Eveil à ma vraie nature

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Mon Mar 27, 2017 3:30 am

Bonjour Lucille,

Merci pour ce partage.
Ne pas etre conscient de. Mais etre conscience.
Ne pas etre present à, mais etre presence.
ou tout simplement: être.

Tu le sens au niveau du Coeur, ça résonne, c'est déjà là.
Pas de sujet, pas d'objet, pas de séparation.
Au début juste des formes qui bougent... et puis juste un mouvement... et puis plus rien... plus rien que la Vie.

Dissiper le brouillard du mental. Ne pas avoir peur de vivre.
Rien à faire, rien à comprendre, rien à percevoir. Juste ressentir, juste être.
Ne pas se crisper. Lâcher prise...

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Mar 27, 2017 7:33 am

Coucou Paul ,
Oui tout ce que tu dis resonne en mon Coeur , je sais que c est deja la mais il y a quelque chose qui ne lache pas .
Une tension derriere les yeux auquel je met le mot " controle" .
J arrive pas à m abandonner au flot . Il faut toujours que je regarde ce qu'il se passe mais pas d'une maniere paisible .
Plutot en mode craintif .
Toujours essayer de comprendre et d analyser , de regarder quels conditionnements il faudrait encore dissoudre pour atteindre l'eveil .
C'est ça qui bloque et qui cree la sensation de controle .
Que ce qui est là ,les peurs , les rires , les coleres ou les frustrations ne devraient pas etre là si il y avait eveil .
Pourquoi ne devraient ils pas etre la ?
Parce que apres l eveil , il n'y a plus la vroyance d'un moi .
Et c'est cette croyance en un moi agissant qui crée ces emotions .

Voila , j'observe ceci qui arrive en moi mais c'est tellement cru profondement que quand tu me dis que ce n est pas ceci ou que c est simplement une pensée cru , ca ne patvient pas à fissoudre cette pensée.

Belle journee a Toi

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Mar 28, 2017 3:14 am

Bonjour Lucille,

Commençons déjà par régler son compte à cette idée d'Eveil.
Le "simplement être" n'est pas éveillé ou pas... il est simplement. Et même si tu ne t'en rends pas compte, il est déjà à l'oeuvre maintenant. Ce sont juste les pensées qui obscurcissent cette vision naturelle. Même s'il n'est pas visible, le soleil est toujours derrière les nuages. En fait, sans soleil, pas de nuages visibles :)
Aujourd'hui, il y a une pensée qui dit que s'il y avait éveil, tout serait bien mieux (pour 'moi'): plus de peurs, de frustrations, etc. Mais qu'est-ce que cet "éveil" là ? Est-ce que ce n'est pas justement cette idée, déguisée spirituellement, qu'un jour tout sera bien mieux ? Tant que tu t'accroches à cette idée, tu ne peux accepter le fait que la réalité ("frustration") est différente de ce que tu aimerais qu'elle soit ("pas de frustration")... et c'est justement ça qui crée de la frustration !
En clair: oublie cette idée d'éveil et observe les choses comme elles sont; accepte la réalité telle qu'elle est et non pas telle que tu penses qu'elle devrait être.

Parlons aussi de cette peur et ce mode craintif. Quelle est cette peur, d'où vient-elle ? Il y a fort à parier que cette peur ne vient pas de nulle part et qu'il y a quelques pensées bien accrochées derrière. Quelles sont ces pensées ?

Enfin, revenons au coeur de notre sujet. Quelle est cette "tension derrière les yeux" qui ne lâche pas et qui contrôle ? Est-ce que c'est là que tu situes le "moi" ? Est-ce que cette tension, c'est "toi" ? Regarde dans l'ED...

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sat Apr 01, 2017 11:57 am

Bonjour Paul ,

Merci pour ce retour , j'ai été bien prise ces derniers jours et ce weekend aussi . Je te répond dimanche soir .
Bisous a Bientôt et bon weekend a toi , j'espere plus ensoleillé qu'ici !

Lucille

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Apr 03, 2017 3:38 pm

Bonjour Paul ,
Tant que tu t'accroches à cette idée, tu ne peux accepter le fait que la réalité ("frustration") est différente de ce que tu aimerais qu'elle soit ("pas de frustration")... et c'est justement ça qui crée de la frustration !
Oui j'ai clairement vu cela .
Et je vois qu'il y a refus que ce qui est soit simplement cela .
D'ou l'éternel mouvement de chercher autre part . Je fais quelque chose puis au bout 'un certain temps l'experience premiere de cette chose perd de son intensité et l'envie de changer pour trouver quelque chose de mieux refait surface .
Tu sais, comme le genre de routine insupportable ...
Quelle est cette peur, d'où vient-elle ? Il y a fort à parier que cette peur ne vient pas de nulle part et qu'il y a quelques pensées bien accrochées derrière. Quelles sont ces pensées ?
C'est la peur de ne plus exister si j'accepte ce qui est .
Si il n'y a plus ce que ce qui est alors il n'y a plus d'analyse ni de recherche ... et il y a la peur de lacher tout cela .
Je vois que l'analyse et la recherche crèe une sorte de crispation , donne un sens , un sentiment d'identité . Sans cela ou suis je ? Ou je vais ?
Il n'y a plus rien à quoi se raccorcher et cela crée une peur que je n'arrive pas à dépasser .

Je vois que quand je fais l'ED , il y a cette peur qui bloque le lacher prise complet dans " juste ce qui est" . Elle crée une frontiere , ou du moins le sentiment de séparation entre une entité qui controle , analyse ou sait et ce qui est .
Est-ce que c'est là que tu situes le "moi" ? Est-ce que cette tension, c'est "toi" ? Regarde dans l'ED...
J'arrive pas à situer le moi enfaite ... C'est vu comme une pensée .
Je sens beaucoup de tension au niveau de la tête et entre les yeux dû au mouvement d'analyse et de recherche . Mais je sais que ce n'est pas ce qui me défiinie en essence .
Ce sont juste des ressentis dû au mouvement d'analyse et de recherche .
Alors qui suis je ? Je n'en sais rien .
Ou suis je ?
J'ai la sensation d'être localisé dans le Corps , à l'interieur du Corps et plusieurs choses viennent valider cela comme le faite de voir par les deux yeux , de ressentir le battement de mon coeur à un endroit précis ecc...


A bientôt

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Apr 04, 2017 7:53 am

Bonjour Lucille,
Et je vois qu'il y a refus que ce qui est soit simplement cela .
D'ou l'éternel mouvement de chercher autre part . Je fais quelque chose puis au bout 'un certain temps l'experience premiere de cette chose perd de son intensité et l'envie de changer pour trouver quelque chose de mieux refait surface . Tu sais, comme le genre de routine insupportable ...
La curiosité intellectuelle n'est pas un vilain défaut... mais le refus de la réalité, si :)
Que cherches-tu ? Le bonheur ? Est-ce que "le bonheur" est une chose abstraite qui se trouve quelque part, ailleurs ? Ou est-ce que c'est quelque chose qui se ressent ici et maintenant ?
La routine, c'est l'impression que les choses se répètent, qu'elles tournent en rond. Mais ce n'est pas la vie qui tourne en rond... ce sont les pensées qui tournent en boucle. Les pensées racontent une histoire, "ton" histoire, réelle ou supposée. A force d'écouter cette histoire, on s'identifie avec son personnage principal, ce "moi" qui parle à la première personne. Est-ce que c'est ça la vie, écouter l'autobiographie d'un autre censé être moi ?
C'est la peur de ne plus exister si j'accepte ce qui est .
Si il n'y a plus ce que ce qui est alors il n'y a plus d'analyse ni de recherche ... et il y a la peur de lacher tout cela .
Je vois que l'analyse et la recherche crèe une sorte de crispation , donne un sens , un sentiment d'identité . Sans cela ou suis je ? Ou je vais ?
Il n'y a plus rien à quoi se raccorcher et cela crée une peur que je n'arrive pas à dépasser .
Est-ce que tu cesses d'exister entre deux pensées ? Est-ce que la vie n'a plus de sens quand tu n'y penses pas ?
Que risques-tu de perdre ? La vie ? La recherche de la vie ? Ou une certaine idée de la vie ?
Il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis sur la vie, pas les fines mouches...
Bien sûr, se raccrocher à ce que l'on connait c'est sécurisant. Et l'inconnu, ouh, ça fait peur. Mais ce n'est pas une plongée dans le vide, c'est une plongée dans la vie. Connais-tu l'histoire de la grenouille qui ne savait pas qu'elle était cuite ?
J'ai la sensation d'être localisé dans le Corps , à l'interieur du Corps et plusieurs choses viennent valider cela comme le faite de voir par les deux yeux , de ressentir le battement de mon coeur à un endroit précis ecc...
Réfléchissons. Si le "moi" est localisé physiquement dans le corps, logiquement, c'est qu'il est de nature physique. D'ailleurs on ne voit pas trop comment quelque chose de non physique pourrait avoir des sensations physiques (battement du coeur) ou utiliser un corps physique (yeux). Bon. Mais du coup, si c'est physique et si c'est dans le corps, ça veut dire quoi concrètement ? Que c'est une partie du corps, non ? Alors dis moi, si un chirurgien t'ouvrait la poitrine ou le crâne, est-ce qu'il y trouverait un "moi" ? Est-ce que le "moi" est fait de chair et d'os, ou de matière grise ?

Plus généralement: est-ce que le "moi" est observable d'une manière ou d'une autre ? S'il y a un "moi" observateur, comment se fait-il qu'il ne puisse pas s'observer lui-même ?
Et s'il n'y avait personne en train d'observer derrière les yeux ? Et s'il y avait juste... la conscience de la vie ?

A bientôt,
Paul
PS: un petit skype ?
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Apr 06, 2017 10:13 pm

Coucou Paul ,

Merci pour ta reponse :)
Je serais heureuse de programmer un skype pour repondre aux questions ..
et en meme temps tu me racontera l histoire de la grnouille qui ne savait pas qu elle etait cuite lol .

En bref , je suis dispo demain soir si tu veux ( vendredi ) . Dis moi si c est ok pour toi ?

Bises

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Apr 07, 2017 8:53 am

Re coucou Paul ,

Finalement est ce que le skype lundi matin serait Ok pour toi ?

Bises :)

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Apr 07, 2017 1:43 pm

Ok pour lundi. 11h?
Bon week-end !
Bises
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Apr 07, 2017 5:01 pm

Ok merci :)
bon weekend aussi !!

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Apr 27, 2017 7:54 pm

Coucou Paul ,
j'espere que tout va bien ?

Je suis desole de ne pqs avoir ecris oendant un long moment . J ai eu pas mal de changements , de voyages imprévus et aussi un demenagement .
Mais aussi parce que beaucoup de questions tombent , n apparaissent plus et semble futiles .

Il y a qurlques semaine j ai realiser que je pensais avoir un corps et que j etais autre chose , quelque chose d immaterielle . J ai realiser qu enfaite le corps n etait pas quelque chose de materielle dans lequel il aurait fallu s incarnet et qu in lacherait un jours.
J ai realiser qu il n y avait pas de Corps mais simolement la pensée Corps . Qu il y avait sensations ,perceptions et qu ensuite apparaissait l image enyiere du corps eet le nom " corps ".
J ai realier que le corps n est pas une entité a part entiere ayant des memoires et un vécu . Le corps ne vit pas de memoires .
Il a sensations et pensées , perceptions et emotions ...
c est tellement plus leger !!!
Une legereté et gaité est là depuis quelques semaines .

Je sais oas trop ou j'en suis , il y a toujourd un sentiment de " moi" mais enfaite ce n est plus grave.. ca devient un jeux , alors qu il yba encorr quelques mois la sensation de ce "moi" ( enfin je sais meme plus ce que ca veut dire sensation du moi ) mais disons cette sensation de presence etait considerer comme quelque chose erroner à lutter contre et faure disparitre .
Enfaite je sais pas ce que c est cette presence que je sens . Je dis la presence " moi " lais je sais olus si c est individuel ou pas .
Meme ces mots sont vus comme futils .

C'est difficile ces dernieres semaines d employer des mots car c est commme si je ne savais plus ce qu ils voulaient dire .
C est etrange mais tranquille .
Il n y a pas de stress ni de questionnement .

Bised a Toi et a bientot

Ps : je viens d emmenager et pour le moment je n ai pas beaucoup de reseau internet pour un skype.

Bisous ☺

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue May 02, 2017 6:15 pm

Bonjour Lucille
Mais aussi parce que beaucoup de questions tombent , n apparaissent plus et semble futiles .
C'est très bon signe...
Une legereté et gaité est là depuis quelques semaines .
:-)
Je sais oas trop ou j'en suis , il y a toujourd un sentiment de " moi" mais enfaite ce n est plus grave.. ca devient un jeux , alors qu il yba encorr quelques mois la sensation de ce "moi" ( enfin je sais meme plus ce que ca veut dire sensation du moi ) mais disons cette sensation de presence etait considerer comme quelque chose erroner à lutter contre et faure disparitre .
Enfaite je sais pas ce que c est cette presence que je sens . Je dis la presence " moi " lais je sais olus si c est individuel ou pas .
Il se peut que ce sentiment de "présence" perdure un moment, avec plus ou moins d'intensité. Si c'est là, c'est là... c'est observé, c'est tout. Tout comme cela a été vu pour le corps, il ne s'agit là que d'un phénomène observable (ED), pas d'une entité séparée. D'ailleurs, comment ce qui est observé pourrait-il être "l'observateur" ? Ce n'est pas "moi", juste une sensation observée, l'illusion d'un moi. Rien de personnel là-dedans, simple jeu de miroirs :)
Meme ces mots sont vus comme futils .
C'est difficile ces dernieres semaines d employer des mots car c est commme si je ne savais plus ce qu ils voulaient dire .
C est etrange mais tranquille .
Il n y a pas de stress ni de questionnement .
La non-dualité n'est pas un concept, mais une expérience. Une expérience au delà des mots, au delà des formes.
Prends simplement conscience de tout ce qui est là, ici et maintenant, sans analyse ni jugement.
Prends conscience du mouvement de la vie. Laisse tout cela se faire, simplement, sans effort...
Le ciel est, par-dessus le toit,
Si bleu, si calme!
Un arbre, par-dessus le toit,
Berce sa palme.

La cloche, dans le ciel qu'on voit,
Doucement tinte.
Un oiseau sur l'arbre qu'on voit,
Chante sa plainte.

Mon Dieu, mon Dieu, la vie est là
Simple et tranquille...
A bientôt,
Paul
PS: on peut se faire un skype juste en audio, si tu veux
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Jul 14, 2017 6:25 pm

Coucou Lucille,

Comment va la vie ?

Vu qu'on ne s'est pas parlé depuis un moment, j'ai une petite question :
Sans se référer aux croyances mais uniquement à l'expérience directe de la vie, est-il clair et limpide comme de l'eau de roche qu'il n'y a pas de "moi", pas d'entité séparée aux commandes de la vie ?

Si ce n'est pas tout à fait clair, n'hésite pas à partager tes doutes. On peut aussi se refaire une session skype, si tu veux.
Si c'est bien clair, cela marquera officiellement la fin de notre échange... et je te propose d'intégrer la communauté LU.

A bientôt, fine mouche.
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Sep 29, 2017 7:06 am

Hello Paul.
Que de temps passé depuis notre dernier échange.
Et que de changements pour moi =)
Depuis Mars, il y a eu cette ouverture énorme au Monde, se retour à la civilisation. Alors que je ai passé toutes ces dernières années en contemplation et observations de la Vie et des Hommes avec un énorme refus de plonger à nouveau, voilà que je me surprenait tous les jours à vouloir sortir, à travailler dans un bar et un camping pendant plus de six mois, et même à avoir un e relation individuelle time... Chose qui n'était pas arrivé depuis longtemps par refus de ma part.
Tout cela a été vécu intensément t avec les envie de dévorer la Vie, de vivre tout ça sans poser de question, d'ailleurs il n'y avait plus de question, oubien s'il y en avaient, elles disparaissaient presque subitement. Bien que je me perçoive que je n'avais pas de réponse à cela, ce n'est était pas grave comme ça l'a pu l'etre au par avant.
Le plus drôle était de regarder comme les envies changeaient, de me laisser surprendre par prendre du plaisir à vivre, à jouer avec l'apparence, à faire des activités nouvelles et sortir le soir.. Bref. Un réel retour à la Vie. Et qu'elle joie mais qu'elle joie ! Des frissons à l'intérieur du ventre presque tous les jours, un rire omniprésent, une légèreté... Et le retour des personnes que je rencontrais n'avait pas de prix. C'est' réellement incroyable q tout ce qui s'est ouvert ces derniers six mois. Je n'ai rien vu passer.

Pour ce qui est de la recherche, voilà quelques semaine que la densité reviens, que les questions reprennent le dessus et que la légèreté et la joie sont à nouveau un peu endormie.
J, ai vu qu'il n'y avait pas de moi, identité séparée. Mais je pense ne pas l'avoir réalisé. Je sais aussi que c'est ce qui est et qu'en faite rien ne peut forcer cette réalisation. J'ai arrêter de lire tous les livres spirituels et non duels et d'écouter les Satsangs car rien ne semble correspondre à la recherche qui est là. Tout me semble que concept et théorie. Même le fait de s'éveiller ne colle plus, ni d être éveillée ni de vivre l'instant présent... Tout cela me semble pas du tout correspondre à mon intime ressenti.
J ai la sensation que la Vie est un paradoxe. Que tout est vrai et faux à la fois. Que le moi illusoire est bien présent mais qu'il n'existe pas en réalité. Tout comme le corps qui existe concrètement d'un certain point de vue mais qui n'existe pas en réalité. Tout se mélange et tous les contraires au lieu de s'opposer semblent s'assembler.
C'est intéressant à voir.
Si tu le veux bien, j'aimerais continuer nos échanges, on peut se prévoir un Skype le 12 ou 13 octobre et échanger par e-mail en attendant.
La Vie était tellement intense ces derniers mois que je n'ai pas pris le temps de t'écrire, et aussi car les questions n'étaient plus présente.

Je suis heureuse de te lire à nouveau !!!

Plein de sourires à Toi.

Bises.

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Wed Oct 04, 2017 10:29 am

Hello Lucille,

Quelle joie de te lire !! Que du bonheur... et "plein de sourires", merci !

Qu'elle semble loin la petite jeune fille déprimée qui pleurait tous les jours (on ne la regrettera pas, celle là!). La chenille est devenue papillon, la fine mouche une luciole, et Lucille une femme épanouie croquant la vie à pleine dents !
Retour au monde, légèreté, curiosité, énergie, joie profonde... quand on vit tout cela, le temps file comme un rêve et il n'y a plus de questions qui vaillent. Tout le "fatras spirituel" semble bien inutile, voire incongru.
Pourquoi commenter la vie, alors qu'il suffit de la vivre ? Pourquoi chercher ailleurs ce qui est déjà là ? Juste vivre !!

Et puis un jour les questions reviennent...
Formulées différemment et sans le même "poids", mais là tout de même... et donc on fait avec, parce que c'est ça aussi la vie : un mystère, un paradoxe.
Curieux assemblage de contraires qui se répondent en miroir...
Jeu de yin-yang entre "la vie" qui se vit et "la Vie" qui se pense...
Blabla bla bla, blabla, blabla Bla Bla...

Minute, papillon !
Qui suis-je si je ne suis moi ? La vie ? Euh... avec ou sans majuscule ?
Et le bonheur, hein ? Et l'amour, bordel ?? mdr
Intéressant... et surtout amusant !

Je serais bien sûr heureux de continuer nos échanges, et de converser par skype.
Comme tu le sais, ici il n'y a pas de "jeu" à jouer, d'égo à valoriser ou de concept à défendre. Alors partage simplement ce qui vient, questions ou commentaires, et on verra bien où cela nous mène...

Au plaisir de te lire,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 32 guests