Etudiant du ressenti

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sat May 21, 2016 1:59 pm

Comment le sais-tu ?
Eh bien je me regarde ... je fais le calme en moi, ferme les yeux et je m'aperçois que le support physique "Jérémy" est porteur de capteurs appelés sens que nous possédons pour expérimenter la vie. Et que, lorsqu'il est dénué de pensées, ce support physique est neutre, simplement alerte et présent.

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sat May 21, 2016 9:52 pm

Je tenais à ajouter (la nuit porte conseil ...) que je constate que les pensées arrivent. Il me semble qu'elle le font indépendamment de ma volonté. Or les sens semblent être régis différemment. Ils nécessitent une attention voire un effort. Par exemple, l'énergie autour d'un corps ou d'un objet bien que présente constamment, n'est ressentie qu'après connexion.

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Sat May 21, 2016 11:30 pm

que je constate que les pensées arrivent. Il me semble qu'elle le font indépendamment de ma volonté. Or les sens semblent être régis différemment. Ils nécessitent une attention voire un effort. Par exemple, l'énergie autour d'un corps ou d'un objet bien que présente constamment, n'est ressentie qu'après connexion.
OUI, les pensées arrivent, sans efforts...
Maintenant, est-ce vrai qu'il faille faire un effort pour voir quoi que ce soit ? Pour entendre le son qui se manifeste dans l'instant ? Ou seulement quand tu cherches à ressentir ce que tu crois être vrai, qui fait référence à la mémoire ?



Observe minutieusement le phénomène de la perception...
Ne te satisfais pas d'une réponse alimentée par le passé, le savoir, la mémoire. Du direct.
je m'aperçois que le support physique "Jérémy" est porteur de capteurs appelés sens que nous possédons pour expérimenter la vie
Décortique, regarde profondément comment tu connais quoi que ce soit, quelle est la racine de la moindre expérience...

l'oeil est associé au sens de la vision, mais est-ce l'oeil qui voit ?
Quand tu rêves par exemple, des images sont perçues, aussi réelles que celles perçues dans l'état de veille, mais est-ce l'oeil qui les perçoit ?

J'essaie de te guider doucement vers un gros paradoxe apparent ("je suis un corps qui perçoit" et "je perçois le corps"), pour remettre en cause une croyance que je sens très ancrée : "je suis un corps"


Si tu ne fais aucunement référence au savoir, aux croyances, à la MEMOIRE, qu'est-ce qui te fais dire que tu es plus ce corps que le chat qui dort dans le canapé ?

Observe, prends le temps, même si le mental hurle au scandale, ne fais confiance qu'au fruit de l'exploration directe...

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sun May 22, 2016 7:42 am

Maintenant, est-ce vrai qu'il faille faire un effort pour voir quoi que ce soit ? Pour entendre le son qui se manifeste dans l'instant ? Ou seulement quand tu cherches à ressentir ce que tu crois être vrai, qui fait référence à la mémoire ?
Pas besoin de faire d'efforts pour sentir de manière innée (voir, entendre ...). Toutefois pour utiliser le sens (regarder, écouter ...), il y a effort. Et là nous ne sommes plus dans le présent c'est cela ? Pour ce que je cherche à ressentir, j'ai des doutes. Lorsque je travaille l'énergie sur autrui, je promène mes mains sans chercher quoi que ce soit, sans arrière-pensée, mais uniquement dans le ressenti. Je ne crois pas faire appel à la mémoire.
Décortique, regarde profondément comment tu connais quoi que ce soit, quelle est la racine de la moindre expérience ... l'oeil est associé au sens de la vision, mais est-ce l'oeil qui voit ?
Quand tu rêves par exemple, des images sont perçues, aussi réelles que celles perçues dans l'état de veille, mais est-ce l'oeil qui les perçoit ?
Effectivement ce n'est pas l'oeil qui voit : je me rappelle un reportage ou une aveugle de naissance avait vécue une NDE durant laquelle elle voyait les gens, les couleurs, les formes et les avait décrites au personnel médical médusé à son retour ...
L'oeil comme les autres sens sont des capteurs. Je sais également, concernant ta référence au rêve, que le cerveau n'analyse pas durant le sommeil paradoxal et pourtant nous voyons et entendons. Effectivement. Il y a autre chose derrière qui perçoit. Ce n'est pas réellement le sens ni le cerveau. Mais je ne mets pas encore le doigt dessus ...
J'essaie de te guider doucement vers un gros paradoxe apparent ("je suis un corps qui perçoit" et "je perçois le corps"), pour remettre en cause une croyance que je sens très ancrée : "je suis un corps"
Je comprends. Je sais ne pas être qu'un corps. Mais je ne l'observe pas ...
Si tu ne fais aucunement référence au savoir, aux croyances, à la MEMOIRE, qu'est-ce qui te fais dire que tu es plus ce corps que le chat qui dort dans le canapé ?
OK. Je le vois séparé de moi ...

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Sun May 22, 2016 11:33 am

Hello, Jérémy !

Des fois, c'est utile d'échanger rapidement, et il y a un 'chat' sur ce forum pour l'échange en direct : on se cale un moment selon nos dispos et zou !
Et des fois, ça vaut la peine de bien prendre le temps, quelques jours parfois, afin de vraiment aller voir, même si des résistances dévient notre attention.

Je t'invite, pour les jours prochains, à explorer dans les actes du quotidien le phénomène de la perception.
La perception signifie qu'il y a un sujet qui perçoit un objet. L'objet peut être... tout ce qui est perceptible !! La poignée de la porte, le chant de l'oiseau, le pelage brillant du chat, la série de mouvements de la main qui saisit une assiette, une émotion, une pensée, une sensation subtile pendant un soin, n'importe quoi...

Sois curieux de comment tu connais quoi que ce soit.
Par quelles modalités.
Comment ça se passe concrètement.
Le mental est l'outil d'exploration des objets, des objets de perception : tu as donc quelques décennies de pratique de la description des choses, la recherche de sens, etc : ce n'est pas cet aspect qui nous intéresse ici, mais bien "en amont", de quelle manière quoi que ce soit puisse être connu.
Quelle est la dynamique de l'attention ?
Y-a-t'il du contrôle, et par quoi, quelle est la part de spontané ?
Tu l'as vu : on connait par nos 5 sens, externes (perceptions) ou internes (sensations), le sixième pourrait être attribué à la pensée.
Je te laisse explorer plus avant.

Et, bien sûr, intéresse-toi au sujet, à ce qui perçoit, à la racine de l'attention, et regarde donc ce qui peut en être dit...

ça te va ?
S'il y a un besoin de précisions, n'hésite pas, et puis plonge-toi dans l'explo !
Tu sentiras bien le moment de revenir nous partager ton butin...

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sun May 22, 2016 9:06 pm

Ça marche. Je reviens prochainement ...

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Mon May 30, 2016 1:18 pm

Et non je ne suis pas mort ! Et je sors du tombeau comme un vieillard en sort ...

Salut Ludo,

Je te laisse profiter de ce jeu de mot laid en préambule et je poursuis.

Donc, après avoir retrouvé du calme autour et en dedans, voici le résultat de ma pêche ...

Tout d'abord, j'ai perçu à plusieurs reprises des pensées, des émotions ainsi que des actes avant qu'ils n'adviennent.
J'en ai arrêté certains, observé quelques-uns, laissé faire la plupart.

J'ai notamment perçu de la colère dans mon désir de défendre le "petit" face au "gros". Que ce soit l'étranger emmerdé, le pauvre, le faible, l'handicapé, le peuple minorisé ou les utilisateurs de langues menacées. J'ai également acquis qu'il s'agissait d'une croyance qui ne vient pas de moi.
J'ai également perçu la peur et la douleur dans la situation familiale vécue récemment.

Sur un autre thème, j'ai eu un déroulé intellectuel, un peu flash, du même ordre que quand j'ai réalisé sur le bateau quand tu étais à bord que s'il n'y a pas d'espace pourquoi y aurait-il de temps.
Donc, ça menait à cela : Quand je soigne énergétiquement, je sens comme des masses à enlever. Ces masses pourraient être des égrégores, peurs ou pensées du soigné. Si ce sont des croyances, ces maladies ou douleurs existent-t-elles vraiment ?

Il me semble que les croyances sont racines de nombre de nos maux ...

A bientôt de te lire.

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Wed Jun 01, 2016 1:16 pm

Salut Jérémy !

De retour en zone connectée, je prends connaissance de ce "mets-ça-je", mais sage !

Comme tu l'as vu, quand on commence à s'intéresser au contenu du psychisme, il y a beaucoup à voir, ce qui n'est pas forcément perçu au quotidien ! Les croyances qui filtrent notre "réalité perçue" sont mises en lumière, de ce fait elles s'effritent et l'expérience change. Quand on a pris goût à cette exploration introspective, en ressentant les effets induits, cela donne l'envie d'aller plus loin et de dépasser les résistances qui montent...

Maintenant, ce n'est pas tout à fait l'objet de l'exploration qui est à l'honneur ici : nous nous intéressons à "celui ou ce" qui fait l'expérience, quelle qu'elle soit.

je ne suis pas complètement à l'aise avec ce guidage via le forum, préférant la réactivité de FaceBook ou du 'chat' qui permet de placer l'attention plus rapidement là où c'est le plus utile. C'est pour cela que je n'ai pas toujours rebondi sur tes observations précédentes...
Je te propose qu'on se cale un rendez-vous, quand nous aurons tout les deux une heure de tranquillité, disponibles pour chater.

D'ici là, intéresse-toi, sois curieux, porte ton attention à ce fameux "je" qui débute la plupart de tes phrases...
j'ai perçu
J'en ai arrêté certains, observé quelques-uns, laissé faire la plupart.
j'ai eu un déroulé intellectuel,
Quand je soigne énergétiquement, je sens...
Que peux-tu dire ce ce "je", sans recours à la mémoire ??
Eh bien je me regarde ...
Y-a-t-il une différence entre "je" et "me" ? De quelle nature ??

J'insiste lourdement : ce que tu peux en dire DANS L'INSTANT !

à très vite, l'ami !!

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Fri Jun 10, 2016 8:57 am

Voici la retranscription d'un échange réalisé le 04 juin 2016 via Skype :

Ludo : Plaisir de te retrouver ... Alors, parle-moi de "je" !
Jéjé : En fait, "je" ne sais pas trop quoi en dire ...
Ludo : hé hé !!
Jéjé : Tu m'écrivais de faire le distingo entre je et moi ...
Ludo : "je", c'est quoi, pour toi ?
Jéjé : C'est un mot pour parler et me représenter !
Ludo : OK... Une facilité de langage... Es-tu un mot ?
Jéjé : Non évidemment. Tout à fait d'accord pour le côté facilité de langage. On en a besoin pour se définir et vivre cette expérience.
Ludo : "on" en a besoin ? Il y a "je" et "on" ? Tu vois qu'on part vite dans le conceptuel !! Restons dans ce qui est "descriptible" dans l'instant ... avant les étiquettes.
Jéjé : Depuis un an, "je" est beaucoup plus en paix avec les pensées.
Ludo : Le présent, Jéjé ... Elles arrivent moins et "je" peux passer du temps à ne rien faire sans être gêné. "Je" n'a pas besoin d'être en fait.
Ludo : Sans l'étiquette "je", qu'est-ce qui reste ? Tes réponses, depuis le début, laissent supposer qu'il y a quelque chose aux commandes ... est-ce le cas ?
Jéjé : Par étiquette "je" tu entends le personnage ainsi que tous les autres concepts (père, mari ...) ?
Ludo : oui
Jéjé : il y a autre chose aux commandes oui, c'est assez évident
Ludo : mais c'est ton explo qui m'intéresse ! :p . Alors quoi ? et où ? Perçois-tu un "centre" au coeur de ton expérience ?
Jéjé : Je ne sais où, c'est moi et les "environs". Je dirai plutôt qu'il y a une succession de maillon plutôt qu'un centre. Je suis un des ces maillons.
Ludo : me parle-tu de ce que tu perçois, ou de ce que tu imagines ?
Jéjé : Pas de pensées derrière cela. C'est plutôt une perception. Ce qui arrive et se fait par moi ou ce à quoi je contribue est bien plus grand.
Ludo : qu'est-ce qui vit l'expérience "corps de Jéjé au sein de sa famille un samedi soir" ? Ce sont des concepts, pas des observations ! Par moi ? De quoi est fait ce "moi" ?
Jéjé : Si on enlève les concepts, je suis incapable de mettre un mot sur ce qui vit ce soir sur une chaise ou sur ce qui fait ce moi.
Ludo : yesssssssss !!!Troublant, non ?
Jéjé : Pourtant il y a effectivement quelque chose.
Ludo : ah oui ?
Jéjé : Qu'est-ce qui est capable de "voir" ou "sentir" les pensées ou gestes avant qu'ils n'arrivent ? Tu m'avais demandé d'observer cela et je l'ai constaté.
Ludo : Et même, bien plus ordinairement, qu'est-ce qui est capable de voir ou sentir quoi que ce soit ? Là maintenant tout de suite avant que les pensées en racontent un histoire ? On s'attache aux expériences spirituelles, c'est permis ! Maintenant, ici, le jeu est de porter l'attention sur comment se passe l'expérience d'être, quelle qu'elle soit...
Jéjé : Ce qui est capable, j'en sais rien, on en revient à l'idée du mot-symbole qui ne permet pas de définir. Toutefois, lorsque je me "connecte" à ta question, je sens comme un basculement en arrière plan basée derrière mon crâne et le long de la colonne vertébrale ...
Ludo : qu'est-ce qui perçoit quoi que ce soit, y compris le mot qui vient juste après le moindre expérience ? Qu'est-ce qui perçoit cette expérience appelée "basculement en arrière plan" ? Ou y-a-t'il quelque chose ou quelqu'un qui perçoit cela ?
Jéjé : Une sorte de calme intérieur profond et intense le perçoit ... c'est ce que je peux t'en dire. Peut-être est-ce perçu par ce calme et lui me transmet les sensations ...
Ludo : le calme perçoit et transmet les sensation à QUI ? :D
Jéjé : Farceur va!
Ludo : tu vois combien tu crois profondément être un moi, et pourtant à ce moment, tu ne peux rien m'en dire !!
Jéjé : C'est sûr. Je suis conditionné à être quelqu'un !
Ludo: et ce "je" qui est conditionné, il est où çuilà ?? et sous quelle forme ?? Déroutant, n'est-ce pas !!
Jéjé : Oui. J'ai l'impression de tourner en rond. "je" c'est le personnage, il a ma forme
Ludo : "ma forme", tu veux dire ce corps perçu ?
Jéjé : Oui
Ludo : tu es le corps ?
Jéjé : "Je" : oui. Ce qui n'a pas de mot : non. Cela est moi et au-delà
Ludo : ça en fait du monde ! Et rien de perceptible en plus !!
Jéjé : Carrément, que ça fait du monde. Mais si je le perçois énergétiquement. Ce qui n'a pas de mot est "ce corps" et le reste aussi. il y a une connexion énergétique entre tout
Ludo : pffffffff, trop compliqué pour moi tout ça !! Il y a perception du chat, mais y-a-t'il quelque chose ou quelqu'un qui perçoit ? Tu vois que ce n'est pas ce qui est perçu qui nous intéresse, mais ce qui est au centre de l'expérience, et qu'habituellement on croit être. On croit qu'on est un adulte baptisé ceci, habitant cela, etc, une personne qui fait des bons et des mauvais choix. Et JAMAIS cette croyance n'est remise en cause, jusqu'à ce que l'idée saugrenue vienne d'y aller voir.... Et surprise !! on a du mal à dire quoi que ce soit de ce centre si important, puisque ça gère toute notre vie !! Tu vois ce que je veux dire ?
Jéjé : Oui. Je suis en train de remettre en cause énormément de croyances en voyant qu'il ne s'agit que de concepts
Ludo : chouette !!
Jéjé : Toutefois, je ne peux dire ce qui perçoit en amont de tout.
Ludo: oui, c'est juste...
Jéjé : Peut-être est-ce ce que je ressens comme espace de calme
Ludo : oui, c'est l'effet de porter son attention sur "la source de l'expérience"
Jéjé : Tout ce que je pourrais ajouter d'autres est du concept c'est difficile dans ces cas-là d'avancer ...
Ludo : le mental cherche parmi les objets, y compris la pensées...
Jéjé : Complètement Maintenant comment voir ce que je suis ?
Ludo : tu peux voir ce que tu n'es pas, et ça fait du sacré ménage. Que n'es-tu pas, et que tu croyais être ?
Jéjé : C'est vrai qu'ainsi tu vis plus sereinement
Ludo : tu bottes en touche !! Tu croyais être "Jéjé", un corps-mental dans le monde, au centre de son expérience, acceptant ou refusant, faisant des choix, et tu te rends compte que Jéjé est un objet de perception, comme n'importe quoi d'autre dans le monde perçu ...
Jéjé : Tout à fait. En fait, je n'ai aucun choix à faire. Mais je le vis bien. Parfois un peu d'impatience quant au futur
Ludo : ahhh, le retour d'un "je" qui vit bien ou mal...
Jéjé : Effectivement il n'y a ni bien ni mal, et dans tout cela "Jéjé" fait son chemin ...
Ludo : Bon, alors il y a un Jéjé qui choisit des trucs et suis son chemin ? Il est fait de quoi, ce Jéjé ?
Jéjé : d'un corps et d'un mental
Ludo: il y a donc un corps et un mental, puis une étiquette vient baptiser cela Jéjé, c'est ça ? Dans ton expérience de l'instant ...
Jéjé : Oui
Ludo: OK... Ce mental, qu'est-ce que tu peux en dire, là maintenant ? De quoi est-il fait ? Qu'est-ce qui en est perçu ?
Jéjé : Il est fait des concepts, idées et pensées. C'est cela que j'en perçois. Il définit qui est Jéjé.
Ludo : c'est donc la pensée que l'ensemble des pensées forment un tout cohérent, c'est ça ? Le mental serait "une chose faite de pensées" ?
Jéjé : C'est dur de répondre sans mentaliser ...
Ludo : Là, dans l'instant, y-a-t'il perception de plusieurs pensées en même temps ?
Jéjé : Oui pour les perceptions : l'audition capte la mère qui parle aux enfants et les chats qui boivent : je vois l'écran et toi qui bouge dedans, je sens le contact avec le clavier et la souris. Toutefois, pas tellement d'impression de pensées derrière tout cela.
Ludo : oui, dans l'instant, il y a tout un champs de perceptions, mais là on s'intéresse au phénomène perçu : "pensées"... Je t'invites, pour les heures ou journées qui viennent, à t'intéresser à la dynamique de la pensées : à un moment donné, peut-il y avoir pas de pensée ? une pensée ? plusieurs pensées ? Je t'invite vraiment à explorer cela..
Jéjé : Il peut y avoir tout cela. J'ai déjà été obnubilé par une ou plusieurs pensées. J'en ai déjà eu de nombreuses à la fois. En ce moment, je n'en ai pas.
Ludo : VERIFIE par ton observation d'un oeil nouveau, candide, s'il est possible d'avoir plusieurs pensées à la fois... Ne me réponds pas, tu prendras le temps de vérifier d'abord, et quand tu seras sûr, tu me diras... Ok ?
Jéjé : Tout de go, j'allais te répondre quelque chose, je peux quand même ?
Ludo: oui !
Jéjé : Les pensées n'existent pas.
Ludo : tu n'en perçois jamais ??
Jéjé : Si.
Ludo : alors ? Tu parles de l'existence des pensées, ou de la véracité de ce qu'elles racontent ?
Jéjé : De leur existence, le contenu n'est pas important en soit
Ludo : ici, par exemple, une pensée est perçue, comme une image qui apparait, et l'histoire qu'elle raconte est vue comme juste une histoire... voilà ! Maintenant, elle apparait, elle est perçue, n'est-ce pas ? Aucun piège là-dedans :
Jéjé : je ne te comprends pas
Ludo : je vois ça !!
Jéjé : tu veux que je créé une pensée ?
Ludo : non, attends : tu as vu que le contenu d'une pensée est une histoire,
Jéjé : Oui OK c'est bon. Je te lisai différemment. Alors ... Effectivement, j'ai perçu que des pensées étaient alors qu'elles étaient là puis les ai(ent) vu partir.
Ludo : Décris-moi les pensées qui te traversent, comme ça vient...
Jéjé : C'est difficile parce que je n'en ai presque plus. Là j'en ai pas
Ludo : OK, il y a donc des moments, plein sans doute, sans pensées perçues
Jéjé : Oui
Ludo : la pensée n'est pas un phénomène continu dans ton expérience
Jéjé : Non. Elle arrive parfois. Surtout sous le coup d'émotions. Je peux te donner un exemple mais il est passé
Ludo : donne !
Jéjé : A l'hôpital, j'ai eu des pensées relatives à ma fille. Si elle décédait par exemple, qu'est ce que je ferai ... Au boulot, j'en ai aussi plus régulièrement notamment sur mon futur. Mais ce n'est pas permanent.
Ludo : voilà ^_^ Donc tu peux déjà voir que "mental" c'est juste une pensée qui dit que les pensées forment un tout cohérent, ça n'a pas d'existence réelle dans l'instant. Il y a plein de moment dans la journée où cette pensée n'est pas là, n'est-ce pas ?
Jéjé : OK pour ta définition du mental. Oui en second.
Ludo : donc, tu vois que le mental n'existe pas en tant que tel. Le mental, c'est la pensée du moment quand elle est là, point barre ! N'est-ce pas ??
Jéjé : Tout à fait. Maintenant il y a des concepts plus durables.
Ludo : c'est une injonction à vérifier par toi-même, pas à me croire sur parole !! Des concepts durables ?
Jéjé : En l'écrivant, je lis le paradoxe. Donc, non, ce sont des pensées similaires ou sur le même thème mais qui reviennent parfois. Rien de durable en tant que tel.
Ludo : yessss !!!! Ca dure combien de milliardièmes de secondes, ou combien de semaines, une pensée ?
Jéjé : Ca dure le temps que tu lui accordes de l'importance !
Ludo : vraiment ?
Jéjé : Si tu ne t'y accroches pas, la pensée "s'en va" voire ne se créée pas.
Ludo : oui, et si tu t'y accroches, elle s'allonge ? Ou une autre pensée surgit pour continuer l'histoire racontée par la première ?
Jéjé : Tu nourris ainsi un terreau de pensées ... et ça te pourrit grave la vie !
Ludo : c'est une pensée qui dit ça ! mais ce n'est pas faux !!
Jéjé : Je voulais mettre une image pour être davantage compris
Ludo : OK ^_^ Donc, quand l'attention se porte sur la pensée et qu'elle est crue, une autre surgit, et ça s'enchaîne, tant que l'attention est dessus... Mais dans tous les cas, tu as bien vu que la pensée n'est pas un phénomène permanent...
Jéjé : Oui.
Lud : Donc le mental, encore moins.... N'est-ce pas ? Tu le vois ?
Jéjé : Je ressens comme une légère gêne dans le sens ... attend. Les pensées ok : impermanent !
Ludo : oui !
Jéjé : Le mental créé-t-il le corps ? Si oui, il ne peut pas être impermanent !
Ludo : oulah, que de concepts d'un coup, doucement ! Le mental est-il permanent ? Dans ce cas, il devrait pouvoir être perçu, non ?
Jéjé : Dans le sens mental = pensée du moment. Alors non pour la permanence. Il est perçu la réaction que l'on a vis à vis d'une pensée. C'est cela que tu nommes mental ? C'est pas grave, en fait, on s'en fout.
Ludo : le mental, je ne sais pas ce que c'est ! Ou du moins, c'est vu comme inexistant, juste une pensée qui revient souvent, et qui n'a pas été remis en cause. Du vent, quoi !
Jéjé : OK. On a pas besoin de ça pour avancer quoi
Ludo : dans l'instant, il y a une pensée, ou pas, mais y-a-t-il un mental ? Dans ton expérience ?
Jéjé : Il y en a un qui lit, analyse ce que tu écris et produit les réponses.
Ludo : vraiment ? Tu le perçois ?
Jéjé : Non je ne le perçois pas
Ludo : ^_^ Des pensées arrivent, certes, mais est-ce que ça prouve l'existence d'un "mental" ?
Jéjé : Vu comme ça ... Tout comme rien ne prouve l'existence d'une pensée si ce n'est son attachement. Alors, rien ne prouve l'existence du mental. Parole d'enquêteur ;)
Ludo : as-tu un doute sur la survenue des pensées ?
Jéjé : qu'appelles-tu "survenue" ?
Ludo : l'apparition d'une pensée, sa perception ?
Jéjé : un doute dans quel sens ?
Ludo : si une pensée "apparait", elle est bien là dans l'instant, puisqu'elle est perçue ? Là maintenant ? Non ? Quand un son apparait, tu le perçois, c'est comme ça que tu sais qu'il y a un son ?
Jéjé : Oui. si je la perçois c'est que je la retiens et lui donne vie.
Ludo : oulah, le "je" revient au galop, doué de la capacité de retenir des pensées et de leur donner vie... Peux-tu connaître QUOI QUE CE SOIT sans le percevoir ?
Jéjé : Non
Ludo : tu vois vers quoi je pointe ? Toute expérience est permise d'abord par la PERCEPTION
Jéjé : Effectivement. Nos sens sont là pour ressentir l'expérience de la vie.
Ludo : tu peux douter d'un truc que tu ne perçois pas (et pour cause !) mais tu ne peux pas douter d'un truc que tu perçois, même si tu ne sais pas le décrire parfaitement ! Non ? C'est basique, tout de suite, la pensée apparait pour conceptualiser ce qui est perçu, mais AVANT ça, il y a d'abord perception
Jéjé : Il ne peut y avoir de doute sur ce que tu ne perçois pas. Cela n'existe pas pour toi.
Ludo : yessss. Peut-il y avoir quelconque expérience sans perception ?
Jéjé : non
Ludo: voilà... Mets-toi dans la peau d'un môme de 3 ans. Il ne sais pas forcément ce qu'il perçoit, mais il perçoit et le sais. Ok ?
Jéjé : vrai. Il sait que ce qu'il perçoit est là
Ludo : voilà. Donc là, parfois il y a pensée, parfois il n'y en a pas. Et "ce qui perçoit la présence ou l'absence d'une pensée est toujours là ou pas ?
Jéjé : oui
Ludo : on part à la quête de ce que tu es au plus profond, ne l'oublie pas... Peux-tu être quelque chose d'impermanent comme la pensée ?
Jéjé : impossible
Ludo: c'est évident ! Non ? Peux-tu être un "mental", une pensée qui vient de temps en temps pour dire que "le phénomène pensée s'appelle le Mental" ?
Jéjé : Non. Je ne suis pas la pensée, je ne suis pas le mental. OK là-dessus
Ludo : (j'ai peur de trop diriger l'échange, et de ne pas te laisser regarder assez et trouver par toi-même les conséquences...) C'est passionnant en tout cas, merci...
Jéjé : Merci.
Ludo : passe quelques jours à VRAIMENT percevoir, observer le phénomène pensée, jusqu'à ce que tu n'aies plus de doute sur le fait d'être une pensée, un mental, ou que sais-je d'autre de fumeux
Jéjé : à travers les autres ça fonctionne aussi ?
Ludo : observer la pensée des autres ??
Jéjé : oui
Ludo : commence déjà par "la tienne" !! On parle de TOI, pas des autres ! Le TOI que tu es vraiment ! Quel que ce soit ce que tu en penses !
Ludo : au passage, à part une pensée qui dit "cette pensée perçue est celle de ma femme, ou la mienne", comment sais-tu si c'est TA pensée ou celle d'un AUTRE ?
Jéjé : espèce de vicieux va !
Ludo : observe !!! Regarde par toi-même, et reviens quand tu en auras envie !!
Jéjé : C'est cool. On fait comme ça. Merci beaucoup de ta disponibilité, de ta joie et de ton partage.
Ludo : merci de ton honnêteté et ta fraîcheur !

Et voilà ! A bientôt pour de nouveaux épisodes ...

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Thu Jun 16, 2016 1:47 am

Merci pour la retranscription !

Comment c'est maintenant ?

À te lire !!

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Fri Jun 17, 2016 11:19 am

Salut Ludo,

Comme j'ai une grosse activité professionnelle jusqu'à la semaine prochaine ça m'empêtre pas mal l'esprit tout ça ...

Comme je te l'avais écrit en mail personnel, j'ai de nouveau beaucoup de mal à surprendre mes pensées sur le vif. Ah les coquines !

J'ai également plus de mal à ressentir les énergies comme à l'accoutumée. C'est aussi certainement lié à d'autres paramètres.

Je reviens vers toi quand les nuages s'éclaircissent.

A bientôt. Et merci de ton suivi.

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Tue Jun 21, 2016 12:35 am

De retour sur le net !!
(pour la petite histoire, mon ordi a lâché à la fin du Skype dont tu as fait la retranscription... Cela travaille partout !!)

Beaucoup de résistances, à ce que je vois !

Y aurait-il la croyance que "c'est Jérémy-le-personnage qui perçoit les énergies et soigne les Gens", ce qui engendre la peur de perdre ces particularité à travers l'exploration de tes rouages intimes ?

Regarde ce que te raconte cette peur, d'où elle vient, si il y a "quelqu'un" derrière, et confronte son message avec la réalité... A-t'elle raison ??

Pourquoi pas, aller voir si c'est vraiment "le personnage" qui fait tout ça, ou..... comment ça se passe, quand tu regardes dans l'instant à travers l'expérience d'un soin, d'un ressenti ?

Je suis dispo pour refaire un skype, quand tu le sentiras...

à te lire !

bien à toi, Ludo

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sat Jul 09, 2016 10:47 am

Salut Ludo,

Je reviens vers toi ...

Sans les pensées, il y a le calme. C'est indéniable.

Toutefois ce calme n'est pas permanent.

Une pensée arrive concernant l'éveil qui serait la permanence de ce calme. Lorsque j'observe cette pensée (que je souhaite être dans la permanence vis à vis de l'éveil) je ressens une incomplétude. Lorsque j'observe cela je ressens un manque. Et puis plus rien ...

A bientôt.

Jéjé

User avatar
Ludo
Posts: 244
Joined: Mon Jan 09, 2012 12:34 pm
Location: Nouvelle Calédonie
Contact:

Re: Etudiant du ressenti

Postby Ludo » Sun Jul 10, 2016 9:05 am

Hello Jérémy !

Une pensée, comme le calme, sont des expériences : elles vont et viennent.
Y-a-t'il une seule expérience qui soit permanente ?
Tu ne peux être trouvé dans une expérience, ou plutôt dit : on s'intéresse ici à ce qui vit l'expérience.

Tu as fait l'expérience que quand une pensée est crue (par exemple "l'éveil se manifeste par la permanence du calme"), une expérience s'en suit : émotions, autres pensées, sensations...

Franchement, qu'est-ce que tu en sais ?
Il y a tout un folklore spirituo-new age remplis de fantasmes en tout genre dans ce domaine, mais est-ce obligé de croire à tout ça ?
Le moindre bon sens n'est-t'il pas de douter des informations de seconde main, pour privilégier l'exploration de la réalité ? La confrontation des pensées avec l'existant clarifie, fait tomber toutes les obligations, pression qu'on se met, attentes irréalisables.

(Ceci dit, "c'est permis" de croire aux pensées, au film qui se fait : j'ai vu au cours de l'explo l'addictivité et le grand kif à me prendre pour une victime, ou tout autre comportement dépréciateur : pas étonnant que ces pensées-là revenaient...)

Dans notre explo, on se rends compte combien on a bâti notre identité sur un ensemble de pensées pas vérifiées, tellement répétitives qu'on les a cru sur paroles, en en faisant un dogme. "Je suis un corps", "Je suis un homme", "je suis papa", "je suis quelqu'un de..." etc...
Par amour pour soi, parce que la recherche du bonheur dans les expériences ne nous a jamais apporté la paix durable à laquelle nous aspirons, pour savoir enfin, nous osons mettre en doute ces croyances fondatrices de notre expérience. Même si ça fait remonter des résistances, réflexe de survie de l'entité pour laquelle nous nous prenons.

GO, Jérémy, profite des occasions où tu te rends compte que tu as cru à une pensée pour explorer sa véracité.
(pas besoin de te mettre la pression pour observer tout le temps : c'est, de toutes façons, impossible...)

Et surtout, explore le déroulement de la scène, et cette fois je te propose sous la facette du contrôle.
L'apparition d'une pensée est-elle sous contrôle ?
Et son contenu ?
Y-a-t'il quelconque maîtrise sur le fait qu'elle soit crue ou pas ?
Si une émotion surgit, est-ce un choix ?
Les sensations corporelles ressenties alors sont-elles sous contrôle ?
Et la survenue d'autres pensées ?

Reviens-nous voir après un peu de pratique !
Et sinon, un chat via skype sera toujours possible !!

Belle soirée, amitiés...

User avatar
Jéjé
Posts: 28
Joined: Sun May 08, 2016 11:27 am
Location: Nouvelle Calédonie

Re: Etudiant du ressenti

Postby Jéjé » Sun Jul 10, 2016 10:36 pm

Coucou Ludo,

Je peux déjà répondre à tes questions.
C'est non.
Je constate que je ne contrôle rien.
Ni mes désirs, ni mes pensées, ni mes sensations. Rien. Nada.

Malgré tout, ça le fait, on est toujours là ;)

La bise.

Jéjé


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest