Cheminons!

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Cheminons!

Postby Ger-Om » Mon May 02, 2016 10:42 pm

Bonjour,
Pour démarrer notre échange, voici mes réponses aux questions.
A bientôt!

Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?

Je cherche à atteindre cet état de conscience que l'on appelle l'éveil. Ou tout le moins, pour parler comme les bouddhistes, à entrer dans le courant qui m'emmènera vers la libération.

Tout en disant cela, je sais, j'ai lu et parfois ressenti de façon fugace, qu'il n'y a rien à chercher, ni à atteindre. Que tout est déjà là, entier, complet, simple, évident. Indissociable de toutes mes expériences, comme le silence de tout son. Que l'éveil n'est pas un état de conscience. Qu'il faudrait davantage parler d'une extinction. L'extinction de l'illusion que mes sens et mon mental dressent entre moi et la vérité de ce que je suis et de ce qu'est le monde.

Et pourquoi je cherche cela?

Pour être heureux chaque fois que je décide de l'être et avec facilité. Pour être encore plus ouvert, disponible et dans l'accueil inconditionnel lorsque je pratique mon métier qui consiste à accompagner les autres sur leur chemin personnel, en thérapie ou en coaching de vie.

Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ?

J'attends que notre conversation m'aide à me décoller encore et encore de cette impression chevillée au corps que je ne suis que, précisément, mon corps, mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs, mes imaginations…

Ou alors peut-être que j'attends, tout au contraire, de ressentir encore plus pleinement et physiquement cette impression de n'être que mon corps, mes pensées, mes émotions, etc. Ceci afin de prendre pleinement conscience qu'il ne s'agit que d'une impression, précisément… Une impeccable construction mentale réflexe, qui se déroule à l'avant plan d'un arrière-plan qui serait *lui* la réalité de ce que je suis. Et là je m'aperçois que je pars en boucle, car enfin qui perçoit cet arrière-plan, sinon un autre arrière-plan, lui-même perçu par un autre, ad infinitum?

J'attends que notre conversation me fasse sortir de cette boucle étrange. :-)

Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation ?

Plusieurs retraites Vipassana de 10 jours en silence (la première en 2000). Découverte du Bwiti, en France puis ensuite au Gabon. Conférences et Satsangs dans la tradition de l'Advaita Vedenta. Lecteur et auditeur passionné d'Adyashanti. Fan de Thich Nhat Hanh et du village des pruniers. J'apprécie la démarche de la vision sans tête de Douglas Harding. J'ai eu l'occasion de faire un séminaire intensif vers l'éveil en dyade pendant 5 jours. Je pratique régulièrement la méditation de Vipassana (assis au calme chez moi) et de pleine conscience (en mouvement dans le monde).

Êtes-vous prêt à questionner toutes vos croyances à propos de qui vous êtes, et à voir la réalité, quelle qu’elle soit ? Sur une échelle de un (pas du tout prêt) à dix (tout à fait prêt).

11

Comment avez-vous trouvé le site de Libération Unleashed?:

Au détour d'une conversation, un ami sur le chemin a mentionné l'existence de ce site et m'en a dit grand bien.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Mon May 02, 2016 11:45 pm

Bonjour Ger-Om,

Mon nom est Daniel de la région de Montreal au Canada. Heureux de faire ta connaissance. Je me propose de te guider dans ce processus.

Voici quelque règles de fonctionnement que je suggère :
écrire quotidiennement/régulièrement même si ce n'est que pour dire que tu répondra plus tard, je ferai de même. Mettre de côté toute pratique/lecture spirituelle la durée de notre échange.

Aussi, il y a à accepter la décharge de responsabilité.

http://www.liberationunleashed.com/

Donc si tu peux confirmer être d'accord avec ce qui précède, avec le fait que je te guide, et aussi me dire quel nom je dois utiliser - nous allons ensuite pouvoir débuter.

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Tue May 03, 2016 6:37 am

Bonjour Daniel,

Tu peux m'appeller Jérôme.

Merci pour ta proposition de me guider que j'accepte avec joie.
Je suis ok avec les règles de fonctionnement et la décharge de responsabilité.

Concernant la pratique : est-ce que +/- 15 minutes de méditation assise sont compatibles ou dois-je totalement m'en abstenir pendant la durée de nos échanges?

A bientôt,

Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Tue May 03, 2016 1:47 pm

Bonjour Jérôme,

En ce qui a trait à la méditation, il n'y a pas de souci. Ce que je cherche à éviter c'est que les gens de mettent à lire toute sorte de truc pendant notre échange avec comme effet plus de confusion que de clarification.

Je vais d'emblée commencer avec des questions et commentaires par rapport à certains passages de ton message de présentation.
Que cherchez-vous ?
Je cherche à atteindre cet état de conscience que l'on appelle l'éveil.
Ce n'est pas un état.
Tout en disant cela, je sais, j'ai lu et parfois ressenti de façon fugace, qu'il n'y a rien à chercher, ni à atteindre. Que tout est déjà là, entier, complet, simple, évident.
Indissociable de toutes mes expériences, comme le silence de tout son. Que l'éveil n'est pas un état de conscience.
Ce n'est pas une expérience, tu parles ici de ressentir de façon fugace...Ce n'est pas un état de conscience (je sais je l'ai déjà dit :))
Qu'il faudrait davantage parler d'une extinction. L'extinction de l'illusion que mes sens et mon mental dressent entre moi et la vérité de ce que je suis et de ce qu'est le monde.
Pas d'extinction de quoi que ce soit. La vie n'est pas défectueuse et toi non plus. Il s'agit d'une compréhension.
Et pourquoi je cherche cela?
Pour être heureux chaque fois que je décide de l'être et avec facilité.
Pas un état ni une expérience.
Pour être encore plus ouvert, disponible et dans l'accueil inconditionnel lorsque je pratique mon métier qui consiste à accompagner les autres sur leur chemin personnel, en thérapie ou en coaching de vie.
Tu es déjà cet accueil inconditionnel que tu cherches.
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ?
J'attends que notre conversation m'aide à me décoller encore et encore de cette impression chevillée au corps que je ne suis que, précisément, mon corps, mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs, mes imaginations…
Se décoller des croyances qui disent le contraire.
Ou alors peut-être que j'attends, tout au contraire, de ressentir encore plus pleinement et physiquement cette impression de n'être que mon corps, mes pensées, mes émotions, etc. Ceci afin de prendre pleinement conscience qu'il ne s'agit que d'une impression, précisément…
Tu attends quoi? N'as-tu pas suffisamment attendu?
Une impeccable construction mentale réflexe, qui se déroule à l'avant plan d'un arrière-plan qui serait *lui* la réalité de ce que je suis. Et là je m'aperçois que je pars en boucle, car enfin qui perçoit cet arrière-plan, sinon un autre arrière-plan, lui-même perçu par un autre, ad infinitum?
Le mental et la pensée conceptuelle tourne effectivement en boucle. Un cercle vicieux. Un mot est défini par un autre lui même défini par un autre et ainsi de suite. Par contre il n'est pas un problème.
J'attends que notre conversation me fasse sortir de cette boucle étrange. :-)
Pas un état ni une expérience.
Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation ?
Plusieurs retraites Vipassana de 10 jours en silence (la première en 2000). Découverte du Bwiti, en France puis ensuite au Gabon. Conférences et Satsangs dans la tradition de l'Advaita Vedenta. Lecteur et auditeur passionné d'Adyashanti. Fan de Thich Nhat Hanh et du village des pruniers. J'apprécie la démarche de la vision sans tête de Douglas Harding. J'ai eu l'occasion de faire un séminaire intensif vers l'éveil en dyade pendant 5 jours. Je pratique régulièrement la méditation de Vipassana (assis au calme chez moi) et de pleine conscience (en mouvement dans le monde).
Je vois que tu as beaucoup cherché. Je vois aussi que tu cherches encore une expérience ou un état mais en cherchant une expérience différente de l'expérience présente, tu es incapable de voir l'expérience présente. J'appelle ce phénomène le syndrome de la carotte. Tu cours après la carotte qui tu le crois te pend au bout du nez sans jamais te rendre compte que tu as les deux pieds dans un champs de carottes.

Ce n'est pas un état, ni une expérience mais une compréhension.
Laisse moi essayer de te donner une idée de ce dont il s'agit :
Quand quelqu'un te raconte une blague, au début l'intrigue se développe tranquillement, puis arrive le point culminant, le "punch", et boum la compréhension se produit et tu éclates de rire.

En présumant que tu as écouter la blague et que connais le langage:
Qu'as-tu fais pour que la compréhension se produise?
Peux-tu faire quelque chose pour comprendre?
Dois-tu pratiquer quelque chose pour comprendre?

A plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Wed May 04, 2016 10:53 am

Bonjour Daniel.
Merci pour ton retour.
Pas un état, ni une expérience.
O combien de fois ai-je entendu cette phrase! Et pourtant ça ne rentre toujours pas. Et pourtant je suis toujours heureux de la réentendre cette phrase. D'ailleurs en te lisant j'ai souri... La répétition est bien l'art de l'enseignement.

Avant d'en venir aux questions, j'ai besoin d'une clarification.
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum ?
J'attends que notre conversation m'aide à me décoller encore et encore de cette impression chevillée au corps que je ne suis que, précisément, mon corps, mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs, mes imaginations…
Se décoller des croyances qui disent le contraire.
Tu veux dire qu'il faut que je me décolle des croyances qui disent que je suis *autre chose* que mon corps, mes pensées, mes émotions, etc. ?
Qu'as-tu fais pour que la compréhension se produise?
C'est la punch line qui m'apporte la compréhension. Avant d'entendre la punch line, j'écoute une simple histoire vaguement intéressante… Juste après avoir entendu la punch line, toute l'histoire prend soudainement une nouvelle signification et se transforme en blague. Tout son comique me saute brusquement aux yeux (à l'esprit). Je comprends l'histoire d'une façon radicalement nouvelle, différente. C'est mot pour mot *la même histoire*, mais la punch line en modifie toute la signification.

Pour que la compréhension se produise, je me suis raconté à nouveau l'histoire, mais en étant cette fois-ci conscient de sa punch line. Et cela s'est produit instantanément, en une fraction de seconde. Juste avant la punch line, il n'y a pas de compréhension. Juste après, il y a compréhension.

Finalement, pour que la compréhension se produise, je n'ai fait qu'écouter l'histoire.
Peux-tu faire quelque chose pour comprendre?
Non. La compréhension se produit d'un coup. Un instant j'écoute, l'instant d'après je ris.
Mais dans le passé, j'ai pu faire certaines choses qui me permettent aujourd'hui de comprendre (comme apprendre la langue et les références nécessaires pour décoder l'histoire).
Dois-tu pratiquer quelque chose pour comprendre?
Si je comprends immédiatement l'histoire, sur le moment je n'ai rien à pratiquer…
Mais si je ne comprends pas immédiatement l'histoire, je peux enquêter, discuter, rassembler des informations pour finir par la comprendre. Donc, si je ne comprends pas, je peux pratiquer pour comprendre…
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Wed May 04, 2016 12:19 pm

Bonjour Jérôme,
Tu veux dire qu'il faut que je me décolle des croyances qui disent que je suis *autre chose* que mon corps, mes pensées, mes émotions, etc. ?
Oui mais aussi j'ai réaliser après coup que mon commentaire portait à confusion. Ce que je voulais dire ici est qu'il doit se produire un décollement de l'ensemble des croyances qui font que nous nous voyons comme un moi séparé. Mais je te le laisse le soin de découvrir tout ça par toi même :)
Qu'as-tu fais pour que la compréhension se produise?
Finalement, pour que la compréhension se produise, je n'ai fait qu'écouter l'histoire.
Écouter oui... Ici à LU nous parlons de voir plutôt que d'écouter mais nous disons la même chose. Écouter ou Voir, demande d'être ouvert, de laisser de côté nos idées préconçues, nos opinions, nos croyances etc...
Peux-tu faire quelque chose pour comprendre?
Non. La compréhension se produit d'un coup.
En effet, tu comprends ou tu ne comprends pas. Et ce n'est pas une compréhension uniquement intellectuelle.
Dois-tu pratiquer quelque chose pour comprendre?
Si je comprends immédiatement l'histoire, sur le moment je n'ai rien à pratiquer…
Mais si je ne comprends pas immédiatement l'histoire, je peux enquêter, discuter, rassembler des informations pour finir par la comprendre. Donc, si je ne comprends pas, je peux pratiquer pour comprendre…
En fait toute "pratique" est lié à la préparation et non à la compréhension comme telle. La préparation c'est apprendre la langue et les références nécessaire pour être en mesure de faire les associations mais c'est aussi d'être capable de voir les choses avec un regard neuf. Pour la compréhension comme telle tu n'as rien à faire.

Dans ton message de présentation, tu mentionne en parlant de ton expérience, "mon corps, mes pensées, mes émotions, mes sensations, mes souvenirs, mes imaginations…"
A des fins de simplification, j'ai regroupé "pensée, souvenirs et imagination" dans une seule catégorie "pensée", les émotions sont des émotions, les sensations incluent aussi "mon corps", et il ne restait plus qu'à inclure les perceptions visuelles, auditives, gustatives et autres...pour que nous puissions avoir un vocabulaire commun.

Es-tu d'accord pour utiliser ces quatre catégories: pensée, émotion, sensation et perception lorsque nous parlerons de ton expérience ?

A plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Wed May 04, 2016 9:16 pm

Hello Daniel,

Merci pour tes précisions.
Oui ça me va parfaitement : perception, émotion, sensation, pensée.

A toute.
Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Wed May 04, 2016 9:55 pm

Parfait Jérôme,

Allons-y alors.

Est-ce que quoi que ce soit existe en dehors de ton expérience immédiate ?
Est-ce que quoi que ce soit existe en dehors du moment présent ?
Si tu réponds oui à une des deux premières questions, la question qui se pose alors est : comment le sais-tu?
En te fiant à ton expérience directe, ton expérience immédiate, y a t-il une seule chose qui soit permanente ?

À plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Thu May 05, 2016 8:31 am

Hi Daniel,
En ce jour d'Ascension. :-)
Est-ce que quoi que ce soit existe en dehors de ton expérience immédiate ?
Non. Seule la pensée peut me donner l'impression que quelque chose existe en dehors de mon expérience immédiate. Car elle me permet de faire l'hypothèse que d'autres que moi, séparés de moi, font d'autres expériences de leur côté en même temps que moi. Mais si je mets de côté ce que me raconte ma pensée, je n'ai aucun moyen de vérifier qu'il existe autre chose que mon expérience immédiate.
Est-ce que quoi que ce soit existe en dehors du moment présent ?
Non. Seule la pensée peut me donner l'impression que quelque chose existe en dehors du moment présent, car en permanence elle me permet de me souvenir des moments passés (qui n'existent plus) ou d'inventer des moments futurs (qui n'existent pas encore). Mais si je mets de côté ce que me raconte ma pensée, je n'ai aucun moyen de vérifier qu'il existe quelque chose en dehors du moment présent. Et encore... Le moment présent existe à peine, car il me demeure toujours insaisissable. Dès que j'y pense, il est déjà passé! Je ne peux même pas "penser" le moment présent. Je ne peux que le vivre. Je n'ai pas d'autre choix que de le vivre. Comment vivre *ailleurs* que dans le moment présent?!
Si tu réponds oui à une des deux premières questions, la question qui se pose alors est : comment le sais-tu?
Pour répondre oui, je dois faire appel à ma pensée pour créer des images dans mon esprit, lesquelles images me font ressentir des émotions, accompagnées de sensations corporelles, qui me donnent l'impression que mes pensées sont réelles. C'est super bien fait! Comme les sensations attachées aux émotions, elles-mêmes provoquées par les pensées, *existent* dans le moment présent, j'ai l'impression que les pensées *existent* dans le moment présent. Et comme je suis doué de cette merveilleuse capacité de penser une infinité de choses, le moment présent est très vite très encombré. :-)
En te fiant à ton expérience directe, ton expérience immédiate, y a-t-il une seule chose qui soit permanente ?
La seule chose qui me semble permanente, c'est mon expérience directe. C'est le fait que d'instant en instant le monde m'apparaisse. Je ferme les yeux, je les ouvre, je m'endors, je me réveille : le monde est toujours au rendez-vous pour moi. Certes le monde change. Mes pensées et mes émotions à propos du monde changent. Les sensations physiques que me procure le monde changent. L'apparition du monde, elle, ne change pas. En permanence j'en fais l'expérience directe.
La seule condition de cette permanence est que je fasse abstraction de ma finitude, car un jour dans le futur cette expérience directe cessera d'être permanente, pour moi.

Oui.., mais.

Oui, si je prends le temps de me poser et que je réponds calmement, comme je viens de le faire, la réponse à ces questions est d'une évidence presque scientifique.

Mais dans la "vie de tous les jours" je perds complétement de vue ces vérités, je suis "all over the place"! Le monde est vaste, il est en dehors de moi, séparé de moi, et je peux m'y perdre. Les souvenirs du passé et l'anticipation du futur s'invitent régulièrement dans mon esprit, surtout le soir, après dîner.

Pour reprendre une image classique. Je suis dans une salle de cinéma, je regarde un film et j'ai très peur. Mon ami Daniel est assis à côté de moi. Il me tape sur l'épaule et dit : "Jérôme, ce n'est qu'un film tu sais". Je retrouve mes esprits, cesse d'avoir peur et me tourne vers lui : "Oui Daniel, je sais cela. Bien sûr que ce n'est qu'un film. Merci". A peine ces mots prononcés, je me tourne à nouveau vers l'écran, j'oublie que ce n'est qu'un film, et je recommence à avoir peur.

@+

Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Thu May 05, 2016 11:51 am

Bonjour Jérôme,
Je ne peux même pas "penser" le moment présent. Je ne peux que le vivre. Je n'ai pas d'autre choix que de le vivre.
En effet, le présent est le mode de fonctionnement par défaut de la vie. Dit autrement, la vie est un phénomène présent. Rien à faire pour être présent et rien que tu puisse faire pour ne pas l'être.
...en permanence elle me permet de me souvenir des moments passés ou d'inventer des moments futurs. Mais si je mets de côté ce que me raconte ma pensée, je n'ai aucun moyen de vérifier qu'il existe quelque chose en dehors du moment présent.
oui, ce qui est directement vécu, c'est une pensée qui "parle" du passé ( ou du futur). Mais la pensée comme telle est toujours vécu dans un présent.
j'ai l'impression que les pensées *existent* dans le moment présent.
Les pensées existent bien mais leur propos, ce qu'elles racontent, n'existent pas réellement.

Je vais te poser d'autre questions mais avant de répondre, je souhaite te mentionner un point. Dans ce processus, nous cherchons à répondre à partir de notre expérience directe et non à partir d'une analyse élaborée qui souvent reste confinée au niveau intellectuel. Je me serais attendu à des réponses comme non, non et non aux trois questions. Pas beaucoup plus que ça.

De deux choses l'une, ou bien Jérôme est prisonnier de sa tête (ce dont je doute considérant tous ce que tu as fait comme pratique) ou bien il aime en donner plus que le client en demande :)

Tout ça pour dire : essaie de ne pas tomber trop facilement dans l'analyse. Reste au niveau de ce que tu vois dans ton expérience et moins au niveau de ce que tu en penses.

Parmi les descriptions suivantes laquelle décrit le mieux ton expérience:
Est-ce que ton expérience est un ensemble d'expériences toutes distinctes et séparées les unes des autres, des pensées, des émotions etc.?
Ou bien ton expérience est un courant ininterrompu d'expérience où certains éléments ont été étiquetés comme étant des pensées, des émotions etc.?

A plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Thu May 05, 2016 4:53 pm

Bonjour Daniel,

Merci pour le recadrage de l'échange, c'est un très bon point. Jérôme est sans doute encore un peu prisonnier de sa tête (même si ses droits de sortie sont de plus en plus fréquents :-)
To the point now…
Est-ce que ton expérience est un ensemble d'expériences toutes distinctes et séparées les unes des autres, des pensées, des émotions etc.?
Oui. Telle est mon expérience.

A bientôt,

Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Thu May 05, 2016 5:52 pm

Bonjour Jérôme,

Donc ton expérience est un ensemble d'expériences toutes distinctes et séparées les unes des autres. D'accord.

Nous arrivons au cœur du propos. Nous allons parler de toi ! Nous allons regarder ensemble ce dont il s'agit, qu'est-ce que tu veux dire quand tu dis "je", "moi", ou Jérôme.

Maintenant que nous nous sommes entendu sur les différents éléments qui constitue l'expérience quotidienne, l'expérience ordinaire (je parle des pensées, émotions, perceptions etc), et que tu m’as dis la façon dont tu percevais ton expérience, nous allons explorer l’expérimentateur !

Je vais te poser des questions et je vais plusieurs fois les mêmes mais en les formulant différemment. Je fais ça dans le but de trouver une formulation qui résonne avec toi. C'est la seule raison.

Alors voilà :
Quand tu parles du "je",
Es-tu ce qui perçoit ou ce qui est perçu ?
Es-tu ce qui ressens ou tu es la sensation ?
Es-tu ce qui vit l'émotion ou tu es l'émotion elle-même ?
Es-tu ce qui voit la pensée ou tu es la pensée ?

Je reformule autrement :
Quand tu parles de Jérôme,
Si Jérôme voit un arbre et qu'ensuite Jérôme voit une tasse de thé, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Jérôme reste-t-il Jérôme peu importe la sensation qui se présente à lui?
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Est-ce que tu changes en même temps que les pensées ou tu restes le même indépendamment des pensées ?

Toutes ces questions se résument à celles-ci :
Es-tu celui qui, ce qui, ou la chose qui fait l'expérience? ou es-tu la chose expérimentée ?

Voilà, prend bien ton temps et essaie de voir ce qui en est plutôt que d’y penser.

À bientôt,

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Fri May 06, 2016 11:55 am

Bonjour Daniel.

Pas faciles ces questions...
Es-tu ce qui perçoit ou ce qui est perçu ?
Es-tu ce qui ressens ou tu es la sensation ?
Es-tu ce qui vit l'émotion ou tu es l'émotion elle-même ?
Es-tu ce qui voit la pensée ou tu es la pensée ?
Je suis ce qui perçoit, je suis ce qui ressent, je suis ce qui vit l'émotion, je suis ce qui voit la pensée.
Si Jérôme voit un arbre et qu'ensuite Jérôme voit une tasse de thé, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Ce n'est pas tout à fait le même Jérôme; car il ne ressent pas la même chose en voyant un arbre et en voyant une tasse de thé.
Jérôme reste-t-il Jérôme peu importe la sensation qui se présente à lui?
Oui.
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Non ce n'est pas le même. Il y a Jérôme fâché et Jérôme content.
Est-ce que tu changes en même temps que les pensées ou tu restes le même indépendamment des pensées ?
Je reste le même.
Es-tu celui qui, ce qui, ou la chose qui fait l'expérience? ou es-tu la chose expérimentée ?
Je suis ce qui fait l'expérience.

See you!

Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)

User avatar
DanielP
Posts: 736
Joined: Sun Jun 14, 2015 5:19 am
Location: Canada

Re: Cheminons!

Postby DanielP » Fri May 06, 2016 1:02 pm

Bonjour Jérôme,
Pas faciles ces questions...
Bien sûr que non mais qui a dit que c'était facile de voir qui on est vraiment? :)
Je suis ce qui perçoit, je suis ce qui ressent, je suis ce qui vit l'émotion, je suis ce qui voit la pensée.
Oui.
Si Jérôme voit un arbre et qu'ensuite Jérôme voit une tasse de thé, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Ce n'est pas tout à fait le même Jérôme; car il ne ressent pas la même chose en voyant un arbre et en voyant une tasse de thé.
Le sens de la vue permet de voir des formes. Le sens de l'ouïe permet d'entendre des sons.
Mais est-ce que tu peux voir un son? Et est-ce que tu peux entendre une forme?
Répondre oui c'est comme dire que tu peux voir un arbre avec les oreilles ou que tu peux entendre une musique avec les yeux.
Le sens de la vue ne valide pas le sens de l'ouïe et vice versa.
Ici tu me parle de ressenti (donc d'une sensation ou une émotion selon la catégorie où l'on place ce ressenti) alors que la question touchait le sens de la vue (une perception visuelle). Et l'un ne valide pas l'autre. La vue, l'ouïe, le ressenti sont pour ainsi dire des "canaux" séparés.
De plus plus haut tu dis "Je suis ce qui perçoit".
Donc la question demeure,
Si Jérôme voit un arbre et qu'ensuite Jérôme voit une tasse de thé, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Non ce n'est pas le même. Il y a Jérôme fâché et Jérôme content.
Là il faut que tu m'explique parce que tu me parle de Jérôme comme étant Dr Jeckill et Mr Hyde? De plus, plus haut tu dis "je suis ce qui vit l'émotion".
Donc ici aussi la question demeure,
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?

A plus

Daniel
Le but est seulement d'être - Just to be is the goal

User avatar
Ger-Om
Posts: 37
Joined: Mon May 02, 2016 8:47 pm

Re: Cheminons!

Postby Ger-Om » Fri May 06, 2016 7:18 pm

Hello Daniel,
Si Jérôme voit un arbre et qu'ensuite Jérôme voit une tasse de thé, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Ce n'est pas tout à fait le même Jérôme; car il ne ressent pas la même chose en voyant un arbre et en voyant une tasse de thé.
Le sens de la vue permet de voir des formes. Le sens de l'ouïe permet d'entendre des sons.
Mais est-ce que tu peux voir un son? Et est-ce que tu peux entendre une forme?
Répondre oui c'est comme dire que tu peux voir un arbre avec les oreilles ou que tu peux entendre une musique avec les yeux.
Le sens de la vue ne valide pas le sens de l'ouïe et vice versa.
En effet, la question portait sur la vue et j'ai répondu sur le ressenti (l'émotion). Je ne ressens pas les mêmes émotions quand je vois un arbre ou une tasse de thé.
Mais c'est bien le même Jérôme qui voit.
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Non ce n'est pas le même. Il y a Jérôme fâché et Jérôme content.
Là il faut que tu m'explique parce que tu me parle de Jérôme comme étant Dr Jeckill et Mr Hyde? De plus, plus haut tu dis "je suis ce qui vit l'émotion".
Donc ici aussi la question demeure,
Quand Jérôme est fâché et qu'ensuite il est content, s'agit-il bien du même Jérôme ?
Avec cette question sur les émotions je me mélange les pinceaux; c'est confus. Je te confirme que ma première impression, c'est que je ne suis pas exactement le même selon l'émotion qui est présente en moi.

Je reprends :

Es-tu ce qui perçoit ou ce qui est perçu ?
Je suis ce qui perçoit.

Es-tu ce qui ressens ou tu es la sensation ?
Je suis ce qui ressens.

Es-tu ce qui vit l'émotion ou tu es l'émotion elle-même ?
Je vis l'émotion et je suis l'émotion que je vis... Cela n'a aucun sens en effet. C'est la première fois que je prends conscience de cette confusion. D'autant plus qu'elle ne correspond pas à mon expérience lorsque je suis assis en méditation et que j'observe différentes émotions qui vont et viennent. De la même façon que des pensées ou des sensations corporelles.

Es-tu ce qui voit la pensée ou tu es la pensée ?
Je suis ce qui voit la pensée.

Cheers,
Jérôme.
« Nous croyons que nous savons. Nous savons ce que les autres croient. » (Bruno Latour)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest