre les bruits alentours ? As-tu choisi de rêver de ceci ou de cela ? As-tu choisi de rêver tout court ? As-tu choisi le moment de t'endormir ?
Et pendant la journée : est-ce que tu choisis d'entendre tel ou tel son dans la rue ? est-ce que tu choisis de voir ce qui se passe autour ? Est-ce que tu choisis de ressentir telle sensation ou telle émotion ? Est-ce que tu choisis de penser à telle ou telle chose ? Est-ce que tu choisis les événements qui se déroulent dans la journée ?
De manière générale : est-ce que tu choisis de vivre ceci ou cela ? Est-ce que ça demande une décision, un contrôle ou un effort particulier pour vivre tout ça ?
Le rêve se fait . Les images apparaissent . Les sons apparaissent . Les.perceptions naissent , apparaissent , meurent oubien demeurent .
Durant la journée les evenements se déroulent , les pensées apparaissent , les émotions apparaissent .
Ce qui change entre le rêve et la journée c'est surtout les pensées concernant " moi" , " ma vie " et comment "m'en sortir " , comment " régler ma vie ". Toute cette recherche par rapport à " qui suis je " à vouloir faire un " travail sur moi " ne sont pas la lors des rêves . C'est flagrant .
Tout le reste : sensations , bruits , couleurs , odeurs , sont là et crée une sorte de petite histoire chaque nuit .
La flagrante différence entre la nuit et le jours je dirais que c'est la croyance à l'appartenance (le jours : c'est mon histoire , ma vie et je dois m'en sortir , comprendre ...) .

Et d'une manière générale : c'est ce qu'il se passe . Voir tout cela , vivre tout cela , ressentir tout cela .

Il y a profonde croyance que quelqu'un doit s'éveiller du rêve . Voilà une grande différence entre le rêve la nuit et le rêve le jour.

.
En fait, la seule chose dont est vraiment sûr, c'est ce qui se passe maintenant, dans l'instant...
Dans notre champs de conscience qui est individuel je rajouterai ? On ne peut être sûr que de ce qu'il se passe maintenant , dans l'instant pour nous , à travers nos capacités de perceptions actuelles...
D'accord. Mais si tu ne "penses" pas l'écoute (ou le corps), alors ça veut dire quoi écouter ?
Prends-toi 5 minutes et écoute ce qui se passe. Ensuite, pendant 1 minute, note par écrit tout "ce qui est écouté".
Maintenant, dis-moi. Est-ce que dans l'écoute, il y a autre chose que "ce qui est écouté" ? Si oui, quoi ?
Pleins de choses sont écoutées : les sons de la nature , les pensées , les intuitions , les rythmes du corps ..
Et il semble toujours y avoir une différence entre les sons , l'écoute et celui qui écoute .
Ça apparaît comme trois choses distincte.
Tout comme :
La pensée , la prise de conscience de la pensée et ce qui prend conscience de la pensée et de la prise de conscience de la pensée .
Donc dans l'écoute il y a aussi la prise de conscience que ca écoute .
On ne peut nier que le son du klaxon vient du klaxon... parce que c'est exactement ce que ça veut dire, "son du klaxon" :)
Mais la question est: dans l'écoute d'un son (et juste dans l'écoute du son, sans penser à rien d'autre), est-ce qu'il y a vraiment "un klaxon" (ou autre chose) ? Si oui, alors il ressemble à quoi ce klaxon ? Est-ce qu'il est dans ton champs de conscience ? Il y a quoi dans ton champs de conscience ? Juste un son ? Juste un klaxon ? Les deux ? quoi ?
Non dans l'écoute d'un son de klaxon il n'y a que le son du klaxon . Juste un son .
Dans mon champs de perception il y a le son , puis superposée l'image du klaxonne , puis prise de conscience de cette superposition , puis prise de conscience de cette prise de conscience .

On pourrait se faire un Skype la semaine prochaine si tu veux ?

Bises

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Jan 30, 2018 12:21 pm

Coucou Lucille !
De manière générale : est-ce que tu choisis de vivre ceci ou cela ? Est-ce que ça demande une décision, un contrôle ou un effort particulier pour vivre tout ça ?
Tu n'as pas vraiment répondu à ma question: est-ce que tu choisis de vivre tout ça ?
Ce qui change entre le rêve et la journée c'est surtout les pensées concernant " moi" , " ma vie "
A part ces pensées "je/me/moi", est-ce qu'il y a une différence entre le rêve et la journée ?
Il y a profonde croyance que quelqu'un doit s'éveiller du rêve . Voilà une grande différence entre le rêve la nuit et le rêve le jour.
S'éveiller de quel rêve, du rêve de jour ou du rêve de nuit ? Est-ce qu'il y a un rêveur le jour et un rêveur la nuit ?
D’où vient cette croyance "profonde" ? Est-ce que c'est juste une pensée ou il y a autre chose ?
Se pourrait-il que le rêveur fasse lui-même partie du rêve ? (réfléchis bien: pourquoi pas ?)
Dans notre champs de conscience qui est individuel je rajouterai ? On ne peut être sûr que de ce qu'il se passe maintenant , dans l'instant pour nous
Qu'est-ce qui dans l'instant te fait dire que c'est individuel ? (à part une pensée, bien sûr)
Et il semble toujours y avoir une différence entre les sons , l'écoute et celui qui écoute .
Tout comme : La pensée , la prise de conscience de la pensée et ce qui prend conscience de la pensée et de la prise de conscience de la pensée .
Prenons un autre exemple : marcher. On pourrait dire de même qu'il y a 3 choses :
1) l'action de marcher proprement dite, la marche
2) la prise de conscience du 1 (de l'action de marcher)
3) ce ou celui qui prend conscience du 1 et 2 (de l'action et de sa prise de conscience)

Questions (répond à chaque question stp):
-Est-ce que le 2 et 3 arrivent en même temps que le 1 ou après, dans un second temps ?
-En quoi le 2 est nécessaire au 1 ? A-t-on besoin de prendre conscience de marcher pour marcher ?
-En quoi le 3 est nécessaire au 2 ? A-t-on besoin d'un "je" pour prendre conscience de marcher ?
-C'est quoi le 2 ? "prendre conscience" est-il une action comme une autre (comme marcher), sauf qu'elle est mentale ?
-Est-ce que la prise de conscience a été décidée/contrôlée ou est-ce qu'elle est apparue spontanément ?
-C'est quoi le 3 ? Un vrai "qui" (une entité qui prend conscience) ou juste un "quoi" (la prise de conscience du 2) ?
-Est-ce qu'il y a un 4 ? (la prise de conscience du "je")
-Est-ce qu'il y a un 5 ? (ce ou celui qui prend conscience du "je")
-Est-ce que, s'il n'y avait pas toutes ces "prises de conscience", ça nous empêcherait de marcher ou de vivre ?
-Et s'il n'y avait pas de 3 du tout, ça changerait quoi concrètement dans la vie ?
... et maintenant la question joker :
Qu'est-ce qui, à part une croyance ou une pensée, te fait dire de manière absolument certaine qu'il y a un "moi", un "je" qui pense et prend conscience ? Dans ton expérience, à quoi ressemble ce "moi" concrètement ?
On pourrait se faire un Skype la semaine prochaine si tu veux ?
Excellente idée. quand tu veux...

- Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest