Le présent est un cadeau...

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
mfranca
Posts: 5
Joined: Fri Mar 13, 2015 7:02 pm

Le présent est un cadeau...

Postby mfranca » Tue Mar 17, 2015 2:48 pm

Bonjour,
Merci de m'avoir accueilli sur votre site.
J'ai traversé la première partie de ma vie en sachant que je n'étais pas vraiment comme les autres. J'ai toujours observé avant de m'intégrer à un groupe ou à une conversation... D'ou l'étiquette "grande capacités d'intégration" de mes boîtes intérims.
J'ai vécu de grands chocs émotionnels, ce qui m'a fait comprendre que je faisais fausse route...
Aujourd'hui j'ai quitté le job nourricier pour me consacrer à ce que je suis venue faire sur terre, aider les autres... Je suis psycho-énergéticienne, ce qui m'a amené à me centrer sur mon être intérieur, à découvrir que tout ce trouve en moi et non à l'extérieur de moi...
J'aimerai dire que je suis en recherche alors que je sais pertinemment qu'il n'y a rien à chercher...
Mon questionnement serait de comprendre où est la "réalité" entre toutes mes pensées...
J'ai lu et écouté : Eckhart Tollé, Mooji, et autres
Quand je suis connectée avec l'amour inconditionnel, je ne souhaite pas revenir, le retour est bien décevant...
Comment vivre et peut-on vivre dans l'instant présent continuellement...?
L'univers m'a guidé ici et il me mettra en contact avec le bon guide...
Dans l'attente de vous découvrir
Très belle journée lumineuse
France

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Le présent est un cadeau...

Postby Chronophonix » Wed Mar 18, 2015 12:24 am

Bonsoir France

Ravi de t'accompagner sur le chemin.

Sur ce forum, nous pratiquons l'investigation par la vision directe : quoiqu'il se passe dans l'instant, il est toujours possible d'observer des sensations organiques, corporelles (domaine physique et perceptif), des ressentis émotionnels fugaces ou des sentiments durables (domaine affectif), des contenus intellectuels sous forme d'images ou de pensées (domaine mental), et enfin d'éventuels contenus intuitifs plus subtils (domaine spirituel). Ces grandes catégories sont des modalités interdépendantes d'une expérience unique, l'expérience d'être et de se savoir être. Et cette expérience a lieu maintenant, toujours. La vision directe consiste donc à observer toutes ces modalités sans privilégier l'une par rapport à une autre, et surtout sans donner au mental pensant le privilège de détenir une quelconque vérité. Par exemple, s'il se présente un ressenti, je reste avec cela, je plonge dedans résolument, et je ne le voile pas par une explication intellectuelle. S'il s'en présente une, c'est ok, je vois simultanément le ressenti et la pensée comme deux modalités de l'être, ni plus, ni moins. Si à cela s'associe une tension ou douleur physique, c'est encore ok, je vois à présent en direct et simultanément trois modalités de l'être.

A présent, nous commençons l'investigation

J'aimerai dire que je suis en recherche alors que je sais pertinemment qu'il n'y a rien à chercher...
.
Tu le «sais», mais est-ce que tu le sens ? Observe attentivement ton ressenti profond en face de cette affirmation, et dis-moi.

Mon questionnement serait de comprendre où est la "réalité" entre toutes mes pensées...

A part tes pensées, que peux-tu observer en toi ? Il se pourrait que des éléments de «réalité» soient sous le bout de ton nez pour peu que tu leurs prêtes un peu d'attention...

Quand je suis connectée avec l'amour inconditionnel, je ne souhaite pas revenir, le retour est bien décevant...

Peux-tu décrire plus précisément ce qui est vécu dans cet état de connexion ? Ainsi que ce qui est vécu lorsque tu «reviens» et que tu est déçue. Vers quoi pointe ce mot, «décevant» ?

Comment vivre et peut-on vivre dans l'instant présent continuellement...?

Oui, en pratiquant la vision directe, ici et maintenant, instant après instant : ici et maintenant, il y a des sensations physiques, des ressentis affectifs, des pensées, et peut-être des intuitions plus subtiles. Et tout cela ne peut apparaitre, justement, que dans le moment présent. Tu vois ce que je veux dire ? Parfait, tu y es !

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
mfranca
Posts: 5
Joined: Fri Mar 13, 2015 7:02 pm

Re: Le présent est un cadeau...

Postby mfranca » Wed Mar 18, 2015 3:52 pm

Bonjour Michel,
Merci d'être venu vers moi pour me guider...
*************
J'aimerai dire que je suis en recherche alors que je sais pertinemment qu'il n'y a rien à chercher...
.
Tu le «sais», mais est-ce que tu le sens ? Observe attentivement ton ressenti profond en face de cette affirmation, et dis-moi.

Si je ferme les yeux et me concentre sur mon affirmation : je dirais que je suis dans un champ, entouré d'une matière non visible, non palpable et pourtant je sens sa présence englober mon corps.
****************
Mon questionnement serait de comprendre où est la "réalité" entre toutes mes pensées...

A part tes pensées, que peux-tu observer en toi ? Il se pourrait que des éléments de «réalité» soient sous le bout de ton nez pour peu que tu leurs prêtes un peu d'attention...

Il y a énormément de choses qui s'y passe (en moi) je ressens des vibrations, une chaleur, quelque chose circule, il y a un mouvement ininterrompu...
***************
Quand je suis connectée avec l'amour inconditionnel, je ne souhaite pas revenir, le retour est bien décevant...

Peux-tu décrire plus précisément ce qui est vécu dans cet état de connexion ? Ainsi que ce qui est vécu lorsque tu «reviens» et que tu est déçue. Vers quoi pointe ce mot, «décevant» ?

Quand je suis connectée, je suis comme dans un nuage cotonneux avec une douce chaleur qui se trouve à l'intérieur comme à l'extérieur de mon corps... Ce qui est décevant c'est le retour sur le plancher des vaches, la réalité qui ne l'est pas puisque matériel... J'aimerai y rester mais le devoir m'appelle, ce monde d'obligations est parfois difficile à accepter...
*****************
Comment vivre et peut-on vivre dans l'instant présent continuellement...?

Oui, en pratiquant la vision directe, ici et maintenant, instant après instant : ici et maintenant, il y a des sensations physiques, des ressentis affectifs, des pensées, et peut-être des intuitions plus subtiles. Et tout cela ne peut apparaitre, justement, que dans le moment présent. Tu vois ce que je veux dire ? Parfait, tu y es !

Certes j'ai des sensations physiques ex :quand survient des nausées à la lecture d'un mensonge ou à la vue d'un met que mon corps ne veut pas que j'avale. Des pensées quand je pratique l'écriture inspirée avec des âmes sur l'autre rive. Des intuitions quand je demande à être guidé vers une destination etc... Ca n'est pourtant pas permanent, c'est toujours entre coupé de période ou j'en deviens même parfois maladroite car embarquée par cette fausse réalité...

Comment rester en permanence dans cette vision directe sans se laisser embarquer...
Le dire c'est facile, comment prendre conscience de cet état d'Être...?

Belle journée

France

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Le présent est un cadeau...

Postby Chronophonix » Thu Mar 19, 2015 12:38 am

Bonsoir France

Tes réponses me montrent que tu sais ce qu'est être connectée à ton ressenti intime. Ce qui implique que tu sais aussi quand tu n'y es pas. A partir de cela, nous allons explorer ensemble de quoi sont faits ces moments de déconnexion.

Ce qui est décevant c'est le retour sur le plancher des vaches, la réalité qui ne l'est pas puisque matériel

Tout d'abord, décris-moi comment ça se passe, lorsque tu quittes ce «nuage cotonneux». Observe cela la prochaine fois que ça se produit et note le plus de détails possibles. Que veux-tu dire par la réalité qui ne l'est pas puisque matériel ?

J'aimerai y rester mais le devoir m'appelle, ce monde d'obligations est parfois difficile à accepter...

Qu'est-ce que tu appelles le devoir ? Qu'est-ce que ce monde d'obligation ? Qu'y a-t-il donc de difficile à accepter?

Ça n'est pourtant pas permanent, c'est toujours entrecoupé de période ou j'en deviens même parfois maladroite car embarquée par cette fausse réalité...


Pourrais-tu développer ce point ? Y a-t-il des moments où tu ne ressens rien ? Y a-t-il des moments où tu es embarquée dans tes pensées au point que tout le reste disparait ? Est-ce cela que tu désignes par fausse réalité ? Tes pensées provoquent-elles l'apparition d'émotions réactives (colère, stress, peur, etc...) ?

Essaie de répondre à ces questions en posture de vision directe, en décrivant le plus fidèlement possible ce qui se passe au moment où ça se produit, sans jugement ni commentaire.
N'hésite pas à prendre des notes si nécessaire. Tu dis par exemple «le devoir m'appelle» : la prochaine fois que tu vis cette situation, note tout ce qui t'es possible dans l'instant même où tu le vis. Toujours décrire ce qui se passe au moment où ça se passe, en direct, pas par le différé de la mémoire.

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
mfranca
Posts: 5
Joined: Fri Mar 13, 2015 7:02 pm

Re: Le présent est un cadeau...

Postby mfranca » Thu Mar 19, 2015 8:50 am

Bonjour Michel
Merci de ta réponse, je vais prendre le temps pour répondre au plus juste à tes questions...
je reviens vers toi dans quelques jours...
Très belle journée
France

User avatar
mfranca
Posts: 5
Joined: Fri Mar 13, 2015 7:02 pm

Re: Le présent est un cadeau...

Postby mfranca » Fri Apr 03, 2015 9:01 pm

Bonsoir Michel,
j'ai pris mon temps, je n'ai pas eu la possibilité de me libérer (obligations) de la famille à la maison, il est bon de garder le contact... Alors que j'aurai aimé prendre le temps de te répondre plus vite.

Je reprends les questions :

a) Ce qui est décevant c'est le retour sur le plancher des vaches, la réalité qui ne l'est pas puisque matériel

Tout d'abord, décris-moi comment ça se passe, lorsque tu quittes ce «nuage cotonneux». Observe cela la prochaine fois que ça se produit et note le plus de détails possibles. Que veux-tu dire par la réalité qui ne l'est pas puisque matériel ?

Lorsque je quitte ce nuage cotonneux, ce moment de plénitude ou je suis connectée à la source... c'est un peu comme si je redescendais d'un étage ou l'atmosphère est plus "lourde" et plus lente par rapport à ce moment ou je suis connectée...
La source c'est moi, je suis la source, quand je suis connecté tout est déjà là en moi...
A contrario, quand je sors de cet état, je n'arrive pas à rester connecté à 100%. Le mental reprend le gouvernail...
Quand je reviens "sur terre" il y a toutes ces obligations dont je n'ai pas forcément envies...

La réalité matériel se trouve en basse vibrations et donc sont beaucoup plus pesantes. C'est comme si tu faisais du vélo dans l'eau et hors de l'eau...

b) Qu'est-ce que tu appelles le devoir ? Qu'est-ce que ce monde d'obligation ? Qu'y a-t-il donc de difficile à accepter?

Parfois je n'ai pas envi de faire certaines choses, j'ai déjà quitté mon job administratif pour ne plus avoir à faire ce qui ne me plait plus...
Il reste encore pourtant des choses, comme se nourrir donc faire des emplettes etc... je ne supporte plus ce monde ou on t'oblige et te contrôle comme le port de la ceinture de sécurité que je ne mets pas forcément ou mal par rébellion...

Ce matin j'avais une visite pour la vente de ma maison, qui dit visite, dit ménage rangement etc... je n'avais pas envi de le faire, je m'y suis obligée... j'avais plutôt envi de prendre soin de moi, de me faire plaisir... c'est là que les pensées arrivent, comme je suis vigilante sur mes pensées, quand je les vois passer, je me dis "blablabla blablabla"...

Alors qu'il n'y a pas si longtemps je souriais en les regardant passer... est ce qu'il vaut mieux sourire ou blablater ou ne rien faire du tout ??


c) Tes pensées provoquent-elles l'apparition d'émotions réactives (colère, stress, peur, etc...) ?

Je ne suis pas quelqu'un de colérique, par contre le stress serait certainement la première chose qui émergerait d'une situation désagréable suivi des peurs et la colère mais pour ça il faut mettre le paquet...
Je n'ai jamais été quelqu'un de démonstrative j'ai été élevée comme ça, ne jamais montrer que ça ne va pas, toujours faire bonne figure...
Du coup je garde tout, même si j'ai beaucoup changé à ce niveau, je sais qu'il y a encore du boulot...


Je ne sais pas si mes réponses te conviennent, c'est ce qui me vient...
Très bon WE de Pâques
Sincèrement
France

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Le présent est un cadeau...

Postby Chronophonix » Sun Apr 05, 2015 12:53 am

Bonsoir France

La source c'est moi, je suis la source, quand je suis connecté tout est déjà là en moi...
A contrario, quand je sors de cet état, je n'arrive pas à rester connecté à 100%.


Peux-tu me dire ce qu'est ce «moi» ? La même question, posée différemment : qu'est-ce que ce «je» qui se sent être connecté ? Ce «je» existe-t-il dans l'état «nuage floconneux» ? Et ce «je» qui n'arrive pas à rester connecté à 100%, est-il différent du «je» connecté ?

Pour résumer, y a-t-il un élément susceptible d'être nommé «je» présent en permanence, que ce soit dans l'état connecté ou dans l'état déconnecté ? Il te faut voir cela directement, dans l'évidence de l'instant. Bien sûr, un tel «je», s'il existe, va préférer se sentir connecté plutôt que déconnecté : il va être très attaché au nuage floconneux, à ces moments de plénitude, et par contre, ne va pas du tout aimer les basses vibrations de la réalité matérielle.

A présent, je te pose ces questions : comment ce serait s'il n'y avait ni un «je» qui aime l'état connecté, ni un «je» qui n'aime pas la réalité matérielle ? Comment ce serait s'il n'y avait pas un «je» qui préfère faire du vélo hors de l'eau plutôt que dans l'eau ? Comment ce serait s'il n'y avait pas un «je» pour juger que telle situation (faire du vélo hors de l'eau) est agréable, voire hautement désirable et que telle autre (faire du vélo dans l'eau) est désagréable, voire franchement pesante ? Comment se serait si ces deux situations étaient l'une et l'autre vécues dans un même état paisible, dans l'instant présent, en direct, sans jugement ni commentaire ? Regarde attentivement et dis-moi...

Alors qu'il n'y a pas si longtemps je souriais en les regardant passer... est ce qu'il vaut mieux sourire ou blablater ou ne rien faire du tout ??
Quand tu regardes les pensées passer, tu regardes les pensées passer, c'est tout; si tu ajoutes un sourire, tu regardes alors le sourire se produire, et si tu ajoutes un «bla bla bla», ce n'est qu'une pensée de «bla bla bla» qui passe elle-aussi. D'ailleurs, la phrase «je regarde les pensées qui passent» peut être reformulée ainsi : «les pensées qui passent sont regardées». Dans la deuxième formulation, il n'y a plus de «je» acteur, il n'y a plus que l'action. Vois-tu la différence ?

Prend le temps qu'il te faut pour répondre à toutes ce questions, toujours en vision directe, bien entendu.

Bien à toi
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
mfranca
Posts: 5
Joined: Fri Mar 13, 2015 7:02 pm

Re: Le présent est un cadeau...

Postby mfranca » Sun Apr 05, 2015 7:05 am

Merci pour la réponse...
"je" vais prendre le temps d'intégrer...
Très belle journée
France

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: Le présent est un cadeau...

Postby Chronophonix » Sun Apr 05, 2015 12:02 pm

A très bientôt, France
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest