cuit à point?

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Pralad
Posts: 13
Joined: Wed Nov 05, 2014 9:24 pm

Re: cuit à point?

Postby Pralad » Tue Nov 25, 2014 9:08 pm

bonsoir Michel,
Ces deux extraits m'amènent à te poser les questions suivantes : quelle différence - du point de vue de l'expérience directe - y a-t-il pour toi entre «je suis en colère» et «je suis colère»? Ou bien entre «j'ai peur» et «je suis peur»? Ou encore entre «j'ai un désir» et «je suis désir»?
Aucune : j’exprimais je suis colère pour insister sur la sensation d’identification totale, sans un moi qui se sent en colère, ce qui dénoterait une sorte de recul, d’espace.
Les mêmes questions que ci-dessus, posées différemment : cet autre «moi» beaucoup plus profond est-il susceptible de se mettre en colère? d'avoir peur? d'avoir des désirs? Est-il toujours présent lorsque dans la nature, tu expérimentes le pur «Je suis»?
Observe bien et dis-moi...
Je vais essayer de répondre au plus juste :
En fait je ne connais que l’identification, soit l’identification à ce qui est, au Tout, soit l’identification aux pensées, émotions, sensations etc.
Je ne me pose pas la question de qui est ce je qui s’identifie, ni s’il est une illusion ou pas, puisque la perception est juste soit élargie à l’infini soit rétrécie au minimum

Je dirais que c’est le Tout qui s’oublie dans la vie quotidienne et se retrouve purement dans la forêt
(pour simplifier, car cette perception est très souvent présente aussi quand je conduis (c’est mon métier)
Je vais reformuler mon vrai questionnement (ou ma recherche essentielle) : ce n’est pas tant qui suis-je
ni la non-existence du moi qui m’importe,
mais qu’est-ce qui EST là maintenant, c’est quoi qui est, qu’est-ce que c’est qu’être ?
C’est ce questionnement qui vient spontanément.
Et la réponse, c’est la question qui évolue et se transforme en perception : il n’y a qu’une « chose » qui est en ce moment : l’ordi, la pièce, les personnes, les bruits de la rue,
moi-corps-esprit, tout cela n’est qu’une …chose-être, il ne peut en être autrement, il ne peut pas y avoir plusieurs moi : Dieu + moi + toi +… ni donc plusieurs êtres L’oiseau + l’arbre etc…
c’est le tout, l’un qui se perçoit dans tout cela. J’insiste que ce n’est pas une conclusion mentale mais une perception dont le corps fait intimement partie.
Les mots sont totalement incapables d’exprimer ce vécu !
Et le mystère c’est que cet UN puisse s’identifier , au point d’oublier sa dimension infinie et unifiée,
à cet ensemble corps-esprit nommé Patrick.
Cette question ne se pose évidemment que pour Patrick !

Je ne suis plus très sûr de bien rentrer dans le cadre de cet échange …

merci,
Patrick

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: cuit à point?

Postby Chronophonix » Wed Nov 26, 2014 12:57 am

Bonsoir Patrick

mais qu’est-ce qui EST là maintenant, c’est quoi qui est, qu’est-ce que c’est qu’être ?
C’est ce questionnement qui vient spontanément.
Et la réponse, c’est la question qui évolue et se transforme en perception : il n’y a qu’une « chose » qui est en ce moment : l’ordi, la pièce, les personnes, les bruits de la rue, moi-corps-esprit, tout cela n’est qu’une …chose-être, il ne peut en être autrement, il ne peut pas y avoir plusieurs moi : Dieu + moi + toi +… ni donc plusieurs êtres L’oiseau + l’arbre etc…

Tu formules parfaitement la réponse à ta question et je n'ai rien à ajouter.

c’est le tout, l’un qui se perçoit dans tout cela. J’insiste que ce n’est pas une conclusion mentale mais une perception dont le corps fait intimement partie.

Il n'y a rien de plus à connaître. Le tout se perçoit en tant que tout quelque soit son degré d'expansion ou de contraction, et c'est parfait ainsi...

Et le mystère c’est que cet UN puisse s’identifier , au point d’oublier sa dimension infinie et unifiée,
à cet ensemble corps-esprit nommé Patrick.
Cette question ne se pose évidemment que pour Patrick !

L'UN n'a pas de préférence : identifié ou non, c'est toujours l'UN ! Le petit «Patrick» est l'UN, le grand «pur Je suis» est l'UN, et c'est parfait ainsi.

Je ne suis plus très sûr de bien rentrer dans le cadre de cet échange …

C'est à toi de voir...si Patrick peut rester inconditionnellement en paix avec le fait qu'il y aura encore et encore des aller-et-retours entre le «pur Je suis» et l'état identifié, alors, c'est parfait ainsi, et cet échange peut en rester là.

Namaste
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Pralad
Posts: 13
Joined: Wed Nov 05, 2014 9:24 pm

Re: cuit à point?

Postby Pralad » Fri Nov 28, 2014 3:05 pm

bonjour Michel,
C'est à toi de voir...si Patrick peut rester inconditionnellement en paix avec le fait qu'il y aura encore et encore des aller-et-retours entre le «pur Je suis» et l'état identifié, alors, c'est parfait ainsi, et cet échange peut en rester là.
Justement non ! il n’y a pas une 3ème position, de laquelle « on » observerait cet aller-retour en toute quiétude.
Et Patrick ne peut pas rester en paix puisqu’il se sent séparé, limité etc.

Aujourd’hui encore je constate constamment cette appropriation de la perception (‘je’ vois, ‘j’entends, ‘je’ sens, ‘je’ touche etc.)
et c’est cette appropriation par le moi (Patrick) de chaque instant perçu qui est le problème.
Mais encore une fois c’est surtout le cas dans la relation active, c’est-à-dire quand je parle, j’écoute etc. comme si je devais revenir à la superficie mentale en vitesse
pour gérer, comme si cela ne pouvait être à la fois le Tout qui est et Patrick en relation…
Soit je me fonds dans le grand Moi (pardon pour les mots pompeux mais c’est très simple en fait !), soit je me fonds dans le petit moi.
Mais les mots sont trompeurs car il n’y a pas de 3ème moi pour choisir de se fondre dans l’un ou dans l’autre !!
Cela se fait mais personne n’est là pour assister à ce passage : Patrick constate qu’il est redevenu lui-même ou bien c’est Ce qui est qui se perçoit en tant que tout ce qui est !
Je ne vois vraiment pas comment sortir de ça !!

merci de ton aide,
Patrick

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: cuit à point?

Postby Chronophonix » Sun Nov 30, 2014 11:04 pm

Bonsoir Patrick

Je vais résumer la situation uniquement à partir d'éléments puisés dans tes messages.

c’est le tout, l’un qui se perçoit dans tout cela. J’insiste que ce n’est pas une conclusion mentale mais une perception dont le corps fait intimement partie.
Ok, donc porter inlassablement ton attention vers le ressenti corporel pourrait être une «porte de sortie».

Et que dit-il, ce corps ?
c’est lorsque je quitte le nature et que je retourne que « moi je » revient, sous la forme d’un serrement de poitrine, la conscience d’être tout se réduit à la dimension de ce serrement de cœur, de cette inquiétude, pression mentale due au train de pensées


décrire cette sensation de je ??
c’est variable, en ce moment précis par exemple c’est plus une pression dans la tête, comme si j’étais rassemblé là, et une vague pression dans la gorge et la poitrine

comment se manifeste, toujours corporellement, ce désespoir ?
le mental lâche et j’ai la sensation d’une descente dans la gorge, et le plexus, le ventre, comme une chute lente, il n’y a plus que cette sensation, ou plutôt je ne suis plus que cette sensation !
la sensation-énergie part du ventre, elle est associée à une ou des images mentales quand il s’agit de désir, puis monte et envahit le haut du corps et agite le cerveau pour le porter à ébullition (mais ça ne va pas jusque-là car j’ai heureusement une certaine –petite- maîtrise !)
quand il n’y a que ce qui est, il n’y a même pas le label « désir » ou « colère », il y a juste sensation d’une forte concentration d’énergie (‘tapas’ diraient les indiens)à un endroit précis du corps. mais encore une fois, voir cela ne suffit pas à mettre fin à la pensée moi je
Autre chose qui s’est passé il y a 2 nuits : je me suis réveillé en pleine panique, le cœur battant, l’oppression dans la poitrine, enfin bref le grand jeu !
et tout ça lié à la peur panique de ne plus être, que le moi est une illusion donc je suis une illusion, je n’existe pas : face au trou, au néant de mon existence.
Ce corps s'exprime ainsi de manière bien concrète, avec beaucoup de malaise, de peur, de vulnérabilité, de colère. La source de ces ressentis est sans nul doute très profonde, très primitive, et tout l'édifice mental qui s'est construit dessus, avec au sommet la pensée «moi», tente de gérer au mieux ce capharnaüm intérieur. Lorsque rien ne vient activer ces mécanismes primaires (dans la nature, par exemple), tout va bien, le mental lâche, le «moi-je» se résorbe et la pure présence se révèle. Dès que tu es à nouveau en relation avec le monde, le mental revient au galop pour gérer ton rapport avec l'environnement. Sitôt le mental réactivé, le sentiment de pure présence disparait et le «moi-je» se déploie et occupe tout l'espace. T'es-tu demandé ce qu'il se passerait si tout à coup, en pleine activité quotidienne, au cœur de la vie dans le monde, tout cet édifice mental disparaissait d'un seul coup ? Ah certes, la pure présence se révèlerait instantanément, mais serait-ce supportable ? Parce que lorsque le mental n'est plus là, l'Être se retrouve à nu, sans défense, totalement vulnérable, et la structure psychique doit être capable d'assumer cette posture, sans quoi, c'est le chaos assuré. C'est pour cela que dans la voie que j'ai suivi - l'enseignement d'Arnaud Desjardins - , il est fortement conseillé de faire un travail de «purification de l'inconscient» afin de rendre possible l'intégration au quotidien d'une éventuelle expérience d'éveil. Ce travail en lui même ne peut en aucun cas provoquer l'éveil, mais permet que si celui-ci se produit, l'Être sera en mesure de le gérer, tout comme il doit être en mesure de gérer la vision de l'illusion du «moi-je» lorsqu'elle se produit. Et le mental, tel un fidèle cerbère, luttera jusqu'au bout pour que cette vision ne se produise pas...

Donc, je reviens à la question principale de ce message : en te référant à ce qui est vécu dans les moments de «Pur Je suis» que l'on pourrait très bien nommer éveil momentané, crois-tu sincèrement que cela serait gérable si la même chose se produisait soudain dans la vie active ? Essaie d'imaginer...Eckhart Tolle s'est bien éveillé d'un seul coup alors qu'il nourrissait des pensées suicidaires, mais il a eu à mon avis beaucoup de chance de ne pas finir en HP ! Tu peux relire son récit sur mon blog ► Eckhart Tolle : Éveil.

Namaste
Michel[/color]
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Pralad
Posts: 13
Joined: Wed Nov 05, 2014 9:24 pm

Re: cuit à point?

Postby Pralad » Mon Dec 01, 2014 7:25 am

bonjour Michel,

merci infiniment,

tu as parfaitement vu et résumé!
maintenant à moi d'intégrer tout cela et de commencer par le commencement...

il y a du pain sur la planche

à bientôt,
Patrick

User avatar
Pralad
Posts: 13
Joined: Wed Nov 05, 2014 9:24 pm

Re: cuit à point?

Postby Pralad » Mon Dec 01, 2014 10:02 am

PS:
C'est pour cela que dans la voie que j'ai suivi - l'enseignement d'Arnaud Desjardins - , il est fortement conseillé de faire un travail de «purification de l'inconscient» afin de rendre possible l'intégration au quotidien d'une éventuelle expérience d'éveil. Ce travail en lui même ne peut en aucun cas provoquer l'éveil, mais permet que si celui-ci se produit, l'Être sera en mesure de le gérer,
il n'est peut être pas inutile de préciser que je connais le travail d'Arnaud Desjardins, que j'ai séjourné 2 fois dans ses ashrams (au Bost puis en Ardêche) et si je n'ai pas pratiqué le lying, j'ai en revanche pendant des années été formé, pratiqué puis enseigné le Rebirth et le Reiki.
J'ai vécu beaucoup de libérations émotionnelles, de réalisations, de déblocages etc.
effectivement, je confirme que cela ne provoque pas l'éveil...même si cela peut fortement s'en approcher par moments.

Patrick

User avatar
Chronophonix
Posts: 583
Joined: Wed Jan 11, 2012 10:59 pm
Location: France
Contact:

Re: cuit à point?

Postby Chronophonix » Mon Dec 01, 2014 10:00 pm

Ok, Patrick, tu peux revenir ici quand tu veux; il me semble que tu as à présent tous les éléments qu'il te faut pour continuer joyeusement le chemin.
A bientôt
Michel
«Pas ce qui devrait être, ce qui est» (Swami Prajnanpad)

User avatar
Pralad
Posts: 13
Joined: Wed Nov 05, 2014 9:24 pm

Re: cuit à point?

Postby Pralad » Tue Dec 02, 2014 10:25 am

merci Michel, la vie continue et à bientôt peut-être sur ce forum ou ailleurs...

Patrick


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest