l'envol du guerrier

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

l'envol du guerrier

Postby RV vole » Mon Mar 21, 2016 8:28 pm

Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?:
Une confirmation de ce qui ce passe dans ma transformation et j’espère sentir de vrais réponse au plus prêt de mon être
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum? :
Etre guidé par quelqu'un qui puisse sentir ou ça bloque pour ce moi
Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation?:
Je pratique la méditation depuis plus de 30 ans et différent parcourt dans le développement personnel en groupe et individuel en passant par Eckhart Tollé Jeff Foster et là je suis en train de terminer le livre la prote Fantôme...ce qui m’a conduit vers vous…
Êtes-vous prêt à questionner toutes vos croyances à propos de qui vous êtes, et à voir la réalité, quelle qu’elle soit ? Sur une échelle de un (pas du tout prêt) à dix (tout à fait prêt).: 10

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Mon Mar 21, 2016 8:34 pm

Bonjour Hervé,
Comme je te l'ai dit par mail, je suis prêt à t'accompagner dans cette démarche.
Merci pour les détails que tu donnes dans ton message initial.
Pourrais-je te demander de mettre de côté, pendant notre dialogue, toute lecture, toute 'recherche', pour te concentrer sur ce qui fera l'objet de notre attention : l'expérience de ce qui est vivant, maintenant, le contact conscient avec CECI, ce qui est ?
Pourrais-je aussi te demander d'écrire de manière régulière, chaque jour si possible ? Si tu as un empêchement, écris juste un petit message pour me prévenir.

Qu'en dis-tu ?

Merci et à bientôt,

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Mon Mar 28, 2016 4:32 pm

Que cherchez-vous ? Qu'attendez-vous de cette démarche ?:
Une confirmation de ce qui ce passe dans ma transformation et j’espère sentir de vrais réponse au plus prêt de mon être
Qu'attendez-vous de votre conversation sur ce forum? :
Etre guidé par quelqu'un qui puisse sentir ou ça bloque pour ce moi
Quel est votre parcours en termes de recherche et d'investigation?:
Je pratique la méditation depuis plus de 30 ans et différent parcourt dans le développement personnel en groupe et individuel en passant par Eckhart Tollé Jeff Foster et là je suis en train de terminer le livre la prote Fantôme...ce qui m’a conduit vers vous…
Êtes-vous prêt à questionner toutes vos croyances à propos de qui vous êtes, et à voir la réalité, quelle qu’elle soit ? Sur une échelle de un (pas du tout prêt) à dix (tout à fait prêt).: 10
boujour fred j'ai enfin trouvé pour répondre
comme je le disait dans mes mail il est pour moi évident que le moi est subjectif et qu'il n'existe pas en temps que réalité mais pourtant j'ai un histoire qui mes propre et tout ce qui s'y rattache son dans une mémoire qui est quelque part et semple m'appartenir ...

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Mon Mar 28, 2016 4:35 pm

je vois aussi en relisant qu'il y a un moi que fais des fautes d'orthographes alors par avance n'en soit pas offusqué...

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Tue Mar 29, 2016 7:24 am

Bonjour Hervé
je vois aussi en relisant qu'il y a un moi que fais des fautes d'orthographes alors par avance n'en soit pas offusqué...
Alors surtout ne t'inquiète pas pour ça, des fautes d'orthographe, on en fait tous, ici ;-)
comme je le disait dans mes mail il est pour moi évident que le moi est subjectif et qu'il n'existe pas en temps que réalité mais pourtant j'ai un histoire qui mes propre et tout ce qui s'y rattache son dans une mémoire qui est quelque part et semple m'appartenir ...
S'il est clair que le 'moi' est subjectif, qu'il n'existe pas, à qui appartient cette 'histoire' ? A qui se rattache-t-elle ?
Qu'est-ce qui te semble plus juste : 'je pense que le moi est subjectif' ou 'je sais que le moi est subjectif' ?

Que sont des souvenirs, des histoires, dans l'expérience directe ? Des pensées ou quelque chose de plus ?

Si je te demande, là, maintenant, dans l'expérience de cet instant, de me prouver l'existence de ce 'moi', que me montres-tu ? Prends le temps de bien regarder, dans ce que nous donne l'expérience actuelle, ce qui est vivant, ce qui est vu, entendu, touché, senti. Que vois-tu derrière cette notion du 'moi' ?

Prends bien le temps de 'rester' avec ces questions, Hervé, laisse-les percoler, et donne-moi ce qui vient comme réponse pour chacune d'elles. Laisse les réponses mentales, souvent rapides, passer, et écoute ce que disent tes tripes ;-)

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Tue Mar 29, 2016 3:33 pm

"à qui appartient cette 'histoire' ?"
c'est bien ça le problème !!! elle n'appartient pas au voisin c'est bien mon histoire...
"A qui se rattache-t-elle ?"
à une mémoire ... elle se situe où cette mémoire? et bien j'en sais rien... dans un espace peut être... que l'on nomme le mentale , l'esprit, ou l'âme, ou le surmoi ou le moi peu importe le mot que l'on nomme sur ça...faut bien nommer à un moment ou à un autre quelque chose...
"'je pense que le moi est subjectif' ou 'je sais que le moi est subjectif'
et bien les deux car je sais bien que je suis en train de le penser... mais d'où? c'est ça le truc d'où?
il y a a un vigilance qui voit tout ça je le sens...
je vois qu'il y a de la penser dans un endroit non définissable qui est vu !!! mais vu à partir d'ou???
ce que je sens c'est cette espace tranquille qui regarde tout ça je suis toujours quelque part à regarder.
regarder que je pense, regarder qu'il y a de l'émotions, regarder qu'il y a de la souffrance de la résistance
regarder qu'il y a quelque chose.... en gros ... un espace qui regarde un espace dans laquelle j'y met mon histoire conditionné des formes pensées subjectives que mon mental ou mon moi subjectif interprète et en fait un histoire ou que ce fameux espace crée et je ne sais pas pourquoi c'est crée... c'est vu en temps que tel et je ai l'impression que c'est à moi...ça ne va pas chez mon voisin tout ça...
il y a de la tranquillité et parfois il y en à pas
parfois j'ai l'impression de subit quelque chose
parfois j'ai l'impression de contrôler les choses
parfois ça ce fait c'est comme un évidence
mais je sens profondément un voile un résistance qui m'empêche d'être plus stable
je me fais peut être un idée de l'éveil d'un bouddha parfait et j'ai peut être mis la barre trop haut ou pas à la bonne place ou pas de barre du tout ça serai mieux...
depuis un bon bout de temps que je suis dans cette idée qu'il y a personne
intellectuellement ça ne me pose aucun problème mais ça résiste et je ne sais pas ce qui n'est pas vu pourquoi ça résiste ... mystère!!!... le mystère de cette résistante...
"Que vois-tu derrière cette notion du 'moi' ?
et bien je n'arrive pas à voir dernière..." je ne vois pas le derrière...
ça bloque ...bon je j'ai confiance et je suis prêt depuis toutes ces années qu'au fond de moi il y a ce chercheur et maintenant ce chercheur est las, et fatigué... je sens qu'il faut le laisser tranquille ...
merci Fred je continu

Hervé

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Wed Mar 30, 2016 7:09 am

Bonjour Hervé,

1. Cette histoire dont tu parles est-elle CE QUI EST, ici et maintenant? Peux-tu faire l’expérience directe, vérifiable du contenu de cette histoire, de ces pensées?
Rappelle-toi un événement d’hier. N’importe lequel. Tu le vois bien, dans la pensée? Tu peux te souvenir de couleurs, de détails, d’odeurs peut-être, mais peux-tu en faire l’expérience?
Est-ce que cette histoire est ce qui est ou ce qui n’est pas?

2.
"à qui appartient cette 'histoire' ?"
c'est bien ça le problème !!! elle n'appartient pas au voisin c'est bien mon histoire...
Stop. Laisse les pensées de côté un moment et REGARDE, comme un nouveau-né. Comment sais-tu que ce voisin a une histoire? Peux-tu en faire l’expérience? Ou est-ce une supposition basée sur des pensées?

3.
"'je pense que le moi est subjectif' ou 'je sais que le moi est subjectif'
et bien les deux car je sais bien que je suis en train de le penser... mais d'où? c'est ça le truc d'où?
Observe les pensées, comme des trains qui entrent et sortent d’une gare. Reste sur le quai, pas besoin de t’embarquer dans leurs histoires. Passe un moment à les observer, comme elles vont et viennent. D'où viennent-elles, où vont-elles? Puis considère cette question: vois-tu des pensées et un penseur, un ‘je’ qui pense? Ou est-ce que le "je" penseur est lui aussi une pensée?

4.
ce que je sens c'est cette espace tranquille qui regarde tout ça je suis toujours quelque part à regarder.
regarder que je pense, regarder qu'il y a de l'émotions, regarder qu'il y a de la souffrance de la résistance
OK tu ressens un espace tranquille dans lequel les pensées sont observées. Très bien. Mais qu’est-ce qui cherche à s’identifier à cet espace? Le mental? Une autre pensée? D’où vient ce besoin d’identification?

Bon ça fait pas mal de choses à contempler. J’ai numéroté les questions pour qu’on s’y retrouve. Prends bien soin de laisser les pensées tranquilles et regarde dans l'expérience directe pour répondre.

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Thu Mar 31, 2016 1:01 am

bonjour Fred j'ai passé la journée sur les questions je les ai imprimées et ressenties lues et voilà ce qui en sort pour l'instant:
1-oui je peux faire maintenant une expérience dans mon corps par l’intermédiaire d'un souvenir d'une histoire...je peux me remémorer des pensées et cela me procurent des sensations réel dans mon corps physique
exemple si je pense à une moment fort avec une femme que j'ai aimé ou tout autres expériences, si je me connecte sur tout ce qui c'est passé...je vais reproduire dans le présent tout un tas de mécanisme qui vont s'activer dans mon corps et cela semble réel..mais je sais que ce n'est pas réel c'est une illusion pourtant elle me procure autant de sensations ...
"Est-ce que cette histoire est ce qui est ou ce qui n’est pas?"
cette histoire n'est plus de moment elles est maintenant dans une mémoire et n'est pas ce qui est ce qui est est un flux constant...le présent... le moment présent...je vois bien la différence entre une pensée mémoire et maintenant mais parfois une histoire reste collé et profondément collé ...comme un colle que l'on n'arrive pas à nettoyer sur les doigts... et parfois il n'y a que un bon diluant pour l'enlever... je compte sur toi pour être ce diluant..rire..

2-"Comment sais-tu que ce voisin a une histoire?"
et bien si il me l'a raconte et me l'a fais partager...me fait part de ses inquiétudes de ses doutes ou de ses joies..
"Peux-tu en faire l’expérience?" oui je peux partager une souffrance ou une joie de l'histoire de mon voisin si je m'identifie à son histoire...bien sur cela est possible si elle me touche.et si elle me touche c'est parce qu'elle active un expérience similaire même si ce n'est pas la même histoire une joie ou une tristesse est ressenti selon son intensité chez tout le monde pareil..
"Ou est-ce une supposition basée sur des pensées?
une supposition ou une pensée peux agir dans le réel la preuve avec les croyances religieuses ou les peurs
cela à un impacte sur notre vie actuelle...
3-"D'où viennent-elles, où vont-elles?" (ses pensées)
c'est ça le mystère pour moi j'en sais rien??? peut être elles animent la vie... les pensées viennent jouer avec le réel quand on les interprètent... peut être c'est ça le truc quand on les interprètent elle rentre dans un histoire que l'on ce fait et ça ce construit et ça colle...d'ou la colle...humm intéressant je vois...
"vois-tu des pensées et un penseur, un ‘je’ qui pense? Ou est-ce que le "je" penseur est lui aussi une pensée?"
lorsque je programme ce que je dois faire demain ou penser à ne pas oublier ceci ou cela il y a bien un personnage qui active la pensée.??? il est situé ou ce personnage penseur ??? je ne peux le localiser je n'y arrive pas ..
quant je regarde ou est le penseur tout s'arrêt il disparaît...hop plus personne il n' y a que du vide et du bruit à l'extérieur et je ressens l'espace et juste un moment de vigilance...et hop à nouveau un pensée non programmé apparaît un truc qui n'a rien à voir avec ce que je fais un musique dans ma tête ou une interférence pensée de je ne sais ou ? comme un écho.. de vielle pensées viennent surgir comme un bulle d'air bloqué sous l'eau et remonte... ce qui est différent que quand je programme une idée ... exemple je dois réfléchir comment construire cela pour que ça marche... ou ne pas oublier de poster la lettre ou commander ceci ou cela à mon fournisseur pour demain...et pourquoi j'ai fais ça ou dis ça j'aurai peu faire autrement ou luis dire ça autrement il ne m'aurait pas juger bref...sommes nous victime de nos pensées ou le penseur nous rend victime...la pensée ne se pense pas elle même elle émerge bien de quelque part...du penseur peut être???
4- "Mais qu’est-ce qui cherche à s’identifier à cet espace?" ce qui me vient là quand je regarde cette question qui est certainement la clé du problème c'est peut être l'espace lui même qui crée un espace plus petit et ce prend pour lui pour un temps donné ou l'inverse un petit espace qui ce prend pour un grand...
peut être une chose que l'on à nommé un jour un "moi"qui se prend pour quelque chose ...
le mental pour moi est un mot que l'on nomme pour quelque chose... un genre d'espace ou sont vu les pensées un écran en quelque sorte...l'écran ou est vu le film.. qui projette le film? la vie qui ce sert de nous par nos corps et nos mental pour s'exprimer ??? j'en sais rien !!! j'en ai pas la preuve...
ou est le moi ? c'est quoi un "je"? j'en sais rien!!! qu'est ce qui n'est pas vu dans cette expérience de pas voir le moi?

je vais laissé ce moi que je ne vois pas et aller ce couché ou couché ce corps
question: qui couche ce corps fatigué???

à demain Fred et merci

Hervé
je ne sais pas si il y a une réponse qui doit être trouvé???

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Thu Mar 31, 2016 6:42 am

Bonjour Hervé,
je ne sais pas si il y a une réponse qui doit être trouvé???
Sois rassuré, il n’y a aucune réponse à trouver, ici ;-)
parfois une histoire reste collé et profondément collé ...comme un colle que l'on n'arrive pas à nettoyer sur les doigts... et parfois il n'y a que un bon diluant pour l'enlever...
OK si je te suis, il y a des pensées tenaces. Le moi-je en est une, tiens.
Est-ce un problème? Si oui, un problème pour qui, pour quoi?
Est-ce qu’il y a un mouvement qui cherche à supprimer certaines pensées? Comme une recherche d'un monde sans pensée négative?
"Peux-tu en faire l’expérience?" oui je peux partager une souffrance ou une joie de l'histoire de mon voisin si je m'identifie à son histoire...bien sur cela est possible si elle me touche.et si elle me touche c'est parce qu'elle active un expérience similaire même si ce n'est pas la même histoire une joie ou une tristesse est ressenti selon son intensité chez tout le monde pareil..
Voilà une réponse directement issue du mental … reste simple, Hervé. Regarde juste dans ce qui est vérifiable.
Je te dis ‘j’ai mal à la tête’. Tu fais l’expérience de ce mal de tête, oui ou non?
Quelle est l’expérience directe de ceci? Tu vois des signes, des mots noirs sur un fond blanc, des mots qui sont interprétés en phrases dans la pensée. Mais où est l’expérience du mal de tête?
Même chose si je te décris mon repas d'hier soir, succulent d'ailleurs. Peux-tu le goûter, le digérer? Alors peux-tu savoir, avec certitude, que cette expérience a existé?
Fred: Ou est-ce une supposition basée sur des pensées?
Hervé: une supposition ou une pensée peux agir dans le réel la preuve avec les croyances religieuses ou les peurs
cela à un impacte sur notre vie actuelle...
De nouveau tu regardes dans la pensée pour répondre. Ce lien de cause à effet que tu dis exister entre une pensée et une expérience est-il tangible, vérifiable? Je ne te parle pas de ce que tu appelles l'impact (=effet), mais du lien de causalité, le 'donc' dans 'ceci donc cela'. Est-ce que ce lien est expérience ou est-il un exercice du mental?

On regardera le reste de tes réponses quand ceci sera VU.
Restons simples! Pas de blabla de pensée, juste CECI. :-)

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Fri Apr 01, 2016 2:00 pm

bonjour Fred me revoilà
fred:Sois rassuré, il n’y a aucune réponse à trouver, ici
hervé: oui je suis rassuré et je sais bien qu'il n'y a rien à trouver mais on est bien en train de faire quelque chose
tu me questionne et je réponds
des questions impliquent des réponses.
et si on devais trouver une sorte de vérité ou quelque chose: ça serai pour moi une sorte d'astuce pour sortir du mental...
mais j'ai confiance..et parfois dans la journée je sort du mental
quand je fais du sport ou quelque chose dans lequel je suis pleinement absorbé...
alors pourquoi je n'arrive pas à rester hors du mental plus longtemps ?
on est trop bien quand on est en unité j'adore les choses sont évidente et on ne se pose pas de question on sent tout...
le corps est bien les sens sont pleinement éveillé tout semble à sa place...
si je commence à m'identifier aux pensées ça y est la machine à pensée revient pour un cycle...
je me sens bien quand je suis tranquille et hors pression du travail ou que je me met tout court...
bien que je travail dans un domaine qui me plait j'ai quand même la pression des mes délais de commande

fred:OK si je te suis, il y a des pensées tenaces. Le moi-je en est une, tiens.
Est-ce un problème? Si oui, un problème pour qui, pour quoi?
Est-ce qu’il y a un mouvement qui cherche à supprimer certaines pensées? Comme une recherche d'un monde sans pensée négative?

hervé: pour moi oui le" moi je" me colle et je sais bien que c'est une pensée...j'ai donc écrit ce groupe de mot sur un postit et il était sur moi toute la journée et ce qui semble me réveiller c'est le moi je est un pensé tenace...!!!
et la réponse que je me suis dit qu'est ce qui rend cette pensée tenace...peut être un autre pensée tenace " il faut enlever c'est pensée "je moi"
et c'est i résoluble on tourne en rond...alors je me suis détendu tous simplement et je vois bien les sous pensées qui veulent obtenir quelque chose... un monde parfait un être parfait un être qui réussi tout un héro spirituel un personnage qui sauverai le monde avec des super pouvoir qui ne ferai que du bien et trouverai toutes les réponses... un être sans conditionnement un avatar qui par ça seul présence illumine les autres...
cela est motivant de vouloir atteindre un tel niveau d'éveil mais cela donne aussi une grosse pression... c'est une pression sournoise maline caché entre toutes mes pensées, un double vitrage ...il semblerai qu'il se produit quelque chose...je me sens bien mais mon vieux système veux me rattraper...je vais continuer dans la voie "une pensée tenace" une pensée ne pense pas et donc ne peut pas me tenir ...
donc allons voir dans la pensée je veux ressembler à "bouddha.. ou babaji ou le christ ou ou ou ou ...
conclusion pour aujourd’hui ...je vois mieux le monde des pensées tenaces...
bon au lit
à demain
hervé

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Fri Apr 01, 2016 3:00 pm

Bonjour Hervé,
ce qui semble me réveiller c'est le moi je est un pensé tenace...!!!
et la réponse que je me suis dit qu'est ce qui rend cette pensée tenace...peut être un autre pensée tenace " il faut enlever c'est pensée "je moi"…et c'est i résoluble on tourne en rond...
Oui, on tourne en rond, que vois-tu qui pourrait enlever cette pensée tenace? Un serpent qui se mange la queue? :-)
"une pensée tenace" une pensée ne pense pas et donc ne peut pas me tenir ...
C’est bien plus simple encore … même si la pensée pouvait penser, tenir, il n’y a pas de ‘moi’ qu’elle pourrait tenir...

Je voudrais que tu ailles t’asseoir dans la nature, dans un jardin, dans un parc, en forêt. Prends de quoi noter. Porte ton attention sur ton expérience directe du moment présent. Laisse le flux de la narration mentale et reviens à ta respiration. Observe ce qui est donné par l’expérience directe, à travers les sens. Note tout, sans discrimination. Ce qui est vu, entendu, touché, senti.
Si une pensée se présente, note-la aussi en mentionnant ‘une pensée qui dit…’. Ne t’embarque pas dans son contenu, ce n'est pas CE QUI EST.
Observe comme tout bouge, frémit, danse. Les formes, les couleurs, les odeurs, les sons, les chants, au-delà des étiquettes du mental. Donne-moi une tranche de vie de dix minutes.
Tout cela est CE QUI EST. C’est un miracle permanent, une célébration constante.
Considère les questions suivantes:
Vois-tu un ‘je’ séparé qui fait l’expérience de ce qui est?
Fais-tu l’expérience d’un ‘Hervé’, un ‘moi’, même fantôme, qui contrôle le déploiement de ce miracle, ou est-ce que tout se fait tout seul?
Peux-tu faire l’expérience d’une limite entre un ‘moi’ et un ‘non-moi’?

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Sun Apr 03, 2016 12:02 am

bonjour Fréd,
je suis donc allé vers chez moi au 3 Lacs ou il y a une réserve naturelle d'oiseaux et d'animeaux d'eau...
ce qui me viens... l'idée d'une pensée tenace qui avait comme étiquette "il faut enlever tout conditionnement"
"des conditionnements qui s'opposent entre eux" " m'en débarrasser crée un opposition"
je vois les oiseaux sauvages les oies les ragondins... une oie me regarde à 3 m de moi les sons fusent autour de moi de partout - les avions - les voitures et le train au loin
l'arbre juste devant moi... il semble qu'il n'est pas de pensées tenace lui...lui ne pense pas... n'a pas de moi ou l'idée qu'il y en à un ou pas...la question ne se pose pas pour lui...il vie tout simplement la maintenant...
quelques gouttes de pluies tombent et ce foutent complètement si ça me dérange ou pas elle tombe car c'est le moment pour elle de tombé me mouille... y a t il un moi dans un goutte de pluie... non ça j'en suis certain
suis différent d'une goutte de pluie alors que je suis fait de 65% d'eau environ... mon corps... mai moi au faite???
l'herbe est verte, les orties, les branches sont mouillés sont bien là...humides et ne pausent pas de questions...
une pensées tenace traverse mon esprit " je trouve une explication pour l'expliquer aux autres"
ou une pensée me travers "ce qui devait être... comme si comme ça "
la nature semble s'organiser toute seule... sans un moi particulier
encore la pensée tenace " je dois explique ce que je sens "
les oiseaux mangent plongent volent l'eau est calme et ridé par la pluie le décor est somptueux...alors qui peut dire que ce décor est somptueux...qui le voit ça pour nommer cette beauté???
la nature elle même ne ce nomme pas ne se juge pas ...c'est étrange tout ça
la pensée tenace revient "je dois expliquer au personnes future ce que je comprends la ... bien qu'il n'y est rien à comprendre...
le bruit du train au loin un sirène de police le vente les chants des oiseaux le froid qui me pique progressivement et l'humidité qui m'envahie... la pensée qui revient " je vais écrire tout ça sur l'ordi"
la sensation de bien être humm c'est bon ça on ne peut pas le mette su l'ordi...
la pensée dans ma tête ou mon mental "fred va me demande alors : il est où ton moi?" et je me reprend en me disant mais pourquoi penser à la place de quelqu'un?
il pleut mon corps à froid et la pluie ne se soucis pas de moi ...

y a t il encore un moi ...oui ... il y a encore un prénom et des pensées qui sont là ..pour être honnête il y beaucoup de choses qui s'oppose en moi... suis je tenue encore pas quelque chose? peut être que j'ai juste ça à accepter ...
mais il me semble quand même qu'il se passe quelque chose...une transparence...

pour la suite...
merci!
hervé

User avatar
Freddi
Posts: 1226
Joined: Thu Oct 25, 2012 1:51 pm
Location: Céret, France

Re: l'envol du guerrier

Postby Freddi » Sun Apr 03, 2016 6:45 am

Merci pour tes réponses, Hervé.
Je voudrais que tu relises ta ‘tranche de vie’ et que tu y distingues ce qui est expérience pure, avant toute interprétation, et ce qui est pensée. Pour cela, tu peux mettre ‘E’ pour expérience ou ‘P’ pour pensée après chaque phrase (ou bout de phrase si ton expérience directe est comme prise en otage par le mental en cours de phrase).
Donne-moi ce texte plein de ‘E’ et de ‘P’.

Ensuite tu réécris le texte en ne gardant que l’expérience directe.

Ensuite tu réécris le texte en supprimant les « je », « moi », « mon » etc etc. Par exemple ‘l’arbre devant moi' devient 'l’arbre devant’.
Puis dis-moi lequel des deux derniers textes semble plus vrai, plus proche de la réalité …

Merci !

Fred
"To come to your senses you have to go out of your mind" - Alan Watts

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Sun Apr 03, 2016 11:44 pm

je suis donc allé vers chez moi au 3 Lacs ou il y a une réserve naturelle d'oiseaux et d'animaux d'eau...
ce qui me viens... l'idée d'une pensée tenace qui avait comme étiquette "il faut enlever tout conditionnement" « P »
"des conditionnements qui s'opposent entre eux" " m'en débarrasser crée un opposition" « P »
je vois les oiseaux sauvages les oies les ragondins... une oie me regarde à 3 m de moi les sons fusent autour de moi de partout - les avions - les voitures et le train au loin « E »
l'arbre juste devant moi... « E » il semble qu'il n'est pas de pensées tenace lui... « P »lui ne pense pas... « P » n'a pas de moi ou l'idée qu'il y en à un ou pas... « P » la question ne se pose pas pour lui... « P » il vie tout simplement la maintenant... « P »
quelques gouttes de pluies tombent et ce foutent complètement si ça me dérange ou pas elles tombent car c'est le moment pour elles de tomber me mouiller... « E » y a t il un moi dans un goutte de pluie... « P » non ça j'en suis certain « P »
suis différent d'une goutte de pluie alors que je suis fait de 65% d'eau environ... mon corps... mais moi au faite??? « P »
l'herbe est verte, les orties, les branches sont mouillés sont bien là...humides et ne pausent pas de questions... « E »
une pensées tenace traverse mon esprit " je trouve une explication pour l'expliquer aux autres"
ou une pensée me travers "ce qui devait être... comme si comme ça " « P »
la nature semble s'organiser toute seule... sans un moi particulier « E »
encore la pensée tenace " je dois explique ce que je sens " « P »
les oiseaux mangent plongent volent l'eau est calme et ridé par la pluie le décor est somptueux... « E » alors qui peut dire que ce décor est somptueux... « P »qui le voit ça pour nommer cette beauté??? « P »
la nature elle même ne ce nomme pas ne se juge pas ... « P »c'est étrange tout ça « P »
la pensée tenace revient "je dois expliquer aux personnes future ce que je comprends là ... « P » bien qu'il n'y est rien à comprendre... « P »
le bruit du train au loin une sirène de police le vent les chants des oiseaux le froid qui me pique progressivement et l'humidité qui m'envahie... « E » la pensée qui revient " je vais écrire tout ça sur l'ordi" « P »
la sensation de bien être humm c'est bon ça on ne peut pas le mette su l'ordi... « E »
la pensée dans ma tête ou mon mental "Fred va me demande alors : il est où ton moi? « P » et je me reprends en me disant mais pourquoi penser à la place de quelqu'un? « P »
il pleut mon corps à froid et la pluie ne se soucis pas de moi ... « E »

y a t il encore un moi ...oui ... « P » il y a encore un prénom et des pensées qui sont là... « P » pour être honnête il y beaucoup de choses qui s'oppose en moi... « P » suis je tenue encore pas quelque chose? « P » Peut être que j'ai juste ça à accepter ... « E » (j’ai fais l’expérience à ce moment là de l’acceptation…)
mais il me semble quand même qu'il se passe quelque chose...une transparence... « E »

pour la suite...
merci!
Hervé

User avatar
RV vole
Posts: 18
Joined: Sat Mar 12, 2016 3:01 pm

Re: l'envol du guerrier

Postby RV vole » Mon Apr 04, 2016 12:06 am

suis donc allé vers chez au 3 Lacs ou il y a une réserve naturelle d'oiseaux et d'animaux d'eau...
ce qui viens... l'idée d'une pensée tenace qui avait comme étiquette "il faut enlever tout conditionnement"
"des conditionnements qui s'opposent entre eux" " débarrasser crée un opposition"
je vois les oiseaux sauvages les oies les ragondins... une oie regarde à 3 m les sons fusent autour de partout - les avions - les voitures et le train au loin
l'arbre juste devant ... il semble qu'il n'est pas de pensées tenace lui... lui ne pense pas... n'a pas de ou l'idée qu'il y en à un ou pas... la question ne se pose pas pour lui... il vie tout simplement la maintenant...
quelques gouttes de pluies tombent et ce foutent complètement si ça dérange ou pas elles tombent car c'est le moment pour elles de tomber de mouiller... y a t il un dans un goutte de pluie... non ça suis certain
suis différent d'une goutte de pluie alors que suis fait de 65% d'eau environ... corps... mais au faite???
L’herbe est verte, les orties, les branches sont mouillés sont bien là...humides et ne pausent pas de questions...
une pensées tenace traverse esprit " trouve une explication pour l'expliquer aux autres"
ou une pensée travers "ce qui devait être... comme si comme ça "
la nature semble s'organiser toute seule... sans un particulier
encore la pensée tenace " dois explique ce que sens "
les oiseaux mangent plongent volent l'eau est calme et ridée par la pluie le décor est somptueux... alors qui peut dire que ce décor est somptueux... qui le voit ça pour nommer cette beauté???
la nature elle même ne ce nomme pas ne se juge pas ... c'est étrange tout ça
la pensée tenace revient " dois expliquer aux personnes future ce que comprends là ... bien qu'il n'y est rien à comprendre...
le bruit du train au loin une sirène de police le vent les chants des oiseaux le froid qui me pique progressivement et l'humidité qui envahie... la pensée qui revient " vais écrire tout ça sur l'ordi"
la sensation de bien être humm c'est bon ça on ne peut pas le mette su l'ordi...
la pensée dans tête ou mental "Fred va demande alors : il est où ton moi? Et reprends en disant mais pourquoi penser à la place de quelqu'un?
il pleut corps à froid et la pluie ne se soucis pas de ...

y a t il encore un ...oui ... il y a encore un prénom et des pensées qui sont là... pour être honnête il y beaucoup de choses qui s'oppose en... suis tenue encore pas quelque chose? Peut être que ai juste ça à accepter ... (ai fais l’expérience à ce moment là de l’acceptation…)
mais il me semble quand même qu'il se passe quelque chose...une transparence...

pour la suite...
merci!
Hervé


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest