Eveil à ma vraie nature

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sun Dec 11, 2016 9:08 pm

Bonsoir,
Voici ma première venue sur ce site qui m'à été introduit par une personne sur Facebook apres un message poster sur la page de Mooji , le célèbre maître spirituel.
Pour ce qu'il s'agit de mon parcours : Depuis mon enfance , je ressens le besoin de liberté . Vers 18 ans une grande crise m'a traversée s'en sivant de toutes les questions existentielles : Qui suis, d'ou je viens, qu'est ce que je fais ici, quel sens à la vie, quel sens à ma vie , comment vais je pouvoir vivre dans une société commandée par l'Ego , par le pouvoir, par le mensonge ecc... Une periode vraiment tres difficile pour moi ( j'ai perdu 30 kilos , déprime, plus rien n'a de sens, pensées sucidaires, solitude...) . Je refusais toute aide de médecins car je sentais que c'était à l'interieur de moi qu'il fallait qu'une solution jaillisse. En effet , le Soul Voice ( méthode d'expression de soi par la Voix ) est parvenu à moi . J'ai ainsi suivie cette formation de libération des mémoires cellulaire par la Voix, par l'expression de mes émotions interieures de manière tres intuitive pendant 3 ans ( sous forme de stage dans plusieurs pays du monde.
Ceci m'a permi de me sortir de l'anorexie, de retouver mon poid "normal" aujourd'hui . Ceci m'a permit de retrouver une certaine joie de vivre, de réussir à ne plus être sous l'emprise totale de mes émotions ou conditionnements.
Cependant, depuis quelques mois je suis poussée à regarder plus profondément . Je dis poussée car c'est comme une force qui me pousse à écouter et lire des livres de Krishnamurti , de Mooji, e Francis Lucille ...et j'ai aussi cette sensation d'être coincé dans quelque chose, cette sensation d'être engluée , de vivre coincé dans une cage . C'est en écoutant les enseignement non duel que j'ai su mettre un mot sur mes maux : ce que je ressens est peut être la conscience qui s'éveil au personnage .
Je ne sais pas vraiment . Entout cas ce que je sais c'est que je souhaite la vérité . Je souhaite la liberté et je souhaite comprendre . J'ai plein de question sans réponse que je souhaite aborder avec vous . Une soif de compréhension et de liberté. Et je sais que je suis prête aussi à tout mettre en oeuvre afin de me liberer de l'illusion , de Maya .
Je suis passée par des souffrances psychologique assez énormes , je sais ce que veut dire toucher le fond sans la lumière , je n'ai plus peur de cela .
Ah oui et j'ai 23 ans.
Merci pour votre aide a tres bientot .

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Dec 13, 2016 11:21 am

Bonjour Lucille,

Je m'appelle Paul et je me propose de t'accompagner dans cette démarche.

Petite précaution d'usage: lis attentivement le déni de responsabilité et ce que LU n'est pas.
Pour ce qui est des règles de fonctionnement:
1) arrête les lectures et les activités "spirituelles", à part la méditation (fortement recommandée)
-> essaye d'oublier ce que tu sais, ce que tu as lu, ou ce qu'on t'a dit sur la spiritualité, l'éveil, etc.
2) envoie un message par jour - quitte à envoyer juste une ligne disant que tu répondras plus tard
3) fais les exercices demandés et réponds aux questions du mieux que tu peux:
- fais appel à ton expérience et à ton ressenti du moment; évite les digressions métaphysiques et les longs discours
- sois toujours 100% honnête, sans essayer de donner une bonne image ou "la bonne réponse" (on est pas à l'école)

Quand tu réponds, pense à utiliser la fonction "citation" du forum (dans la fenêtre du bas, tu sélectionnes le texte et tu appuies sur le petit bouton "guillemets" à droite). Et bon, même si on est pas à l'école, un petit effort d'orthographe est toujours apprécié :)

Voila. N'hésite pas à poser des questions si quelque chose n'est pas clair.
Si tu es d'accord, nous pouvons commencer...

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Thu Dec 15, 2016 10:29 pm

Bonjour Paul ,
Et tout d'abord merci d'avoir accepter d m'aider sur ce chemin de vérité .

J'ai beaucoup de questions qui vont surement se dissiper pour la plupart d'entre elles au fur et à mesure .
Il y a tout d'abord la question des émotions:
J'ai suivie une formation intense qui m'a donné l'opportunité d 'exprimer mes ressentis et d'aller chercher les émotions enfuies pour les exprimer, les libérer . Cela m'a vraiment été d'une grande aide et m'a sauvé la Vie en quelque sorte . Cependant j'ai l'impression que ce n'est pas une fin en soi dans le sens que certe cela peut aider mais est ce que ca mène quelque part ?
Je me suis aperçue au fil du temps que ce que je souhaite vraiment c'est la Vraie libération . Pas seulement du bien être mais la vrai paix peu importe les circonstance et qui ne soit pas basé sur l'accomplissement de quelque chose .
Dans ma vie courante , je ressens beaucoup d'émotion me traverser . En ce moment beaucoup de tristesse, un profond desespoir . Plus rien n'a de sens , ce que j'aimais faire semble avoir perdue tout interêt . La seule chose qui me rend serein est quand je vais me balader en Nature , quand j'observe la Nature ou quand je lis des phrases des sages comme Mooji ou Ramana Mahashri .
J'ai vraiment la sensation de ne pas toucher la vérité et d'être prise à l’intérieur de quelque chose . C'est tres étrange comme sensation mais j'en pleure tous les jours en ce moment . Comme si je ne pouvais plus vivre avec moi même . Des jours je donnerais vraiment tout pour que tout cela s'arrête, c'est vraiment horrible à vivre .
Que dois je faire avec ces sensations là ?
Dois je les observer ?( c'est ce que je fais , je les ressens, je laisse les larmes couler , mais rien ne change depuis longtemps) .
Dois je analyser les pensées qui créent cette souffrance? ( c'est ce que je fais aussi mais tout ce que je trouve c'est cette séparation que je ressens, des pensées que rien n'a de sens , que le monde tel qu'il est n'a pas de sens et que je ne trouverais jamais ma place sur cette Terre) .
Dois je ressentir pleinement l'émotion et la laisser se dissoudre ou dois je l'oberserver comme quelque chose qui ne m'appartiens pas ?
Je suis perdue !

Merci pour ta réponse et pour ce profond commencement .

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Dec 16, 2016 6:42 am

Bonjour Lucille, et bienvenue à LU !
En ce moment beaucoup de tristesse, un profond desespoir . Plus rien n'a de sens , ce que j'aimais faire semble avoir perdue tout interêt ... Comme si je ne pouvais plus vivre avec moi même ... Je suis perdue !
D'aucuns appellent ça une déprime, voire une dépression. D'autres une quête de sens existentielle ou spirituelle...
Quoiqu'il en soit, ne t'inquiète pas, c'est juste un moment de vie... et cela arrive aux meilleur(e)s !
J'ai suivie une formation intense... Cependant j'ai l'impression que ce n'est pas une fin en soi dans le sens que certe cela peut aider mais est ce que ca mène quelque part ?
Effectivement ce n'est pas une fin en soi, mais l'important est que cela t'ait aidé quand tu en avais besoin.
La leçon à en tirer est que, plutôt que d'écouter le langage du mental (les pensées), il faut écouter le langage du corps (les ressentis). Par "ressentis" ici, j'entends les sensations physiques mais aussi visuelles, auditives, etc.
Une émotion n'est-elle pas juste un nom donné à un ensemble de sensations ? accélération cardiaque, douleurs, pleurs...
Je me suis aperçue au fil du temps que ce que je souhaite vraiment c'est la Vraie libération.
Pour que les choses soient claires: le but de notre exploration ici n'est PAS d'atteindre la "libération" (quelle qu'en soit ta définition), c'est seulement de réaliser l'illusion du "moi". Pas trop déçue, j'espère ?
Vois cela si tu veux comme une porte d'entrée... mais ce n'est pas le bout du chemin.
Ceci-dit, il est probable qu'une relative paix s'installe rapidement, mais je ne voudrais pas que tu aies trop d'attentes.
La seule chose qui me rend serein est quand je vais me balader en Nature , quand j'observe la Nature ou quand je lis des phrases des sages comme Mooji ou Ramana Mahashri .
Les paroles des sages sont source d'inspiration, c'est bien. La Nature est source de respiration... c'est encore mieux.
Que dois je faire avec ces sensations là ?
Rien ! Ne pas chercher à les observer, les analyser, les juger, les dissoudre... mais juste d'en être consciente.

Disons que cela sera notre premier exercice: pendant une journée entière, être conscient (du ressenti) de la vie.
Cela parait très simple, et ça l'est: quoi de plus naturel ? La seule difficulté, c'est de le faire en continu.
Attention cependant à bien être dans le ressenti, et pas dans les pensées !
Dis-moi simplement comment cela s'est passé.

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Fri Dec 16, 2016 10:03 am

Bonjour Paul , merci pour ta réponse.
Je vais essayer d'utiliser les citation pour pouvoir te répondre ( je n'ai pas tres bien compris comment on faisait ,e je vais essayer du mieux que je peux ) .
Tu dis donc :
plutôt que d'écouter le langage du mental (les pensées), il faut écouter le langage du corps
.
Mais les ressentis du corps sont simplement le résultat des pensées non ? Alors si j'écoute les ressentis du corps j'écoute mes pensées et ce n'est pas ce qui est Vrai .

Dans ma vie de tous les jours plus rien n'a de sens car j'ai l'impression que toutes action ne sert à rien .
Enfaite en t'écrivant cela je me pose la question : quel est le sens de la Vie ? Si tout passe et tout change , a quoi bon faire des choses ?

Mon grand desespoirvient aussi que ce qui m'animais ( le désir qui me donnait envie de faire des choses ) était d'éveiller les personnes à elles même en passant par l'expression de ces ressentis par la voix , par le mouvement , en prenant le temps de méditer et simplement être avec ce qui est là . Mais si tout cela n'existe pas , est juste le resultat de croyances et pensées alors " se rapprocher de soi " ne veut strictement plus rien dire ...

J'ai toujours ce profond désir d'aider les gens à être en Paix . Mais le fait d'exprimer ces émotions et ressentis n'est peut être pas le meilleur chemin .
Qu'en penses tu de par ton experience ?

Tu dis
Pour que les choses soient claires: le but de notre exploration ici n'est PAS d'atteindre la "libération" (quelle qu'en soit ta définition), c'est seulement de réaliser l'illusion du "moi". Pas trop déçue, j'espère ?

Non je ne suis pas déçue , ce que j'appel Libération c'est voir au delà de l'illusion .

OK je vais faire l'exercice que tu me conseille et ej reviens vers toi .

Belle journée à toi

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Fri Dec 16, 2016 4:44 pm

Bonjour Lucille,
Mais les ressentis du corps sont simplement le résultat des pensées non ? Alors si j'écoute les ressentis du corps j'écoute mes pensées et ce n'est pas ce qui est Vrai .
Qui dit cela, tes pensées ? Que sais-tu de ce qui est Vrai ? et si c'était le corps qui contrôlait l'esprit et non l'inverse ?
Est-ce qu'au lieu de partir sur des a priori, tu ne pourrais pas juste... essayer ?
As-tu besoin de penser pour ressentir la caresse du vent sur ton visage ? As-tu besoin de penser pour te sentir vivante ?
quel est le sens de la Vie ? Si tout passe et tout change , a quoi bon faire des choses ?
Et si au lieu de chercher le sens (la signification) de la vie, tu essayais déjà d'en retrouver le "sens" (le ressenti) ?
Et si au lieu de décider de faire des choses ou pas, tu laissais simplement les choses se faire ?
Au coeur de "l'insoutenable légèreté de l’Être" se trouve un espace de Paix, où tout passe mais rien ne change...
Mais si tout cela n'existe pas , est juste le resultat de croyances et pensées alors " se rapprocher de soi " ne veut strictement plus rien dire ...
Sans le filtre de l'intellect croyances/pensées, il y a une appréhension directe (immédiate) de la vie, tellement simple qu'on finit par l'oublier et se retrouver à vivre "dans la tête" - à imaginer la vie plutôt que de simplement la vivre.
Le monde intellectuel - et son centre, le "moi" - n'est qu'une illusion. Mais ce n'est pas ça, la Vie !
Pour réaliser cela, il n'y a qu'un moyen: revenir à l' expérience directe de l'existence.
J'ai toujours ce profond désir d'aider les gens à être en Paix . Mais le fait d'exprimer ces émotions et ressentis n'est peut être pas le meilleur chemin. Qu'en penses tu de par ton experience ?
Trouve déjà la Paix qui est en toi et tu trouveras, spontanément, le meilleur chemin pour aider les autres...

A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sat Dec 17, 2016 12:26 am

Bonsoir Paul ,
Merci pour tes reponses !

L'exercice aujourd'hui que tu m'a proposé , celui d' etre conscient des ressentis , conscient de la Vie j'ai l'impression que c est deja ce qui est en place depuis un bout de temps . Mais au lieu de me provoquer une paix en faite c'est comme si je ressentais tout a 300%.
Du couo c'est pas simple .
Par exemple : quand je suis dans un environnement calme je ressens une tres grande calme .
Quand je suis dans un environnement avec beaucoup de personne ( par exemple en ville) , je ressens beaucoup de stress ( mal aise , tristesse , angoisse , ) mais des que je m eloigne de cet environement cela disparait .
J'ai l'impression de vivre l'exterieur .
Quand je suis avec certaines personnes qui degage une emotion forte ( colere ou trostesse ou excitation ou joie ou calme ...) alors c est comme si je me syntonisais à leur frequence et je deviens cela .
Je n'ai pas de centre.
C est assez difficile a vivre .
Mais aussi en plus de cela j entends mes pensées , je peux les suivre , et voir quel a ete la premiere pensée et jusqu a quel senario elle m a emmené.
Ici aussi c est tres bisard car a la fois je vois le procesus mais je suis aussi completement prise dedans .
Par exemple en ce moment il y a ce choix qui est de demenager ou non . Et cet apres midi il y a eu un moment, une 10aine de minutes ou j etais carrement dans les pensée ( flot continue de pensee une fois oui une fois non et toutes les options qui fecouleraient des choix ) , je ressentais donc de plus en olus se stress et d anxiete provoqué par les pensées et j etais a la fois conscient de tout cela .
---> meme " soucis " dans le sens ou je suis consciente de ce qui es , je ressens ce qui es la ( sensation , pensées ..) mais c est comme si j etais dans un tourbillon de sens et de pensée . Celui qui observe et ressens est comoletement pris dans ce tourbillon ( c est l effet ressentis ).

Quand je dis que les sensations ne sont pas" Vraie " je voulais dire qu'elles decoulent de conditionnements ou de reaction comme les pensees par exemple :
La pensée " il faut que je trouve un boulot " emmene " angoisse " qui emmene " mal de ventre " .
Je me suis apercue dans le travail des ressentis que derriere chaque maux corporel il y a une coryance/ pensée . Voici pourquoi je disais que les ressentis ne sont pas Vrai. Non pas qu'ils n existe pas ou qu ils ne veulent rien dire . Mais qu'ils sont la a cause de memoires et croyances .

Pour ce qui est de ressentir le vent sur ma peau en effet je n ai pas besoin de penser mais là aussi la sensation decoule d'une reaction . Elle n'est pas Vrai non plus ( Vrai dans le sens de ce n'est pas ce que je suis ) .

Et en ce moment que je t ecris cela j observe aussi cette conviction qui est presente en ce moment en moi :
" ce que je suis n est pas ce qui es ressentis . Ce qui es ressentis est le resultat de reaction . Mais ce n est pas moi en Verité. ".

Je tiens a preciser vraiment que je parle honnetement de tout ce que je ressens .

Merci pour ta lecture attentive.

Belle nuit a Toi .

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Sat Dec 17, 2016 4:09 pm

Bonjour Lucille

Merci pour ce partage !

Tu parles honnêtement, alors je le ferais aussi.
Tu sembles être complètement prise dans le tourbillon des pensées. Tu dis que tu as l'impression de vivre l’extérieur mais en fait tu vis uniquement dans ton fort intérieur. Ce n'est pas le monde qui est générateur de stress, mais toutes les pensées que tu entretiens sur le monde. Et au coeur de ce monde il y a "toi", centre de toutes les attentions. En fait, tu en as presque oublié le monde pour te focaliser entièrement sur toi : tes pensées, tes sensations, tes réactions, tes "ressentis". Et tout cela génère du mal-être, de l'hyper-sensibilité, de l'angoisse, de l'anxiété. Tu te sens complètement perdue dans un monde qui ne fait plus de sens, parce qu'en fait tu n'y vis même plus. Tu ne vis pas, tu te penses vivre.

Si le constat parait sévère, rassure-toi, tu n'es pas la seule dans ce cas. Nous vivons tous plus ou moins dans un monde imaginaire auto-centré, source de souffrance psychosomatique. Rien que de très normal, en somme...

Alors que faire ? Sortir de ce cauchemars pour revenir à la Vie, la vraie ? Mais qu'est-ce qui est vrai ?
Tu dis: "ce n'est pas Vrai parce que ce n'est pas ce que je suis". Donc ce qui est Vrai, c'est Moi. C'est ça ?
Alors Lucille, qui es-tu vraiment ? C'est quoi "ce que je suis" ?

A quoi fais-tu référence quand tu utilises les mots "je", "me", "moi", etc. ?
Comment est-ce que tu penses, ressens, ou expérimentes ce "moi" ? Est-ce un corps ? une conscience ? quoi ?
Est-ce que c'est une entité séparée ? Si oui, séparée de quoi ?
Où ce "moi" est-il situé ? Dans le corps ou une partie du corps ? ailleurs ? Où exactement ?
Est-ce que ça a une forme ? une taille ? une couleur ? Est-ce plutôt solide, liquide ou aérien ?
Est-ce permanent ou pas ? fixe ou pas ? Est-ce que la sensation change au cours du temps ?
Est-ce réel ? Est-ce "vrai" ?


A bientôt,
Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Sun Dec 18, 2016 10:22 pm

Bonjour Paul ,

Merci pour tes paroles reflet de sincérité .

J'avoue qu'en les lisant j'ai ressentis beaucoup de tristesse . Car en effet je me sens prisonnière de toutes ces émotions et pensées que je sens et que j'observe sans savoir quoi faire avec .

Par exemple quand je suis face a certaines personne et que je me sens mal à l'aise ( gorge nouée, stress, envie de partir ...) je ressens tout cela , ni je le ni ou cherche à enfuir ces sensations ni je ne réagis a celle ci mais je les laisse exister . C'est cependant tres difficile à vivre . Cela ne me le fais pas avec toutes les personnes heureusement ! Mais quand ca se produit c'est assez difficile à vivre car je dois rester avec cette personne ( car par exemple je suis entrain de manger avec elle et ne pourrais artir qu'une fois le repas terminé ) et en meme temps cette sensation de mal aise ( envie de partir et gorge nouée) .
J'observe , je laisse ses sensations être mais pas dans la paix et cela je l'observe aussi .
Je dis " pas dans la paix " car je vois bien qu'il y a cette envie de ne pas qu'elle soient là . Le mental cherche alors a chercher pour quelles raison ces sensations apparaissent lorsque je suis avec cette personne .

Un exemple concret : quand je suis avec ma mère je ressens bien souvent de la colère . pas à chaque fois que je la voie mais en ce moment bien des fois alors qu'elle ne m'a rien fait . Je ressens colère c'est à dire : je ressens au niveau du coccyx comme un blocage , je me sens coincé et un sentiment de culpabilité comme si elle me reprochait quelque chose ( alors qu'elle est tout simplement entrain de me raconter sa journée par exemple) . J'ai envie de crier de rage et de m'en aller , lui dire que je ne suis pas responsable ( de quoi ? de qui ? je n'en sais rien , ce sont les pensées qui sont associées aux sensations que j'ai observée.) alors qu'il n'y a pas de " réelle cause" pour que je ressente de la colère.

Tu dis :
Ce n'est pas le monde qui est générateur de stress, mais toutes les pensées que tu entretiens sur le monde.
.
Ce n'est pas toujours l'experience que j'en fais !! ( et je ne dis pas que j'ai raison et toi tord ou l'inverse mais j'exprime ce que je ressens en ce moment =) )
En effet des fois j'observe que je ressens du stress par rapport aux pensée qui sont là et auquel je me laisse prendre ( par exemple le stress du au faite que en ce moment devoir décider ou non de déménager et tout ce qui découlera si oui ou non ecc... alors que dans l'instant présent il n'y a aucun probleme et donc nul cause de stresser .)
Mais quelque fois c'est l'environnement qui se reflête sur mon interieur : le bruit , la vitesse, devoir donner un résultat , devoir corresponde aux attentes de mon patron... tout cela me creer du stress , c'est bien l'exterieur là non ?
A quoi fais-tu référence quand tu utilises les mots "je", "me", "moi", etc. ?

Ici , c'est asse difficile car ca dépend des fois ! , je vais faire de mon mieux :
J'ai la sensation d'être autre chose qu'un corps ou un mental . J'ai la sensation d'Etre MAIS il y a aussi complêtement croyance dêtre Lucille personnage qui croit penser, diriger sa vie, choisir , devenir ecc... En ce moment je ressens une sensation tres désagréable d'être coller à quelque chose de ne pas pouvoir m'en défaire . ce n est pas mental dans le sens que quelque chose essaye de persuader que Lucille n'existerais pas ecc... mais c'est vraiment une sensation a l interieur au niveau du coccys toujours . comme si quelque chose ne pouvais pas s'élever , se détacher.)

Je = Toutcec qui es en ce moment c'est à dire autant que cette conscience d'être, que les émotions , que les pensées ...
Est-ce que c'est une entité séparée ? Si oui, séparée de quoi ?
Quelqu fois il y a sensation d'être séparé oui dans le sens sensation d'être celle qui observe ce qui arrive : les émotions, les pensées, les sensations comme quelqu'un qui regardait un film mais qui ressens aussi tout ce qui se passe dans le film .
Quelque fois je il n'y a plus sensation de séparation et il y a tout ( sensations, émotions , pensées..) apart qu'il n'y a plus cette présence .
J'en conclu que cette présence détaché ne doit pas être ce que je suis si ce que je suis réellement ne peux pas ne pas être là .. A moins que dans les moment ou il n'y a pas sensation de cette présence , elle est enfaite bien là mais ... alors si cette présence est ce que je suis vraiment coment je ne peux pas me sentir moi meme ? Comment je peux m'oublier ?
Oula je suis tres confuse là .. C'est vraiment tres dur de mettre des mots sur tout cela , je me rends comte que je suis perdue dans la question qui suis je .
Est-ce que ça a une forme ? une taille ? une couleur ? Est-ce plutôt solide, liquide ou aérien ?
Est-ce permanent ou pas ? fixe ou pas ? Est-ce que la sensation change au cours du temps ?
Taille , form, couleur non . La présence dont je parle n'a rien de otut cela elle est là simplement .
Permanente non plus . Elle disparait et réapparait .
En te disant cela je me rends comte que si je vois cette aparition et disparition de cette présence c'est que quelque chose s'en apercoit ... si j'étais cette présence alors quand elle n'est pas là il n'y aurait plus personne pour s'apercevoir qu'lle n'est plus là car ce serait moi .. Alors qui suis je ??
Je suis celui qui voit tout cela ?
OU alors c'est peut etre mon mental qui voit ?
Non je n'ai pas cette sensation là .
Là en ce moment que je t'écris je touche cette chose là que je n'avais jamais toucher au par avant .
Et c'est neutre . Indescriptible . Elle est là mais c'est pas la présence dont je te parlais . C'est beaucoup plus subtile . Le mental est en train de vouloir analyser et comprendre ce que c'est et devenir cette présence mais c'est comme si ensuite ça devenait tout noir et que le mental peut pas aller au delà . C'est tres bisard là.
Est-ce réel ? Est-ce "vrai" ?
Je ne sais pas réel ou pas réel ca veut dire quoi finalement ?

Je m'arrête là pour ce soir ...

a bientôt

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Mon Dec 19, 2016 2:33 am

Bonjour Lucille,

Merci encore pour cet échange profond et sincère.
Comme tu l'as remarqué avec ta mère (colère, rage, culpabilité) ou avec certaines personnes (malaise, fuite), nombre de nos réactions n'ont pas de "réelle cause". De fait, à part les sensations physiques (gorge nouée, coccyx bloqué), il n'y a rien de réel là-dedans car tout se passe dans la tête. Même quand tu as l'impression que le stress vient de l'extérieur (exemple du boulot), ce sont tes pensées qui créent le stress: "il faut que j'obtienne des résultats", "il faut que je corresponde aux attentes de mon patron", etc. Tu remarqueras d'ailleurs qu'il y a toujours un "je" là-dedans...
Ensuite, le stress à haute dose crée des effets secondaires comme l'anxiété (tu stresses la veille en pensant au stress du boulot demain) ou l"hyper-sensibilité (le bruit qui t'agresse). Bref, tous les problèmes viennent de ce satané mental !

Tu te sens prisonnière, et je comprends ta tristesse. Mais cette prison n'est qu'une prison mentale. La pierre maitresse de ce mur qui te sépare du réel, c'est le "moi". Si le moi tombe, le mur tombe. Et tu te rendras compte que non seulement il n'y avait pas de prison... mais qu'il n'y avait pas de prisonnière !
Je ne sais pas réel ou pas réel ca veut dire quoi finalement ?
Réel: Qui existe ou a existé effectivement. Qui n'est pas douteux, peut être visiblement constaté. (Larousse)
La question est de savoir si le "moi" existe vraiment, ou pas.
Imagine que l'on te parle d'une dénommée "Luciole". On raconte beaucoup d'histoires à son sujet (qu'elle est triste, prisonnière du mental, qu'elle observe le monde, etc.). Mais, si tu cherchais à en savoir plus, on te dirait que Luciole n'a ni taille, ni forme, ni couleur et qu'on ne peut ni la toucher, ni la sentir, ni la voir. En fait, tout ce que l'on sait vraiment sur elle c'est que, de temps en temps, on ressent sa "présence". Mais à part ça, rien de concret, rien de tangible.
Dirais-tu que Luciole existe vraiment ou pas ? Que c'est un fantôme, un personnage de légende, une vraie personne... ?

Comment se manifeste la présence dont tu parles, concrètement ? Où se trouve-t-elle ? A quoi ressemble-t-elle ?
T'est-il déjà arrivé d'avoir l'impression d'une "présence", que quelqu'un t'observait... alors qu'il n'y avait personne ?
Là en ce moment que je t'écris je touche cette chose là que je n'avais jamais toucher au par avant .
Et c'est neutre . Indescriptible . Elle est là mais c'est pas la présence dont je te parlais . C'est beaucoup plus subtile . Le mental est en train de vouloir analyser et comprendre ce que c'est et devenir cette présence mais c'est comme si ensuite ça devenait tout noir et que le mental peut pas aller au delà . C'est tres bisard là.
C'est très bizarre mais c'est aussi très intéressant, là...
Subtil, neutre, indescriptible... hors de portée du mental... hum... qu'est-ce que c'est que cette chose là ?
Est-ce vraiment une "chose" d'ailleurs ? une conscience des choses ??
Qu'y a-t-il quand la présence n'est pas là ? Qu'y a-t-il entre deux pensées ?
Est-ce que c'est toujours là ? Est-ce que ça a toujours été là ?

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Mon Dec 19, 2016 11:51 pm

Bonsoir Paul ,

J'entends la vision que tu propose cependant il faut éclaircir quelques choses :
Tu dis :
nombre de nos réactions n'ont pas de "réelle cause". De fait, à part les sensations physiques (gorge nouée, coccyx bloqué), il n'y a rien de réel là-dedans car tout se passe dans la tête
.

Pas de "réelles causes "? J'ai du mal à l'entendre ... Par exemple qu'en est il des mémoires et de tout ce que le corps garde en lui ? Un exemple concret : je ressens souvent des mémoires qui ne sont pas de "cette vie là " ou pas " a moi" dans le sens que je n' ai rien vécu qui aurait pu creer telle mémoire au jours d'aujourd'hui ( pendant qques années je refusais de manger à cause d'un énorme sentiment de culpabilité , d'avoir tuer quelqu'un , sensation d'avoir fait beaucoup de mal , être bien dans les athmosphère de brouillard avec le bruit des corbeau ...)
Pour te donner un exemple concret mais il y en a d'autre et de toutes sortes .
Ma vision des choses pour l'instant ( et si tu peux m'expliquer la tienne si ce n'est pas la même !) c'est que le corps vis les mémoires ( de qui ? je ne sais pas bien , j'aurais tendance a dire de mon âme mais depuis quelques mois j'ai du mal avec ce concept d'âme et je le ressens crée de toute par par l'homme mais je n'en sais trop rien . )
Tout ce que j'observe en sensation directe c'est :
Le corps vis des mémoires . Des choses qui se sont réellement passées ( comment j'en suis sure ? ar si il n'y avait pas eu d'évenement le corps n'aurait pas ces mémoires ) . Cela créé les shémas mentaux , les pensées , les conditionnements , les réactions . Alors comment peux tu dire que nombre de nos réactions n'ont pas de réeles causes ? Pour moi eles découlent toutes d'experiences qui façonnent aujourd'hui notre fonctionnements ( émotions, pensées ...)

Que sont les mémoires célulaire pour toi ?
magine que l'on te parle d'une dénommée "Luciole". On raconte beaucoup d'histoires à son sujet (qu'elle est triste, prisonnière du mental, qu'elle observe le monde, etc.). Mais, si tu cherchais à en savoir plus, on te dirait que Luciole n'a ni taille, ni forme, ni couleur et qu'on ne peut ni la toucher, ni la sentir, ni la voir. En fait, tout ce que l'on sait vraiment sur elle c'est que, de temps en temps, on ressent sa "présence". Mais à part ça, rien de concret, rien de tangible.
Dirais-tu que Luciole existe vraiment ou pas ? Que c'est un fantôme, un personnage de légende, une vraie personne... ?
Je dirais que Luciole existe vraiment . Oui elle existe sinon on ne pourrait même pas la sentir !
Comme dans les rêves ( je rêve beacoup et je m'en souviens tres précisément a chaque fois) . Quand je me réveil , je ne dis pas que le rêve n'a pas exister puisque j'ai souvent encore toutes les sensations du rêve ( l'ambiance , la peur, la joie qui accompagnait le rêve ...) pendant un bout de temps apres le reveil et quelques fois cela dure toute la journée ( je me souviens d'un rêve de la 2nde Guerre Mondial avec l'ambiance de la Mort , de la guerre quoi . Cette ambiance là c'est collé à moi pendant toute la journée . Comme si elle avait teinté ensuite le "monde réel" . Je ne révais plus ce reve mais j'étais encore énergétiquement dedans ). Et le rêve n'a ni taille, ni forme , je ne peux pas le toucher ni le voir quand je me réveil , ni le toucher . Pourtant il a bel et bien exister .
Là encore que signifie " exister" ?
Le rêve n'existe pas en 3D , on ne peut pas le toucher concretement ni ldémontrer qu'il a exister . Mais il y a les sensations qui restent apres un rêve .
et souvent il m'arrive de confondre mes reves et la réalité , je ne sais plus si j'ai rêver cette chose là ou si je l'ai réellement vécu car les sensations sont les même et de la même intensité que ce soit dans les reves que je fais ou dans la "vrai vie' .

Alors si je prends l'exemple de "Lucille " qui serait un rêve cela signifierait que en effet toutes les sensations et émotions sont là , tout se vit mais Lucille est le personnage du rêve . Lucille est un rêve aussi .
Alors qui vit tout cela ?
Enfaite en te disant cela je m'apercois que JE pour moi signifie Lucille . Je crois que c'est Lucille qui vit les sensations et les émotions . Je crois que Lucille a une histoire . Je crois que Lucille est un personnage qui existe vraiment .
Mais je ne vois pas encore que Lucille n'est pas moi . Pour l'instant il n'y a que Lucille qui vit tout cela .
Comment se manifeste la présence dont tu parles, concrètement ? Où se trouve-t-elle ? A quoi ressemble-t-elle ?
T'est-il déjà arrivé d'avoir l'impression d'une "présence", que quelqu'un t'observait... alors qu'il n'y avait personne ?
La présence dont je parle c'est la conscience d'être Lucille . J'ai conscience d'exister . Conscience de ressentir , conscience d'avoir des émotiions qui me traverse , conscience des pensées, conscience des conditionnements , conscienc d'avoir une histoire .
Conscience d'être Lucille c'est être totalement identifier a Lucille non ?
Oui je crois bien que oui .. Et quand je te dis cela je ressens une colère de ne pas vouloir être Lucille, de vouloir sortir de ce rêve là , de vouloir trouver la vérité . Mais j'ai la sensation d'être completement collé à Lucille et de tourner en rond depuis des milliers d'années.
Qu'y a-t-il quand la présence n'est pas là ? Qu'y a-t-il entre deux pensées ?
Est-ce que c'est toujours là ? Est-ce que ça a toujours été là ?
Quand la présence/Conscience n'est pas là c'est quand je suis bien avec des amis . Alors je suis Lucille mais il n ' y a pas queqlue chose qui observe les pensées, les émotions, les réactions .. elles sont toujours là mais il n'y a pas de jugelent n d observation . et entre deux pensées il y a le moment présent c'est tout ... Mais je crois que cela c'est comme la plupart des milliard de gens sur la planete terre qui vivent leurs vies de tous les jours ...


Belle nuit a Toi

Lucille

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Tue Dec 20, 2016 3:06 am

Bonjour Lucille,
Que sont les mémoires célulaire pour toi ?
Les vies passées, les mémoires cellulaires, etc., c'est fort intéressant... mais ce n'est pas notre propos ici.
Lucille, il ne s'agit pas de confronter "ma" vision avec la tienne, et de voir qui a raison. Tout cela ne ferait que renforcer le mental, et irait donc à l'encontre du but recherché. Lorsque l'on parle de "réaliser l'illusion du soi", il ne s'agit pas d'une compréhension intellectuelle. C'est une expérience, un vécu, quelque chose d'intime au delà du mental.
Je ne suis là que pour te proposer quelques pistes, quelques "pointeurs" afin que tu puisses voir cela par toi-même...
Quand la présence/Conscience n'est pas là c'est quand je suis bien avec des amis . Alors je suis Lucille mais il n ' y a pas queqlue chose qui observe les pensées, les émotions, les réactions .. elles sont toujours là mais il n'y a pas de jugelent n d observation . et entre deux pensées il y a le moment présent c'est tout ...
Oui, "il y a le moment présent c'est tout". Tout est là comme avant, et en fait rien ne change sauf qu'il n'y a pas cette présence/conscience qui observe, juge, et interprète tout ce qui se passe.
C'est la vie. Juste la vie. Sans 'moi'.
Alors si je prends l'exemple de "Lucille " qui serait un rêve cela signifierait que en effet toutes les sensations et émotions sont là , tout se vit mais Lucille est le personnage du rêve . Lucille est un rêve aussi .
Alors qui vit tout cela ?
Où est le rêve, où est le rêveur ? Est-ce que, dans le rêve, le personnage se croit en train de rêver/vivre sa vie ?
La vie a-t-elle besoin d'un "qui" pour la vivre ? Et s'il y avait juste "ça", la vie ?

Plutôt que de conjecturer, revenons à l'Expérience Directe (ED).
C'est quoi "l’expérience directe" ? C'est tout ce qui est directement observable là, ici, maintenant.
Par exemple: un bruit, une sensation corporelle, c'est de l'ED. Ce que tu feras demain, ça ne l'est pas.

Faisons un petit exercice.
1. Pendant dix minutes, note tout ce qui se passe par écrit. (sans commentaires, juste ce qui est observé)
2. Relis, et essaye de voir ce qui relève de l'ED et ce qui ne l'est pas. Donne des exemples.
3. Essaye de reformuler tout ça sans je/me/moi. Est-ce que cela change quelque chose ? Si oui, quoi ?

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Tue Dec 20, 2016 7:57 pm

Bonjour Paul ,
Merci pour ton message .
Oui bien sur mon intention n'est as du tout de savoir qui a raison .
Seulement à travers le partage c'est pouvoir m'apercevoir aussi de mes propres croyances .
Oui, "il y a le moment présent c'est tout". Tout est là comme avant, et en fait rien ne change sauf qu'il n'y a pas cette présence/conscience qui observe, juge, et interprète tout ce qui se passe.
Mais aloes c'est ce que sont les milliards 'Humains sur Terre ... Pourquoi parle t on d'éveil alors ?
Où est le rêve, où est le rêveur ? Est-ce que, dans le rêve, le personnage se croit en train de rêver/vivre sa vie ?
La vie a-t-elle besoin d'un "qui" pour la vivre ? Et s'il y avait juste "ça", la vie ?
Merci pour cette phrase . En effet , la vie est là . La vie c'est ce qui es la en ce moment . Pas besoin e quelqu'un pour qu'elle soit là , elle est déja là.

L'exerice d'experience directe :

Respiration , goutte de pluie, coeur qui bat , sursaut , pensée qui surgissent, retour respiration , respiration , pensée , respiration .

Il n'y a personne qui fait mais cela arrive . Une alarme a sonné quand je faisais l'exercice et " j'ai eu" un sursaut ? enfaite le sursaut est arrivé de lui même en réaction à l'alarme . Comme la respiration est là . Comme les pensée émerge sans qu'il n'y ai personne qui décide d'avoir telle ou telle pensée ni même personne qui les crée .

Mais même si ii n'y a personne qui fais rien , il y a quand même ressentis 'une personne Lucille qui es là .
Et toujours l'attachement ( le sentiment " je sais que c'est MOI , la respiration opère d'elle même mais c'est MA respiration , MON sursaut , MES mains , MOI qui ai froid ecc... ) .
Est ce que cela es différent apres avoir VU que nous ne sommes pas ce MOI ?

Belle soirée a Toi
Merci pour ton accompagnement .
Lucille

User avatar
lucille1707
Posts: 59
Joined: Tue Dec 06, 2016 11:04 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby lucille1707 » Tue Dec 20, 2016 8:55 pm

Et cette " presence " je dirais plutot cet " observateur " qui es la parfois ( il vient et repart ) qu est ce que c est ? Est ce simplement aussi le mental ?
Quand cet observateur est là il observe les pensées , les gestes , les reactions , les conditionnements de Lucille ecc...
Pendant un certain temps j ai pensé que c etait cela le Soi . Le Soi détaché de Lucille - personnage . Celui qui observe , celui qui dénoue les conditionnements ...
Mais peut etre est ce simplement une autre croyance qui s est lise en place et est experimenté comme le Soi ( la croyance que le Soi est un observateur detaché alors le mental a creer cet observateur ) .
Cet observateur observe les emotions qui emergent , les pensees qui emergent et observent les conditionnements qui font que ces pensees et emotions emergent .
Est ce le Soi ?
Enfaite qu est ce que le Soi ?
Est ce que le Soi est un observateur ?
Ou est ce qu il n observe pas ?
Comme tu me disais , et s'il n'y avait personne pour observer quoi que ce soit ?

......


Belle nuit a Toi.
A bientot.

Lucille.

User avatar
noselfy
Posts: 216
Joined: Sun Mar 06, 2016 11:49 pm

Re: Eveil à ma vraie nature

Postby noselfy » Wed Dec 21, 2016 8:32 pm

Bonsoir Lucille,
Mais aloes c'est ce que sont les milliards 'Humains sur Terre ... Pourquoi parle t on d'éveil alors ?
Ahah. Bonne question :)
Comme disait l'autre, "tout être a la nature de Bouddha". Mais tous ne le réalisent pas...
Mon guide disait aussi: "la différence entre un maitre Jedi et un Padawan, c'est que le maitre sait qu'il n'y en a pas"
En effet , la vie est là . La vie c'est ce qui es la en ce moment . Pas besoin e quelqu'un pour qu'elle soit là , elle est déja là.
Oui!
Il n'y a personne qui fait mais cela arrive . Une alarme a sonné quand je faisais l'exercice et " j'ai eu" un sursaut ? enfaite le sursaut est arrivé de lui même en réaction à l'alarme . Comme la respiration est là . Comme les pensée émerge sans qu'il n'y ai personne qui décide d'avoir telle ou telle pensée ni même personne qui les crée .
Il y a des pensées, mais pas de penseur.
Il y a des actions, mais pas d'acteur.
Il y a des décisions, mais pas de décideur.
Les choses arrivent, c'est tout. Il n'y a pas de pilote dans l'avion !
Mais même si ii n'y a personne qui fais rien , il y a quand même ressentis 'une personne Lucille qui es là .
Et toujours l'attachement ( le sentiment " je sais que c'est MOI , la respiration opère d'elle même mais c'est MA respiration , MON sursaut , MES mains , MOI qui ai froid ecc... ) .
Qu'est-ce c'est que ce "ressenti", ce "sentiment" ? C'est pas juste une pensée ? ("c'est moi", "je sais que c'est moi"...)
Lorsque tu ne penses pas à ce que tu es en train de faire, sais-tu que c'est TOI qui le fait ?
Prends la respiration par exemple: ça se fait tout seul, sans que tu en aies conscience, d'accord ? Et puis à un moment, tu penses "JE respire" ou "c'est MA respiration". Mais on pourrait aussi juste dire "ça respire", non ? Il est où le JE/MOI là-dedans, à part être un mot dans une phrase ou une pensée ?
Mais peut etre est ce simplement une autre croyance qui s est lise en place et est experimenté comme le Soi ( la croyance que le Soi est un observateur detaché alors le mental a creer cet observateur ) .
Comme tu me disais , et s'il n'y avait personne pour observer quoi que ce soit ?
Oublie le "Soi" pour l'instant stp. Ce n'est qu'un mot, un concept...
Il n'y a pas d'observateur, détaché ou pas, ce n'est qu'une croyance. Si l'on a parfois le sentiment qu'il y a un observateur, une "présence", c'est parce que l'idée du je/me/moi est constamment présente dans les pensées. Du coup, on prend cette "présence mentale" (une idée) pour une présence réelle (une entité qui observe ou agit). Quand on croit qu'il y a "un observateur" en fait il n'y a que de l'observation, de même qu'il n'y a pas "un respirateur" mais de la respiration !

Exercice:
Lorsque tu écoutes de la bonne musique, est-ce qu'il a "une auditrice" et "une musique" ou juste... "écouter" ?
Lorsque tu chantes à tue-tête, est-ce qu'il a "une chanteuse" et "une chanson" ou juste... "chanter" ?

Paul
“Life was fullness to such an extent that it was not life. God didn't live, simply existed.”
“La vie était à ce point plénitude qu'elle n'était pas la vie. Dieu ne vivait pas, il existait.” (A. Nothomb)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest