L'appel du grand large !

Moderators: Chronophonix, Freddi

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

L'appel du grand large !

Postby Eli » Mon Oct 13, 2014 8:53 pm

Me voilà devant ce clavier et je ne sais pas par où commencer et j'ai un peu le trac...!

C'est un ami qui m'a parlé du site et en le parcourant, ça m'a fait vibrer, ça m'a dit ouiiiii à l'intérieur :-)
Comment mettre des mots sur tout ce que je vis de cette présence que je sens si souvent en moi, si ténue en même temps... et pourtant si souvent engloutie sous un monceau d'émotions dans le quotidien et surtout, surtout, par ce petit vélo dans ma tête qui semble tout le temps pédaler à 100 000 à l'heure !! C'est fariguant ! (Génial ce lapsus du clavier ou je mets du rire en plein milieu de ma fatigue !!! J'adore !!) Et pourtant c'est comme une force qui me pousse depuis toujours, comme un appel que je ressens depuis la plus tendre enfance... le sens de ma vie en fait, au delà de tout le reste...

Je pourrais parler de tout ce que j'ai déjà vécu (psy, spirituel) mais j'ai l'intuition qu'on s'en fout complètement puisque tout est à lâcher...! (je préfère l'abandon comme mot en fait, plutôt que lâcher...) M'abandonner en toute confiance... purée que c'est dur !!
Bref, j'aimerais bien une présence qui me guide vers un autre regard, plus doux et tranquille :-), quelqu'un qui m'accompagne dans cet abandon confiant...
Qui veut bien m'aider ??
Merci :-)
Elisabeth

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Tue Oct 14, 2014 3:19 pm

Bonjour Elisabeth !
... Et bienvenue sur LU.

Si tu ne l'a pas fait, prends d'abord le temps de lire les annonces du haut de la page en francais.
S'il y a des points a clarifier, dis le moi.

Je comprends que la perspective du grand large puisse donner le trac !
Attache ta ceinture !!!
Je plaisante...
Mais peux tu m'en dire plus sur cette idée ?
cette présence que je sens si souvent en moi
De quelle présence parles tu ? Comment se ressent elle ?
M'abandonner en toute confiance... purée que c'est dur
Je t'invite a y regarder de plus pret. D'abord cette notion d'abandon, de confiance,... prend le temps de bien observer "de quoi c'est fait"
Puis regardes ce qui est si difficile a laisser aller.

Bien a toi
Robert
Relax, nothing is in control...

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Tue Oct 14, 2014 8:12 pm

Bonsoir Robert,

je suis toute joyeuse de cet échange qui débute :-)
Alors, cette présence que je sens en moi, elle est très difficile à expliquer avec des mots... c'est comme le début et la fin de toute chose, c'est le silence total, c'est très paisible, très discret si bien qu'effectivement comme je le disais, une pensée, une émotion, le quotidien et ça disparait... tout en étant toujours là !! C'est une absolue certitude en moi, qqchose d'inaltérable, dont rien ne peut me faire douter. C'est comme "rentrer à la maison" quand je le sens. Je la sens aussi beaucoup plus quand je médite, ou quand je m'émerveille devant une beauté de la nature, aussi simple qu'une goutte de rosée sur une feuille (ça n'a pas besoin d'être grandiose)... ou quand je serre mes enfants dans mes bras. Mon coeur se dilate et je me sens joyeuse, heureuse... Je le sens en fait à chaque fois que je suis en pleine conscience de ce que je vis.
Comme c'est si ténu et si doux, j'ai envie d'y revenir plus souvent mais je me laisse embarquer par le tourbillon de la vie et des pensées...notamment de peur. C'est pour ça que je parle de ma difficulté à m'abandonner un toute confiance... Car souvent mes pensées sont là et m'envahissent...
J'ai aussi pu parfois prendre peur devant l'immensité de ce que je ressens. Mon corps semble alors ne plus avoir de limites... Et j'ai parfois fait l'expérience de "me barrer" pdt des méditations, et alors, je ne sais plus où je suis...
Mon désir (es-t-il lié à mes pensées??) est de permettre à cette lumière que je sens dans mon coeur de s'incarner dans le quotidien.
Voilà...
à toi Mister Robert ;-)
Eli

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Wed Oct 15, 2014 8:50 pm

Bonjour Eli

Ton message transmet a merveille cette joie à échanger à travers ce forum.
Merci pour tes réponses
cette présence que je sens en moi
Peux tu m’en dire plus sur ce ressenti ? Non pas cette fois détailler ce que tu ressens mais plutôt me dire comment cela se ressent que de sentir en toi. Quel est ce « toi » ?
Quelles différences y-a-t-il entre toi et la présence ?
mais je me laisse embarquer par le tourbillon de la vie et des pensées.
Observe le processus qui fait que tu perdes le contact.
Peux tu le décrire en détails ?
ça disparait... tout en étant toujours là !!
Ne s’agit il pas du flux d’attention qui se dirige vers des « choses » différentes ?
C'est pour ça que je parle de ma difficulté à m'abandonner un toute confiance... Car souvent mes pensées sont là et m'envahissent...
Quelles sont ces pensées ?
Qu’est ce qui te fait peur ? Peur de quoi ?
Et j'ai parfois fait l'expérience de "me barrer" pdt des méditations, et alors, je ne sais plus où je suis...
Qu’ est-ce qui te fais dire que tu te barres ?
Tu ne sais plus ou tu es… ou es tu ? Décris ton expérience.
Mon désir … est de permettre à cette lumière que je sens dans mon coeur de s'incarner dans le quotidien.
Y aurait il une/des résistances ?
Fais une liste de ce qui empêcherait cette incarnation dans le quotidien.

A bientôt de te lire
Robert
Relax, nothing is in control...

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Sun Oct 19, 2014 9:39 pm

Bonsoir Robert,
désolée de ma réponse tardive, je n'ai pas eu beaucoup de temps pour moi ces derniers jours...
J'avais tout de même lu ta réponse et je l'ai laissé travailler en moi...
Alors tes questions... (il y en a tant !!!)
- "Peux tu m’en dire plus sur ce ressenti ? Non pas cette fois détailler ce que tu ressens mais plutôt me dire comment cela se ressent que de sentir en toi. Quel est ce « toi » ?
Quelles différences y-a-t-il entre toi et la présence ?"
La différence entre moi et la présence, c'est que "moi", c'est mon identité sociale, mon corps, mes croyances, mes pensées, mes souvenirs... et la présence et en deça et au delà de mon moi. Je sais (ou la présence sait) que je ne me limite pas à mon moi, à mon identité actuelle. C'est comme une présence silencieuse qui observe le jeu de la vie, du mental, sans s'y identifier, et sans s'imposer dans ma vie.
- "Observe le processus qui fait que tu perdes le contact.
Peux tu le décrire en détails ?"
En te lisant, je réalise que c'est encore une croyance que je perds le contact car il ne peut pas se perdre en fait...! C'est simplement que mon mental est moins conscient de la présence et qu'il s'identifie à ce qu'il pense et ce qu'il perçoit.
Pour moi je perds le contact quand je pense dans le passé ou dans le futur. Car je sens davantage la présence quand je suis en conscience dans le présent.

-"Ne s’agit il pas du flux d’attention qui se dirige vers des « choses » différentes ?"
oui tout à fait, c'est ce que je dis au dessus.

-"Quelles sont ces pensées ? (par rapport aux pensées qui m'envahissent et la difficulté à m'abandonner en toute confiance)
Qu’est ce qui te fait peur ? Peur de quoi ?"
Les pensées qui m'envahissent sont les pensées de peur principalement, (svt peur du manque...d'amour) et si je pousse le raisonnement au bout, la peur ultime que j'ai (enfin, qu'a mon mental plutôt) c'est la peur de disparaître, de mourir, qui se décline dans la peur de dissolution, de perdre le contrôle, et de manquer aussi... manquer de lien (notamment avec la source)...
J'ai l'impression que si je passe la porte qui relie au "grand Tout", à la présence, je vais me dissoudre...et d'une certaine façon mourir. Même si je sais que c'est uniquement mon mental qui s'accroche à cette croyance, elle est comme inscrite au fond de mes tripes, et je n'arrive pas trop à la contrôler...Et du coup, je freine. C'est à la fois ce que je désire le plus profondément, et aussi ce que je redoute inconsciemment.

Ouh la la, j'ai presque la tête qui tourne avec ces pensées qui semblent tourner en rond et s'auto contredire !!! ça me prend un peu la tête là en fait !!

Bon je passe à la question suivante...

-"Qu’ est-ce qui te fais dire que tu te barres ?
Tu ne sais plus ou tu es… ou es tu ? Décris ton expérience."
Pdt les méditations, parfois je me déconnecte de mon corps et j'ai l'impression de m'endormir et qu'une partie de moi flotte je ne sais où, dans un espace sans fin. Un peu comme dans un rêve mais il n'y a pas forcément d'image et je ne me souviens de rien après. Le problème c'est que je reviens fatiguée. Et je crois que si nous sommes dans l'incarnation, c'est pour habiter ce corps... tout en restant conscient de cette fameuse présence.

-"Y aurait il une/des résistances ? (à incarner la lumière dans le quotidien)
Fais une liste de ce qui empêcherait cette incarnation dans le quotidien."
Ce qui empêche cette incarnation dans le quotidien :
- la difficulté à être connectée à mon corps et donc dans la conscience du moment présent
- résistance par peur de me dissoudre dans la lumière
- des pensées, des croyances (cf ci dessus) dans le manque, dans la coupure d'avec la source
-des émotions qui me parasitent comme la peur, la colère, la tristesse (qui pour le coup se manifestent bcp dans le corps...!)
... .... ... Et si... et si justement ces émotions, qui se manifestent dans mon corps, étaient une façon d'incarner la lumière dans le quotidien ???!!!

Encore plus de questions et de moins en moins de certitudes...rire! C'est justement pas ça le jeu ??!!

A bientôt de te lire
Elisabeth

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Wed Oct 22, 2014 4:40 pm

Bonjour Elisabeth,

Merci bien pour tes réponses directes et détaillées, et ton énergie investie.

D'abord quelques précisions :
Alors tes questions... (Il y en a tant !!!)
Les questions n’étaient pas si nombreuses ;-) je reformule souvent la même question de maniéré différente pour en préciser la teneur.
Pour plus de clarté á la lecture tes messages, tu peux utiliser les « quotes » lorsque tu cites une partie du message précèdent.
ça me prend un peu la tête là en fait !!
C’est le mental qui est en suractivité. Un bon signal pour savoir quand il est urgent de le calmer !

Pour la suite de nos échanges je te demanderais d’utiliser maintenant la vision directe, c'est à dire la perception ressentie, sans faire intervenir la pensée.
En prenant en exemple pratique,
La différence entre moi et la présence, c'est que "moi", c'est mon identité sociale, mon corps, mes croyances, mes pensées, mes souvenirs.

je t'invite à expérimenter par la vision directe ce «moi» :
qu'est-ce donc que ce «moi» ?
La même question, posée autrement : vers quoi pointe le mot «moi» ?
Peux-tu localiser ce «moi» ? Ressens-tu ce «moi» comme réel ?
Vers quoi pointe ces différents «mon» ? «mes» ?

Choisit un espace tranquille et prends bien le temps d'expérimenter ce qui est.

a bientôt
Robert
Relax, nothing is in control...

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Wed Oct 22, 2014 5:59 pm

Bonjour Elisabeth,

Merci bien pour tes réponses directes et détaillées, et ton énergie investie.

D'abord quelques précisions :
Alors tes questions... (Il y en a tant !!!)
Les questions n’étaient pas si nombreuses ;-) je reformule souvent la même question de maniéré différente pour en préciser la teneur.
Pour plus de clarté á la lecture tes messages, tu peux utiliser les « quotes » lorsque tu cites une partie du message précèdent.
ça me prend un peu la tête là en fait !!
C’est le mental qui est en suractivité. Un bon signal pour savoir quand il est urgent de le calmer !

Pour la suite de nos échanges je te demanderais d’utiliser maintenant la vision directe, c'est à dire la perception ressentie, sans faire intervenir la pensée.
En prenant en exemple pratique,
La différence entre moi et la présence, c'est que "moi", c'est mon identité sociale, mon corps, mes croyances, mes pensées, mes souvenirs.
je t'invite à expérimenter par la vision directe ce «moi» :
qu'est-ce donc que ce «moi» ?
La même question, posée autrement : vers quoi pointe le mot «moi» ?
Peux-tu localiser ce «moi» ? Ressens-tu ce «moi» comme réel ?
Vers quoi pointe ces différents «mon» ? «mes» ?
Choisit un espace tranquille et prends bien le temps d'expérimenter ce qui est.

a bientôt
Robert

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Wed Oct 22, 2014 6:10 pm

Bonjour Robert ,

essai infructueux du quote ! rire !

je vais me contenter du copier coller que je maîtrise un peu mieux ;-)

Alors, où en étions nous ?
je t'invite à expérimenter par la vision directe ce «moi» :
qu'est-ce donc que ce «moi» ?
La même question, posée autrement : vers quoi pointe le mot «moi» ?
Peux-tu localiser ce «moi» ? Ressens-tu ce «moi» comme réel ?
Vers quoi pointe ces différents «mon» ? «mes» ?
Ce moi existe sans exister j'ai l'impression. Je sens mon corps et je réalise à quel point je m'identifie à ma personnalité et à tout ce qui m'arrive. Mais Si j'observe tout ça de plus loin, c'est presque risible ! car rien ne semble exister réellement depuis ce point de vue...
et quand j'essaie de sentir tout ça d'un autre point de vue, j'ai l'impression de sentir une lutte en moi, comme une peur. ça vibre presque dans mon corps. Mon mental dirait qu'il a peur de perdre le contrôle... Mais plus ça avance, moins je sais... Je me sens un peu perdue en fait... Tiens, ça déclenche une soudaine envie de pleurer... C'est l'effet de cette pensée sans doute... OUh la la, l'émotion est de plus en plus forte...
Je la sens sans chercher à la faire disparaître... et ça s'est calmé. Ce qu'il y a c'est que j'ai déjà souvent observé chez moi un mécanisme pour me couper de mon ressenti quand il est trop fort...
Où suis-je ? dans quel état j'erre ? !!! rire
Help !!!
Bonne soirée
Eli

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Wed Oct 22, 2014 6:11 pm

Ah ben en fait, j'ai réussi avec le quote !!! rire ;-)

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Wed Oct 22, 2014 6:33 pm

En effet, Well done
Relax, nothing is in control...

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Wed Oct 22, 2014 7:06 pm

j'ai l'impression de sentir une lutte en moi, comme une peur
Et si tu plonges dans cette peur, mais non pas à partir d'un point de vue quelconque sinon en vision directe,
qu'obtiens-tu ?
Relax, nothing is in control...

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Wed Oct 22, 2014 9:47 pm

si je plonge dans cette peur...en vision directe (bon je ne suis pas tout à fait sûre de savoir ce que ça veut dire... c'est un peu comme le témoin ?) . J'essai et on verra ;-)!
j'ai d'abord senti l'apréhension, tout en l'observant d'un autre point de vue, non indentifié à la peur. Il y avait aussi un peu de tristesse. Il y avait comme 2 parties en moi : une qui voulait y aller et l'autre qui freinait. Et puis à un moment c'est comme si qch s'était débloqué et ça s'est dilaté en moi, illuminé. J'ai comme reculé en moi vers un autre centre de gravité et ça s'est dilaté aussi jusqu'autour de moi, au delà de moi. A un moment, j'ai eu l'impression de ne plus savoir où j'étais, un peu comme si je m'endormais (mais je suis bien fatiguée et j'avais les yeux fermés, alors, je me suis peut être un peu assoupie !! haha!)
Bon, voilà la 2è moisson du jour ;-)
A tout bientôt
Eli

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Thu Oct 23, 2014 11:07 am

Excellent ! C’est exactement ca !

Suivre le flux des sensations, expérimenter directement.
Les sensations vont et viennent comme les pensées,
les observer comme elles sont,
et les laisser telles quelles.

Considère maintenant la possibilité qu'il n'y ait vraiment aucun ‘moi’.
Qu'est-ce qui monte ?
Pensées, ressentis - examine jusque dans tous les recoins. ;-)

Bonne exploration
Robert
Relax, nothing is in control...

User avatar
Eli
Posts: 11
Joined: Sat Oct 11, 2014 10:44 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby Eli » Thu Oct 30, 2014 9:29 am

Me revoilà enfin!

Ton message enthousiaste m'a fait du bien, et j'ai donc continué à expérimenter directement les sensations comme tu me le suggérais... L'autre jour, alors que j'observais mes pensées et sensations, j'ai "entendu" comme un immense éclat de rire, venu de je ne sais où, m'invitant à regarder les choses avec plus de légèreté. La vie est un jeu !

J'ai l'impression de réussir à observer mes pensées de plus en plus souvent, et pour les sensations, j'ai l'impression qu'elles m'aident à développer cet autre regard, à sentir autrement la réalité. Je suis moins identifiée à mes pensées quand je suis pleinement dans la sensation de mon corps. Cela me pose, et après, ça peut s'ouvrir en moi.

Lorsque c'est une émotion forte, je mets plus de temps à prendre du recul. J'ai l'impression de plonger totalement dedans, de m'identifier à ce ressenti, comme pour lui permettre d'exister, puis je m'observe ensuite de plus loin, avec cet espèce de rire intérieur qui se joue de tout ce petit jeu et ne le prend pas au sérieux !
Il est clair que je "joue" encore souvent à m'identifier à mon petit moi !! Je continue à ménerver, à pleurer, à rire, à pester contre tous mes conditionnements limitants intérieurs...et puis ça passe. C'est tout de même globalement plus paisible et confiant.

Je viens de méditer, et j'ai senti tout mon corps qui se dilatait. Je suis donc absolument convaincue que mon "moi" n'existe pas vraiment car j'étais au delà de mes limites corporelles. Donc je ne me limite pas à ce moi. C'était très agréable, encore cette sensation d'évidence, de joie, de plénitude. C'est comme si j'ancrais, dans ces moments là, la conscience de cette vastitude en moi, dans les petites cellules de mon moi ! Je suis en même temps ici, dans ce corps, et en même temps totalement dilatée, expansée et légère. Et je sens bien que mon corps et mon mental ne peuvent pas sentir et comprendre totalement cette vastitude, car ils sont trop restreints. Alors elle vient progressivement, doucement ;-)

Alors s'il n'existe vraiment aucun moi... Je ne peux pas avoir conscience de tout ça ! Je le sens comme un outil en fait ce moi, comme un jouet pour permettre à cette vastitude de s'amuser à sentir plein de choses (c'est sans doute pour ça que ça se marre en moi !!). Le petit moi rigole moins quand il a un chagrin d'amour ou une bonne grosse colère, mais dès que je me place à l'autre point de vue, plus vaste, c'est beaucoup moins important ...
Je réalise en me relisant que j' étais pas dans l'observation de ce qui monte... Je recommence !

"Il n'y a vraiment aucun moi"... ...
Alors, j'ai d'abord eu la sensation de descendre dans un puit, lançant un petit "y'a quelqu'un???" légèrement apeuré, et un éclat de rire m'a accueilli ! "oui y'a moi !! hahaha !"
puis c'est comme remonté, au niveau de la tête et ça s'est dilaté et un instant il y a eu un blanc total, je n'étais plus là, c'était le silence total... Mais comme je me concentrais sur ce que je devais t'écrire, c'est redescendu !!! rire
et le petit moulin à penser a redémarré. Cela s'est ensuite reproduit une autre fois.
C'était plutôt agréable... quoi que je réalise que je ne sentais plus rien!!! étonnant cette absence totale de son, de sensations... mais ça ne dure pas. J'imagine que c'est normal.

Voili voilou... Y'a du lourd là je crois !! enfin façon de parler !! hé hé !
C'est le second effet du silence total...
Une furieuse envie de me marrer et de plaisanter !!!


Belle journée à toi,
à bientôt
Elisabeth

User avatar
auna
Posts: 78
Joined: Mon Aug 25, 2014 5:13 pm

Re: L'appel du grand large !

Postby auna » Fri Oct 31, 2014 3:28 pm

Bonjour Eli

Merci de partager tes découvertes !
Je suis moins identifiée à mes pensées quand je suis pleinement dans la sensation de mon corps. Cela me pose, et après, ça peut s'ouvrir en moi.
Les sensations sont-elles toutes reliées / limitées au corps ?

Tu vois d’autre part que lorsque le mental se calme, tu obtiens un ressentit « plus clair ».
Y a t il une préférence pour les sensations ?

Une précision quant a l’expérience directe : c’est l’expérience immédiate, ce qui est là maintenant, pensées, sensations,… C'est tout ce qui est.
Alors s'il n'existe vraiment aucun moi... Je ne peux pas avoir conscience de tout ça !
S’agit-il ici d’être conscient ou de s’identifier ?

Tout comme les nuages dans le ciel, les pensées et les sensations apparaissent et disparaissent, la seule et unique chose commune, la seule et unique chose qui reste est la conscience.
… je n'étais plus là, c'était le silence total... Mais comme je me concentrais sur ce que je devais t'écrire, c'est redescendu !!!
Une suggestion : peut être serait il bon de « prendre le temps » d’expérimenter d’abord sans aucune préoccupation puis de rédiger ta réponse ensuite. Peu importe si tu ne restitues pas dans tous les détails.
il y a eu un blanc total, je n'étais plus là,
Quel est ce « là » ?
Tu n’étais plus ou ?
« je » aimerait-il être localisé ?

A bientôt
Robert

PS: au sujet des quotes, si le coeur t'en dit ;-) : tu peux d'abord copier le texte que tu veux citer, insérer ton pointeur a l'endroit ou tu veut coller ta citation, cliquer sur "quote" et coller ensuite ton texte entre les deux "quote" qui sont entre crochets.
Relax, nothing is in control...


Return to “Français”

Who is online

Users browsing this forum: No registered users and 1 guest